Maho... the return of war.
Bienvenue sur Maho... The Return of War...
Venez faire un petit tour, n'hésitez pas a posez des questions!
Si le forum vous plait, votre inscription nous fera le plus grand plaisir.
Merci à vous et bonne visite =]

Maho... the return of war.

Tout recommence... La Maho fait un nouveau départ. Mais la guerre entre les humains et les magiciens a recommencé... Qui serez-vous? Quel camp choisirez-vous?...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [pour Anna et Rox] Accueil de Roxanne...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stinson

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 104

Feuille de personnage
Arme(s): Ses crocs, ses mains, ses pieds...son corps quoi *hap*
Pouvoir(s): Manipulation, orage, dissimulation, téléportation
Camp: Autres

MessageSujet: [pour Anna et Rox] Accueil de Roxanne...   Jeu 3 Mai - 19:29

Je me sentais seul...enfin...je n'étais pas tellement seul...I-Robot devait sans doute pouvoir m'embêter à distance...mais même à cet instant ce n'eut pas été pour me déranger...

Anna était partie courir...elle n'avait pas peur...un vampire aurait pu l'attaquer à cette heure si "matinale".Même si je doute qu'il lui aurait fait un bien grand mal. Pour une humaine elle avait une certaine dose de courage...je connais bien des larves qui ne feraient jamais de footing...surtout d'heure si matinale.

Elle savait que je ne dormais pas...pas à cette heure-ci. Mais je ne chassai pas non plus. Non j'avais passé la nuit dans cet appartement...une nuit que je trouvais décidément longue. Les humains ne connaissaient pas leur chance de dormir la nuit. Moi je ne pouvais tout simplement pas.

Pourquoi donc d'ailleurs? Je ne m'étais à dire vrai jamais questionné à ce sujet. Sans doute parce que telle était ma nature?Et une nature ne se changeait pas au bout de je ne sais combien millénaires...voir plus. Non il était à présent sans doute un peu tard pour changer ma façon de vivre. Et puis la nuit était un recueil de choses magnifiques...violentes...douces aussi. Tant de contrastes existaient dans ce paradis nocturne...tant d'évènements insolites survenaient à ces heures sombres où les faibles ne sortaient même pas le museau hors de leur terrier...

Et mon espèce était une des seules à les observer...nous étions en quelque sorte les témoins de ces actes, de ces beautés éphémères que peu voyaient...nous leur permettions quelque part d'exister dans nos mémoires si excellentes...n'était-ce pas une chose magnifique que de se souvenir d'une chose ou d'un être pour l'éternité?

Ahlàlà je m'emportais dans mes idées...pourquoi diable avais-je donc besoin de réfléchir à cette question à cette heure si insolite? Un évènement devait se préparer. Sinon je n'aurais jamais réfléchi autant plutôt que de chasser...Oui...un évènement allait se produire...mes dons étaient en mesure de me prévenir de ce genre de choses...pour ce qui était de cette chose je n'avais aucune malheureuse idée de ce que cela pouvait bien être. Mais comme j'avais toujours fait j'allais bien voir de quoi il en retournait...

C'est là que j'entendis les pensées d'Anna...Impossible de les louper...elles se démarquaient bien trop des autres...elle n'était pas contente.Et elle angoissait.De ce que je captais elle n'était pas seule...une fille aussi...ces pensées se démarquaient aussi...mais d'une manière totalement différentes. Là où se tenait la détermination et la "colère" d'Anna nous avions dans l'esprit de la deuxième des pensées totalement plus indécises...plus...aléatoires.

Elle semblait même carrément ne pas savoir où elle était...ni ce qui se passait...j'esquissais un sourire lorsqu'elle fut choqué qu'Anna assome deux femmes...cela tombait à point...j'avais terriblement faim. Elles étaient encore à la façade arrière de l'hôtel...j'avais le temps de me faire une toute petite séance...

J'ouvrais la fenêtre avec la discrétion accordée à mon espèce et je fondai sur la première des deux femmes assomées...à peine mes crocs pénétrèrent sa chair je les retirai...et je crachai son maudit sang...

Je sifflai de rage...habitué au sang sublime de mon hôtesse j'avais perdu l'habitude du sang des magiciens...et celui-ci était particulièrement fade en comparaison du sang d'Anna...rien de tel pour me mettre de mauvaise humeur.La magicienne avait de la chance de ne pas s'être réveillée car j'avais oublié de l'anesthésier avant de la mordre et si elle avait vue mon visage j'aurais été dans l'obligation de la tuer. Elle aurait pu compromettre la couverture d'Anna en remontant jusqu'à son appartement où elle savait que j'habitais à présent...

Je me dépêchai de remonter dans l'appartement...je referma violemment la fenêtre...j'étais extrêmement furieux d'avoir ce goût dans ma bouche...je m'en voulais d'avoir agi sans réfléchir...que la faim pouvait-elle être pernicieuse avec les gens dont elle serrait l'estomac...sale engeance qu'était cette chose et sales démons qu'étaient ses pulsions...malheureusement c'était mon lot de vivre avec ses démons...

Je me rendai rapidement dans la salle de bain et me lavai la bouche afin de ne pas effrayer la nouvelle venue et de ne pas montrer à Anna que j'avais fait main basse sur une de ses victimes...Je ne voulais pas qu'elle me voit comme un monstre incontrôlable. Mes yeux...mon reflet dans le miroir m'horrifia...mes yeux avaient revêtu une couleur rubis plus intense que jamais...même mes lentilles ne la masqueraient pas totalement...en parlant de ces dernières...où étaient-elles donc? Oh mon Dieu si je ne les avais pas c'était affreux...A ce moment j'entendis la poignée de la porte s'actionner...j'éteignis les feux de la salle de bains et pria pour que la couleur de mes yeux n'alarment pas les deux demoiselles venant de apsser le pas de la porte...

Je sortai de la salle de bain et me rendai dans le salon...La façon dont était vêtue Anna me plut assez,cela lui donnait un air...mignon. Mais ce n'est pas elle qui me donnait le plus envie de manger...c'était l'ombre qui la scotchait...une jeune femme délicieuse...à croquer.Wow!Stop...je ne devais pas penser ainsi...

Mais...c'était...une humaine? Etait-il possible qu'Anna m'ait apporté un repas? Une surprise? Ce n'était pourtant pas mon anniversaire...en avait-elle assez de servir de banque de sang? Il fallait avouer que cette humaine était terriblement alléchante...mais je ne devais rien laisser paraître...effrayer une cible n'était pas une bonne tentative d'approche.

-Bien le bonsoir mesdemoiselles...

Je les saluai en me pliant courtoisement en deux puis me tournai vers la nouvelle venue...

-A qui ai-je l'honneur?

Je pouvais entendre ses battements de coeur...juste un peu plus lents que ceux d'Anna...elle devait sortir d'un état de choc...quelle en était la cause j'allais surement le découvrir...En tout cas le voilà mon fameux évènement...mon flair ne m'avait pas trompé...

En attendant une réponse de la part de ces deux charmantes créatures je me mis à écouter la mélodie de leurs coeurs battant de façon désynchronisée mais si...alléchante...
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: [pour Anna et Rox] Accueil de Roxanne...   Ven 4 Mai - 14:28






-Bien le bonsoir mesdemoiselles...
-Bonsoir… Comme vous pouvez le voir, nous avons de la compagnie…


Stinson nous salua avec son habituel prestance. Son ton était le même que lorsque nous nous étions rencontré et ces yeux ! Bon sang, il était affamé. Hm… Cela ne serait peut-être pas une si mauvaise idée que de le laisser faire joujou avec la nouvelle. Je n’aimais vraiment pas la savoir dans notre appartement et en plus, j’avais l’impression que si je commençais à m’occuper d’elle, je l’aurais dans les pattes pour de bon. La couleur de ces yeux n’avait tout de même jamais eu cette intensité. C’était-il passé quelque chose ? S’il était énervé, la suite allait être rock and roll entre lui et moi qui l’étions et la petite chose que je venais de trouver.

