Maho... the return of war.
Bienvenue sur Maho... The Return of War...
Venez faire un petit tour, n'hésitez pas a posez des questions!
Si le forum vous plait, votre inscription nous fera le plus grand plaisir.
Merci à vous et bonne visite =]

Maho... the return of war.

Tout recommence... La Maho fait un nouveau départ. Mais la guerre entre les humains et les magiciens a recommencé... Qui serez-vous? Quel camp choisirez-vous?...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre imprévue entre espionne.[ PV Anna-Lou Lyloubella]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hast

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 26
Localisation : Quelque part~quel besoin as-tu de savoir ou je suis?

Feuille de personnage
Arme(s): un simple baton de cuivre rétractable
Pouvoir(s): éléctrokinésie
Camp: Humains

MessageSujet: Rencontre imprévue entre espionne.[ PV Anna-Lou Lyloubella]   Lun 23 Avr - 14:24

Toujours rien....sa fait maintenant deux semaines depuis la réunion...et aucune nouvelles ni aucune mission ne m'as été assigné si bien que j'ai passer mon temps a surveiller la cible que m'avais désigné ma maîtresse. Je n'ai appris que peu de chose la ou elle habitait l'identité de son petit ami et deux trois amis. Je pense en savoir suffisamment pour passer a l'action. Il vas me falloir un plan et après sa devrait passé tout seul...reste a trouver le plan.....séduire son mec? Je sais pas m'y prendre et il as l'air éperdument amoureux d'elle. Le tuer? Pourquoi pas, une attaque surprise correctement placé et s'en est finit de lui....mais le choc seras t'il assez douloureux pour qu'elle efface une personnalité? Pas sur il faudrait qu'il la largue méchamment....un coup monté surement la meilleur chose a faire. Reste a savoir comment mettre en place se coup monté....hum sa risque d'être dur. Le mieux serais qu'elle tue quelqu'un sans le vouloir ou lui faire croire que c'est elle. Je sais faire en sorte qu'elle attaque elle même son petit copain! Sa elle vas s'en vouloir a mort! Et plus la blessure seras grave plus elle risque de laisser ma maîtresse prendre le dessus! En plus sa lui plairas surement. Éliminé deux gêneurs en une fois voila bien son genre. Je vais attendre encore un peu avant de passer a l'action....

L'avantage avec cette option c'est que sa rentre aussi dans le cadre de ma mission officiel. Bah oui si j'arrive a éliminé le petit copain magicien et a en rendre une autre hors service sa ne peux qu'aider "notre" cause. Donc pas de danger que cela paraisse suspect aux yeux de mes supérieurs. Vraiment parfait, enfin pas tant que sa parce que si mayuu l'apprend elle vas m'en vouloir.....c'est le problème de la triple allégeance.Mais je peux pas y faire grand chose...les "miens" peuvent me pister sans problème et maîtresse peux me balayer d'un revers de main....si j'avais vraiment le choix je rejoindrais les magiciens pacifiques...je protégerais ceux qu'en aurais besoin et rien de plus...

Avec tout sa j'ai même pas fait gaffe ou je suis...une ruelle sombre....vraiment adapter pour quelqu’un comme moi tien. J'augmente mon aura électrique pour m'éclairé et décide d'avoir une meilleur vu en deux saut et un peu d'aide de mon pouvoir je grimpe jusqu'au toit de l'immeuble où j'ai une vue imprenable sur la ville...Si seulement je pouvais vivre tranquillement sans avoir a m'occupé d'autre préoccupation de que vais-je faire se soir?...J'aimerais tellement me dégager de tout sa...
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Rencontre imprévue entre espionne.[ PV Anna-Lou Lyloubella]   Lun 23 Avr - 22:43





Bon sang que ces magiciens sont ennuyant… le problème étant qu’ils étaient mes voisins et que je me devais de continuer à jouer la comédie. Je me forçais donc à rire à leurs anecdotes stupides et infantiles tandis que je rongeais mon frein. Comment m’étais-je retrouvé dans ce restaurant luxueux ? Rien de bien sorcier… J’avais tapé dans l’œil entre autre du fils d’un puissant et important magicien qui n’était autre que l’un de mes voisins de palier. Si je me souvenais bien, il était dans l’un des duplexe en face de mon appartement. Tous les matins, j’avais droit à sa compagnie tandis que je sortais me balader en ville. Il était... comment dire… collant. Le problème étant que je ne pouvais faire autrement que d’accepter sa présence puis qu’elle me permettrait de me rapprocher d’importants magiciens ce qui intéresserait probablement ces très chers espions. Jusque-là, je n’en avais rencontré qu’une seule et elle n’avait pas pu m’apprendre grand-chose.

Un serveur arriva et prit l’argent du repas. Génial, j’avais réussi à tenir jusqu’au bou sans en étriper un. Je m’étais tout de même levée souvent prétextant diverses raisons minables, mais qu’ils avaient gobé, pour pouvoir souffler un peu. Mon voisin vint en gentleman m’aider à me relever et me rhabiller, puis nous sortîmes avec ces amis du restaurant. L’air était frai et revigorant. J’avais bien envie de marcher jusque chez moi plutôt que de les suivre dans leur voiture de luxe. Leur faisant signe de partir sans moi en inventant un autre rendez-vous imaginaire, ils partirent sans moi. Je leur fis signe quand ils s’éloignèrent et eu même le droit à un baiser lancer de la part de son ami. Je fis mine d’être surprise et gêné, puis attendis qu’ils disparaissent pur jouer aux filles impatiente de retrouver son ami suivant. Ami qui n’allait évidemment pas arriver et donc après une demi-heure à attendre, je commençais à faire mine d’être contrarié et de lui téléphoner.


-Comment cela tu as oublié ? J’attends depuis plus d’une demi-heure que tu arrives… Ha…Rien à faire. Si j’avais sue, je serais rentrée avec Kirua… Hm… Nan, je vais rentrer… Par ce que je n’en ai plus envie… Hm… hihihi, je prends note. Fait attention, la prochaine fois ça ne passera pas aussi facilement… Oui, à demain.


Un portier me demanda si je voulais une voiture, mais je lui répondis que je préférais marcher et n’habitait pas loin. Ce qui n’était pas entièrement faux à condition de ne pas compter le détour que j’avais prévu de faire. Je commençais à marcher dans la ville sans vraiment prendre de chemin bien décidé. Je ne cherchais uniquement qu’à profiter de l’air frai. Les rues commençaient à se vider ce qui expliquait peut-être que je pus remarquer aussi facilement cette fille aux cheveux rouges. Il faut dire qu’habiller comme elle l’était, short, veste et haut court avec botte en cuire, il était dure de ne pas lui prêter attention quand on était soldat, ce style vestimentaire sortant de l’ordinaire. Son corps semblait bien agrémenté, mais son visage ressemblait à celui d’une adolescente… Un mélange étonnant. A mon oreillette, Symphonia me donna rapidement les informations collectés la concernant signe d’un niveau de puissance important.


« Dégagement d’un niveau énergétique très important. Elle doit posséder une très grande puissance. »


Je décidais donc de la suivre pour donner le temps à Symphonia de continuer son analyse. Faisant attention de ne pas me faire remarquer, je la laissais même disparaitre de ma vue régulièrement. Profitant de cet important dégagement énergétique, je la suivais à distance sans qu’elle puisse me remarquer. Si je n’avais pas pu faire cela, ce aurait été très simple pour elle étant habiller en robe de soirée et me m’enfonçant de plus en plus dans les ruelles sombres et mal fréquenté de la ville. Au détour d’une ruelle, je vis de la lumière apparaitre comme si l’on venait d’allumer un lampadaire. Celle-ci gagna en intensité alors que je recevais des données concernant cette fille m’indiquant une augmentation d’émission énergétique. Quand je fus arrivé dans la rue toujours aussi calmement, comme si j’étais là où je devais être, elle avait disparue, mais la source d’énergie était toujours là. Elle provenait maintenant des toits.


- Symphonia Rock, activation partiel. Prête-moi tes ailes.]


Des ailes de métal et lumière apparurent dans mon dos et mon collier se modifia légèrement, se divisant en deux colliers identiques séparés par des tenants fin. En montant, je me retrouverais à découvert. Il fallait donc que je prenne une décision sur la suite des évènements… Je pouvais me faire passer pour une magicienne pendant un temps pour avoir toutes les données la concernant, puis en fonction de sa capacité ou non à m’être d’une quelconque utilité dans l’avenir comme se très cher Kirua, je ‘’sympathiserais’’ avec elle ou l’éliminerait. Je pouvais toujours monter simplement sur le toit et me débarrasser d’elle. Depuis le temps que j’étais là, je n’avais pas encore eu l’occasion de me débarrasser de l’un de ces monstres et cela commençais à vraiment me démanger. Ajouter à cela une soirée insupportable et vous devinez facilement mon état d’esprit… Sur les nerfs.

Je me rendis sur les toits en silence et eu la tentation de trop. Elle était dos à moi et la lumière qu’elle dégageait était suffisante pour lui camoufler la mienne. Je pris mes dagues en main après que mes ailes aient disparue, mon collier restant tout de même dans la même conformation pour permettre leur apparition immédiate en cas de besoin ou l’activation de toute autre fonction de mon IS tel que son bouclier ou simplement son activation complète. Je restais immobile un bon moment attendant que les bruits de la ville puissent couvrir mes pas étant en talons aiguilles. Elle me permit elle-même de l’approcher un peu plus en se déplaçant sur le toit. A chacun de ces pas, j’en faisais également un, mais profitant de mes jambes plus longue et du fait que j’étais la traqueuse et que ma proie ignorait ma présence, bien plus grand que le sien. J’attendis de nouveau et là ce fut le passage en contre bas d’individus qui me permit d’avancer.

J’étais maintenant dans son dos et retenais ma respiration instinctivement pour ne pas trahir ma présence. Je levais mes mains au niveau de sa gorge et m’apprêtais à lui donner le coup de grâce quand le vent tourna faisant voler dans ces jambes ma robe. Saleté… J’abatis sur elle mes lames et eu la mauvaise surprise de recevoir une violente décharge qui me secoua, mais qui fut arrêté par le bouclier de mon IS. Quelques instants après, les ailes apparurent et me permirent de mécarter d’avantage.





Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Hast

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 26
Localisation : Quelque part~quel besoin as-tu de savoir ou je suis?

Feuille de personnage
Arme(s): un simple baton de cuivre rétractable
Pouvoir(s): éléctrokinésie
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Rencontre imprévue entre espionne.[ PV Anna-Lou Lyloubella]   Mar 24 Avr - 16:25

A peine m'étais-je immobiliser qu'un couteau voulu caresser ma gorge....pas de chance je n'avais pas diminuer mon aura électrique depuis tout a l'heure donc l'agresseur se fit électrocuté bien avant de m'atteindre. Je me retourne calmement en retirant mes gants, sachant que j'ai largement le temps avant la seconde attaque, l'assassin est repoussé et le temps qu'il se reprennent je serais prête. J'ai la surprise de voir une jeune femme avec des couteaux.....c'est pas la manière de faire des magiciens pourtant...enfin bon on m'attaque on subis les conséquences. Je laisse tomber mes gants parterre et forme un puissant arc électrique entre mes mains. Suffisamment puissant pour désintégré un rocher, si bien que quelque soit ma cible celle-ci seras gravement endommagé, voir tuer sur le coup si elle ne se protégé pas.... De plus j'augmente au passage mon aura foudroyant le simple fait de l'effleurer tuerais n'importe quel organisme vivant. Je suis née pour tuer je ne peux le nier, mais je peux toujours refuser de me servir de ce pouvoir ou au moins m'en servir que lorsque la situation l’exige.

Je prit le temps de dévisager mon agresseur avant de l'attaquer...une jeune femme donc...en robe de soirée? Elle a changer son occupation de se soir en voyant? C'est idiot....Je vis également des ailes mécanique dans son dos...Une espionne? pourquoi m'attaque t'elle alors? Une erreur? possible....je réduit mon arc électrique et al regarde dans les yeux pleine de tristesse et de mélancolie....


-Pourquoi? Pourquoi m'attaque tu on est dans le même camps non? Je le vois a ton IS...Seul les humains peuvent utiliser un IS....tous sauf moi....

Je me tenais prête a dévier ou esquiver toutes attaques....après tout je ne suis pas la plus puissante arme humaine pour rien...Mais j'était déçu a se que je voyais elle avais été affecté a la surveillance dans hautes strates de la société magicienne...alors que moi j'était avec le bas peuple....a croire que l'armée n'avais vraiment aucune considération pour moi....Plus sa vas plus j'ai hâte de me libéré de mon pouvoir et d'aller rejoindre Mayuu....elle au moins m'aimais bien et avais de la considération pour moi certes elle se méfait mais en même temps j'était dans le camps adverse..même si je suis loin de l'avoir choisis...

Je devrait peut être essayer de revoir la revoir très vite.....mais avant réglons le problème de mon agression....et si je la tuais ? On sauras pas que c'est moi et au pire je peux prétexté un accident puisqu'elle m'as attaquer en première.....que faire...
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Rencontre imprévue entre espionne.[ PV Anna-Lou Lyloubella]   Mar 24 Avr - 18:33






Après quelques secondes, ma vision qui s’était troublé et les bourdonnements dans mes oreilles s’était calmés. En revanche, la sensation du courant qui avait traversé mon corps était encore bien la et les fourmillements engourdissait mes mouvement. Idiote, tu aurais pu te douter d’un tel retournement de situation avec les données que tu avais. Il avait fallu que je chercher plutôt à me défouler qu’à réfléchir un peu plus. Quand j’eus relevé la tête pour pouvoir observer la réaction de mon adversaire, je pus constater qu’elle me dévisageait plutôt que de m’attaquer en profitant de mon déboussolemant. Si j’avais été elle, j’en aurais profité sans hésiter, on ne sait jamais de quoi est capable un adversaire. Elle réduisit ce qui ressemblait à un arc électrique qui semblait provenir de ces mains. Maintenant que je m’étais pris ce fichu coup de jus, mes neurones s’étaient réveillés et réfléchissaient à ce que je pouvais faire pour contrer ce pouvoir. Elle semblait me regarder avec mélancolie… Pourquoi faisait-elle cella ? Je venais d’essayer de la tuer et voilà tout ce que cela lui faisait.

- Pourquoi? Pourquoi m’attaques-tu, on est dans le même camp, non? Je le vois à ton IS...Seul les humains peuvent utiliser un IS....tous sauf moi....

Voilà pourquoi elle avait eu ce regard. Et merde, je venais d’éviter de justesse une grosse boulette. Encore heureux qu’elle fut capable de se protéger ainsi. Attend… je n’avais pas entendus parler d’un membre de l’armée capable de tels prouesses ? Si, même que son cas m’avait particulièrement intéressé. J’avais même fouillé les données la concernant pour en apprendre le plus possible. Comment s’appelait-elle déjà… Hast ! Hast Campbell, une jeune fille de… bon sang 23 ans, elle ne les faisait vraiment pas. Elle était douée d’élektrokynésie. L’armée l’avait d’ailleurs recruté pour cela sans vraiment lui laisser de choix… Quand je l’avais appris, cela ne m’avais pas plus et cela continuais d’être le cas. Si quelqu’un se retrouvait dans cette situation, il pouvait vous trahir dès qu’il en avait la moindre occasion. Il faudrait que je fasse attention à elle. Ce qu’elle faisait, je m’en moquais bien, mais pas si cela pouvait me créer des problèmes. Je crois qu’Arménia m’en avait parlé…

La fin de sa phrase… Elle semblait souffrir de sa capacité ce qui était facile à expliquer. Plus un seul contacte, être vue comme une arme de destruction… Au moins moi, je pouvais toujours m’amuser. Je n’enviais vraiment pas sa situation. Peut-être que si elle me laissait étudier son cas, je pourrais l’aider à maitriser son don. Quoi qu’il en soit, il fallait repartir sur de bonnes bases. Bien pour commencer des excuses. Je ne pouvais pas faire autrement que cela étant la seule responsable de la situation. Bon sang, heureusement que j’avais eu à faire à Hast et non à une autre…


- Je m’excuse de mon comportement qui laisse quelque peu à désirer… J’ai passé une mauvaise soirée et quand je t’ai vue avec toute cette énergie que tu dégages, je t’ai prise pour l’un d’entre eux. Je m’appelle Anna-Lou Lyloubella, mais peut-être que tu as déjà entendu parler de moi sous le nom d’Anémone ? Je crois que tu t’appelles Hast Campbell. Ravie de faire t’as connaissance. Encore désolé pour les conditions dans lesquelles elle se passe…

Après ce que je venais de faire, elle se tenait prête à parer toute attaque. Il fallait que je lui montre que je ne lui voulais pas de mal. Bien sûr, je n’allais tout de même pas baisser entièrement la garde. Elle semblait connaitre les IS... Elle avait donc un bon niveau au sein de l’armée. Je devais prévenir comme me l’avait demandé Kelly que j’avais rencontré un nouvel espion. De plus, cela pourrait l’aider à arrêter d’envisager ce que j’avais l’impression qu’elle cogitait… J’avais eu cette même envie peu de temps avant et contre elle, même mon IS dernière génération ne tiendrait pas très longtemps. Je revins me poser sur le toit, tout en restant sur le bord pour pouvoir me laisser tomber en arrière au cas où. Ensuite, je désactivais la majorité des systèmes de mon IS qui s’étaient activer, Symphonia n’appréciant vraiment pas que l’on m’attaque, mais laissais tout de même actif le bouclier pour avoir le temps de fuir et ne pas recevoir d’attaque direct qui me serrait fatale. Celui-ci était invisible et si elle connaissait vraiment les IS, elle ne pourrait déterminer par l’aspect qu’avait mon collier que je me tenais prête en cas de besoin sens pouvoir savoir si l’un des systèmes ou du moins lequel était actif. Il ne restait que 260 points à mon bouclier… Je n’avais donc plus que de quoi encaisser une autre attaque et me sauver… En cas de besoin, je pouvais toujours utiliser l’une des capacités de Symphonia, mais il faudrait vraiment que je sois dans une sale situation.

J’envoyais un message à la base grâce à mon portable et symphonia pour leur indiquer la situation et à qui j’avais à faire. Je mis tout de même de côté les détails de la rencontre pour le moment pour éviter les remontrances alors que la situation était encore électrique. Après avoir rangé mon téléphone, j’écartais les mains pour lui montrer que je n’avais plus d’arme. Mes couteaux étant tombés dans la ruelle, je ne disposais réellement plus de ce type d’arme qui serait de toute évidence inefficace. Il ne me restait plus que mon IS. J’attendis qu’elle me réponde et de voir qu’elle décision elle allait prendre me concernant…





Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Hast

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 26
Localisation : Quelque part~quel besoin as-tu de savoir ou je suis?

Feuille de personnage
Arme(s): un simple baton de cuivre rétractable
Pouvoir(s): éléctrokinésie
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Rencontre imprévue entre espionne.[ PV Anna-Lou Lyloubella]   Mar 24 Avr - 19:28

La première chose que je vit sur son visage fut l'incompréhension....ne comprenais t'elle pas se que je dit? Ou peut être pourquoi si peux de réaction a une attaque surprise...en faite je suis surtout déçu que cela ai raté...si elle avait réussi je serais enfin libéré de cette cage qui me sert de corps.....Ensuite je lut la surprise, elle m'avais reconnue? Probable...après tout aucun mage de foudre ne peux faire se que je fait. lls se contente de projeté la foudre il ne peuvent la ressentir ou jouer avec comme je le fait...de plus un seul contact avec leurs propres attaques et ils meurent car la foudre est l'élément le plus capricieux et le plus mortel qui soit une erreur et c'est fini....alors que moi....elle ne me fait rien d'autre que de légère douleur voir quelques brûlure mineur....un peu comme si j'était la fille de cette élément...les seuls humains qui ne m'ai jamais manifester qu'un peu de reconnaissance m'appelais d'ailleurs la fille de Zeus....J'aurais aimé que se soit vrai...mais je n'ai pas son courage ni sa force....je ne suis...qu'un mystère en plus pour l'humanité un mystère et une arme.

Vu la longueur de la réponse de ma "partenaire"elle devait cogité en faisant un rapport a la base surement....elle s'en sortiras vivante alors....si ils savent quel est la situation je ne peux plus la supprimé sans risque....


-Je m’excuse de mon comportement qui laisse quelque peu à désirer… J’ai passé une mauvaise soirée et quand je t’ai vue avec toute cette énergie que tu dégages, je t’ai prise pour l’un d’entre eux. Je m’appelle Anna-Lou Lyloubella, mais peut-être que tu as déjà entendu parler de moi sous le nom d’Anémone ? Je crois que tu t’appelles Hast Campbell. Ravie de faire t’as connaissance. Encore désolé pour les conditions dans lesquelles elle se passe…

Je la regarda dans les yeux étant toujours triste...puis prit une décision.

-Ne bouge pas...se n'est pas une attaque il faut juste que je me débarrasse de sa.

Des excuses....c'est bien la première fois d'habitude d'habitude on m’engueule et c'est tout. Je joignit les deux mains en réfléchissant que répondre...mais d'abord j'ai une chose a faire. Je libéra rapidement l'énergie que j'avais concentrer dans mes mains se qui produit un choc électromagnétique....totalement inoffensif pour l'homme cela a la particularité de griller tout appareils fonctionnant a l’électricité dans le champs d'action qui ici s'élève a environ 50 mètres. Se n'était pas une attaque, j'ai fait sa pour être tranquille...et ne plus courir de risque. Les IS résistent très bien a se type d'attaque du moins sa ne les grilles pas. Il s'éteignent juste pour évité la surcharge et son opérationnel quelques secondes plus tard...sauf les communications qui resterons brouiller pendant une bonne heure si elle reste dans le périmètre et vingt minutes si elle en sort.

Elle semble vouloir discuter alors tant qu'as faire autant que se soit en privé. Je prit le temps de détaillé sa tenue....comme je l'enviais porter un magnifique robe bleu très dénudé mais sa lui allais a merveilles on devine aisément que se n'est pas un robe que le premier venu peux s'offrir....de plus elle porte de magnifique chaussures d'aussi grande qualité si se n'est plus.........J'aurais rêvé pourvoir avoir ne serais-se que la moitié de cela...mais sa m'est interdit....je ne doit en aucun cas laissé des surface de mon corps non couverte sauf si je suis seule et qu'il n'y as aucun appareils dans le coin sinon sa as tendance a déclencher des accidents plus ou moins grave. De toute façon sa tenue lui va bien mieux qu'as moi...elle est éblouissante dans cette tenue...je suppose que des hommes ont du la courtisé en début de soirée...

Je poussa un profond soupir de lassitude et récupéras mes gants que je remit aussitôt...comme quoi il faut ajouter des menottes a la cage qu'est mon corps. Je regarda mon interlocutrice.


-Ne t’inquiète pas pour ton IS ma charge n'était pas assez puissante pour lui infliger des dommages, elle est juste déconnecté pour quelques secondes. Je voulais qu'on puisse parler librement sans avoir a se formalisé a cause d'une possible retransmissions a nos supérieurs. Quoi qu'il en soit bienvenue sur le front je t'ai pas vu a la dernière réunion c'est que t'est arrivé depuis peu.

Je continuais de la fixer, l'enviant chaque seconde un peu plus...mes souvenirs remontait ainsi que l’amertume et cela dut s'entendre malgré moi.

-Pas la peine de t'excuser tenter de me tuer était devenue un jeu au centre d'entraînement. Le général disait que sa m’entraînais a resté sur mes gardes et que si je mourrais c'est que j'aurais pas été capable d'accomplir ma mission. En plus il y avais une récompense pour la première qui arrivais a me blesser...Amusant non?

Je finit ma phrase avec un sourire ironique sur les lèvres....se que je les hais...je les hais toutes autant qu'elles sont et par dessus tout je hais le général...

-Sinon bien trouver je suis bien Hast Campbell...mais désolé je n'ai pas entendu parler de toi..les seuls personne que je connais son mes "soeurs" de formations, le général et le président. Je n'avais le droit que de connaître les armements a notre disposition pour pouvoir tirer le meilleur partit du travaille d'équipe ainsi que l'armement ennemie et ses défense se qui vas de soit.

-Bienvenue alors Anne-lou a moins que tu préféré Anémone....


Je lui tendais à présent la main en signe de paix comme il était de coutume sur terre....elle ne m'effrayait pas si bien que je m'était approcher d'elle. De toute façon elle ne craignais plus rien, ma tenue isolante était de nouveaux complète....
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Rencontre imprévue entre espionne.[ PV Anna-Lou Lyloubella]   Mer 25 Avr - 4:18







Cette fille, que je savais également surnommée par certain, la fille de Zeus, un surnom qui lui allait comme un gant lorsqu’on savait de quoi elle était capable me regarda dans les yeux avec un regard toujours teinté de tristesse avant de s’éclairer subitement. Elle devait probablement avoir tranché sur la suite des événements.


-Ne bouge pas...ce n'est pas une attaque, il faut juste que je me débarrasse de ça.


Une attaque ? Qu’avait-elle prévue de faire… Elle n’allait tout de même pas… J’attendis là où je me trouvais en l’observant faire sentant très mal le coup, mais je ne pouvais rien faire d’autre, si je me voulais rassurante. Elle venait de joindre ces mains avant de les écarter rapidement ce qui créa une onde de choc électromagnétique. Et si, elle venait bien de le faire… Ma première pensée fut pour mes appareils. Avec ces bêtises, elle venait de les déconnecter et d’en griller certains. Je n’appréciais vraiment pas cela et j’étais sûr qu’elle l’avait fait volontairement. Bon sang, elle savait combien de temps ça prenait à fabriquer ?! Tout mon matériel électronique serait, malgré mes petites personnalisations, inutilisables pendant une bonne heure, ce qui m’énervait au plus haut point. Mon IS serait la seule à se réactiver d’ici peu, mais sans tout de même pouvoir utiliser les communications. Je gardais cela pour moi en maintenant un visage décontracté et patient d’affiché. Si elle avait su qui j’étais, elle aurait surement deviné mon état d’esprit, mais puis que cela n’était pas le cas… Elle venait certainement de le faire pour garder cette conversation privé… Si j’avais l’intention de la faire connaitre à mes supérieurs, cela serait fait d’une façon ou d’une autre. Que pouvait-elle bien vouloir me dire qu’elle ne voulait pas avertir la base… Je continuais d’attendre alors qu’elle me détaillait des pieds à la tête. Certes ma tenue devait sembler inhabituel pour un tel lieu, mais tout de même. Je préférais vite terminer tout cela pour pouvoir m’éloigner de se coupe circuit ambulant. Je finis par l’observer à mon tour en attendant qu’elle se décide à parler. Elle était couverte des pieds à la tête… probablement dû à sa capacité. Elle poussa un soupir semblant provenir du fond du cœur. Peut-être m’enviait-elle de pouvoir me vêtir ainsi. Elle remit ces gants puis m’observa avant de me parler.


-Ne t’inquiète pas pour ton IS, ma charge n'était pas assez puissante pour lui infliger des dommages, elle est juste déconnecté pour quelques secondes.


Ça, je le savais, mais mes lentilles et mon portable entre autre était bon à être balancer. Ma vision était même devenue trouble avec tout ça… Mais, bon, cela m’indiquait une chose importante. Elle ne devait absolument pas me connaitre, ce qui me donnait un avantage sur elle, puis que moi j’avais parcouru son dossier militaire. Je savais par exemple que l’eau était loin d’être un élément qu’elle appréciait. J’allais peut-être réfléchir à une façon de pouvoir l’utiliser… Je l’écoutais patiemment en rongeant mon frein pour ne pas laisser paraitre les envies qui me venait en tête. Je ne pouvais peut-être pas la toucher, mais je doutais qu’elle puisse résister à l’une des techniques spéciales de Symphonia sans un seul dommage. Elle restait tout de même humaine, même s’il s’agissait d’une batterie vivante.


-Je voulais qu'on puisse parler librement sans avoir à se formalisé à cause d'une possible retransmissions à nos supérieurs. Quoi qu'il en soit, bienvenue sur le front. Je t'ai pas vu à la dernière réunion, c'est que t'est arrivé depuis peu.


Elle m’expliqua les raison de son agissement, ce qui ne me calma pas pour autant l’aillant deviné en partie. J’étais même un peu plus remonté en entendant qu’elle l’avait fait pour une chose aussi futile que des formalités. Elle n’en voulait pas ? J’allais pourtant me conduire avec elle comme si nous étions à l’armée d’ici peu à moins qu’elle ne me donne une bonne raison de ne pas la considérer uniquement comme l’un de ces camarades que l’on venait de me mettre dans les pattes. Elle ne sait toujours pas de me fixer. Le regard des hommes avec cette envie caractéristique, j’en avais fait mon affaire et en jouais même beaucoup. Cependant, ici il ne s’agissait pas de cela. Si j’avais été quelqu’un de normale, j’aurais surement fini par lui demander si elle voulait ma photo, mais heureusement pour elle, ce n’était pas le cas et j’étais même un peu contente de cela. Elle m’énervait depuis un bon moment maintenant alors ne compter pas sur moi pour la prendre en pitié comme je l’aurais probablement fait en temps normal.


-Pas la peine de t'excuser, tenter de me tuer était devenue un jeu au centre d'entraînement. Le général disait que ça m’entraînais a resté sur mes gardes et que si je mourrais, c'est que je n’aurais pas été capable d'accomplir ma mission. En plus, il y avait une récompense pour la première qui arrivait à me blesser...Amusant non?


Un petit sourire, si je n’avais pas maintenu mon visage dans cette apparente attente, serait probablement venu se montrer sur mon visage. Ce genre de chose était courante et j’y avais également eu droit. La différence étant qu’elle se battait uniquement avec son don alors que moi j’utilisais tous ce que j’avais à ma disposition ou l’inventais. Nous étions deux combattantes faisant partie des meilleurs dans nos domaines. Le gros problème pour moi étant que le sien était compliqué à contrer, mais pas impossible. Il fallait juste que je trouve comment utiliser l’eau à mon avantage ainsi que les autres éléments… Le feu de Stinson devait également se montrer efficace… Le ton qu’elle adoptait et se petit sourie qu’elle laissa paraitre montrait très clairement ce qu’elle pensait de l’armée. Elle avait une sacrée dent contre elle. Moi qui avais pris ce petit jeu à la rigolade, avait été très mal pris par mon interlocutrice. Il fallait vraiment que je me méfie d’elle. Si j’apprenais qu’elle avait fait ami ami avec les magiciens, je serais loin d’être étonnée. Si cela venait à être le cas, je pourrais peut-être trouver un moyen pour l’utiliser à mon avantage avant de l’exécuter pour trahison… A moins que je la laisse en vie après mettre débarrasser de ces copains… Nan, elle était trop dangereuse pour cela.


-Sinon bien trouver je suis bien Hast Campbell...mais désolé je n'ai pas entendu parler de toi... les seuls personne que je connais son mes "sœurs" de formations, le général et le président. Je n'avais le droit que de connaître les armements à notre disposition pour pouvoir tirer le meilleur partit du travail d'équipe ainsi que l'armement ennemie et ses défense ce qui vas de soi.



Elle avait donc eu accès au minimum d’information. Elle ne connaissait également que peu de onde, mais tout de même deux très importante. La seule personne plus haut gradé que nos généraux était le généralissime et ensuite venait le président.


-Bienvenue alors Anne-Lou à moins que tu préféré Anémone....
-Appelle moi comme bon te semblera. Personne ne m’a jamais demandé mon avis pour cela et je m’en fiche totalement… Mais merci pour ton accueil.



En réalité, sa façon de m’appeler avait une importance, pas pour nos relations qui pour ma part était très mal partie, mais cela me permettrais de savoir certaine chose à son sujet sur sa façon de penser. Elle s’approcha de moi sans crainte exactement comme je l’avais voulu et tendis probablement pour marquer la fin de l’altercation une main vers moi. Je regardais cette main tendus en signe de paix, le souvenir de la décharge encore très présent. Je relevais la tête vers elle toute sourire pour montrer une confiance en elle qui n’était pas encore réelle. Mon passé m’avait appris beaucoup de chose et rien ne l’empêchais de changer dans la seconde qui suivait de comportement. Le mien était pour le moment uniquement calqué sur celui que j’avais à l’armée avec l’un de mes semblables. Mon statut de soldat spécialisé me donnait un rang un peu spécial. Avec lui, mes seuls supérieurs étaient le général qui m’avait recruté et ces propres supérieurs (le généralissime et le président). Je pouvais tout de même me retrouver à obéir au ordre d’un autre comme cela était le cas maintenant, mais pour cela, je devais avoir été placé par Kelly sous ces ordres. Quand à avoir un statut au-dessus des simple soldats, cela n’était également pas le cas puis que n’importe qui pouvait m’avoir sous ces ordres si besoin était. J’avais tout de même également la possibilité d’avoir des hommes sous mon commandement que cela soit de simples soldats ou des plus hauts gradés. Voilà ma position des plus spéciales. A la fois larbin et dirigeant…


-Si tu as des questions à me poser, j’y répondrais dans la mesure de mes moyens. Personnellement, j’aimerais que tu me parles de ce que tu sais sur nos camarades, si tu n’en vois pas d’inconvénient. Comme tu la fais remarquer, je n’étais pas là à votre réunion étant arrivée un peu après vous. Cela doit faire un peu moins de deux semaines que je suis là. Je ne pense pas être arrivé beaucoup de temps après vous, mais suffisamment pour la louper.




Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Hast

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 26
Localisation : Quelque part~quel besoin as-tu de savoir ou je suis?

Feuille de personnage
Arme(s): un simple baton de cuivre rétractable
Pouvoir(s): éléctrokinésie
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Rencontre imprévue entre espionne.[ PV Anna-Lou Lyloubella]   Jeu 26 Avr - 15:48

Je l'observa un moment pour surveillé une réaction à la destruction du précieux matériel qui était le sien..c'est vrai que le but premier était la tranquillité cependant c'était aussi une démonstration de force, après tout aucun des dernier objets que l'homme a inventé depuis l'arme feu ne me résiste. Bouclier ,arme laser, matériel de communication et j'en passe nécessite cette élément que la nature m'as offert sur un plateau d'argent. Au moindre de mes caprices je peux annihiler tout système aussi complexe soit'il fabriquer par la race qui est la mienne. Si jamais je passe dans le camp adverses ils vont surement le regretter amèrement. J'avoue que cette idée me séduit de plus en plus surtout après l’accueil que j'ai reçu de la seule magicienne que j'ai rencontrer. Bon j'exclus ma maîtresse qui elle est assez..spéciale. Mais apparemment les magiciens ne sont en fait que des humains ayant le pouvoir de la magie. Je dirais même plus ils ont une ouverture d'esprit bien plus grande, bon je suppose qu'ils ont aussi des fruit pourris mais qui n'en as pas? La principale chose que je retiens c'est que Mayuu est passé au dessus de mon don pour voir qui j'étais vraiment et sa personne d'autre avant elle ne l'avais fait.

Enfin revenons a notre espionne a qui j'avais détruit l'équipement la laissant aussi fragile qu'un roseau....je me demande bien se qu'elle pense...aucune idée car elle ne laisse rien transparaître. Je me serais attendu a tout...de la rage du mépris voir même un soulagement qui sait? Si sa se trouve l'armée lui paisse autant qu'as moi.Mais la rien, sacré contrôle de soi dit donc...quand a mon discours elle ne laissa toujours rien paraître pendant que je m'exprimais.Un vrai bloc de glace cette fille même si je me doute que la décharge y soit pourquoi quelque chose, et peu être la destruction de ses biens mais c'était nécessaire je veux voir quel genre de personne elle est sans le poids de la hiérarchie sur elle. Mais je pense que sa vas être dur de l'avoir.