Il se tourna vers notre invité surprise et sembla très intéressé par ce qu’il voyait. Il la voulait donc… Pour je ne sais quelle raison, cela augmenta mon énervement. Je savais très bien que cela était dû à la faim et au fait de rencontrer une nouvelle humaine, mais je n’aimais pas ça. Qu’est ce qui me prenait de réagir comme cela ? Haaa, je n’en sais rien, mais il n’est pas question que je me comporte comme une gamine. Je me déplaçai jusqu’à être à côté de lui et m’appuyai dos contre le mur séparant la cuisine du couloir pour pouvoir observer la souris qui avait pénétré notre territoire.


-A qui ai-je l'honneur?


J’eus un sourire en coin en entendant la interrogation de Stinson. Il n’était pas question que je réponde à sa place même si je le savais. Elle m’avait parlé quand nous rentrions, mais j’avais pris le soin de l’ignoré tout bonne moment. Je n’avais pas encore décidé de son sort et étais très énervé. D’ailleurs, mon cœur qui restait toujours calme commençait à suivre le crescendo de mon état d’esprit… Bien, voyons voir ce qu’allait nous répondre la souris. Tout allait dépendre des prochains instants. Si elle avait l’intention de rester en vie, elle avait intérêt à se montrer un peu plus lucide que ce qu’elle avait montré jusqu’à présent. Je n’avais pas besoin d’un boulet dans les pattes et à moins que je ne trouve un intérêt quelconque à cette demoiselle, je n’allais pas m’occuper d’elle.

Bon sang, mais qu’est-ce qu’il lui trouvait. Elle ressemblait exactement à l’idée que j’avais d’une proie facile. Aucun intérêt… Peut-être que c’est ce qu’il aimait… Décidément, je ne pouvais pas voir cette gamine en peinture. Je fini par ne plus tenir en place et allai chercher un pack de bière dans le frigo. Je ne pensais pas en avoir besoin aussi tôt. Quand je l’eus récupéré, je me rendis vers ma chambre et m’arrêtai devant celle-ci.


-Je vous la laisse. Moi je suis un peu trop fatigué pour réfléchir clairement. Peut-être à demain ma belle… Stinson, n’oubliez pas qui vous êtes…


Je ne voulais pas qu’il agisse uniquement porté par ces pulsions. Je savais grâce à ce qu’il m’avait dit qu’il faisait tout pour devenir le vampire parfait, hors, le vampire parfait ne devait, à mon avis, pas ce laisse guider par ces pulsion mais les contrôler à la perfection. J’espérais avec ce petit rappel qu’il ne ferait rien qu’il puisse regretter ou trouver de faible de sa part.


« Tu ne vas pas la laissé seule avec lui !! C’est une humaine ! »

-Oui et alors ?


La tension que je ressentais monta encore d’un cran quand Symphonia intervenu. Qu’est qui lui prenait ? Si je faisais ça, c’est que j’en avais belle et bien l’intention. Comme ça, on pourrait voir, si elle pouvait tenir face à un vampire. Je sourie à cette pensée qui me paraissait peu probable. Quand j’étais énervé, j’avais l’légèrement tendance à laisser mon bon côté au placard et à ne voir que les avantage pour moi d’une situation. Ça présence m’énervait au plus haut point. Je ne lui voyais aucun intérêt et ne voyais donc pas pourquoi j’aurais à me préoccuper d’elle. J’étais sur le front pour récolter des informations et non pour faire du baby-sitting. Une civile capable de débarquer comme cela, d’on ne sait où n’avais plus qu’à subir les conséquences de ces actes. Bon sang, mais elle sortait d’où cette fille… Et Stinson qui ne la lâchait pas des yeux. J’en ai marre ! Et en plus il peut entendre mes pensée et ne doit rien manqué vue mon état. Haaa, bon sang… Je lâchai mon pâque de bière qui atterrie brillamment au sol, mais qui ne se cassa pas par miracle et ouvrit la porte avec humeur. Je me retournai pour leur faire face et interpellai la nouvelle. Décidément, je n’arrivais plus à parler comme je le faisais quand j’étais avec Stinson en sa présence. Il faut dire que je perdais mes bonnes manières avec ma contrariété.


- Hé la souris. Rentre la dedans et n’en sort pas avant que je vienne te chercher.


Mon visage était resté impassible depuis que je l’avais trouvé à part les fois où j’avais esquissé des sourires et il le restait encore. Quand à mon ton, il était sans appel. J’attendis un instant qu’elle réagisse et fermai la porte quand elle finit par se décider à entrer. Le temps qu’elle mettait n’arrangeait en rien mon humeur. Cela devait probablement être dû à la présence de Stinson et de ces yeux écarlates, mais je n’avais pas l’envi de la prendre en pitié. Les seules raisons qui me faisait la mettre loin de lui était qu’elle m’intriguait maintenant sur la façon qu’elle était arrivé jusque ici et que je ne voulais pas que Stinson s’intéresse autant à elle… D’ailleurs cette réaction de ma part m’énervait au plus haut point. Je n’avais jamais réagi ainsi avec quelqu’un.

Evans avait peut-être raison… A force de côtoyer des vampires, j’avais fini par adopter certains de leurs trais de caractères dont la possessivité, mais je ne voyais pas pourquoi je réagissais ainsi avec Stinson. Il avait même prédit que je finirais par devenir réellement l’une des leur si je n’arrêtais pas de passer du temps avec eux… Je m’étais attendu de ça part à « tu finiras par te faire bouloter pour de bon si tu continu », mais apparemment, il pensait que je deviendrais un vampire… La raison, je n’en savais absolument rien et je n’avais pas la tête à y réfléchir. Je fermai les yeux pour essayer de me calmer, mais rien n’y faisait.


-Symphonia, ne la laisse toucher à rien à part le placard pour qu’elle puisse se changer… Qu’elle ne touche pas à mon lit. Elle n’a cas prendre la poire. Et ne fait rien sans mon accord. Tu peux lui expliquer rapidement où elle se trouve, mais aucun détail. Nous verrons cela plus tard.


Je les rouvris et me mis à observer Stinson. Il ne laissait rien paraitre, mais la lueur de ces yeux ne s’était toujours pas éteinte. C’était peut-être même le contraire… Je devais l’avoir énervé d’avantage en le privant de son nouveau repas. Il devait commencer à se lasser de toujours boire mon sang… Et puis merde. Qu’il fasse ce qu’il veut. J’avais besoin de prendre l’air. Deux fortes têtes sur les nerfs ne pouvaient que faire des étincelles et s’étaient exactement ce qui se trouvait dans cette pièce. Que Symphonia s’énerve ou non, je m’en fichais. Avec l’ordre que je lui avais donné, elle ne bougerait pas si Stinson débarquait dans la chambre et s’occupait de la demoiselle quand je ne serais plus là. La seule chose capable de me calmer dans cet état était de marcher jusqu’à avoir fini de faire le point. Il fallait absolument que je me calme. J’en étais arrivé au point ou mes battements de cœur résonnaient à mes oreilles et que mes muscles me faisaient mal à force d’être tendu. J’étais en mode bombe à retardement et vue l’état de Stinson, s’il ne parvenait pas à être calme, il fallait mieux que j’aille ailleurs pour que l’on reste en bon terme. Une bêtise était vite arrivée… Tient, j’avais encore mon maillot de bain dans mon sac. Voilà, j’allais prendre un bain de minuit. A cette heure, personne ne serait là. Des longueurs de bassin allaient probablement avoir le même résultat que la marche. Il fallait que je me défoule. Je fini donc par me décoller du mur et pris la direction de l’entrée en attrapant mon sac qui se trouvait à côté de Stinson.




Symphonia observait la scène sans en croire ces yeux. Lou avait vraiment l’intention de ne pas s’occuper de cette humaine. Elle devait être de très mauvaise humeur. C’était la seule raison qui pouvait l’expliquer. Quoi que… Elle avait déjà agi ainsi et à chaque fois, elle fermait un peu plus son cœur au monde quand elle faisait cela. Elle ne devait pas la laisser continuer ainsi où elle finirait par ce perdre.

Quand Roxane fut dans la chambre, elle essaya de s’occuper d’elle de son mieux avec les ordres donnés par Lou. Elle lui indiqua ce qu’elle pouvait faire et ne pas faire et s’excusa du comportement de Lou. Elle lui expliqua également très succinctement où elle se trouvait.