-Appelle moi comme bon te semblera. Personne ne m’a jamais demandé mon avis pour cela et je m’en fiche totalement… Mais merci pour ton accueil.

A moi de choisir comment je vais l’appeler alors? très bien, sa seras rapide et court, le remerciement quand a lui me tira un sourit sa sonnais aussi faux que si je déclaré être folle amoureuse de l'armée. Après cela elle hésita un moment léger certes mais hésita tout de même a accepter mon geste de paix. Cependant elle l'accepta en souriant. Sa se voyait qu'une nouvelle fois elle souriant pour la forme, enfin bon difficile de faire bonne impression quand on tente de vous tuer.

Si tu as des questions à me poser, j’y répondrais dans la mesure de mes moyens. Personnellement, j’aimerais que tu me parles de ce que tu sais sur nos camarades, si tu n’en vois pas d’inconvénient. Comme tu la fais remarquer, je n’étais pas là à votre réunion étant arrivée un peu après vous. Cela doit faire un peu moins de deux semaines que je suis là. Je ne pense pas être arrivé beaucoup de temps après vous, mais suffisamment pour la louper.

Elle n'y vas pas par quatre chemin,très bien je vais lui répondre mais je sais déjà se que je vais lui demander.Cependant je prit le temps de retourner sur le bord opposé du toit et m'y assis en regardant la ville. Ayant laissé une place si elle voulais me rejoindre.

-Commençons par le début, je t'appellerais Anne , c'est plus court. Ensuite pour nos camarades jusqu'as présent j'en ai rencontré trois en dehors de toi. J'ai rencontrer notre chef, un jeune homme connu il me semble du nom de Suzaku spécialiste de l'infiltration et qui possède un IS de combat rapide et précis, il est accompagné d'une jeune fille appelé Alley qui possède un IS de puissance et est experte en arme a feu. Arme dérisoire si tu veux mon avis..Et la dernière une autre fille du nom d'Armenia, elle as l'air d'être du type qui s'emporte vite et pour pas grand chose elle se promène tout le temps avec un lance-roquette sur le dos...stupide a mon avis elle n'en seras que facilement repérable.Et elle ne semble pas avoir d'IS. Quand a moi tu doit me connaître un peu non, du moins se qu'il y as dans mon dossiers.Je pense t'avoir tout dit.

Je continuais de fixais en me disant que malgré moi j'aillais surement participé a sa destruction.Je fit mine de réfléchir un peu avant de reprendre la parole.

-Anne, tu m'as dit que je pouvais te posé des questions et je ne vais pas m'en privés loin de la sinon grillé tout ton matériels aurait été inutile. Je vais commencer par trois qui me tienne a coeur, après tout j'ai besoin de savoir qui j'ai a mes côté non? Je vais être brève. D'abord as-tu une idée sur la provenance de mon pouvoir? Ensuite que représente l'armée pour toi? Et enfin que pense tu des magiciens?


J'avais besoin de savoir....elle ne risque rien de moi puisque j'avais les mains liées mais pour moi c'était primordial pour savoir si je peut la laissé couvrir mes arrières si besoin est...
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Rencontre imprévue entre espionne.[ PV Anna-Lou Lyloubella]   Jeu 26 Avr - 20:20






Elle m’observa certainement pour chercher à savoir ce que j’avais en tête. Et bien, elle n’avait pas fini si elle essayait d’obtenir des informations de moi en observant mes réactions, puis que je ne laissais rien transparaitre que je ne voulais. Bon sang, j’avais l’impression d’être nue avec mon matériel hors service. Elle m’énervait vraiment. Une fichu soirée que celle-ci. J’avais hâte de rentrer chez moi et d’aller me défouler. Après ma réponse, elle me donna un surnom… Elle ne devait pas aimer se prendre la tête avec les prénoms ou les grades. Ne semblant pas aimer l’armée, cela ne m’étonnais pas qu’elle n’ait pas choisi Anémone, mais son choix montrait un peu d’innocence. Seul ceux en aillant encore un peu surnommait de parfait inconnu. Cela aurait pu m’attendrir légèrement dans une autre situation, mais elle avait grillé mes appareils. Elle s’installa sur le bord opposé du toit en laissant de la place près d’elle. Si elle voulait que j’y aille, elle serait déçue car je n’avais pas l’intention de faire amie-amie avec elle aujourd’hui.


- Commençons par le début, je t'appellerais Anne, c'est plus court. Ensuite pour nos camarades jusqu'à présent, j'en ai rencontré trois en dehors de toi. J'ai rencontré notre chef, un jeune homme connu il me semble du nom de Suzaku spécialiste de l'infiltration et qui possède un IS de combat rapide et précis, il est accompagné d'une jeune fille appelé Alley qui possède un IS de puissance et est experte en arme à feu. Arme dérisoire si tu veux mon avis… Et la dernière une autre fille du nom d'Armenia, elle a l'air d'être du type qui s'emporte vite et pour pas grand-chose elle se promène tout le temps avec un lance-roquette sur le dos...stupide à mon avis elle n'en sera que facilement repérable. Et elle ne semble pas avoir d'IS. Quant à moi tu dois me connaître un peu non, du moins se qu'il y a dans mon dossiers. Je pense t'avoir tout dit.



Elle ne s’arrêta pas une minute de fixé la ville même quand elle eue finie de me donner toutes les informations qu’elle avait. Elle aimait cet endroit… J’avais beau lui trouver un certain charme, les occupant y été en trop pour que je puis véritablement l’apprécier. Le véritable nom du responsable sous qui j’avais été placé était donc Suzaku… Le sergent Suzaku était vraiment doué dans son genre. Voilà au moins une personne qui ferait son travail correctement. Il obéissait aux ordres et était loin d’être bête même si toute chose est relative. J’attendrais de le rencontrer pour voir me faire ma propre idée sur lui. Les rapports semblait prometteur, mais j’attendais de voir ce que cela donnerais. Quant aux autres… La Allay en question devait être Allay Scott, Je la connaissait un peu. Elle non, mais moi si aillant travailler sur son IS et prévenue de sa compatibilité. Je savais également qu’elle était aussi douée que moi dans leur maniement même si nous utilisions des types différents. Par contre, la dernière m’inspirait aussi peu confiance que celle se trouvant face à moi. Le peu que je savais ne me plaisais pas du tout.


- Anne, tu m'as dit que je pouvais te posé des questions et je ne vais pas m'en privés loin de la, sinon grillé tout ton matériels aurait été inutile.


- Effectivement.

- Je vais commencer par trois qui me tienne à cœur, après tout j'ai besoin de savoir qui j'ai à mes côté non?

- Je suppose. Cela sera plus pratique pour travailler ensemble.

- Je vais être brève. D'abord as-tu une idée sur la provenance de mon pouvoir? Ensuite que représente l'armée pour toi? Et enfin que penses-tu des magiciens?


Je réfléchis à ces questions. La première concernait mon domaine préféré, la science, mais surtout les mystères à résoudre. Son don était très puissant et lui permettait de faire des choses plus impressionnantes que même les magiciens ne pouvaient faire. J’avais plusieurs théorie à ce sujet et avait toujours voulu voir là qu’elle était correcte. Si elle me laissait l’approcher d’assez près pour le découvrir, je serais surement de meilleures humeurs. Rien que la possibilité de pouvoir travailler réellement sur cette capacité, me calmait un peu. Je ne laissais tout de même rien transparaitre de nouveau gardant le même sourire et visage patient pour ne pas lui montrer mon intérêt pour cela ou la laisser supposer quoi que ce soit sur mes premières réactions. Pour ce qui était des suivante… répondre à la deuxième ne me dérangeais pas, mais la dernière un peu plus. J’avais des doutes sur ce qu’elle pensait des magiciens et rien que le fait qu’elle pose cette question les confortait. Il faudrait vraiment que je me méfis d’elle…


- Pour ton pouvoir, j’ai quelques idées, mais rien de très précis… J’aurais besoin de faire des analyses pour le savoir. Rien dans ton dossier ne ma sembler très approfondit… Surement à cause de ce problème avec les appareils électroniques. Le fait qu’ils grillent tous très facilement n’aide pas vraiment et pousse à ne faire que des suppositions. Et puis, ce n’est pas comme si eux avait cherché plus loin à partir du moment où ils avaient trouvé un bon élément.


Hm… J’avais beaucoup parlé. Je venais surement alors que j’avais voulu éviter de lui montrer lui laisser supposer qu’elle m’intéressait. Haaaa, j’avais vraiment du mal quand il s’agissait de mystère à ne pas montrer mon attrait.


- Pour ce qui est de la deuxième, je pense pouvoir être franche étant donné que l’armée le sait et s’en fiche totalement, puis que cela les arrange aussi et que tu ne sembles pas les apprécier. Je vois l’armée comme un moyen d’obtenir ce que je veux. Elle me fournit tous se dont j’ai besoin et en retour, j’obéis aux ordres.


Maintenant venait le plus délicat… Comment pourrais-je obtenir d’elle se qu’elle pensait réellement des magiciens et ne pas l’influencer avec mes dires. Il était en tout cas sur que je ne dirais rien sur ce que je pense réellement d’eux. Le plus simple serait peut-être de jouer au soldat bien obéissant, mais elle ne se livrerait pas dans ce cas. Elle ne le ferait pas non plus si je venais à lui dire ma position à leur sujet…


- Je n’ai pas d’avis sur la question. On m’a donné des ordres, infiltré cette plateforme et fournir des informations. C’est la seule chose que je ferais même si je risque de garder certaines choses inutiles pour moi. Je ne sais pas trop comment je réagirais si je découvrais qu’ils ne sont pas comme ils nous sont décrits par l’armée… Ils ont tendance à faire un peu trop de bourrage de crâne à mon goût.


Il fallait que je me montre un peu plus amical ou en tous cas moins sauvage. Je finis donc par me rapprocher et m'arrêtais un instant arrivé à son niveau. Bon aller, il fait que je réussisse à la mettre en confiance. Je m'assis à côté d'elle en prenant soin de ne pas trop la toucher, mais nos épaule se touchaient quand même. Je eu la sensation de coups de jus, mais rien de méchant et passais donc outre. Elle ne devait pas avoir beaucoup de contacte avec les autres et celui-ci lui permettrait peut-être de l'aider un peu.






Dernière édition par Anna-Lou Lyloubella le Jeu 6 Sep - 11:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Hast

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 26
Localisation : Quelque part~quel besoin as-tu de savoir ou je suis?

Feuille de personnage
Arme(s): un simple baton de cuivre rétractable
Pouvoir(s): éléctrokinésie
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Rencontre imprévue entre espionne.[ PV Anna-Lou Lyloubella]   Ven 27 Avr - 15:55

Pendant qu'elle réfléchissait, je balançait mes jambes en regardant le sol se trouvant une vingtaine de mètres plus bas..je lui laissait le temps se n'est pas des réponse faciles et en plus elle devait décidé si j'était digne de confiance ou pas...moi je lui faisait car le simple faite qu'elle n'ai pas tenter de s'enfuir montrais qu'elle n'avais pas peur de moi, se qui était une erreur bien sur l'armée ne connais pas ma véritable puissance loin de là. Elle ne connais qu'environ 20% de mon potentiels surtout qu'ici il est accru, je ne sait pas pourquoi.....l'énergie magique environnant peut être, ou bien la présence de cette énergie laisse dans l'air plus d’électricité aucune idée...tout se que je sais c'est que cette endroit me rend plus forte, oh oui bien plus forte même ma maîtresse ne l'était pas ou du moins il y as peut de chance. La véritable raison de ma soumission est surtout qu'elle dégage puissance, assurance et malveillance. Deux choses que je n'ai pas, alors qu'elle j'ai sentie tout de suite qu'elle n’hésiterais pas a se débarrasser de moi... Je sortit de mes penser quand j'entendit la voix de Anna....avec une note de curiosité et d'intérêt en parlant de mon pouvoir, une scientifique donc je m'en doutait un peu...

-Pour ton pouvoir, j’ai quelques idées, mais rien de très précis… J’aurais besoin de faire des analyses pour le savoir. Rien dans ton dossier ne ma sembler très approfondit… Surement à cause de ce problème avec les appareils électroniques. Le fait qu’ils grillent tous très facilement n’aide pas vraiment et pousse à ne faire que des suppositions. Et puis, ce n’est pas comme si eux avait cherché plus loin à partir du moment où ils avaient trouvé un bon élément.


et la proposition d'annalyse....je lui accorderais si elle me le demande même si pour moi il s'agit d'un pouvoir donner par un Dieu....plus j'y pense plus cela paraît logique un pouvoir aussi grand ne peu pas venir d'un coup avec une explication scientifique il aurait pût se transmettre de génération en génération en gagnant en force a chaque fois. Cependant mes parents n'en avait jamais montré les signes ni même les plus infime. Reste encore a savoir pourquoi un si grand pouvoir m'était accorder...je le saurait le moment venue je suppose...

Je pense que l'origine du pouvoir n’intéresse pas vraiment l'armée comme elle, ou plutôt pas tant que je suis envie ils ne voudrais pas abîmé une arme aussi puissante et fragile, par contre une fois morte je suis prête a parié gros qu'ils s'empresserons d’analyser mon corps sous toutes les coutures. Cependant cela me fit sourire elle venais de montrer que je l’intéressait bon certes en tant que curiosité scientifique mais se qui me faisait rire c'était qu'elle avait essayer de me le cacher, c'est stupide une scientifique qui n'est pas intéresser par une tel énigme foutaise. Cependant je ne dit rien attendant les deux autres réponse en silence.


-Pour ce qui est de la deuxième, je pense pouvoir être franche étant donné que l’armée le sait et s’en fiche totalement, puis que cela les arrange aussi et que tu ne sembles pas les apprécier. Je vois l’armée comme un moyen d’obtenir ce que je veux. Elle me fournit tous se dont j’ai besoin et en retour, j’obéis aux ordres.

Profit mutuel donc, je vois le matériel coûte cher et avoir les autorisations pour faire des recherches sont très dur a obtenir sans partenariat avec la défense planétaire. Effectivement elle as tout a gagné en collaborant avec eux....Elle marqua une pause plus longue que les autres se qui attiras mon attention..hésitation donc, elle hésitait sur se qu'elle allais dire? Par prudence ou pour me manipuler? Je jugerais en fonction de sa réponse.

- Je n’ai pas d’avis sur la question. On m’a donné des ordres, infiltré cette plateforme et fournir des informations. C’est la seule chose que je ferais même si je risque de garder certaines choses inutiles pour moi. Je ne sais pas trop comment je réagirais si je découvrais qu’ils ne sont pas comme ils nous sont décrits par l’armée… Ils ont tendance à faire un peu trop de bourrage de crâne à mon goût.

Mensonge....il n'est pas possible de ne pas avoir d'avis et vu se type de réponse je mettrais ma main au feu qu'elle n'aime pas les magiciens, pour deux raisons si elle avais hésitait parce qu'elle les aimais bien elle me l'aurais dit vu que je n'ais pas cacher l'amertume que j'éprouve envers l'armée. Deuxio elle est une scientifique hors la magie leurs échappent et ne pas pouvoir expliquer un phénomène a tendance a les faire détesté cette chose. En tout cas sa ne changerais pas ma réponse si elle me pose la même question...Elle me surprit tout de même elle vint prendre place prêt de moi....très prêt vu que nos épaules se touchais...Elle essayais de me mettre a l'aise surement a moins qu'elle ait finit par me faire un peu confiance....qui sait. Je tourna mon regard vers elle.Avant de déclaré.

-Si tu veux faire des analyses sur moi je n'ai rien contre, cependant je doute que tu trouve quoi que se soit...car je pense que ce pouvoir est bien trop grand pour être expliquer par la science se que tu as vu tout a l'heure n'était qu'environ un dixième de mes capacités et même l'armée ne connais qu'une petite partit de mes capacités je m'en suis rendue compte en arrivant ici....magiciens ou humains si je le voulais vraiment personne ne pourrais m’arrête...si je le voulais je pourrais détruire le tiers de Maho avant qu'ils ne réagissent et j'aurais éliminé la moitié des survivants avant qu'ils ne me trouvent.....Plus j'y réfléchit et plus je me dit que ma réputation de fille de Zeus n'est pas usurpé....Mais je ne ferrais rien de tout se que je viens de dire....car vivre seule est bien trop dur.

Mon but n'était pas de lui faire peur ou de l’impressionner j'avais juste garder sa pour moi depuis trop longtemps. Et puis je voulais lui faire comprendre que tuer n'est pas dans ma nature.Du moins tuer en d'autres circonstances que la légitime défense....Mais je voulais aussi lui faire comprendre que la science ne peux tout expliquer et surement pas la véritable provenance de mes pouvoirs.

-Quand a mon avis sur les magiciens, car je pense qu'il t’intéresse non?

Je la regarda droit dans les yeux...

-Et bien pour moi les magiciens ne sont rien d'autres que des humains, différents certes mais pas tant que sa, si on fait abstraction de leurs pouvoirs on se rend compte qu'ils se comportes comme n'importe qui d'autre...toi qui as passé la soirée en leurs compagnies tu as du t'en rendre compte, ils parlent de choses ennuyeuse comme le ferrais un haut représentant de la Terre non? Sinon essaye de te mêlée aux classes modestes elles ont comme nous du mal a trouver comment nourrir leurs familles. Ils ont aussi des chagrins d'amours et toute sortes de problème identiques aux nôtres. J'ai remarquer cela en les observant comme on me l'as demander et je crois que cette guerre n'est qu'un grand gâchis entre représentant de la même race. La seule différence au fond c'est que eux maîtrise la magie alors que les êtres humains normaux maîtrises la technologie.

Je détourna le regard et fixa une petite maison que j'avais observer pendant toute la semaine...J'avais parler honnêtement mais j'avais laisser une question en suspens...et moi je me situais où dans tout sa? Voyons si elle remarque cela et si elle y ferras allusion...
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Rencontre imprévue entre espionne.[ PV Anna-Lou Lyloubella]   Dim 29 Avr - 12:09







Campbell resta silencieuse tout le temps que je lui répondais, attentive et analysant la moindre de mes réponses. Maintenant, il faudrait que je sache qu’elle information elle avait crue ou non, ainsi que les déductions auxquelles elle était parvenue. Elle semblait loin d’être bête contrairement à la plus part des soldats que j’avais rencontré jusqu’à maintenant. Et il y en avait un paquet après onze ans dans l’armée. Généralement, ils se contentaient d’obéir aux ordres sans chercher à savoir si cela était juste ou non, si cela avait un sens ou non ou même si cela avait une logique quelconque. Il n’y avait donc pas de très grande stimulation de leur capacité de réflexion. Seul les plus aux graders semblaient avoir encore gardé leurs neurones et encore, certaines fois on pouvait se le demander.

Lorsque je pris place près d’elle, je pus constater qu’elle en avait été surprise. Quand elle eut repris constance, cela rapidement, elle tourna la tête dans ma direction pour m’observer et m’indiquer certaine chose.


-Si tu veux faire des analyses sur moi je n'ai rien contre, cependant je doute que tu trouves quoi que ce soit...

-Pourquoi cela ? La science n’est peut-être pas encore capable de répondre à toutes les questions, mais il doit bien y avoir certaines choses de décelable. Comme je le dis toujours si cela existe, c’est que cela peut ou pourra être prouvé. Donc pourquoi cela ?

-car je pense que ce pouvoir est bien trop grand pour être expliquer par la science, ce que tu as vu tout à l'heure n'était qu'environ un dixième de mes capacités et même l'armée ne connais qu'une petite partit de mes capacités je m'en suis rendue compte en arrivant ici....magiciens ou humains, si je le voulais vraiment personne ne pourrais m’arrête...si je le voulais je pourrais détruire le tiers de Maho avant qu'ils ne réagissent et j'aurais éliminé la moitié des survivants avant qu'ils ne me trouvent.....


Un dixième de ces capacités… Dans ce cas, je n’allais pas envisager de travailler sur un système de protection contre elle, mais mis mettre en rentrant. Je commençais même à avoir des idées sur celui-ci, mais pour cela, il faudrait que je puisse analyser son don. Quelle chance, elle venait de m’en donner l’autorisation sans que je n’aie rien à demander. Venant d’elle-même, elle ne risquait pas de changer d’avis. De toute manière, elle semblait tellement sûre d’elle sur les capacités de son don qu’elle n’imaginerait même pas cette éventualité alors qu’elle existait. Oui, j’avais une très belle piste de recherche, voilà ce qui arrivait quand on se frottait à une scientifique de mon niveau. Elle pouvait griller mes appareils, très bien, mais je savais par quel phénomène cela était produit et comment le neutraliser. Il me manquait une seule donnée et fille de Zeus ou non, ce qu’elle produisait restait de l’électricité et ça, je savais le manier.

Pour ce qui est d’en informer l’armée… Garder ce genre de connaissance et savoir les sortir au bon moment pouvait être très utile donc temps que je n’avais aucun besoin de le leur dire, je ne le ferais pas. En plus, j’avais tendance à garder les dernières avancées pour moi de façon à toujours leur être supérieur. Ils pensaient que j’étais un gentil soldat bien obéissant et tout, mais je ne faisais que les utiliser. J’allais certainement tout garder pour moi… Oui, quand j’aurais trouvé comment fonctionnais son don, je n’avais pas l’intention de les en informer. Ainsi cela pourrait l’aider donc me faire plus facilement accepté par elle, hors ce genre d’individu était bien plus pratique à avoir dans son camp qu’à combattre même quand on savait sans défaire. Sa seule arme était son don et sans celui si, elle serait totalement inoffensive face à moi qui métrisait tout un arsenal technologique et de combat. Je n’aurais plus à me soucier d’elle. C’était la seule chose que je voulais. Tuer pour tuer n’était pas mon tripe. Quand j’avais un bon petage de plomb ou j’annihilais tous ce qui m’entourais, il y avait toujours une très bonne raison. Généralement ce genre de crise restait rare. La dernière remontait à la fois où j’avais été entrainé à la torture et que celui qui s’en était charger et ces amis été allé jusqu’à dépasser les limite autoriser par les supérieurs au point où j’y étais presque resté. Quand j’étais sortie du coma, j’étais dans un tel état que j’avais tué tous ceux me bloquant l’accès à mes cibles ainsi que celle-ci. L’incident avait été rapidement classé car l’armée était responsable de la bavure.

Je sourie à sa réponse, elle était mignonne avec sa façon de penser. Elle n’était pas bête, mais n’avait pas de connaissance approfondit sur la science ou ne laissait absolument rien paraitre et dans ce cas, je devais lui tirer mon chapeau. En tous cas, il y avait une question qui me restait un mystère. Pourquoi fallait-il toujours que les hommes se réfugient derrière ce doudou qu’était l’existence d’un ou plusieurs dieux. Ils me faisaient bien rire sur ce point-là. Vraiment trop mignon. Cela était-il si dure d’accepter que cela était ainsi point, qu’il n’y avait rien à attendre après… Le corps humain ne fait que répondre à des stimuli chimique et électrique rien d’autre. Notre capacité de réflexion était uniquement là pour nous permettre d’existé et répondait simplement aux stimuli qu’elle recevait. Tels les ordinateurs, nos cerveaux calculaient les meilleures réponses par un système de réflexion point à la ligne. La preuve, on trouve toujours quelqu’un qui aura fait la même chose que nous dans un autre lieu.


- Plus j'y réfléchis et plus je me dis que ma réputation de fille de Zeus n'est pas usurpé....


Si on lui avait donné ce surnom, ce n’était pas pour rien. Apparemment elle commençait à l’accepter et voir même à y croire. Elle était vraiment adorable avec toutes ces petites infantilités et un peu bizarre car pour aller jusqu’à se prendre pour la très cher descendance d’un dieu, il fallait y aller. J’en connais un qui serait sur le cul en entendant cette gamine. Le truc c’est que si elle ne faisait pas attention, elle ne se méfierait pas assez quand un danger pour elle arrivera et il ne faudrait que d’une seule fois pour lui dire adieu. Ce n’était absolument pas mon problème, j’avais déjà bien assez à faire avec les miens et elle m’énervait un peu trop pour que cela m’en pose un vis-à-vis de l’armée ou du fait qu’elle était l’une des cinq espions présent sur Maho. Bon sang, cinq… Le moindre d’entre nous devenais irremplaçable. Elle m’énerve ! Il allait falloir que je joue les baby-sitters maintenant et j’ai déjà bien assez à faire.


- Mais je ne ferais rien de tout ce que je viens de dire....car vivre seule est bien trop dur.


Bon au moins, elle semblait des plus sincère dans cette dernière phrase. Elle n’était donc pas du genre grand sadique assoiffé de sang… contrairement à moi dans certaines de mes périodes. Bon je suppose que ça lui donne un bon point vis-à-vis de moi. En même temps, cela ne posait pas de problème vue que je n’étais pas sur Terre. Surement la raison pour laquelle on avait lâché ma bride. Je n’avais jamais eu autant de liberté d’action que depuis que j’étais ici et j’adorais ça. Compter pas sur moi pour être aussi gentille. Elle voulait vivre tranquillement sans s’impliquer dans tout cela… Moi j’avais une bonne raison de m’en mêler et le premier qui chercherait à m’en dissuader aurait de besoin de pas mal d’argument s’il ne voulait pas finir à l’hosto. Au moins, elle venait de vider son sac pour ce point-là.


- Quant à mon avis sur les magiciens, car je pense qu'il t’intéresse non?
- Evidemment.


Elle me fixa dans les yeux pour montrer qu’elle ne mentait pas. Moi, je le soutins, mais ferma immédiatement mon visage. Rien ne transparaitrait. J’étais persuader que je n’allais pas aimer ce que j’allais entendre alors mieux valais qu’elle ne puis pas déterminer à qu’elle point. Même si en faisant cela, je lui laissais la possibilité d’en conclure justement que je ne les appréciais pas, elle ne pourrait savoir à qu’elle point. Ainsi, elle pourrait garder en tête la possibilité que je change d’avis avec les bons arguments et bon sang il en faudrait des bons arguments.


-Et bien pour moi les magiciens ne sont rien d'autres que des humains, différents certes mais pas tant que ça, si on fait abstraction de leurs pouvoirs on se rend compte qu'ils se comportent comme n'importe qui d'autre...

« De quoi ? Heu, vous pouvez répéter… Nan, je ne veux pas le réentendre, pensais-je abasourdi, mais en gardant son visage inébranlable »

-toi qui as passé la soirée en leurs compagnies tu as du t'en rendre compte, ils parlent de choses ennuyeuse comme le ferrais un haut représentant de la Terre non? Sinon essaye de te mêler aux classes modestes elles ont comme nous du mal à trouver comment nourrir leurs familles. Ils ont aussi des chagrins d'amours et toutes sortes de problème identiques aux nôtres. J'ai remarqué cela en les observant comme on me l’a demandé et je crois que cette guerre n'est qu'un grand gâchis entre représentant de la même race. La seule différence au fond c'est que eux maîtrise la magie alors que les êtres humains normaux maîtrises la technologie.


Son blabla sur les magiciens était… très naïf. En l’écoutant, on se rendait vite compte qu’elle n’avait jamais eu à vivre un dixième de ce que j’avais eu à vivre et encore, j’étais large. Bon sang, mais qu’est-ce qu’elle en débitait comme bêtise à la seconde…. Ha et maintenant elle me prenait à partie. Continue ma belle tu me fais bien rire. Tes petits copains magiciens sont loin d’être aussi gentils et inoffensifs que tu ne le pense. Bon sang, elle en avait tout de même du toupet pour me prendre ainsi en partie. Je n’en avais jamais vue de pareil… Bon d’accord, j’avais déjà fait pire… et il n’y a pas si longtemps que cela avec Stinson notre Roi vampirique, mais merde j’avais envie de l’étrangler. Je fus ravie de constater que mon visage resta inexpressif ou ne laissait paraitre que des petits sourires qui ne pourraient être interprété que comme de la compassion ou une appréciation. Vue là où je les faisais, elle penserait probablement qu’elle marquait des points dans la défense de ces petits amis. Absolument pas. La compassion que je ressentais c’était pour sa bêtise qui lui couterait un de ces quatre très cher. Rien d’autre. Et l’amusement... Y avait de quoi rire quand même.

Mes lentilles avaient eu tous les temps de se solubiliser. Quand celles-ci étaient dégradées, les nano-robots qui les composaient se désactivaient et pour le coup, elle les avait désactivés. Résultat, alors qu’elle avait détourné le regard, je n’avais eu cas m’essuyer les yeux pour m’en débarrasser quand ils avaient terminé de se solubiliser. Je pus donc voir qu’elle était en train de fixer un point de la ville précis… Une maison. Elle l’avait trouvé si facilement que cela ne devait pas être la première fois qu’elle l’avait observé. Avait-elle déjà eu une mission de la part de l’armée ? Je n’en savais assurément rien. Il faudrait vraiment que je trouve un moyen de me renseigner sur cette fille. J’allais déjà commencer à lui poser un maximum de question. Après, je pourrais toujours chercher à les vérifier et en fonction de leur exactitude ou non, je pourrais envisager le degré de « confiance » que je pourrais avoir dans ces dire.

Bon… Il restait un gros point à éclairer. Elle savait que j’étais avec l’armée par arrangement mutuel, pas les réelles conditions, mais elle le savait. En revanche, j’avais un très gros doute sur son allégeance. Rien que le fait qu’elle pense cela de ces monstres le laissait douter, et il n’y avait pas que cela. Le fait qu’elle n’apprécie pas l’armée la rendait également dangereuse. Pour moi, le simple fait qu’elle fasse partie de cette équipe avec son horreur de l’armée la mettait automatiquement dans la case gros problème et cela bien plus surement que sa capacité à jongler avec la foudre.


- Je sais que tu n’apprécies pas l’armée, mais où te place tu dans tout cela ? Il faut que je sache si tu risques de te lier a eu ou non. Tu sembles les apprécier suffisamment pour cela… Je préfère toujours savoir où je mets les pieds donc habitue toi venant de moi à des questions directs. Que tu les rejoignes ou non ne changera pas grand-chose pour moi. Ça risque juste de rajouter une autre cible à la liste quand cela arrivera. En attendant, je n’en aurais rien à faire et temps que tu ne parviendras pas à maitriser totalement ton don, je sais que tu es coincé dans notre camp. Le truc, c’est que j’ai besoin de savoir si, quand j’aurais trouvé comment t’aider à le désactiver totalement ou que tu y sois parvenue par toi-même, tu courras les rejoindre ou non. En restant neutre, tu ne risques rien de moi, loin de là et tu sembles vouloir rester en dehors de cela…


Je m’allongeais les pieds dans le vide se balançant en attendant sa réponse. Si elle voulait me tuer, elle n’avait qu’un seul geste à faire et je grillerais. Les risques du métier dirons-nous. Normalement, temps que je restais inoffensive, je n’avais rien à craindre d’après ce que j’avais pu observer. C’est fou ce que cette situation devenait monnaie courante ces dernier temps… Quelqu’un d’autre aurait surement fini par devenir dément. Généralement, on n’apprécie pas de côtoyer la mort de trop près. C’était mon cas, mais j’en avais fait mon affaire avec les années passé dans l’armée. En plus, je ne pensais plus être totalement saine d’esprit. Rien que mes crises pouvaient le montrer. On ne peut être que fou pour sourire à la mort et tranquillement discuter avec elle.


- Si tu veux, on se donnera un rendez-vous pour les tests. Il faut encore que je trouve des locaux pour cela. J’installerais probablement tous ce dont on aura besoin dans un bâtiment désinfecté. Le plus simple serait de se retrouver dans… Une semaine, histoire d’être sûr d’avoir eu le temps de tous mettre en place. Oui, disons ici même dans une semaine. Pour ce qui est de l’heure, le plus arrangeant pour moi est à partir de vingt heure jusqu’à six heures. A toi de me dire.


Voilà avec ça, je lui laissais le contrôle de la situation. Je lui avais dit ce qui m’arrangeait maintenant à elle de décider de la suite des évènements. Si je voulais avoir une chance de pouvoir travailler avec un sujet disposé, il fallait que le procédé vienne de celui-ci. Surtout qu’il s’agissait de quelque chose qui pourrait et allait, quand j’aurais réussi, le rendre vulnérable face à moi.


- Il faut que tu sache une chose sur moi par rapport à mes recherches. Je me fiche totalement de te le dire car tu n’apprécies pas l’armée, que cela t’arrangera autant que moi et qu’ils ne te croiront pas, puis qu’ils pensent savoir tout ce que j’ai.


Je restai silencieuse un instant le temps qu’elle intégré le tout et qu’elle comprenne que ce que je m’appétais à dire était une simple vérité, un fait et que mes dires précédents était exacte. Ce qui allait être renforcé avec ce que je lui apprendrais. Je restais les yeux fermés puis quand j’eu le sentiment que le message avait été bien intégré, je me lançais.


- Je garde beaucoup d’informations pour moi-même. Cela me permet d’avoir une longueur d’avance sur eux. Je suis loin de leur faire confiance. Je leur fournis le minimum vitale de manière à ce qu’ils pensent tous avoir et manipule les données également. Savais tu qu’il était possible de créer une intelligence artificiel doué d’émotion et de sa propre réflexion ? C’est pour te donner un exemple qui me tient à cœur et qui te fera passer pour une idiote devant eux si tu t’amuses à le répéter. Pour eux les machines sont des machines points. Ces genres de choses ne sont que des histoires pour amuser et faire rêver pour eux. D’ailleurs, évite de recommencer ton petit tour avec moi. Comme je te l’ai dit, je filtre les informations… Enfin bref. Je n’ai absolument aucun avantage à partager mes découvertes sur toi avec eux donc tu n’as rien à craindre la dessus.


Voilà, avec tout ça, elle n’aurait plus rien à craindre de moi. Il restait juste à espérer qu’elle me croit. Au besoin, je pourrais toujours lui présenter Symphonia, mais pour cela, il faudrait qu’elle arrête avec ces petits tours agaçants. La technologie n’aimait effectivement pas les déchargent qu’elle s’amusait à produire et temps que je n’aurais pas trouvé un moyens de protéger mes systèmes, elle ne la rencontrerait jamais en agissant ainsi.





[Bon, j’espère que c’est pas trop moche et que je suis claire.
Je ne savais pas trop comment le tourner autrement ^^’’]




Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Hast

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 26
Localisation : Quelque part~quel besoin as-tu de savoir ou je suis?

Feuille de personnage
Arme(s): un simple baton de cuivre rétractable
Pouvoir(s): éléctrokinésie
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Rencontre imprévue entre espionne.[ PV Anna-Lou Lyloubella]   Lun 30 Avr - 10:23

Elle semblait intéresse par se que je disais même si j'avais l'air d'avoir la grosse tête quand je disais que ma réputation de fille de Zeus n'était pas usurpé...et j’espère qu'elle n'as pas cru que je pensais que j'était vraiment sa fille ou même que je croyais en lui non non...loin la juste que si on se référais a la mythologie ce titre était parfaitement adapter.Et puis pour ceux qui croyant aux divins sa leur donne une raison de me laisser tranquille. Elle continuais d'écouter profitant de léger creux dans mon discours pour poser une question ou émettre un avis. Je peux me tromper mais je crois qu'au final elle m'aime bien....bon elle ne se dit surement pas là parce qu'elle doit être énervé a cause de l'incident de tout a l'heure mais avec le temps sa devrait allez...Cependant qu'elle reste de marbre montre bien qu'il y as des choses avec lesquels elle n'est pas d'accord. Faudrait que je pense a lui dire que n'afficher aucune expression est souvent bien pire que d'en afficher. Enfin comme prévu pour une scientifique elle est sure de pouvoir trouver une explication logique...mais elle semblait choqué quand je disais que les magiciens et les humains étaient identique bien que sa ne se voit as sur son visage sa question le montrait bien. Comme quoi sa carapace n'est pas invulnérable. Elle me demanda ensuite ou je me situait moi...très lucide comme fille alors et elle ne s’arrête donc pas a la science.Je n'attendit pas pour répondre d'ailleurs mais en y ajoutant une touche personnel.