« Sinon pour ce qui est de là où nous sommes car tu sembles l’ignorer, tu te trouves sur Maho… Je ne sais pas si tu sais tout ce que cela signifie, mais c’est une des raisons qui fait que Lou n’apprécie pas que tu sois là. Aucun civile n’est sensé pouvoir venir ici. Tu n’es plus sur la Terre… Bien, tu devrais te reposer en attendant que Lou soit calmé et vienne te chercher. Si tu as un quelconque talent, je te conseil de lui montrer et de te rendre le plus utile possible. Ça aidera certainement à la calmer. Elle adore avoir des énigmes à résoudre également donc si tu en connais… Désolé, mais je ne peux pas t’aider d’avantage. Bonne nuit.»





[A ton tour Rox~~
Désolé je sais, c'est pas top pour certain passage.
Si tu veux faire parler Symphonia, tu peux,
mais fait attention de ne pas lui faire faire des choses qu'elle n'a pas le droit.
Au pire demande moi.]



Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Roxane Queen

avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 14/04/2012
Age : 26
Localisation : Région parisienne

Feuille de personnage
Arme(s): Pas pour le moment...
Pouvoir(s): actuellement on ne sait pas trop... Mais il y en a un c'est sûr !
Camp: Autres

MessageSujet: Re: [pour Anna et Rox] Accueil de Roxanne...   Dim 13 Mai - 0:22







Seul le silence me répondit. Ne m'a-t-elle pas entendu ou m'ignore t-elle? Tandis que je la regarde s'engouffrer dans le couloir je me fais la réflexion que c'est sans doute la deuxième possibilité. J'ai comme qui dirais la sensation de gêner. Mais pourquoi ne m'a-t-elle pas tout simplement laisser me débrouiller alors? Remarque je ne vais pas me plaindre... Je préfère être dans cette situation que noyée au fond d'un lac inconnu. Triste fin...Je la suis dans le couloir, de toute façon il n'y a pas à réfléchir je prend les choses comme elles me viennent même s'il n'y a pas de logique.

En entrant dans ce qui semble être un grand salon-salle-à-mangé, je vois venir vers nous un homme quelque peu impressionnant. Déjà de part sa taille - il doit bien frôler les 2m – ensuite par le bandeau qui semble avoir sa place toute désigné sur son nez, mais surtout par ses yeux. De magnifiques, bien qu'étrange orbes écarlates. Je devrais être choquée. Voir inquiète. Mais bon je ne suis plus à ça près... Des yeux rouge, après tout pourquoi pas.

Cependant, je semble avoir attiré son attention. Et je ne sais pas pourquoi, j'ai l'impression que j'aurais grandement préféré rester invisible. J'ai comme qui dirais la sensation d'être... hum... en danger ? Près à me faire sauter dessus ? Me faire manger peut-être... L'impression est fugace et d'autant plus raffermie après un léger éclat de surprise. Très fugace au point de croire l'avoir rêvé. Mais cela ne change rien. Je me retrouve à le fixer comme un lapin fixant son prédateur : pétrifiée attendant le moindre mouvement de sa part pour détaller. Je n'ai jamais compris pourquoi ces pauvres petits lapins étaient assez imbéciles pour rester figé sur place au lieu de s'enfuir tout de suite... Et bien maintenant je le sais. Il sont totalement hypnotisés par le regard prédateur de leur chasseur. Et bien que cette éclat semble s'être envolé je reste à fixer notre géant à bandeau comme un imbécile de lapin... Il ne me manque plus que les longues oreilles...

-Bien le bonsoir mesdemoiselles...

Je sursaute légèrement. Il semblerai que finalement je ne sois pas un lapin qui détalle d'un seul coup... Je dois dire que cette soudaine courtoisie me surprend, trop enlisé dans mes pensées comme je le suis. Et ça me surprend d'autant plus quand je le vois faire une révérence. Bien. Je ne m'étonne plus de rien... Je ne pensais pas qu'il existait encore des personnes qui saluaient de cette façon. Mais comme je le dis : je ne dois pas m'en étonner, il n'y a aucune logique là-dedans.

-Bonsoir… Comme vous pouvez le voir, nous avons de la compagnie…

Je saluais à mon tour l'homme en face de nous d'un mouvement de tête tout en lui retournant timidement son bonsoir gênée. Et me voilà encore à rougir... Ma peau claire laisse trop facilement transparaître mes émotions à mon goût. Remarque il n'y a pas qu'elles, mes yeux et ma posture aussi. On peut lire en moins comme dans un livre ouvert. Il n'y a même pas besoin d'être télépathe.

-A qui ai-je l'honneur?

Je coule un regard vers ma sauveuse, indécise. Je ne sais trop comment me comporter face à ce regard intéressé. Elle m'encourage d'un sourire en coin. Allé ma cocotte reste pas plantée pendant des heures au milieu du salon sans rien dire.

-Hum, Roxane Queen, enchanté. Et vous ?

Je vis du coin de l'œil la jeune femme au cheveux rose partir vers ce qu'il semble être la cuisine. Je ne sais trop quoi dire maintenant que je suis seul avec notre blond au yeux rouge. Yeux qui continuent d'ailleurs de me regarder avec un drôle d'éclat. Je senti mes joues chauffer encore plus et un silence quelque peu gênée - pour moi en tout cas – s'installa. J'aimerais me réveiller... Je reteins un soupire de soulagement lorsque je vis la jeune fille revenir avec un pack de bière tout en se dirigeant vers une autre porte.

-Je vous la laisse. Moi je suis un peu trop fatigué pour réfléchir clairement. Peut-être à demain ma belle… Stinson, n’oubliez pas qui vous êtes...

« N'oubliez pas qui vous êtes» ? Est-ce que j'avais en face de moi quelqu'un de particulier ? Remarque son apparence atypique le laissait penser. Il émane de lui un charme certain, presque hypnotique.

« Tu ne vas pas la laissé seule avec lui !! C’est une humaine ! »

La voix d'une petite fille retentit dans la pièce, elle avait un étonnant timbre robotique. D'où vient-elle ? Je fronce les sourcils au terme « humaine », pourquoi dire ça de cette façon ? Il n'y a que des humain ici, non ? A moins que la voix ne soit pas humaine et qu'elle s'adresse ainsi à tous les humains ? Une AI ? Autre chose encore ? Mais surtout... La voix à l'air de sous-entendre que rester seul avec le blond n'était pas conseillé... Est-ce que cela à un rapport avec ce que ma sauveuse à dit avant ? Je m'y perds quelques peu... Mais bon laissons ça de coté.

-Oui et alors ?

Dans tous les cas, si danger il y a, la jeune fille n'a pas l'air de s'en préoccuper... C'est quelque peu vexant quand même.... A moins qu'elle considère l'inquiétude de La Voix comme inutile ? J'avoue préférer croire ça.

Elle lâcha soudainement sont pack de bière qui tomba dans un bruit sourd sur le planché et s'adressa à moi d'un ton sec. Je sursaute comme une idiote. Je ne m'y attendais pas. Le changement d'attitude de ma sauveuse me laisse quelques peu pantoise.

-Hé la souris. Rentre la dedans et n’en sort pas avant que je vienne te chercher.

Hu... Souris ? On ne me l'avait encore jamais faite celle-là. Et pourtant j'en ai des surnoms. Ma sauveuse nous regarde avec agacement et énervement. Je me fis alors la réflexion qu'elle n'apprécie peut-être pas de nous voir ensemble. Oh... Serai-t-il ensemble ? Où a-t-elle jeter son dévolue sur le prénommé Stinson? Cela expliquerait qu'elle prenne mal le fait qu'il me fixe... Serait-elle jalouse ? Ah non, non ! Je ne veux pas créer de problème moi ! Surtout s'ils sont en couple ! Oh là là me dire ça me fais sentir encore plus dérangeante. Je voudrais me réveiller...