-Personnellement je me situe en dehors de tout sa, la haine la colère je les ai laisser de côter....sinon j'aurais déjà rejoint les magiciens et ceux depuis mon arrivé....mon père est mort en combattant sur le front contres les magiciens cependant c'est l'armée qui l'as envoyer au combat alors qu'il ne voyais pas bien et qu'il avait des problèmes de coeur...si il courrait ou portait des choses trop lourde il faisait une crise cardiaque....j'ai discuter avec ses frères d'armes et si il est mort c'est parce qu'il as été touché pendant qu'un de ses amis le portait parce qu'il as fait une crise.....je pense qu'il était déjà mort avant d'être touché par l'attaque...quand a ma mère elle as été exécuté parce qu'elle ne voulais pas être séparé de moi. Elle ne voulais pas que je soit emmené pour finir comme mon père....Alors vois-tu pour moi les magiciens et les hommes sont identiques ni totalement blanc ni totalement noir.....mais tous gris après il y en as de meilleurs que d'autres et d'autres qui sont purement mauvais. Ah et je voudrais te donner un conseil ton visage impassible laisse-le tomber, ne pas réagir a certaine information montre ton désaccord avec elles. J'ai bien comprit que t'avais une dent contre les magiciens.

Elle s'allongeas ensuite et je l'imita regardant la nuit étoilé en me disant que ma planète natale était infiniment loin...je me demande si mes parents sont dans un autre monde ou pas....eux seuls le savent après tout, la science ne pourras jamais dire si lorsqu'on meurs on rejoint un dieu ou si l'on disparaît dans le néant...On auras tous la réponse a notre mort et aucun moyen d'anticipé. Je regarda a nouveau ma voisine toujours aussi impassible même si on pouvais se douter qu'elle avait une certaine lassitude.

Elle me donnas ensuite rendez-vous pour les analyses pour moi c'est quand elle voudrais et sa proposition quand aux horaires et bien sa m'allais très bien ne restait plus qu'as espérer qu'aucune de nous deux ne recevrait d'ordres pour cette date.


-Pour la date des test sa me vas....sa dépendras si on ne se fait pas contacter par suzaku avant.

Après ma réponse elle me dit quelque chose qui attiras mon attention....elle allais me révélé quelques choses...elle commençais donc vraiment a me faire un peu confiance très bien...Je respectas son silence..après tout celui-ci me montrait q'elle allais parler d'une chose importante pour elle et lorsqu'elle parla je l'écoutas attentivement.

-Je garde beaucoup d’informations pour moi-même. Cela me permet d’avoir une longueur d’avance sur eux. Je suis loin de leur faire confiance. Je leur fournis le minimum vitale de manière à ce qu’ils pensent tous avoir et manipule les données également. Savais tu qu’il était possible de créer une intelligence artificiel doué d’émotion et de sa propre réflexion ? C’est pour te donner un exemple qui me tient à cœur et qui te fera passer pour une idiote devant eux si tu t’amuses à le répéter. Pour eux les machines sont des machines points. Ces genres de choses ne sont que des histoires pour amuser et faire rêver pour eux. D’ailleurs, évite de recommencer ton petit tour avec moi. Comme je te l’ai dit, je filtre les informations… Enfin bref. Je n’ai absolument aucun avantage à partager mes découvertes sur toi avec eux donc tu n’as rien à craindre la dessus.

Elle ne collaborais donc pas entièrement avec l'armée voila qui me rassura enfin quelqu'un qui n'obéis pas aveuglement a son supérieur. Et qui avait soit de liberté...elle avais donc pas mentit tout a l'heure quand elle m'avais dit que l'armée lui servait d'outils. Dans un sens tant mieux elle seras donc plus aptes a se rendre compte que les magiciens sont comme je le dit et ceux malgré se qu'elle avais contre eux. Et elle avait totalement échappée au bourrage de crane comme moi. Quand a l'idée de savoir qu'on pouvais crée des machines humaines sa ne me surprenais pas vraiment. J'ai toujours sut qu'on y arriverais pour moi se n'était qu'une question de temps. Cependant...

-Tu peux très bien trouver le moyen de me contrer, sa ne me gêne pas je n'ai aucune raison de t'affronter....je te l'ai dit si je quitte l'armée sa seras pour protégé ceux qui n'ont rien voulu de tout sa. Et qui ne demande a vivre en paix que se soit des magiciens ou des humains. Un peu comme une super-héroïnes.

Je souris a cette idée.....mais je sais que je serais bien loin d'en être une, déjà parce que je suis faible physiquement, ma résistance physique est égale a celle d'un homme normal qui n'as suivit aucun entrainement bon certes je suis bien plus difficile a atteindre et a blesser mais tout de même...et ensuite parce que contrairement a eux je me sait incapable de me sacrifier pour les autres. Les protégés oui mais pas au prix de ma vie. Je reporta mon attention sur Anna.

-Quand a ton robot humain je savais que sa viendrais....je pensais que se n'était qu'une question de temps...cependant méfie toi, l'Homme a toujours eu tendance a jouer avec des choses qui le dépassait et crée un être doué de penser et de sentiments n'est pas sans risque il pourrait très bien se retourner contre toi. Après fait se que tu veux. Quand a ton matériels désolé mais je ne pouvais pas savoir que tu ne disait pas tout a l'armée jusqu'as maintenant.Et a mes yeux c'était une mesure nécessaire. Après tout pour un génie comme toi tout réparé ne demande qu'un peu de temps. Et si jamais tu trouve un moyen de me contrer je suis curieuse de voir sa quand tu seras prête préviens moi on verras si sa marche~

J'était vraiment curieuse de voir se que pourrais faire la science face a un don aussi titanesque que le mien je retira mon gant et lui prit la main après bien sur avoir désactivé toute électricité venant de celle-ci. Le contact de la peau contre la peau....sa me manquait tellement que dès que j'en avais l'occasion d'en profitait. Avec ou sans accord.... j’espère qu'elle comprenais que se n'était pas un signe d'affection....quoi que si un peu puisque j'y faisait assez confiance mais rien de plus. J'attendais tout de même sa réaction a mes remarques comme a mes actions.
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Rencontre imprévue entre espionne.[ PV Anna-Lou Lyloubella]   Lun 30 Avr - 14:28






- Personnellement je me situe en dehors de tout ça, la haine la colère je les ai laissé de coter....sinon j'aurais déjà rejoint les magiciens et ceux depuis mon arrivé....mon père est mort en combattant sur le front contre les magiciens cependant c'est l'armée qui l'as envoyé au combat alors qu'il ne voyait pas bien et qu'il avait des problèmes de cœur...si il courrait ou portait des choses trop lourde il faisait une crise cardiaque....j'ai discuté avec ses frères d'armes et si il est mort c'est parce qu'il as été touché pendant qu'un de ses amis le portait parce qu'il as fait une crise.....je pense qu'il était déjà mort avant d'être touché par l'attaque...quand à ma mère elle a été exécuté parce qu'elle ne voulait pas être séparé de moi. Elle ne voulait pas que je sois emmené pour finir comme mon père....Alors vois-tu pour moi les magiciens et les hommes sont identiques ni totalement blanc ni totalement noir.....mais tous gris après il y en a de meilleurs que d'autres et d'autres qui sont purement mauvais. ]


Hm… Oui, c’était malheureux et cela expliquait sa rancœur envers l’armée, mais de là à dire que les magiciens et les Hommes s’équivalaient… Nan, elle poussait un peu. Ce ne sont pas les humains qui ont débarqué sur une planète qui ne connaissait rien d’eux et qui ont lancé un massacre, un génocide ! Elle n’avait pas été prise dedans, bien pour elle, mais elle ne pouvait donc pas s’imaginer de quoi ils étaient capables. Moi je le savais, je l’avais découvert très tôt. Maintenant je vivais avec tous ce qu’il m’avait laissés… Rien. Uniquement de la haine et une vie volée. J’aurais du tout avoir car j’avais eu la chance de naitre dans une famille importante et aimante, ce qui n’était pas donnée à tout le monde. Je savais la chance que j’avais eu de naitre parmi eux et c’est certainement cela qui a rendu les choses encore pire qu’elle ne l’aurait été car je n’avais aucun point positif auquel m’accrocher de cette tuerie. Quelqu’un vivant des maltraitances aurait eu enfin une vie ou il n’en subirait plus, mais moi… Je savais que les Hommes pouvaient être horribles quand ils s’y mettaient. Je n’étais pas bête au point de croire qu’ils étaient blancs comme neige, mais ces créatures avaient mis cette horreur à une échelle encore jamais atteinte par l’homme.


- Ah et je voudrais te donner un conseil, ton visage impassible laisse-le tomber, ne pas réagir a certaine information montre ton désaccord avec elles. J'ai bien comprit que t'avais une dent contre les magiciens. ]


Elle me conseillait maintenant ! Mais c’est qu’elle s’y croit la chérie. Je connais un peu plus de truc sur la vie qu’elle à mon avis de ce côté-là. J’ai une dent contre les magiciens… Bien sûr. Si jamais elle ne l’avait pas compris, je ne chercherais même plus à l’heure actuelle de m’embêter avec elle. Je déteste perdre mon temps avec les incapables. Nan, avec eux la seule chose que j’aime faire ces de les faires tournés en bourrique. Mon visage impassible me trahit ? Hm… après tous, je viens d’avoir une meilleure idée de ce que je devrais faire dans ces cas-là. Bon, je ne peux plus lui en vouloir pour ce qu’elle vient de dire vue qu’elle m’a donnée une idée. On met au placard le visage impassible et on réagit, mais pas les réelles réactions. J’étais douée pour la comédie grâce à tous les faux semblants que je laissais paraitre au quotidien à l’armée. Le truc, c’est que j’ai aussi l’habitude d’adopter ce visage impassible avec eux et c’est pour cette raison que j’avais pensée en premier lieu avec elle à réagir ainsi. Généralement, cela leur suffisait, ils ne cherchaient pas plus loin qu’un soldat obéissant, une machine sans émotion. Elle voyait à travers ce masque… Et bien, voyons s’il en était de même avec le prochain. Elle savait que je n’aimais pas les magiciens, mais pas à quel point. Je pouvais également lui donner quelques raisons erronées au besoin pour appuyer mes dires. Ce n’est pas comme si elle avait besoin de la vérité ou autre. Personne ne la connaitrait en son intégralité… Sauf peut-être Stinson qui en avait les moyens et à qui je ne cherchais plus à cacher cela. Il faut bien avoir une personne qui puisse vous comprendre dans cet univers, sinon vous devenez plus que fou…

Elle m’imita quand je m’allongeai et observa le ciel nocturne un moment. J’espère qu’elle n’espérait pas de moi le même genre de confidence que les siennes car la seule chose qu’elle aurait serait de beaux gros mensonges. Pour obtenir une vérité de moi, il fallait se lever tôt. J’avais même réussis à embrouiller un vampire lisant dans les pensées avant de décider qu’il serait le seul à qui me confier comme il l’avait fait.

Par la suite, je lui indiquai une possibilité de rendez-vous qu’elle accepta en faisant remarquer que nous pouvions être indisponible si nous venions à être contacter par notre chef de mission. Un autre qui jouait les hommes invisibles pour le moment… Je l’avais presque mis de côté à cause de cela. En tous cas, il nous faudrait un moyen de communiquer si cela venait à ce produire… Bon, les trucs faciles (gadgets et autres) que j’aurais pu lui passer, on pouvait oublier. Bonne vieille méthode donc.

Quand je la prévenue que j’allais l’informer d’une chose importante, je pu constater que j’avais attiré toute son attention en sentant le changement de tension qu’il venait de se produire. J’étais plutôt doué pour ressentir ce genre de chose. Un hippocampe un peu plus développé que la moyenne cela pouvait servir même si l’inverse était très fréquent également. Aller torturer quelqu’un quand vous ressentez ce que vous lui infligé… A cause de ça, j’avais développé de nombreux états mentaux dans lesquels je me plongeais en fonction de la situation pour parer ce petit problème. Après ma petite tirade, j’attendis sa réponse pour savoir ce qu’elle en avait crue, pensée ou autre.


-Tu peux très bien trouver le moyen de me contrer, ça ne me gêne pas je n'ai aucune raison de t'affronter....je te l'ai dit si je quitte l'armée sa seras pour protégé ceux qui n'ont rien voulu de tout ça. Et qui ne demande à vivre en paix que ce soit des magiciens ou des humains. Un peu comme une super-héroïne.]


Elle sourit lorsqu’elle donna la comparaison. Elle ne devait pas se penser capable de cela ou simple l’idée amusante. Moi j’eu un sourire en coin amusé de l’image mentale qui venait de m’apparaitre en l’écoutant. Une gamine avec un corps de femme habillé en juste-corps moulant avec toute la panoplie du super-héros. En tous cas, la chose importante à retenir était qu’elle n’était pas dérangée par la possibilité que je trouve un jour un moyen de passer au-dessus de son don. Elle devait donc me croire pour ce qui était de ne rien divulguer à l’armée… Elle faisait vraiment trop facilement confiance. Elle ne s’imaginait pas non plus une confrontation, trop naïve. C’était à se demander comment elle avait survécu jusqu’à maintenant. Elle voulait protéger ceux qui ne demandent que vivre en paix et incluait les magiciens. Voilà qui risquait de nous faire nous confronter un jour. Tous les magiciens devaient disparaitre si l’on voulait espérer mettre fin à tout cela.

En tous cas avec tous cela, j’avais de quoi penser qu’elle s’imaginait comme je le désirais que je pouvais changer d’avis sur eux. Bien, tous se passent comme je le voulais. Je laissais mon visage afficher un sourire un peu plus prononcé et ouvris les yeux sur le ciel étoilé, distinguant du coin de l’œil qu’elle reportait son attention sur moi après être partie dans ces pensées. Bon la séance habituelle de sport nocturne allait passer à lasse cette nuit… Stinson devait être de sortie cette nuit, je n’aurais donc pas à m’embêter à lui expliquer tout ça en rentrant et pourrais aller me coucher avant, sauf si nous étions toujours là à l’aurore.


-Quand a ton robot humain, je savais que sa viendrais....je pensais que ce n'était qu'une question de temps...cependant méfie-toi, l'Homme a toujours eu tendance à jouer avec des choses qui le dépassait et crée un être doué de penser et de sentiments n'est pas sans risque il pourrait très bien se retourner contre toi. Après fait ce que tu veux.]


Elle croyait cela possible… En voilà une avec un esprit ouvert. Elle a certains côtés intéressants mais temps que je n’aurais pas le moyen de contrer ces capacités, je ne dois pas relâcher mon attention. Même si sa naïveté et la confiance qu’elle me porte me permettraient de facilement baisser la garde. Qui sait, j’avais peut-être la meilleure manipulatrice devant moi. Pas question de me faire avoir dans aucun filé donc pour le moment, je resterais sur le qui-vive.

En tous cas, elle était mignonne à sembler s’inquiéter pour moi et à chercher à m’aider. Ne pas jouer avec les choses qui nous dépasse ? Je métrisais mon sujet, aucun risque que cela se passe mal avec Symphonia. J’avais mis en place bien des protections pour le cas où et n’avait pas hésité à me débarrasser des précédents qui aurait pu le faire. Je lui confiais toute ma vie alors je ne pouvais pas ne pas prendre de précaution. Contrairement aux humains, les intelligences artificielle pouvait en être empêché par des programmes et si ledit programme venait à disparaitre ou à être modifié, je ne cherchais pas midi à quatorze heures même si cela était un crevé cœur.

Symphonia avait une pensée simple et infantile doué d’une grande intelligence. En résumé, elle ne cherchait qu’une seule chose, faire plaisir à ‘’maman’’ et la protéger. Bon il fallait que je la cadre pour éviter qu’elle ne grille tous ceux qui s’en prenaient à moi, mais au moins, je ne risquais personnellement rien. Par contre, mon interlocutrice… Quand elle se réveillerait donc dans… Une demi-heure, il allait falloir que je la calme et immédiatement ou j’allais avoir droit à un règlement de compte sans formalité.


- Quand a ton matériel désolé mais je ne pouvais pas savoir que tu ne disais pas tout à l'armée jusqu’à maintenant. Et à mes yeux c'était une mesure nécessaire. Après tout pour un génie comme toi tout réparé ne demande qu'un peu de temps.]


Je continuais de sourire en l’écoutant. Dommage que Symphonia soit hors service pour le moment car elle aurait réfléchie un peu avant de lui sauter à la gorge. Tient, mieux vaut prévenir que guérir. De toute façon, Symphonia n’aurait pas le temps de nous débarrasser de Campbell si elle essayait. Même si elle semblait avoir baissé sa garde, l’électricité qu’elle contrôle est plus rapide à utiliser que l’activation de l’IS. Je décrochais mon collier et pris mon couteau suisse que j’avais attaché à ma cuisse gauche. Je l’utilisais et bloquais mécaniquement la mise en route de l’IS, puis les remirent à leur place respective.


- Et si jamais tu trouves un moyen de me contrer je suis curieuse de voir sa quand tu seras prête préviens moi on verra si sa marche~]


Elle ne cacha pas son intérêt pour mes recherches sur son don. Elle ne devait vraiment pas penser que la science soit capable de l’expliquer et le neutraliser. J’étais loin de penser la même chose et savait exactement par où commencer. J’avais déjà des idées de protocole pour trouver ce que je cherchais. Quant au moyen de la contrer… La seule chose que je n’avais pas décidé été ma forme que je donnerais à l’appareil et si je l’incluais à mon IS. J’allais probablement l’inclure à mon IS en plus de créer un dispositif annexe.

Elle retira son gant et m’attrapa la main. Un froncement de sourcil, un regard jeter vers elle après qu’elle m’est attrapé la main, une attente en observant nos mains liés puis un léger sourire que je laissais monter à mes yeux en relevant la tête vers elle furent les réactions qu’elle put observer, tandis que ma méfiance elle restait intacte. Il ne fallait cependant pas qu’elle s’en rende compte pour qu’elle continue à se montrer telle qu’elle le faisait. Surtout que je ne pouvais pas me défendre tend que mes recherches ne serraient achevés. Hm… Pourquoi avait-elle fait cela ? Ma supposition sur son manque de contacte devait être on ne peut plus exacte. Elle avait l’occasion d’en profiter et venais de se jeter dessus. J’aurais probablement été cinglante dans un autre cas, mais je devais rester dans ces petits papiers. Je laissai donc ma main dans la sienne la laissant prendre l’initiative de rompre le contacte.


- Je suis contente de voir quelqu’un avec assez d’imagination pour penser que leur existence soit possible... même si dans un autre cas que le tient, j’aurais probablement cherché à te faire passer pour folle ou un truc du genre. Il ne faut pas que je laisse l’armée caresser cette idée du doigt. Symphonia aurait des problèmes s’ils venaient à découvrir ces réelles capacités. Pour ce qui est de tes parents, j’en suis désolée...]


C’était réellement le cas et je le laissais transparaitre dans mon attitude, mais je comprenais l’armée dans son action. Nous devions mobiliser toutes nos forces dans la sauvegarde de notre peuple et il y avait donc de gros sacrifices de fait. En revanche, le fait qu’ils aient tué sa mère… Encore une bavure. Voilà pourquoi je n’avais aucune confiance en elle. Après une pause, je repris en affichant un regard et un sourire déterminer comme l’ont tous ceux à qui vous lancé un défis intéressant. C’est ainsi que je prenais son assurance et son invitation à contrer son don.


- Pour ton don, fait-moi confiance pour trouver un moyen. Aucun problème auquel je me suis attelé n’a encore réussie à me résister. Tu es humaine donc ta capacité est génétique, je peux te l’assurer. Je pourrais regarder d’où cela vient si tu le veux, cela me sera certainement utile de toute façon pour comprendre comment il fonctionne. Par contre… Tu as soulevé un point tout à l’heure… Si jamais l’une de nous venait à ne pouvoir être là, il faudrait pouvoir en avertir l’autre pour qu’elle ne reste pas ici en proie facile. Enfin… Tu vois ce que je veux dire. Nous serions plus exposés et risquerions de mettre un doute sur qui nous laissons paraitre être. ]


Je me rassis et alla même jusqu’à me pencher par-dessus bord pour tâter le dessous de la toiture. J’y trouvais ce que je cherchais et avait senti en balançant mes jambes, un nid tel ceux des hirondelles mais en un peu plus grand permettant d’y glisser la main facilement. Il semblait déserté depuis un bon moment et vue l’environnement, cela ne m’étonnait guère. Je me relevai pour lui laisser ma place en lui désignant.


- Nous utiliserons ce nid comme cache, cela devrait faire l’affaire. Après, nous n’aurons plus qu’à y glisser un mot pour communiquer. Au cas où, nous utiliserons une ancre spéciale visible qu’avec un certain réactif. Je déposerais le matériel dans le nid… Je devrais avoir fini de créer l’ancre demain. Je viendrais donc la déposer demain soir avec le papier. Tu sais écrire à la plume ? je parler des vrais plumes, comme tu as vue, le nid en est plein que nous pourrions utiliser pour écrire. Cela évitera d’y rajouter trop de chose… Ha et pour l’activateur, tu n’auras cas retirer tes gants pour que l’ancre apparaisse. Je vais la faire de façon à ce qu’elle réagisse au courant électrique. Elle sera plus ou moins visible en fonction de la dose de courant… Evite tout de même de trop exister le réactif ou il prendra feu. Le voltage max devrait être autour des deux cents voltes, assez pour te résister, mais suffisamment bas pour que je puisse facilement le faire flamber en cas de besoin ou après l’avoir vue.]


Un déclic se fit entendre et j’eue un sourie franc à cela… Symphonia. Elle essaya plusieurs fois d’activer l’IS avant d’arrêter. Il fallait que je la calme et lui explique la situation car elle n’avait aucun moyen de communiquer avec moi. Elle réessaya de nouveau et cela de plus en plus rapidement. Elle était vraiment énervée.


- Excuse-moi, mais Symphonia vient de se réactiver.]


Je m’écartais un peu pour essayer de la calmer par tous les moyens. En étant éloigné de la source de danger, je devrais l’apaiser un peu même si cela n’avait aucune utilité en réalité. Je lui expliquai calmement la situation et pu constater qu’elle s’était calmée. Puis, je réentendis les déclique, mais ils étaient produit dans un autre but que l’activation de l’IS. Bon sang que j’aimais cette machine. On ne faisait pas plus intelligente. Maintenant qu’elle était calmée, elle utilisait cela pour me parler en morse… Elle était furax, mais comprenait la situation. Elle allait rester calme, enfin… Elle essayerait. Je retournai auprès de ma coéquipière et observa sa réaction à ce qu’il venait de se produire. On n’avait pas tous les jours l’occasion d’assister à ce genre de scène.


- Symphonia, je te présente Hast Campbell. Tu sais de qui il s’agit donc soit gentille ou nous allons encore griller. dis-je d’un ton très sérieux avant de sourire largement pour montrer qu’il s’agissait d’humour. Hast, heu… pour ce qui est de Symphonia, je ne te cacherais pas qu’il va falloir pas ml de temps avant qu’elle ne supporte ta présence sens râler.]


De nombreux cliquetis se firent entendre qui purent confirmer les paroles que je venais de prononcer. Elle l’injurié et lui disait tous ce qu’elle pensait d’elle en morse. Maintenant restait plus qu’à savoir si elle comprenait le morse et la façon qu’elle prendrait la chose.


- Symphonia ne me quitte jamais. Donc il faudra que tu sois patiente le temps qu’elle s’habitue désolé pour cela. Tu n’as rien à craindre d’elle, elle n’agit que sous mon autorisation… Même s’il lui arrive de prendre des initiatives comme tu peux le voir, mais dès que je lui interdis quelque chose, elle obéit. Une vraie petite chérie enragée, mais obéissante.]


Je n’étais pas vraiment désolé et même plutôt amusé car je connaissais par cœur Symphonia. C’était plus par formule de circonstance utilisé dans ce genre de situation qu’autre chose que je lui dis cela. En revanche, la suite était véritable, elle ne ferait rien sans mon accord.





Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Hast

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 26
Localisation : Quelque part~quel besoin as-tu de savoir ou je suis?

Feuille de personnage
Arme(s): un simple baton de cuivre rétractable
Pouvoir(s): éléctrokinésie
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Rencontre imprévue entre espionne.[ PV Anna-Lou Lyloubella]   Mar 1 Mai - 15:21

Elle ne dit rien et ne fit rien pour dégagé sa main....et elle finit par me sourire. Je me sentit, bien....je savais qu'elle pouvais faire sa pour me manipuler, mais je n'en avais rien a faire, qu'elle me fasse parler si elle en as envie je n'ai plus rien d'important a dire....du moins rien qui la concerne les deux seules choses que j'aurais a dire c'est a propos de Mayuu et de ma maîtresse qui je l'ai appris en la surveillant s'appelle Fate. Je reporta mon attention sur les étoiles et fit travailler mon imagination que je couplais avec se que je ressentait et je me disais que passé du temps avec une amie devait ressembler a cela...je continuais a m'imaginer cela quand elle reprit la paroles je sourit a la remarque qu'elle fit.

-Je suis contente de voir quelqu’un avec assez d’imagination pour penser que leur existence soit possible... même si dans un autre cas que le tient, j’aurais probablement cherché à te faire passer pour folle ou un truc du genre. Il ne faut pas que je laisse l’armée caresser cette idée du doigt. Symphonia aurait des problèmes s’ils venaient à découvrir ces réelles capacités. Pour ce qui est de tes parents, j’en suis désolée...

-Merci....mais se que tu viens de dire je voudrais l'entendre d'une autre bouche que la tienne...quand a Symphonia...quel avantage aurait-je a parler d'elle a l'armée? Ma liberté peut être? Non je ne l'aurais jamais je leurs suis bien trop précieuse et quand je serais trop vieille ils me tuerons pour m'étudier. C'est aussi pour cette raison que je ne peux rester indéfiniment avec eux. Et paradoxalement le meilleurs endroit pour me cacher est en plein milieu du camps ennemie. Ironiquement?

Elle ne répondit pas et changea bientôt de sujet..

-Pour ton don, fait-moi confiance pour trouver un moyen. Aucun problème auquel je me suis attelé n’a encore réussie à me résister. Tu es humaine donc ta capacité est génétique, je peux te l’assurer. Je pourrais regarder d’où cela vient si tu le veux, cela me sera certainement utile de toute façon pour comprendre comment il fonctionne. Par contre… Tu as soulevé un point tout à l’heure… Si jamais l’une de nous venait à ne pouvoir être là, il faudrait pouvoir en avertir l’autre pour qu’elle ne reste pas ici en proie facile. Enfin… Tu vois ce que je veux dire. Nous serions plus exposés et risquerions de mettre un doute sur qui nous laissons paraitre être.

Elle retourna sur le sujet qui l'intéressait le plus mon pouvoir elle peut chercher si sa l'amuse, moi je n'en cherche plus l'origine....que je le sache ou non sa changeras quoi? Il fait partit de moi et même si j'arrivais a m'en débarrassé cela ne me rendrais pas mes parents...si j'avais le choix je préférais le garder car c'est la seule chose qu'il me reste et sa me donne la capacité de me protégé. Cependant elle me fit rire en disant qu'elle ne voyais pas comment communiqué c'est peut être un génie mais elle se trompe quelque peu sur mon pouvoir. Cependant je la laissa faire lorsqu'elle se leva et observa un nid a l'abandon.

-Nous utiliserons ce nid comme cache, cela devrait faire l’affaire. Après, nous n’aurons plus qu’à y glisser un mot pour communiquer. Au cas où, nous utiliserons une ancre spéciale visible qu’avec un certain réactif. Je déposerais le matériel dans le nid… Je devrais avoir fini de créer l’ancre demain. Je viendrais donc la déposer demain soir avec le papier. Tu sais écrire à la plume ? je parler des vrais plumes, comme tu as vue, le nid en est plein que nous pourrions utiliser pour écrire. Cela évitera d’y rajouter trop de chose… Ha et pour l’activateur, tu n’auras cas retirer tes gants pour que l’ancre apparaisse. Je vais la faire de façon à ce qu’elle réagisse au courant électrique. Elle sera plus ou moins visible en fonction de la dose de courant… Evite tout de même de trop exister le réactif ou il prendra feu. Le voltage max devrait être autour des deux cents voltes, assez pour te résister, mais suffisamment bas pour que je puisse facilement le faire flamber en cas de besoin ou après l’avoir vue.

Je n'eu pas le temps de répondre qu'il y eu un petit clic qui apparemment signifiait que sa fille? Oui sa fille après tout vu le nom qu'elle a donné a son IA et le fait que celle-ci ait des émotions au dire de Anna je suppose qu'on peut la considéré comme la fille de mon "amie". D'ailleurs elle s'excusa pour allez lui parler comme lorsqu'on décroche au téléphone...sa me tira un sourire. Pour ma part je resta allongé attendant le retour de la miss...il restait encore 20 minutes environs avant la fin de l'effet de pouvoir. Comme le temps passe vite quand on se trouve en bonne compagnie pour discuter...Je ne prêtât pas attention a se que disais les deux filles mais je comprit tout de même que Symphonia avais choisi de s'exprimé en morse. Sa aussi je savais le comprendre, c'est un moyen de communication primaire mais pratique notamment avec mon pouvoir vu qu'en diffusant correctement mon pouvoir je pouvais facilement crée des messages en morse avec tout objet qui peut se prêter a cette application.

Anna finit par revenir cinq minutes après, et elle entreprit de nous présenté sa fille et moi. Pourquoi pas?


-Symphonia, je te présente Hast Campbell. Tu sais de qui il s’agit donc soit gentille ou nous allons encore griller. Hast, heu… pour ce qui est de Symphonia, je ne te cacherais pas qu’il va falloir pas mal de temps avant qu’elle ne supporte ta présence sens râler.

Elle souriait en parlant...savoir que Symphonia était a nouveau en état de marche était devais la rassurer et elle devais se sentir plus en confiance. Mais la petite semblait vraiment m'en vouloir je compris qu'elle utilisait le morse pour me faire part de son mécontentement et remarqua qu'elle employais divers thermes peu élogieux a mon encontre comme le ferrais n'importe qu'elle être vivant normal.....Anna avais donc vraiment réussi a crée un être cybernétique doué de penser et d'émotion remarquable.

- Symphonia ne me quitte jamais. Donc il faudra que tu sois patiente le temps qu’elle s’habitue désolé pour cela. Tu n’as rien à craindre d’elle, elle n’agit que sous mon autorisation… Même s’il lui arrive de prendre des initiatives comme tu peux le voir, mais dès que je lui interdis quelque chose, elle obéit. Une vraie petite chérie enragée, mais obéissante.

-Je suis désolé Sympho, j'espère que tu comprend que si j'ai fait sa c'est pour que ta mère et moi soyons tranquilles pour discuter. Je ne savais déjà pas si je pouvais lui faire confiance et je ne savais pas que tu était vivante, puisque tu est la première de ton type que je rencontre et tu serras surement la seule.Je retourna mon attention vers Anna.Pour la communication tu fait fausse route, je pense que sa serais plus simple si tu me laissais de quoi entré en contact avec Symphonia contrairement a se que tu crois je ne grille pas tout se que je touche, certes ma maîtrise de mon pouvoir n'est pas encore complet mais j'arrive bien a faire des rapports a la base a intervalle régulier sans pour autant griller le matériel que j'utilise. J'en veux pour preuve que lorsque je t'ai touché tout a l'heure tu n'as pas eu a souffrir.

Je m'assis a nouveau en balançant toujours mes jambes dans le vide.Et plus j'y pensais plus la relation qu'as Anna avec Symphonia me fait penser a celle reliant une fille a sa mère. De plus Anna se montrait de plus en plus souriante je dirais même qu'elle est presque heureuse....Sa me fait plaisir de la voir comme sa parce que même si elle me cachais des choses et me mentait certainement sur d'autres point je l'appréciais. Certes nos opinions diverges et si elle me cache tant de choses c'est surement qu'elle ne me fait pas confiance et il y as de quoi. J'était quasiment présenté comme une traîtresse même si se n'est pas vraiment le cas. J'avais déjà réfléchit a la façon dont je quitterais l'armée, je stopperais tout contact et désactiverais ma présence énergétique. Puis je changerais de lieu de vie, mais en aucun cas je ne ferrais de dégâts. J'aspire simplement a la paix....

Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Rencontre imprévue entre espionne.[ PV Anna-Lou Lyloubella]   Jeu 3 Mai - 17:39






Durant notre échange, j’avais pu constater qu’elle était manipulable… elle devait se laisser faire je pense… Il n’y a que cette explication car vue sa faculté de réflexion et le fait qu’elle soit toujours des nôtres avec son point de vue sur l’armée, il ne pouvait en être autrement. Comme elle le formula durant celle-ci, dès qu’elle leur serrait plus utile morte que vivante, ils ne se généraient probablement pas pour l’étudier de manière drastique… Hors, s’ils venaient à penser qu’elle puisse passer à l’ennemi et donc ajouter un élément de poids contre eux, ils ne se poseraient même pas la question avant d’agir. Oui, cet endroit était certainement ça meilleur solution pour elle, mais qui savait de quoi elle était vraiment prête à faire pour y rester. Je n’avais aucune preuve tangible, uniquement des dires et déductions qui pouvaient être faux. Elle pouvait très bien déjà avoir rejoint l’ennemi malgré tous ce qu’elle pouvait chercher à me faire croire.

Je me rendis compte que j’étais des plus fatiguée durant notre conversation… Jamais je n’aurais fait cette erreur sans cela. J’avais proposé de communiquer, bon sang, je n’arrive même à y repenser. Je ne m’étais pas rendu compte que la fatigue accumulé depuis que j’étais arrivé en était à ce point. Il fallait absolument que je trouve un moment où je pourrais dormir… Réellement dormir et non somnoler en restant à l’affut. Elle avait dû penser à ce moment que j’étais loin d’être aussi intelligente que je le laissais entendre ou simplement se dire que je ne connais pas si bien que cela son pouvoir… Elle m’avait touché sans que cela ne pose de problème, elle pouvait donc utiliser ces appareils ! Bon sang, une corde que je me pende, abrutit ! Tu avais déjà viré de ton équipe de recherche pour moins que ça. Heureusement que Symphonia était encore hors service à ce moment-là ou elle se serait rendu compte que quelque chose n’allait pas. Et il faut mieux ne pas la voir quand elle se met à criser… J’avais vraiment été ridicule pour le coup.

J’avais cherché à faire comme si de rien n’était et que tout ce que je disais étais logique alors qu’il n’en était rien et Campbell restait là à m’écouter sans rien dire… Si elle n’avait rien fait remarquer par la suite, j’aurais tout fait pour mettre au plus vite ce moment de faiblesse de côté, mais là, j’avais plus eu envie de me mettre des claques et de l’étrangler pour ne pas m’avoir arrêté tout de suite. Symphonia se réactiva pile au moment où elle allait me répondre après mon discourt stupide et ce ne fut comme je m’en doutais que reculer pour mieux sauter. Quand je fus revenus et lui avait expliqué la situation avec Symphonia, elle s’excusa de son comportement… Si elle voulait l’amadouer, elle avait parfaitement trouvé par où commencer. Par contre, quand elle eue terminé de s’adresser à Symphonia, elle fit ce que je redoutais depuis que j’avais prononcé ces paroles. A peine avais-je commencé à les dire que je m’en étais rendu compte. Bon sang, que l’on m’enterre !