Je réalise alors l'ordre -car s'en est bien un - d'entrer dans la pièce près de laquelle elle se trouve. Je me dépêche d'obtempérer et m'engouffre à travers la porte. J'ai déjà mis du temps à réagir alors si je prend encore plus mon temps... Au moins je n'ai plus à être gêné par le regard hypnotique du jeune homme. J'entends la porte se refermer derrière moi et observe un peu mieux où je suis. Je me retrouve dans la partie bureau d'une pièce plutôt spacieuse, sur ma droite il y a un ordinateur et une bibliothèque se trouve en face de moi. A ma gauche j'aperçois le coin chambre de la pièce où se trouve un immense lit auquel on accède en montant une volé de marche. Je n'ai jamais vu de lit aussi énorme ! C'est le genre que l'on ne trouve que dans les grande vitrine de grande enseigne spécialisée ou chez les personnes richissimes. Il est pour combien de personnes ce lit !? Remarque si le jeune homme dans la pièce à coté dort aussi dedans il doit être à l'aise malgré sa taille.

Je m'avance un peu dans la pièce, pas très à l'aise de me retrouver seul comme ça. Je n'ai aucune emprise sur la situation et cela me stresse grandement.. Il ne se fini pas bientôt mon rêve ? Déjà que je n'aime pas m'inviter chez les gens... Et bien malgré moi, c'est la sensation que j'ai.

"J'espère que Lou ne vous a pas trop froissé"

De nouveau je sursaute. Je me retourne un peu dans tous les sens pour faire face à mon interlocuteur. Rien. La Voix vient de partout et de nul part à la fois... Très dérangeant je dois dire... Est ce qu'elle s'exprime au travers des hauts-parleurs ? Je me demande comment j'ai pût entendre le timbre d'une enfant dans cette voix. Remarque... Je ne sais pas... Il est difficile de donner un âge à La Voix... D'autant plus avec un langage quelque peu élaboré. D'après ses dires, j'en déduis que la prénommée Lou est mon actuelle sauveuse.

- Non, c'est bon.

L'hésitation s'entend dans ma voix, je me trouve bête à parler dans le vide et à rougir de nouveau. Pourquoi dès que je suis dans une situation que je ne gère pas mon corps réagit-il aussi promptement !

"tu n'as pas le droit de toucher à quoi que se soit à part les vêtements se trouvant dans la commode près de la porte et si le sol est trop dure pour dormir, tu peux utiliser la poire... je sais que ce n'est pas le mieux mais il vaut mieux obéir temps que la situation ne sera pas calmé"

Et bien ça c'est de l'expédié ! En gros je ne bouge pas d'où je suis et ça devrait aller. Je dois dire que c'est vexant d'être traité de la sorte. Enfin je me suis quelque peu invité bien malgré moi faut dire. Mais quand même... J'hoche la tête pour dire que j'ai compris. La voix peut-elle me voir? Je préfère au cas où le dire à voix haute.

- D'accord, merci.

Et bien oui même dans un rêve restons poli ! J'hésite à regarder dans la dites commode pour voir s'il n'y a pas de pantalon à ma taille. Cependant je me sens déjà assez dérangeante. Les vêtements que je porte me suffirons, surtout si je dois repartir après.

La Voix reprend d'un ton plus précipité, répondant par la même à plusieurs de mes interrogations.

"Sinon pour ce qui est de là où nous sommes car tu sembles l’ignorer, tu te trouves sur Maho… Je ne sais pas si tu sais tout ce que cela signifie, mais c’est une des raisons qui fait que Lou n’apprécie pas que tu sois là. Aucun civile n’est sensé pouvoir venir ici. Tu n’es plus sur la Terre… Bien, tu devrais te reposer en attendant que Lou soit calmé et vienne te chercher. Si tu as un quelconque talent, je te conseil de lui montrer et de te rendre le plus utile possible. Ça aidera certainement à la calmer. Elle adore avoir des énigmes à résoudre également donc si tu en connais… Désolé, mais je ne peux pas t’aider d’avantage. Bonne nuit."

Bien je confirme je ne suis pas à Paris. En faite... Je ne suis plus sur Terre... Pardon ? Comment ça ? C'est quoi ces conneries ? Un vent de panique me prend. Comment j'ai fais pour atterrir sur.. .quoi déjà ? A oui la Maho... Respire... Le fait que la dénommée Lou ne m'apprécie pas parce que je suis une civile ou qu'elle aime les énigmes est le cadet de mes soucis... J'étais sur mon balcon à regarder si les jumeaux allaient bientôt arriver et maintenant je me retrouve... ailleurs ! Plus sur Terre ! C'est pas possible ! Des sueurs froides me coule le long de l'échine. J'ai besoin de m’asseoir... A défaut du lit - et du fauteuil je présume aussi – la poire me tend ces bras... M'asseoir... Et respirer...

Et comment ça des talents ? De quel talents parle t-elle ? Elle veux que je lui dises quoi ? « Salut, moi mon truc c'es la cuisine » ? Hum, hum... J'inspire fortement et j'expire le plus calment du monde... Veine tentative pour garder mon calme... Et puis quoi !? « Bonne nuit » !? « Elle ne peut pas m'en dire d'avantage » ? Mais faut être sadique pour balancer ce genre de chose et dire bye-bye ! Chuuuuut... respire... Rappel toi tu RÊVE ! Tu dors, il n'y a donc pas de quoi s'affoler. Tu va te réveiller... Le plus vite possible, j'en ai marre...

-J'aimerai me réveiller...

"Pardon ?"

-Oui j'aimerai me réveiller. Je suis après tout en train de dormir tranquillement emmitouflée dans ma couette ou sur le canapé à baver et roupiller comme un bien heureuse ! Je suis en train de rêver! N'est-ce pas …? Ce n'ai pas la réalité ? Si ?


Ma voix a pris des intonations où se mêle de l'inquiétude et une touche d'hystérie. Ce n'ai pas possible, si ?

Un silence s'installe, me laissant seul avec mes pensées... C'est pas possible... Mais et si c'est vrai ? Je fais quoi ? Je... non c'est pas possible...

"Je ne sais pas pourquoi tu pense que cela n'est pas possible... Tu devrais réfléchir à tout ce qui est arrivé depuis que tu as l'impression d'avoir perdue le contrôle... Écoute ce que te dicte ton instinct et essaye de faire le rapprochement. Comment t'es tu sentis en présence de Stinson? Réfléchi à tous cela et tu verra qu'il s'agit bien de la réalité..."

Je ramène mes genoux contre ma poitrine et les entour de mes bras. Vrai ? Un petit gémissement m'échappe. La réponse de la Voix tourne en rond dans mon esprit. Je pose ma tête sur mes genoux et essaye de reprendre un souffle normal. Ce serai vrai ? Tout ça... Vrai ? Calme toi... Analyse... C'est le mieux que tu puisse faire pour ne pas paniquer plus... Analyse.

D'abords, quand est-ce que tout ça à commencé ?
Quand je me suis retrouvé à tomber de mon balcon... Dans un rêve, aurai-je eu peur à ce point ? Les gens disent que parfois ils rêvent qu'ils chutent dans le vide, mais que c'est surtout très désagréable. Ils ne disent pas qu'ils ont eu peur et ne veulent pas mourir... Cependant... Je ne sais pas comment je suis tombée du balcon, ce qui pourrait correspondre au faite que dans un rêve on se retrouve au début dans une situation mais on ne sais pas comment.

Rêve 1 / Réalité 1

Ensuite... Est ce que l'on ressent autant quand on rêve ? Récapitulons... J'ai eu peur lors de ma chute et de mon malaise face aux yeux écarlates du blond, j'ai été choquée avec le fait d'avoir faillis me noyer et d'avoir vu Lou assommer les deux femmes, j'ai eu froid avec mes vêtements trempés, j'ai été étonné par les réactions de Lou et des yeux écarlates, j'ai été soulagé lorsqu'elle est revenu de la cuisine ou qu'elle soit tout simplement là, j'ai été gêné lorsque j'ai compris que je dérangeais, j'ai... Bon d'accord... Je ne crois pas que dans un rêve on ressente tout ça. Rien que le froid aurait du me réveiller... En général pour les rêves dont je me souviens, je suis plutôt apathique. Je fais les actions les une après les autres sans m'émouvoir ou être gênée par mon état d'une quelconque façon que ce soit.

Rêve 1 / Réalité 2

Par contre... Dans un rêve justement il n'y a pas de logique dans les actions. Je vais faire des choses que je ne fais pas en temps normale. Et là je me suis retrouvée à assommer - enfin ma sauveuse – quelqu'un pour lui prendre ses vêtements. Bon d'accord j'ai été choqué sur le coup et je me suis laissée faire. Mais ma sauveuse, elle ça ne l'a pas le moins du monde dérangé... Hum... Je ne sais pas trop...

Rêve 2 / réalité 3

Et puis... Même, comment me suis-je retrouvé dans le lac d'un seul coup ? Ça correspondrait au faite que dans un rêve on change d'endroit sans s'en rendre compte et grès des caprices de notre subconscient....

Rêve 3 / Réalité 3

Ne dis t-on pas que dès que l'on se rend compte que l'on rêve on se réveil? Je me suis déjà fais la réflexion et pourtant je ne me suis pas retrouver dans mon lit à profiter de ma couette... Et depuis je n'arrête pas de me dire que je veux me réveiller... J'aimerai, mais si c'est la réalité je pourrai toujours courir...

Rêve 3 / Réalité 4

Après le grand blond en lui même pourrai tout droit sortir d'un rêve. Ces yeux écarlates, l'atmosphère qu'il dégage... Ce n'ai franchement pas commun.

Rêve 4 / Réalité 4

Et puis franchement, on ne réfléchit pas autant dans un rêve. Sinon on ne pourrai jamais se reposer. Parce que là, c'est vraiment épuisant toutes ces questions.... Je réfléchit trop...

Rêve 4 / Réalité 5

Je soupire encore et relève la tête regardant le plafond. Soupire. La réalité ne l'emporte que de peu, ce n'ai pas très concluant. Mais ça m'a permis au moins de me calmer. Réfléchissons encore... La Voix me dit d'écouter mon instinct. Elle avait déjà raison en disant que je n'aurai pas du ressentir autant de pression et être autant sur le qui-vive devant ce Stinson.

C'est justement mon instinct qui me fait paniquer à chaque fois. Bon aussi ma raison.. Mais normalement la raison n'a pas sa place sur le subconscient car elle fait parti du conscient. Elle ne devrait donc pas se manifester dans le rêve. Hu... Et me voilà en train de partir dans des thèmes philosophique... La raison et le réel... Le conscient et le subconscient... Pourquoi pas Freud pendant qu'on y est. Passons... Mon instinct et ma raison bien présente fait pencher la balance vers la réalité.

Rêve 4 / Réalité 6

Je n'aime pas ces conclusions... Gros soupire. Justement je ne devrais pas avoir d'avis à donner la dessus... Ce serai totalement humain de vouloir me plonger dans l'illusion lorsque mon esprit ne peut pas tout gérer et n'accepte pas la réalité. Inconsciemment aurai-je voulu me leurrer? Il y a de forte chance...

Rêve 4 / Réalité 7

Et qu'elle dure réalité... Difficile à accepter. Je suis prise d'une envie de rire et me pince le bras. Douleur. Je secoue la tête légèrement et la replonge entre mes genoux. Douleur...

Rêve 4 / Réalité 8

Tout cela est réel... Je m'étonne moi même, je suis en train d'accepter le fait que tout cela est réel. Je suis tomber de mon balcon je ne sais comment, je me suis « téléporter » dirons nous sur un endroit appeler Maho qui n'est pas sur Terre, j'ai faillis me noyer, on m'a sauvé, j'ai volé des vêtements, j'ai rencontré un homme aux yeux rouges et enfin je me retrouve dans une chambre seul à attendre je ne sais quoi. Ah et il y a La Voix. Je refoule de justesse une crise de fou rire. C'est nerveux... Et après on s'étonne que je crois rêver ! Et encore j'ai comme l'impression de n'avoir vu que la parti visible de l'iceberg !

Mon Dieu j'ai participé -par passivité – à l'agression de deux femmes et en plus je leur est volé des vêtements ! J'ai soudainement envie de me changer. On m'y a bien autorisé non ?

Je me lève de mon pouffe, quittant la position prostrée que j'avais eu jusqu'à présent et me dirige vers la parti chambre. La commode avec les vêtement... Elle est.. là ! Je retiens un sifflement. Il n'y a presque que des habits sortie de catalogue de hautes couture.On ne se refuse rien dit donc !Je farfouille un peu et trouve mon bonheur, un pantacourt noir, un haut avec de la dentelle bordeaux et une petite veste cintrée noir elle aussi. Une fois le changement fait je retourne m'asseoir sur ma poire. Tout cela me parait quand même bien irréel... J'espère que les femmes vont bien quand même...

Je regarde la bibliothèque derrière moi. Survolant plus les titres que les lisant. Je retombe encore une fois dans mes pensées. Que vais-je faire à présent que je suis là ? Ce n'est pas mon genre de me morfondre... Je déteste ça... Rester à m’apitoyer sur mon sort ne m'avancerai à rien. Je me dis qu'il y a toujours moyen de moyenner. Et puis voyons les choses du bon coté. Je ne me suis ni écraser au sol, ni noyé. Je ne suis pas dehors toute seul et j'ai déjà eu quelques informations pour ne pas être définitivement pommé. Je sais que je ne suis plus sur Terre, mais si je suis venu jusqu'ici j'arriverai bien à repartir. Donc mon but, trouver comment retourner chez moi le plus vite possible pour que ma famille ne s'inquiète le moins possible et donc voir si je ne peux pas obtenir de l'aide grâce à Lou. Même si elle ne semble pas m'apprécier, elle pourra peut-être m'orienter vers une personne plus à même de m'aider, à défaut d'elle-même.

Je suis donc ici pour une durée indéterminé. Je vais donc me bouger le popotin et faire en sorte que ce séjour imprévu soit le plus agréable possible. Je suis en vie ! Soyons positive ! Et puis au pire - au mieux plutôt - si c'est une blague je pourrai toujours dire "oh vous m'avez bien eu !". J'ai bien le droit d’espérer quand même... J'ai peux être l'air de prendre les choses bien, mais je crois que je me sens un peu extérieur à mon corps... Quel galère...

Je me demande vraiment comment j'ai fait pour atterrir ici... Est-ce moi ? Donc dans ce cas aurai-je un « talent » caché comme me le conseil La Voix ? Où est-ce quelqu'un d'autre ? Qui donc alors ? Ou bien le hasard et la bizarrerie m'aurai-t-elle frappé?

Gros soupire.




Voilà!!!! Désolée pour l'attente, j'ai eu une grosse semaine de révision >_<
Mais bon voilà (enfin) ma réponse. Un peu longue d'ailleurs xD
Si il y a le moindre commentaire ou truc qui ne vont pas faite le moi savoir =)
LiLi





Revenir en haut Aller en bas
Stinson

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 104

Feuille de personnage
Arme(s): Ses crocs, ses mains, ses pieds...son corps quoi *hap*
Pouvoir(s): Manipulation, orage, dissimulation, téléportation
Camp: Autres

MessageSujet: Re: [pour Anna et Rox] Accueil de Roxanne...   Mar 15 Mai - 16:52

Tiens...la nouvelle semblait avoir repéré mon regard...dommage...je n'aurais pas tout à fait l'avantage de la surprise...

-Hum, Roxane Queen, enchanté. Et vous ?

Roxane Queen? C'était encore une fois un nom très étrange...mais vu son état je ne pensais qu'elle me mente. A moins qu'elle joue très bien la comédie,ce qui m'étonnerait fortement.

-Je vous la laisse. Moi je suis un peu trop fatigué pour réfléchir clairement. Peut-être à demain ma belle… Stinson, n’oubliez pas qui vous êtes...

Ne pas oublier qui je suis?Ne pas oublier qui je suis!? Mais je savais très bien qui j'étais! J'étais el roi des vampires! Pour qui se prenait-elle à me parler comme ça?!Je devrais la...NON! Je ne devais pas laisser la faim guider mes pensées...En plus j'effrayais la petite humaine...

Ces paroles avaient eu aussi un effet sur Roxanne...elle semblait avoir encore un peu plus peur de moi...mais le pire nétait pas encore arrivé...