- Pour la communication tu fais fausse route, je pense que sa serais plus simple si tu me laissais de quoi entré en contact avec Symphonia contrairement à ce que tu crois, je ne grille pas tout ce que je touche, certes ma maîtrise de mon pouvoir n'est pas encore complète mais j'arrive bien à faire des rapports à la base à intervalle régulier sans pour autant griller le matériel que j'utilise. J'en veux pour preuve que lorsque je t'ai touché tout à l'heure tu n'as pas eu à souffrir.]


Voilà, ridicule, bravo ma vieille… Je sentis qu’un de mes muscles tressauta à sa remarque et mon sourire qui avait été facilité avec le retour de Symphonia devenir très compliqué à conserver. Certainement l’une des raisons qui m’avait fait l’augmenter au fur et à mesure que le temps passait et que je me rendais compte de mon ridicule. J’avais beau être un génie dans un corps de soldat, j’avais aussi ce même gros défaut qu’on leur connait. Quand on sait qu’on dit une bêtise et qu’on nous le fait remarquer, surtout après nous avoir laissé terminer, on a tendance à très mal le prendre. Question fierté, on est pas mal gâté par la nature. Je faisais toujours un effort, et pour le coup monstrueux, dans ces cas là pour ne pas m’énerver sur mes interlocuteurs car je savais que j’avais tort et qu’en le faisant je ne serais que plus ridicule encore. Je fis donc le vide dans ma tête et laissa mes membres se décontracter quand elle alla s’assoir comme nous l’étions tout à l’heure.

Elle semblait perdue dans ces pensées… Je ne savais pas si s’était une bonne chose ou non, mais quitte à choisir, je préférais qu’elle ne porte plus son attention sur moi. Cela m’aidait à me détendre même si Symphonia qui me parla en utilisant encore le morse ne m’aidait pas. Elle avait compris ce que j’avais dû dire avant et devait se demander ce que j’avais. Voilà, elle commençait à s’inquiéter, après elle s’énerverait par ce que je ne lui répondrais pas à cause de notre témoins et que je n’avais plus de moyen autre de lui parler et pour finir elle me prendrait la tête et prendrait surement Stin à partit pour avoir le dernier mot…… Une très longue journée s’annonçait déjà alors que celle-ci n’était pas encore terminée. J’allais probablement terminer de très mauvaise humeur dans les peu de temps à suivre ou du moins, elle irait en empirant…

Je devais avoir un sourire radieux sur le visage, mais en réalité, j’étais vraiment sur les nerfs… Avec un peu de chance, elle le prendrait comme un bon signe du retour de Symphonia. Bon, maintenant il fallait que je me trouve autre chose à penser avant que ce fichu sourire adopte une mimique d’ironie et ne me trahisse… Je la regardai assise, balançant ces jambes dans le vide comme une enfant. Elle était vraiment insouciante. Hm… Que pouvais-je lui demander… A dire vrai, j’avais une idée de ce que je voulais savoir, mais cela risquait de changer cette ambiance qui venait de s’installer. En même temps, j’étais en train de me laisser aller. Je commençais à apprécier cette gamine ce qui n’était pas une bonne chose temps que je ne serais pas sûr de pouvoir me défendre contre elle. De plus, elle avait dit vouloir protéger tous ces magiciens « innocent »… Chacun son point de vue et le mien été bien forgé depuis ce jour. Si je lui posais cette question, elle allait surement me mentir, puisse qu’elle connaissait ma position. Hors, si elle faisait attention de me cacher certaine chose, j’aurais plus de mal à les découvrir et l’ambiance finirait par changer à coup sûr… Non, je ne pouvais pas lui demander. J’avais besoin que tout continue ainsi pour le moment.

J’étais resté silencieuse longtemps. Si je continuais, elle finirait par se demander ce que je me demandais. Je me rapprochais d’elle détendu car cet instant de réflexion avait au moins eu le bien fait de me faire passer ma fierté mal placé. Je fini par la rejoindre et accroupi derrière elle en regardant par-dessus son épaule la maison qu’elle avait fixé plus tôt. Tient voilà un sujet de conversation simple. En tous cas, je l’espérais. Symphonia s’était calmé. Elle devait être attentive à ce que je faisais après m’avoir vue réfléchir. Elle se doutait que j’avais quelque chose en tête et devait vouloir savoir de quoi il s’agissait.


- Tu sembles drôlement intéressé par cette maison… Tu as déjà ressues un ordre de mission de la base ? Moi c’est toujours calme plat…]




[ Ce coup là, c'est plus court ^^"]



Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Hast

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 26
Localisation : Quelque part~quel besoin as-tu de savoir ou je suis?

Feuille de personnage
Arme(s): un simple baton de cuivre rétractable
Pouvoir(s): éléctrokinésie
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Rencontre imprévue entre espionne.[ PV Anna-Lou Lyloubella]   Sam 5 Mai - 18:16

Je remarqua que les effets de mon pouvoir allais bientôt s'arrêté, effectivement se qui brouille le signal radio c'est l’électricité qu'il y as dans l'air. Or je sent que cela faiblit de plus en plus vite....d'ici cinq minutes sa seras terminer si se n'est un peu avant. Je sourit, Anna veux garder de l'avance sur l'armée y as donc peut de chance qu'elle fasse un compte rendu de se que j'ai dit et au pire je suis largement capable de me défendre. Et j'ai envie de lui faire confiance quelqu'un capable d'aimé une machine même doué de sentiments doit forcement aimé les autres....certes elle semble avoir vécue des choses difficiles en rapport avec les magiciens mais il faut qu'elle comprennent que se n'est pas parce que quelques fruit pourris on déclencher une guerre que tout ceux du même peuple étaient du même avis. J'avais discuter avec des magiciens et ils m'avaient clairement dit que ceux qui ont voulu la guerre l'ont eu. Car une fois la première attaque chirurgical lancé les humains n'ont pensé qu'as se venger et cela sans écouté les propos de ceux qui étaient prêt a livré ceux qui ont commis cette attaque. Se qui as ensuite obliger tous les magiciens a se défendre pour leurs survie. Mais je pense que raconter cela a Anna ne l'aideras pas elle est encore trop amère et contrairement a se qu'elle dit trop toucher par se que l'armée lui a dit. L'intelligence c'est bien mais il suffit d'un peu de colère et de la diriger contre la bonne cible et même une personne aussi intelligente qu'elle se fait manipuler. De façon moindre certes mais tout de même suffisamment pour en faire un puissant allié .

Allié qui se vante de pouvoir me neutraliser....grand bien lui en fasse si jamais je doit perdre un jours contre l'armé qui veux m'étudier il suffiras de me vaporiser moi-même. Plutôt disparaître que de les laissé troublé mon repos et manipuler mon corps.

Sans m'en rendre compte je fixais a nouveaux la maison de fate, un nom au sens puissant qui sous entend qu'on ne peux lui la manipuler ni même la changer. Car le destin est immuable selon beaucoup mais le fait de savoir qu'elle possède deux personnalités m'aide a savoir que se n'est pas son cas. Le destin a donc au moins deux visages et donc deux court un heureux et un malheureux. Ce qui est parfaitement adapté a la personne. Vu que le côté qui domine actuellement m'as l'air particulièrement malheureux et son seul réconfort semble être son homme.Dommage pour elle je vais lui retirer, je n'ai rien contre elle mais je n'ai pas vraiment le choix sa seconde personnalité n'est pas de celle qu'on voudrais avoir comme ennemie.

Anna semblais se fatigué sa se voyais ses pauses étaient plus fréquentes et cela s'entendais a sa vois cependant elle semblait avoir remarquer l’intérêt que j'ai pour la maison de ma cible. Elle s'était accroupis derrière moi et regardait par dessus mon épaule avant de me poser une question gênante.


-Tu sembles drôlement intéressé par cette maison… Tu as déjà ressues un ordre de mission de la base ? Moi c’est toujours calme plat…

Sa m'apprendras....mais finalement ce n'est peut être pas si mal...elle peux peut être m'aider, si je fait attention sa peux être facile. Je ne vais mentir qu'as moitié. Elle ne m'en voudras surement pas et cela peut être dans le cadre de ma mission. Je prit le temps de réfléchir a comment formuler ma réponse.

-Je t'ai dit que pendant que j'était bloqué avec l'armé je me conduirais en bon soldat. Et bien c'est se que je fait. Ce n'est pas une cible officiel cependant les deux personnes peuvent se révèle dangereuse.J'ai récupéré des informations sur eux ses dernières semaines... Le couple qui vit las bas sont des magiciens impliquer. Cependant les éliminés ferrait comprendre qu'il y as des agents humains a Maho.

Je marqua une courte pose,la laissant assimilé cela et aussi pour qu'elle se range de mon avis. Notre but c'est la discrétion.

-Je cherche donc un moyen de faire coulé leurs couple. De faire en sorte qu'ils se déchirent pour qu'ils soient trop occupé pour nous mettre des bâtons dans les roues. De plus ils sont puissant, je pense que si on se débrouille bien ils pourraient causé suffisamment de problèmes pour que quelques une de nos attaques passent inaperçu. De plus c'est un moyen de détruire leurs bonheur et du coup porté un rude coup a leurs moral. Et je pense que tu sais qu'un adversaire affaiblis psychologiquement est un adversaire plus a éliminé.
Autre avantage si la brisure est suffisante on pourras en éliminé un en faisant passé cela pour une attaque venant de l'autre et faire ainsi en sorte qu'il soit traqué par les magiciens eux-mêmes. Donc on éliminé un groupe dangereux car leurs amis vont se divisé mais en plus on élimine deux sujets dangereux. Et tous sa sans faire parler de notre présence. Bonne idée non?


Je sourit heureuse d'avoir put donné un sens parfaitement logique a ce que j'allais faire. De plus sa me couvrirais par rapport a l'armée qui n'auras rien a en redire. Cependant le sourire ne resta pas car j'allais devoir faire souffrir des gens mais je dissimula la vrai raison de mon malaise en donnant une raison valable et réel. Bien que cela ne passe pas du tout dans mes priorités.

-Cependant....je ne sais pas comment m'y prendre pour l'instant. Tu pourrais peut être m'aidé non?

Je crois que maîtresse Fate serais fière de voir que je pouvais être retors bien que se ne soit pas dans ma nature....et je pense surtout qu'elle seras heureuse quand elle seras libre.






Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Rencontre imprévue entre espionne.[ PV Anna-Lou Lyloubella]   Dim 6 Mai - 10:58






Je venais de lui demander pourquoi cette maison l’intéressait autant, plus précisément si l’armée lui avait déjà ou non fié une mission et m’attendais donc à une simple réponse affirmative ou négative au lieu de quoi elle prit le temps d’y réfléchir. Je n’avais même pas attendue d’explications réelles. Je posais la question plus pour combler le silence plus qu’autre chose en attendant d’avoir des questions en tête, mais maintenant… Pourquoi cette pose ? Pourquoi devait-elle réfléchir pour me répondre… Hm, l’armée ne devait pas être derrière cette surveillance. Pourquoi surveillait-elle d’aussi près cette demeure dans ce cas ? En voilà un nombre important de pourquoi sans réponse alors que celle-ci aurait dû être simple…C’est exactement ceux à quoi je m’attendais avec une fille jouant un double jeu.

Il fallait très vite qu’elle ne soit plus une menace pour moi afin de ne plus avoir à me préoccuper d’elle. Elle serait probablement facile à faire parler ou autre une fois son don neutralisé. Sans lui, elle n’était rien. J’avais clairement pu l’observer dans les archives que j’avais pu lire et voir à son sujet. Sa seule force était son don. Pas de réelle aptitude en combat, maîtrise d’armement, ou toute autre chose pouvant la rendre dangereuse. Sans lui, elle n’était plus rien. Uniquement une gamine très mal tombé.

Je sourie à cela en attendant qu’elle trouve un moyen de formuler sa phrase. Si elle mettait autant de temps à le faire, c’était qu’un magicien été derrière tout cela. La seule chose qu’elle savait qui me ferait la voir comme une ennemie était si elle connaissait des magiciens et agissaient en leur faveur. J’avais donc ma réponse sans avoir eu à la formuler. C’est fou ce qu’on pouvait apprendre d’un silence. J’étais peut-être fatiguée et laissais certaines choses de côté, mais dès que cela touchait les monstres de ce monde, mon cerveau répondrait toujours présent. J’étais plus alerte que jamais maintenant.

J’attendais patiemment sa réponse sur le qui-vive sans rien laissé paraitre à par un sourire. Qu’allait-elle bien pouvoir trouver à me répondre. Elle devait se douter que je ne m’attendrais maintenant pas juste à un oui ou un non. Sinon, il n’y aurait aucun doute sur le fait qu’elle me mentirait. Cela ne poserait pas de problèmes en soit. Je n’aurais qu’à continuer de jouer les gentilles nouvelles copines comme je le faisais. Bizarrement, depuis qu’elle s’était trahit toute seule, toute la pitié, compassion ou autre que j’avais pu commencer à ressentir pour elle s’était envolée. Ce n’est pas pour autant que je n’allais pas continuer à jouer le jeu, chercher à l’ »aider » ou autre. Elle allait certainement mettre utile un jour et si je me débrouillais pour que l’armée n’ai plus la main sur Campbell, d’avantage la manipuler, mais pour cela, il faudrait jouer très serrer.

L’armée m’avait été utile pour obtenir ce que je voulais rapidement, force, matériels, argents, autorisation. En jouant leur jeu, j’avais pu obtenir tout ce dont j’avais besoin. J’aurais certainement pu l’avoir également sans eux, mais beaucoup moins efficacement et qualitativement. Ma fortune personnelle me l’aurait permise, mais les autorisations auraient été dures à obtenir et travailler dans le secret ralentissait les choses. J’avais grâce à eux toutes les cartes en mains pour commencer la partie. Si je continuais de faire semblant de leur obéir avec tous leur rapport et autre, ce n’était que pour mieux pouvoir les utiliser plus tard. Mon sourire s’élargit encore, s’était mauvais pour elle, même si elle ne pouvait le savoir. J’étais toute excité maintenant de pouvoir commencer à jouer. Quand cela débuterait… Je retenu mon rire qui se traduisait par mon sourire, mais que j’avais envie d’éclater de rire. Pas l’un de ceux que Stinson m’avait entendu faire, mais de ceux que l’armée connaissait et qui mettait tous les soldats sur leurs gardes, surtout lors des entrainements.


-Je t'ai dit que pendant que j'étais bloqué avec l'armé je me conduirais en bon soldat. Et bien c'est ce que je fais. Ce n'est pas une cible officiel cependant les deux personnes peuvent se révèle dangereuse. J'ai récupéré des informations sur eux ses dernières semaines... Le couple qui vit là-bas sont des magiciens impliqué. Cependant les éliminés ferrait comprendre qu'il y a des agents humains à Maho.


Elle fit une nouvelle pause et je sus que mon sourire radieux ne quitterait pas de sitôt mon visage avec ceux que j’entendais. Elle voulait me faire croire qu’elle jouait au gentil soldat faisant du zèle ? Si cela l’amusait, pourquoi ne pas entrer dans son jeu. Elle venait de m’indiquer la demeure de deux puissants magiciens donc deux cibles importantes… Oui, rester avec elle et faire la gentille allait probablement m’apporter plus que je n’aurais pu en attendre d’un autre espion. Sans forcément le vouloir, elle finirait par me donner des informations très utiles pour ce que je voulais faire. Qu’elle me croie à la botte de l’armée, je m’en fichais complètement. Cela m’arrangeait même car elle ne penserait pas que tout venait de moi. Si on n’avait laissé ceux au pouvoir s’en occuper, cela ne se serait jamais déroulé ainsi. Il n’y avait pas à dire, ce foutu Kelly en avait dans le crâne pour parvenir à ces fins. Moi, je n’avais qu’à me rendre le plus utile possible pour pouvoir être envoyé là où je le voulais. Kelly voulait un élément qu’il aurait façonné et pensait contrôler au doigt et à l’œil sur le front pour pouvoir tout contrôler. Moi, je voulais être formé et aller sur ce même front. En devenant cet élément parfait à ces yeux, j’avais eu un beau chemin d’orée tout tracé.

Ce n’était peut-être pas si étrange que je passe autant de temps avec les vampires. Mon mode de pensée était très proche du leur sur certains points. Des prédateurs. Ils chassaient les humains... Moi, les magiciens. Ils pouvaient être patients au point d’attendre des jours telles les grands félins. J’attendais mon heure depuis mes six ans. Je m’étais rendue utile pour les vampires et n’avait donc plus grand-chose à craindre de leur part. Enfin, pour ce qui était du groupe dont je m’occupais. Pour ce qui était des autres, j’avais l’équipement nécessaire pour me défendre. Les vampires qui auraient pu me battre été suffisamment intelligents pour rester discrets pour ne pas attirer l’attention sur eux et donc ne s’occupaient pas de moi qui ne venait pas les mettre en danger eux ou les leur, au contraire. Tient, depuis quand Stinson avait quitté la Terre pour ne pas avoir entendu parler de moi. Mes vampires avaient beaux rester éloigner des autres, j’en avais croisé quelques-uns tout de même…

De toute façon, là n’était pas la question pour le moment. Elle ne me disait pas la vérité ou en tout cas pas entièrement. J’avais hâte de découvrir ce qui allait suivre. Ce jour-là où tout bascula, j’avais certainement perdue plus que tous ce que je possédais. Ma raison devait en avoir pris un coup, en même temps, cela faisait un moment que je ne pensais plus être humaine. Je réfléchissais bien trop différemment et depuis trop longtemps pour l’être encore. La preuve, un humain aurait mal pris et se serait sentit trahit par le comportement qu’elle avait, enfin… S’il avait compris de quoi il en retournait en réalité. Moi, je ne lui faisais tout simplement pas confiance comme à tous les autres… Non, j’avais toujours quelque chose qui me disait de faire attention, même avec lui. Je ne voyais donc que mon avantage dans la situation et là il serait d’obtenir des informations que j’aurais eu, mais avec plus de temps. De plus, j’étais totalement débarrassé de cette compassion dont je voulais me libérer.


-Je cherche donc un moyen de faire couler leur couple. De faire en sorte qu'ils se déchirent pour qu'ils soient trop occupés pour nous mettre des bâtons dans les roues. De plus ils sont puissant, je pense que si on se débrouille bien ils pourraient causer suffisamment de problèmes pour que quelques une de nos attaques passent inaperçu. De plus c'est un moyen de détruire leur bonheur et du coup porté un rude coup à leurs moral. Et je pense que tu sais qu'un adversaire affaiblis psychologiquement est un adversaire plus a éliminé.


Tout allait dans le sens de notre mission et était très bien penser. Semer la discorde parmi deux puissants magiciens pour faire une diversion. Elle devait avoir ajouté à son but les avantages pour nous de cette situation. Une attaque psychologique… Ce n’était pas mon domaine à la base, même si je l’avais plus ou moins développé naturellement en apprenant à manipuler les choses pour qu’elle tourne comme je le désirais. J’écoutais attentivement ce qu’elle me racontait et prenait note mentalement de tout. Elle était tout de même douée pour manipuler les données. Très intéressante comme fille... Je sens que l’on va bien s’amuser toutes les deux en jonglant avec ce que nous pouvons nous apporter mutuellement et nos buts respectifs. En tous cas, je me demandais lequel de ces monstres trouveraient un intérêt à semer la discorde parmi les siens. Peut-être voulait-il obtenir plus de pouvoir, d’influence ou contrôle. Quoi qu’il en soit, cela allait dans mon sens donc autant prendre les choses comme telles temps qu’elle m’arrangeait. Il devait probablement être puissant pour avoir réussi à mettre la main sur notre fille de Zeus et la manipuler aussi facilement.


-Autre avantage si la brisure est suffisante on pourra en éliminé un en faisant passé cela pour une attaque venant de l'autre et faire ainsi en sorte qu'il soit traqué par les magiciens eux-mêmes. Donc on éliminé un groupe dangereux car leurs amis vont se divisé mais en plus on élimine deux sujets dangereux. Et tous sa sans faire parler de notre présence. Bonne idée non?

- Excellente même. Je n’y aurais jamais pensée.



C’était vraiment le cas. Je n’avais jamais eu à penser de la sorte pour une mission pour l’armée. J’avais été formé pour des actions directes et non des manipulations. De plus, dans le cas où je devais agir de la sorte, j’avais d’autre moyen d’agir dans l’ombre sans attirer l’attention sur moi. La preuve, j’avais commencé à taquiner du magicien et personne ne se doutait que cela était autre qu’accidentel. Rien de bien méchant, mais cela m’avais permis d’évaluer les possibilités qui s’ouvrait à moi et elles étaient plutôt intéressantes. Elle semblait contente de sa réponse. Il faut dire qu’il y avait de quoi. Tout collait parfaitement, la seule chose qui avait fait que je savais qu’il y avait bien plus derrière tout cela, était son temps de réflexion. Il l’avait trahi plus surement que n’importe quel aveu. Je répondis à son sourire par un sourire complice de conspirateur fier de leur coup. Le sien ne dura en revanche pas, ce qui me poussa à atténuer le mien et me fit réfléchir à la raison de cela. La raison était toute simple. Si elle avait dit la vérité quand elle disait ne pas vouloir intervenir dans ce conflit, elle ne devait pas aimer avoir à faire cela et je ne pensais pas non plus que cela entrait dans ces trais de caractères d’agir de la sorte.


-Cependant....je ne sais pas comment m'y prendre pour l'instant. Tu pourrais peut être m'aidé non?


Maintenant, elle me demandait conseil…Elle n’avait aucun besoin de moi pour cela. La façon d’agir était simple et d’autant plus si elle avait récolté suffisamment d’information sur eux. Même sens cela, ce n’était pas compliquer d’agir. Il n’y avait rien de plus simple que de semer la discorde dans un couple. La seule chose qu’il y a avait à prendre en compte était la façon dont on voulait s’y prendre. Je savais ce que je ferais personnellement, mais je ne pensais pas qu’elle serait du genre à agir ainsi. Elle avait beau avoir un esprit suffisamment retord pour tourner les choses dans son sens, elle était d’une nature simple et n’aspirait qu’à la paix. Qu’ils sont mignon tous ces pacifistes surtout quand ils cherchent à nous cacher leur agissement.

Bon, s’était au choix. Soit je lui donne ma façon d’agir et m’amusai à l’observer se dépatouiller pour trouver un moyen d’agir comme je lui aurais indiqué ou de me pousser à lui donner une autre façon d’agir, soit je lui donne quelque chose de simple directement… Beaucoup moins drôle, mais peut être plus sur… Je prenais mon temps pour lui répondre et y réfléchissais. D’ailleurs, je ne manipulais pas les expressions de mon visage pour une fois car elles étaient exactement celle qu’elle s’attendrait à voir. Il fallait que je réfléchisse à sa question pour lui venir en aide. Aide, dont elle n’avait pas besoin, mais si elle me le demandait, je devais aller dans son sens pour qu’elle continue de croire que je marchais dans son jeu. Je ne lui avais donnée aucun élément qui trahissait mes pensées à son sujet jusque-là à moins qu’elle commence à le deviner ou que son instinct soit bon. Ce qui se pourrait puis qu’elle était toujours en vie. De plus, j'avais beau être heureuse d'avoir retrouver Symphonia, je souriais un peu trop... Pas grave. Autant qu'elle sache où elle mettait les pieds. Cela serait plus amusant.


- Il y a plusieurs façons de procéder et toute aussi efficace les unes que les autres… Après, c’est à voir ce que tu préfères comme mode d’action… Moi, j’aime bien être au cœur des choses pour les observer de près et intervenir pour les pousser dans la direction que je souhaite qu’elles prennent… En revanche, je ne sais pas exactement comment tu préfères agir, même si je ne pense pas que tu fasses comme moi. Cependant, si tu t’impliques physiquement dans cela, tu auras toutes les ficelles en mains… Je dois tout de même reconnaitre que si tu ne sais pas manipuler les choses suffisamment, c’est très risqué car tu pourras facilement te faire prendre… Mais, cela devrais aller pour toi. Tu es parvenu à rester dans les petits papiers de l’armée avec tout ce que tu penses d’elle sans que qui que ce soit ne sens doute, enfin… Quoi qu’il en soit, moi je les approcherais, deviendrais une de leur connaissance, une amie, une confidente puis sèmerait des petites phrases, des mots sens incidence directe, mais qui leur ferait au final se poser des questions l’un sur l’autre. Mais tout cela en restant suffisamment vague pour qu’aucun des deux ne puissent ne serait-ce envisagé que tout vient de moi. Je l’ai déjà fait et s’est vraiment très efficace. Enfin bref, tu m’as demandé mon avis et le voilà. A toi de voir ce que tu souhaites faire.



Je n’avais pas bougé de ma position et y restait encore. J’aimais bien celle-ci. Telle un prédateur, j’étais dans le dos de ma proie qui pour m’observer, devais se tourner. Une position plus vulnérable donc. De plus, j’avais une parfaite vue sur la demeure et pouvait prendre tout le loisir d’écouter sa respiration et sa voie afin de déterminer ces réactions.




[ Je peux te dire qu'Anna s'amuse comme une folle XD ]



Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Hast

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 26
Localisation : Quelque part~quel besoin as-tu de savoir ou je suis?

Feuille de personnage
Arme(s): un simple baton de cuivre rétractable
Pouvoir(s): éléctrokinésie
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Rencontre imprévue entre espionne.[ PV Anna-Lou Lyloubella]   Jeu 17 Mai - 10:57

Je remarque qu'elle avais l'air septique quand je parla du fait que je me conduirais en bon petit soldat jusqu'as ce que je soit libre. Mais en même temps si je continue d'en parler c'est un geste de défense et elle pourrait penser que je cherche à la convaincre pour me couvrir. J'ajouterais donc rien d'autre a ce sujet, et regarda a nouveau le firmament en soupirant....pourquoi ma vie ne peux t'elle pas être simple, il faut toujours qu'on attende des choses de moi, il faut toujours que je soit surveillé et que je méfie de tout...depuis que je suis ici j'ai baisser ma garde, car je suis beaucoup moins surveillé que sur Terre mais aussi parce que j'en ai assez et également parce que j'ai comprit qu'aucun humain ne pourras me faire de mal leurs armement ne peux rien contre moi. Je n'ai donc pas a les craindre surtout qu'ici ils ne sont qu'au nombre de 4 en comptant celle se trouvant avec moi.

Je réfléchis a se que j'allais faire après avoir libéré maîtresse fate et me dit qu'elle aussi je la lâcherais quand je m’estimerais suffisamment puissante pour lui tenir tête, ce qui ne seras pas compliquer de plus je pense qu'elle ne diras rien j'aurais accomplis ses exigences et elle regagnerais ainsi sa liberté. Elle ne se plaindrais surement pas vu que je ne compte pas la trahir mais prendre congés. Oui voila ce que je ferrais je reste dans l'armée tant que je n'ai pas libéré ma maîtresse et une fois cela fait je disparaît sans laissez de traces. Voila qui me semble être la meilleur option. Et le plus amusant sa seras quand l'armée apprendras que j'ai libéré un ennemis bien plus fort que celui que j'aurais éliminé. Sa seras ma petite vengeance pour tout ce qu'ils m'aurons fait.

Je regarda a nouveau Anne-lou, elle souriant et semblais amusé ou apprécié mon plan pour libéré fate. Elle ne tarda pas a trouver un plan a mettre en action et elle m'en fit part.


-Il y a plusieurs façons de procéder et toute aussi efficace les unes que les autres… Après, c’est à voir ce que tu préfères comme mode d’action… Moi, j’aime bien être au cœur des choses pour les observer de près et intervenir pour les pousser dans la direction que je souhaite qu’elles prennent… En revanche, je ne sais pas exactement comment tu préfères agir, même si je ne pense pas que tu fasses comme moi. Cependant, si tu t’impliques physiquement dans cela, tu auras toutes les ficelles en mains… Je dois tout de même reconnaitre que si tu ne sais pas manipuler les choses suffisamment, c’est très risqué car tu pourras facilement te faire prendre… Mais, cela devrais aller pour toi. Tu es parvenu à rester dans les petits papiers de l’armée avec tout ce que tu penses d’elle sans que qui que ce soit ne sens doute, enfin… Quoi qu’il en soit, moi je les approcherais, deviendrais une de leur connaissance, une amie, une confidente puis sèmerait des petites phrases, des mots sens incidence directe, mais qui leur ferait au final se poser des questions l’un sur l’autre. Mais tout cela en restant suffisamment vague pour qu’aucun des deux ne puissent ne serait-ce envisagé que tout vient de moi. Je l’ai déjà fait et s’est vraiment très efficace. Enfin bref, tu m’as demandé mon avis et le voilà. A toi de voir ce que tu souhaites faire.

J'aime bien son idée, je vais surement agir comme cela même si c'est un coup a prendre des risques vu que je serais exposé mais au moins on pourras pas dire que je fait cela lâchement. Je m'étira contente d'avoir mon plan d'action.

-Merci, de ton aide. Maintenant je pense qu'il est temps d'être un peu moins sérieuses tu ne crois pas? Je ne sait pas ce que tu pense de moi mais moi en tout cas voila ce que je pense de toi~

Je sourit et l'embrassa sur la joue avant qu'elle ne puisse réagir en ayant bien sur prit soin de retiré mon aura éléctrique autour de mon visage.

-Tu peux me prendre pour une traîtresse ou autre mais moi en tout cas je t'aime bien. T'as l'air de quelqu'un de bien qui as juste trop souffert et je le comprend après tout je suis passé par là. J'espère juste qu'un jour tu comprendras un peu pourquoi je fait ce que je fait.

Je la regarda en continuant de sourire, bizarrement je me sentait bien et en sécurité. Et le plus étonnant c'est que c'est avec une humaine alors que d'habitude je suis toujours sur mes gardes avec ses derniers.
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Rencontre imprévue entre espionne.[ PV Anna-Lou Lyloubella]   Jeu 24 Mai - 16:25






-Merci, de ton aide. Maintenant je pense qu'il est temps d'être un peu moins sérieuses tu ne crois pas?


Un peu moins sérieuse ? Qu’est-ce qu’elle voulait entendre par là… Moi j’avais fini. Je n’avais plus qu’à l’informer pour le moyen de communication et je rentrais. De toute façon rester trop longtemps ici finirait par attirer l’attention. Hors cela faisait un bon moment qu’on était là. Le fait qu’on soit sur les toits permettait d’éviter les imprévus, mais bon… Et puis j’étais fatiguée, voulais rentrer et travailler sur les premiers détails la concernant. J’avais donc déjà pas mal de choses en tête et aucune qui ne se feraient ici. Le mieux était donc de rentrer pour le moment.


-Je ne sais pas ce que tu penses de moi mais moi en tout cas voilà ce que je pense de toi~


Qu’est qu’elle avait en tête… Je restais méfiante et la regardais en soulevant un sourcil alors qu’elle se mit à me sourire. C’est là, alors que je m’apprêtais à lui dire que l’on avait pas le temps de s’amuser dans la situation où nous étions qu’elle me pris de court et m’embrassa sur la joue. Je ne m’y étais absolument pas attendu. D’accord, j’avais fait en sorte qu’elle se sente à l’aise avec moi, mais pas au point qu’elle fasse cela. Prise au dépourvue et laissant transparaitre déjà certaine de mes réactions qui collait à l’instant, je ne pus retenir ma surprise et d accroupi en équilibre, je passais à assise en train de la regarder comme une idiote. En même temps, qui se comportait comme cela ? Enfin, je supposais que cela pouvait arriver, mais pas à l’armée. Moi j’avais grandi avec celle-ci, ces règles, sa conduite et n’avais donc pas vraiment l’habitude d’un tel comportement. Surtout que puis que Campbell faisait partie de l’armée, je m’y étais encore moins attendu. Voilà ce qu’on risquait avec ceux qui ne faisait pas partie des militaires de leur propre chef…


-Tu peux me prendre pour une traîtresse ou autre mais moi en tout cas je t'aime bien. T'as l'air de quelqu'un de bien qui as juste trop souffert et je le comprends après tout je suis passé par là. J'espère juste qu'un jour tu comprendras un peu pourquoi je fais ce que je fais.


Elle ne quitta pas son sourire et recommença à sortir des âneries. Elle avait parfaitement comprit ce que je pensais d’elle. Grand bien lui fasse, mais elle ne semblait pas du tout se rendre compte de ce que ça pouvait signifier. Traîtresse, c’est pire que simplement être l’un de ces monstres. Jusque-là, je n’avais pas donné ce mot car il me fallait généralement le déterminer par moi-même, le voir. La raison ? Tout simplement parce que je ne leur laissais aucune chance. Temps que je ne la verrai pas faire copain-copine avec l’un de ces monstre alors tout irait bien pour elle, mais le jour où je n’aurais plus aucun doute la dessus… à moins que je change d’avis sur eux, ce qui serait une bonne blague. Rien qu’à cause de ce qu’elle s’était permise de faire après, comparer son passé au mien je l’aurai tué sur place, mais je ne pouvais pas faire cela et cela m’énervait pas mal. Je serai les points, puis me mis à rire de plus en plus fort. Je sais, pas très discret, mais il fallait que cela sorte d’une manière ou d’une autre et comme je ne pouvais pas l’étriper… Je fini par me calmer et la regarda un rictus aux lèvres.


-Je te semble si peu dangereuse pour que tu agisses de la sorte ? Tu me vois comme une gentille petite camarade dont tu n’as rien à craindre ? Je suppose que pour le moment, c’est effectivement le cas, mais si j’étais toi, j’apprendrais vite à te méfier d’avantage ta nouvelle copine. Comme je te l’ai dit, je n’ai rien contre toi t’en que tu ne croiseras pas ma route et te mettra en travers. Cependant, je te déconseille de recommencer à comparer nos vécus. Tu n’as pas la moindre idée de ce que j’ai enduré et je n’ai pas l’intention que cela change. Tu as perdu tes parents à cause de l’armée ? Il existe pire que ça, ne l’oublie pas quand tu t’adresses à quelqu’un que tu ne connais pas. J’en ai tué pour bien moins que cela et l’armée n’y a jamais rien vue…


Je laissais ma phrase en suspension pour qu’elle capte tout ce que cela pouvait sous-entendre. Oui, j’avais déjà tué des humains. J’avais même tué des coéquipiers lors de missions et cela plus d’une fois. Elle ne savait pas qui j’étais par ce qu’elle ne connaissait, contrairement à moi, que ce qui la concernait elle et ces « sœurs » ainsi que ce qui pouvait lui être utile à cause de son don. Le truc c’est que pour le coup, cela lui aurait probablement été utile. J’étais connu à l’armée pour ne pas être à prendre à la légère. Je fini par me relever pour la surplomber de toute ma hauteur.


-Je pense que nous devrions rentrer chez nous. Demain je placerais un téléphone dans ce nid à moins que tu ne sois là quand je vienne le placer. Je n’en ai plus qui soit en état de marche, dis-je en lui souriant de plus belle. Sur ceux…


Je lui tournai le dos et partie vers le bord opposer du toit. Je déverrouillai Symphonia et la laissa s’activer pour pouvoir enfin partir. Vite, il fallait que je parte avant que j’atteigne mes limites avec elle.





Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre imprévue entre espionne.[ PV Anna-Lou Lyloubella]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre imprévue entre espionne.[ PV Anna-Lou Lyloubella]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'équilibre est fragile, entre les rives ~ Anna & Raf
» Sortie entre filles [ Feat Anna ]
» Une sympathique soirée entre meilleurs amis [Anna] [Terminé]
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maho... the return of war. :: Banlieue :: Toits-