« Tu ne vas pas la laissé seule avec lui !! C’est une humaine ! »

Qu'est-ce que cette machine était en train de faire!? Autant crier sur tous les toits: "C'est le roi des vampires et il veut te manger!" Saleté de machine...un jour je peux te jurer que je vais te démonter...

-Oui et alors ?

Anna essayait-elle de rattraper la gaffe monumentale d'I-robot? Je grondais presque...elle dut le sentir car elle changea d'attitude du tout au tout: elle lâcha le pack de bières qu'elle avait saisi quelques secondes plus tôt qui tomba sur le sol dans un bruit sourd et dis à Roxanne:

-Hé la souris. Rentre la dedans et n’en sort pas avant que je vienne te chercher.

Une fois Roxanne dans la chambre elle donna ses instructions à cette sale machine défectueuse:

-Symphonia, ne la laisse toucher à rien à part le placard pour qu’elle puisse se changer… Qu’elle ne touche pas à mon lit. Elle n’a qu'à prendre la poire. Et ne fais rien sans mon accord. Tu peux lui expliquer rapidement où elle se trouve, mais aucun détail. Nous verrons cela plus tard.

Oui. Plus tard. En attendant qu'allais-je pouvoir bien faire? Discuter avec une Anna aussi énervée ne me tentait pas je n'étais aps d'humeur à calmer la calmer. J'avais besoin de me défouler...chasse,repas,sexe,sport je n'en savais rien mais j'avais besoin de me défouler.

Anna s'approcha de moi et saisit son sac. Pourquoi diable avait-elle besoin d'un maillot de bain pour un bain de minuit? J'avais toujours entendu les humains dire qu'un bain de minuit se faisait nu...j'aurais été réjoui de voir Anna ainsi à ce moment mais apparemment elle n'avais pas les mêmes habitudes que les humains de base...de plus comment se faisait-il que son corps me fasse envie à cette heure-là? Les magiciennes m'avaient laissé un tel goût dans la gorge pour m'énerver à ce point?

Sans doute.

Anna prit la porte...

Pendant ce temps-là Roxanne était en train de converser avec l'autre machine défectueuse...la pauvre petite humaine semblait paniquer de plus en plus en se rendant compte qu'elle était dans la réalité...pauvre sotte.

Avais-je un maillot de bain?Si elle désirait en prendre un et bien je le ferais aussi. Je n'étais pas fou au point de montrer toute mon anatomie d'un seul et même coup.Son corps avait beau me faire envie, au moins autant que son sang ce soir, j'avais des principes.

J'allais devant la porte de la chambre d'Anna et en m'adressant à Roxanne je dis:

-Je m'absente avec Anna,reposez-vous vous semblez en avoir besoin...aurevoir.

Je me téléportai à l'intérieur d'un magasin,pas d'intrusions,pas d'alarmes,pas de caméras...je subtilisai un maillot de bain à ma taille,laissait la somme indiquée,puis me re-téléportai au sein de l'appartement.Je me changeai, déposai mes vêtements sur mon sac de couchage et me munissai d'une serviette de bain dans la salle d'eau...

Je fus pris au dépourvu quand je me rendis compte qu'il n'y avait que des serviettes rouges...Tant pis. J'en saisis une puis jetai un coup d'oeil au miroir...j'étais toujours aussi musclé et ça me rassura. Après tout quand on était un vampire on ne perdait rien...le seul détail qui me choqua fut mon bandeau...il n'était pas imperméable...et l'imperméable était dans une valise du palais...or je ne voulais aps redescnedre sur terre pour un simple bandeau...pas grave je ferais avec celui-ci et nosu verrons bien ce qu'il se passera.

Je jetai la serviette sur me épaules et faillit éclater de rire en voyant que ce qui devait faire pile la bonne taille pour Anna ne me couvrait que le torse...tant pis.

Je sortai de l'appartement et me dirigeai vers la piscine du toit...pratique en fait...quand j'arrivai en haut Anna était en train de se déshabiller...parfait.Mais encore une fois je ne laissai rien paraître,rien de plus facile,et je posai la serviette sur une des chaises longues...belle vue pour les étoiles ici aussi...

Elle semblait ne pas avoir de réaction quant au fait que je la vois dans sa tenue d'Eve. Elle n'était pas pudique? Tant mieux pour elle. Mais moi si. J'avais donc mon maillot.

-Je suis désolé je vous ai emprunté une serviette étant donné que je n'en possède pas moi-même...

Elle avait réellement une jolie p...tête. Une jolie tête. Voyant la piscine mon sang ne fit qu'un tour...j'avais toujours adoré l'eau...alors en plus n'ayant pas un besoin vital de respirer je pouvais rester longtemps dessous...

Je plongeai et allai jusqu'au fond...elle était chauffée...encore mieux...de sous l'eau je voyais Anna s'apprêter à entrer...le spectacle vu d'en dessous était vraiment appétissant...mon dieu je me faisais honte à moi-même...

Le seul inconvénient était que je devais réajuster mon bandeau toutes les 30 secondes pour qu'il ne se fasse pas la malle...



Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: [pour Anna et Rox] Accueil de Roxanne...   Mar 15 Mai - 19:55





Après avoir saisi mon sac à la volé, je me dirigeai vers l’entrée et sortie de cet appartement où la tension était devenue palpable. J’avais pris mon maillot au cas où d’autre que moi aurait eu la bonne idée de se balader sur le toit à cet heure et eu la bonne surprise en arrivant sur le toit de n’y trouver personne. Je m’avançai donc vers une chaise longue et y déposai mon sac. Personne n’était là… Parfait, j’allais pouvoir prendre un vrai bain de minuit. Pas besoin de faire sécher mon maillot après avant de le remettre dans mon sac. J’étais en train de me déshabiller quand j’eu droit à une autre petite surprise. Stinson avait préféré me rejoindre plutôt que de rester avec la souris… Je savais qu’il n’y avait aucune raison pour que cela me fasse plaisir, mais je le préférais ici et sourie en le voyant… Il Fallait vraiment que j’arrête. Il n’était en rien à moi et s’il voulait quelqu’un d’autre, il pouvait faire ce qu’il voulait. Bon en suite, je n’étais plus toute seule… Ho et puis zut, il m’avait déjà vue et il savait très bien que ce que j’étais venue faire. Tient d’ailleurs…

En tous cas, il n’y avait pas photo, rien ne semblait manquer pour faire succomber les demoiselles. La musculature était exactement dans le style que j’appréciais, ni trop si pas assez et sa peau blanche sur le fond d’un ciel étoilé était superbe. Bon pour ce qui était de la serviette, je me pinçais les lèvres pour retenir un sourire. Il faudrait que je lui en achète ainsi qu’un peignoir la prochaine fois que je sortirais. Pour la couleur… peut-être un blanc tout simplement ou du jaune pâle… Ha nan, c’est bon je sais. Bon je n’avais plus qu’à y aller, maintenant. Faudra également faire ramener ces affaires ici et que je lui trouve un endroit où les installer... Je devrai pouvoir faire de la place dans la commode et le dressing et puis il y avait le coffre au pied du lit, sa devrait le faire. Je terminai de me déshabiller et posai toutes mes affaires sur la chaise long près de celle où il venait de poser les siennes.


-Je suis désolé, je vous ai emprunté une serviette étant donné que je n'en possède pas moi-même...

-Cela ne me pose aucun problème. J’irais probablement vous en prendre demain quand je sortirais. En attendant, fait comme chez vous. Après tout, c’est maintenant le cas. Je m'occuperais de vous procurez un double des clefs dans les plus bref délais.


Je crue remarquer un coup d’œil, mais n’y prêtai pas attention, celui-ci aillant été si rapide que je crue mettre trompé. Il regarda ensuite la piscine et sembla satisfait de ce qu’il voyait. Il devait apprécier l’eau. Voilà un point commun, mais je ne risquais pas de m’amuser à faire une course avec lui. J’avais beau être l’une des meilleures nageuses, il était un vampire. Je n’avais aucune chance, pour le coup, s’était vraiment frustrant. A part sur le domaine intellectuel où j’avais des connaissances qu’il ne possédait pas, je ne pourrais pas m’amuser à chercher à me mesurer avec lui. J’adorais pourtant les saines rivalités et puisque je ne pouvais pas montrer mes talent ici, il été le seul avec qui je puisse m’amuser. Tant pis, on ne pouvait pas tout avoir.

Je me rendis en suite au bord de la piscine dans laquelle il avait déjà plongé et n’était d’ailleurs toujours pas remonté. Il y avait beaucoup d’avantage à être vampire, moi je ne pouvais pas rester plus de 8 minutes sous l’eau sans retourner respirer, pas très loin du record mondiale féminin, mais j’avais bien l’intention de faire mieux. Je fini par y plonger et fit une longueur aller-retour en apnée. Sa faisait un moment que je n’avais pas nagé, mais j’étais contente de moi. Je n’avais pas tout perdu, je ne mettais que quelque seconde de plus pour faire le même trajet.

Une fois ce constat fait, je refis plusieurs longueur le plus rapidement possible et ne m’arrêtai que lorsque je senti que mes muscles avaient enfin commencé à se détendre sous l’effet de l’effort. Une fois parfaitement détendu, je réussie même à battre mon propre record. Je me mis à faire la planche pour les laisser souffler un peu et observa le ciel étoiler.


-Désolé pour le petit spectacle de tout à l’heure… Je ne sais pas vraiment ce qui m’a pris à perdre ma contenance. Enfin… Disons que j’ai une idée pour une partie, mais pas pour tout mon comportement.


Maintenant que la tension était totalement redescendue, j’avais vraiment honte de mon comportement. Pour quelqu’un capable de se contrôler, j’étais loin de l’avoir fait correctement. Elle me taper sur les nerfs, mais ce n’était pas une raison pour cela. En plus, j’allais probablement devoir m’occuper d’elle un moment. L’armée avait reçu les donnée la concernant et voudrait que je m’en occupe jusqu’à ce qu’elle puisse retourner sur la Terre. Chose qui devrait être fait par nos propres moyens puisqu’il était déjà très risqué de se rendre sur Maho. Comment avait-elle fait pour venir sur Maho…


-Quand nous rentrons, il faudrait voir à savoir d’où sort la miss… Enfin, ce n’est pas votre problème. Je verrais cela en rentrant. Elle semble assez sous le choc pour ne pas chercher à mentir. Cela ne devrait pas être très compliqué. Après je n’aurais qu’à vérifier avec les bases de données. Excusé-moi si je vous ennuie avec cela.



[Pas très long désolé.]




Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Roxane Queen

avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 14/04/2012
Age : 26
Localisation : Région parisienne

Feuille de personnage
Arme(s): Pas pour le moment...
Pouvoir(s): actuellement on ne sait pas trop... Mais il y en a un c'est sûr !
Camp: Autres

MessageSujet: Re: [pour Anna et Rox] Accueil de Roxanne...   Mer 16 Mai - 23:15







Je m'ennuie... Maintenant que j'ai réussi à me calmer, je ne sais trop quoi faire... La Voix n'a plus montré signe de vie et j'ai une folle envie de visiter de façon plus approfondit la pièce où je suis. Mais bon j'arrive à museler du mieux que je peux ma trop grande curiosité. Je n'ai pas trop envie d'aggraver ma présence gênante.

Je laisse encore une fois mon regard faire le tour de la pièce. Toujours assise sur ma poire, je désespère à voir revenir ma Sauveuse et Mister Blondinet... Celui-ci m'a d'ailleurs dit qu'il s'absentait avec « Anna ». Et est-ce ma sauveuse ? Je pensais qu'elle s'appelait Lou ? En tout cas j'ai cru comprendre que lui se prénommait Stinson. C'est ainsi que Lou – ou Anna – l'avait appelé.

Ce qui est sur c'est que maintenant je suis seul dans l'appartement. Je soupire encore... En générale il ne me faut pas grand chose pour ne pas m'ennuyer, mais là... Je prend un livre au hasard dans la bibliothèque : « La cellule, son développement, son fonctionnement, ces différences - édition spécialisé ». Et bien... C'est pas que je n'aime pas mais pour ne pas s'ennuyer ce n'est pas trop ça... Je feuillette un peu le livre malgré tout, je repère certaines choses que je connais grâce à mes études en médecine, mais le sujet est beaucoup plus approfondit ici. Ma sauveuse serait-elle une scientifique? Sinon je ne vois pas trop pourquoi avoir ce genre d'ouvrage dans sa bibliothèque...

Je prend d'autres livres au hasard. La bibliothèque possède de nombreux ouvrages spécialisé. Informatique, mécanique, biologie, biotechnologie, nanotechnologie sont un rendez-vous au bal scientifique. Sur de nombreux ouvrages spécialisé je repère un auteur dont le nom apparaît à plusieurs reprises, une certaine « Anna-Lou Lyloubella ». Je me souviens que lors d'un cours de Biologie Cellulaire notre professeur avait rapidement abordé les nanotechnologies en faisant référence aux ouvrages de cette auteur. Il semblerait qu'elle soit bien calée sur de nombreux autres sujets scientifique. Le reste de la bibliothèque est constituée de roman et d'autres sortes de livres écrient dans de nombreuse langues différentes. Il semblerai que ma sauveuse soit plus que bilingue ! Multilingue correspondrait bien mieux ! Il y a du policier, de la sciences-fiction et d'autres styles qui pourraient m'intéresser s'il me prenait l'envie de lire. Enfin... Ceux en français...

Au bout d'un moment je me désintéresse de la bibliothèque. Je n'ai pas la tête à lire tranquillement un livre. Bien trop l'esprit en ébullition pour ça... J'ai pu apprendre plusieurs choses sur la propriétaire de cette chambre. Une bibliothèque permet toujours d'en apprendre beaucoup sur la personne à qui elle appartient. Enfin même si ma sauveuse reste encore un véritable mystère...

En faite, cela me fait bizarre... J'ai arrêté de me dire que je suis dans un rêve, mais j'ai du mal à me dire que je ne suis plus sur Terre. Je veux dire... Tout autour de moi me semble normale, « Terrien ». Enfin... Si vous excepté le lit King Size XXL... Je suis curieuse de savoir qu'elle sont les différences notoire entre ici et la Terre... Est-il commun que les gens aient des yeux rouge ? Je me dis encore que cela peut être une blague... Mais bon je préfère me croire comme n'étant plus sur Terre, cela évitera une grosse déception et une démoralisation mal venue... Après tout au pire si c'est bien une blague je rirai de bon cœur en sermonnant les blagueurs gentiment.

Le temps passe avec une lenteur affolante... Ma montre a malheureusement prit l'eau et c'est arrêtée. L'envie me reprend de farfouiller dans la chambre. Je me lève et fait de nouveau le tour de la chambre sans oser toucher à quoi que se soit. Finalement je me dirige vers la porte et essaye de l'ouvrir. Fermé. Cool, si ça continue je vais croire que l'on me séquestre... Une petite pointe de peur s'insinue en moi... Et si c'était le cas ? Je souffle un bon coup. Pas la peine de paniquer comme ça alors que je suis seul. Je vais finir par avoir la tête comme une pastèque. Attendons de voir comment les choses vont se présenter, je pourrai toujours paniquer plus tard. J'aviserais au moment venue.

Sont-ils rentrés ? Je colle mon oreille contre la porte et essaye d'entendre s'il y a du mouvement ou des voix dans les pièces adjacentes. Rien... Je suis toujours seul... Je m'éloigne un peu et refait le tour de la pièce. On m'a conseillé de me reposer, mais je ne suis pas fatiguée le moins du monde, je suis plutôt surexcitée. Pourtant ça devrait être l'inverse. J'ai bien conscience d'être passée par de nombreuses émotions forte. Peur, horreur, choque, apathie, panique, dénie plus ou moins fort, tout cela auraient du me laisser éreintée... Mais je me sens plutôt comme une pile électrique. Presque avec un trop plein d'énergie qui soit monté de plus en plus au fur et à mesure que le temps passait.

Je soupire et mes tours de pièces deviennent plutôt proche de l'expression « faire les cent pas ». Je vais finir par faire une tranché dans la sol... Vous croyez que ça plaira à la propriétaire ? Une belle tranché comme décoration ? Je m'ennuie... Vont-ils bientôt rentrer ?

Je m'arrête, tendant l'oreille ? Et est-ce mon imagination ? A moins que ce ne soit dehors ? Je vais de la porte à pas de loup et approche mon oreille du panneau de bois. Rien... Je vais pour prendre appuie dessus pour mieux entendre quand soudainement Une étrange sensation me traverse par vague. Elle se propage dans tout mon corps, indescriptible, faite de plein de nuances contradictoires. Je pers l'équilibre et me sens passer à travers la porte. Qu'est-ce... ? Je vois en quelques seconde mes mains disparaître au travers le panneau de bois. Mais.. ? Ma tête suis l'élan donné par mon déséquilibre. Que... ? Je vois apparaître le salon et tente de faire un mouvement pour me rattraper mais cela ne fait que me précipiter plus vite vers le sol. Dans le salon. A plat ventre. De l'autre coté de la porte. J'ai quitter la chambre.

Mais qu'est ce qu'il c'est passé !? Je me retourne vers la dite porte, moi, toujours les fesses par terre, elle, toujours fermée. Mais comment j'ai fais ça ? Je regarde la porte, les yeux rond, sans comprendre comment j'ai atterri ici. C'est pas possible ! J'ai une folle envie de recommencer à croire que je rêve... Non de Dieu ! Mais comment ? Qu'est ce que ? Je.. Mais...

Je baisse mes yeux vers mes mains. Est-ce que c'est moi ? La porte peut être ? C'est quoi ce bordel... Je touche mon visage, mon buste, mes bras, totalement éberlué. Rien de différent... Je relève les yeux vers la porte. Qu'est ce qu'il c'est passé ?

JE SUIS PASSEE A TRAVERS LA PORTE !

Un monde de fou je vous dis... Un monde de fou...




Dernière édition par Roxane Queen le Jeu 17 Mai - 12:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stinson

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 104

Feuille de personnage
Arme(s): Ses crocs, ses mains, ses pieds...son corps quoi *hap*
Pouvoir(s): Manipulation, orage, dissimulation, téléportation
Camp: Autres

MessageSujet: Re: [pour Anna et Rox] Accueil de Roxanne...   Jeu 17 Mai - 11:15

Le fait qu'elle trouve ma musculature à son goût faillit me faire rougir...ce n'était pas pour me déplaire mais j'aurais préféré que ce ne soit pas le cas...De même que sa réaction face à la serviette sur mon corps...

-Je suis désolé, je vous ai emprunté une serviette étant donné que je n'en possède pas moi-même...

-Cela ne me pose aucun problème. J’irais probablement vous en prendre demain quand je sortirais. En attendant, fait comme chez vous. Après tout, c’est maintenant le cas. Je m'occuperais de vous procurez un double des clefs dans les plus bref délais.

C'était assez sympathique de sa part...Elle semblait vraiment me considérer comme son colocataire à part entière...d'une certaine manière cela me fit plaisir. Pas de quoi me faire sauter jusqu'au plafond,jusqu'au ciel en l'occurence, mais ça me touchait quand même quelque peu.

Je plongeai ensuite à l'eau et fut bientôt rejoint par Anna qui fit plusieurs longueurs à une vitesse contre laquelle peu d'humains auraient rivalisé...C'était un magnifique spectacle...tant son corps que la façon à laquelle elle se propulsait...j'étais admiratif de la technique et en même temps de son corps...Je maîtrisai parfaitement mes expressions pour l'instant et j'en étais assez fier.

Une fois une de ses longueurs terminées et moi remonté à la surface elle dit:

-Désolé pour le petit spectacle de tout à l’heure… Je ne sais pas vraiment ce qui m’a pris à perdre ma contenance. Enfin… Disons que j’ai une idée pour une partie, mais pas pour tout mon comportement.

C'était à son tour de s'excuser à présent?Ce qu'elle avait fait ou dit ne me dérangeait pas vraiment ce n'était pas à Anna que j'en voulais...mais à sa chère petite machine.Comme si j'aurais pu tenir Anna pour responsable d'un léger emportement alors que je m'étais moi-même laissé aller à ma faim...

-Quand nous rentrerons, il faudrait voir à savoir d’où sort la miss… Enfin, ce n’est pas votre problème. Je verrais cela en rentrant. Elle semble assez sous le choc pour ne pas chercher à mentir. Cela ne devrait pas être très compliqué. Après je n’aurais qu’à vérifier avec les bases de données. Excusez-moi si je vous ennuie avec cela.

Si elle m'ennuyait avec ses propos? Pas le moins du monde...ses problèmes étaient les miens à présent que j'habitais sous son toit. Du moins la plupart de ses problèmes car j'avais des principes qui m'empêchaient d'intervenir dans n'importe quelle affaire...

Je m'approchai doucement d'elle, la regardant dans les yeux...je m'apprêtai à dire quelque chose de magnifique ne me demandez pas quoi...et je glissai...mon pied glissa sur le fond de la piscine que j'atteignai sans trop de difficultés...je tombai sous l'eau...plus que la rage d'être coupé en plein acte magnifique c'était la honte de chuter juste devant elle dans mon élément...je remontai et tout à coup je perçus la panique de Roxanne...que se passait-il? Encore I-Robot?

Non...c'était elle...elle...avait...TRAVERSE LA PORTE!? Pour le coup je haussai les sourcils...

-Pour ce qui est de ma chute vous n'avez rien vu.

Ma fierté avait pris un coup et elle devait surement en sourire mais je ne regardais pas son expression,j'étais trop vexé pour ça. J'étais comme un chat...

-En revanche pour ce qui est de votre protégée il se trouve qu'elle vient de traverser la porte de votre chambre et elle peut donc s'en aller à tout moment. A moins que vous vouliez que j'aille lui passer le bonsoir? Il me suffirait de me téléporter...

Ca me ferait de quoi oublier que je m'étais lamentablement ridiculisé devant elle à un moment qui aurait pu être grandiose. Je n'avais vraiment pas de chance ce soir...le sang magicien,la chute, I-robot...J'étais maudit ou quoi? Bon dieu mais qu'est-ce qu'il m'arrivait?!

Je me décidai à re-fixer son beau fasciès tandis qu'elle s'apprêtait à me répondre.

C'est seulement à ce moment-là que je remarquai le petit bout de tissu au fond de l'eau...bout de tissu qui m'indiquait que mon bandeau n'était plus sur mon nez...mon dieu...

[je suis désolé c'est petit é_è]
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: [pour Anna et Rox] Accueil de Roxanne...   Jeu 17 Mai - 18:11






Après lui avoir parlé de ce que j’avais prévu de faire en rentrant, il s’approcha de moi en douceur. Je l’observer évoluer dans cet élément et me redressais pour me remettre à nager. Contrairement à moi, il se contentait de marcher sur le fond de la piscine, un des avantage à être grand même si cela ne me gênais pas de devoir nager. J’adorais l’eau et ce que je préférai été de nager dans la nature pour en profiter pour l’observer.

Il était en train de me regarder droit dans les yeux. Je ne sais pas ce qu’il s’apprêtait à dire, mais il glissa à ce moment… Ha ba une des choses qui n’arrivai pas quand on nageait. Je n’ai pas eu le temps d’en être amuser car Symphonia m’avertit d’une chose qui capta toute mon attention. D’ailleurs, elle me fut confirmée par Stinson qui venait de hausser les sourcils. Je n’étais pas la seule à être surprise pas ce que je venais d’apprendre.


-Pour ce qui est de ma chute vous n'avez rien vu.

- pas de soucis.


Oui, ce n’était vraiment pas ce qui retenait mon attention pour le moment. Quand j’eu les idées un peu plus claire après l’étonnement de la révélation faite par Symphonia, il m’expliqua la situation. Symphonia ne m’avait uniquement dit que Roxane venait de traverser la porte et voulait savoir ce qu’elle devait faire.


-En revanche pour ce qui est de votre protégée il se trouve qu'elle vient de traverser la porte de votre chambre et elle peut donc s'en aller à tout moment. A moins que vous vouliez que j'aille lui passer le bonsoir? Il me suffirait de me téléporter...


Il voulait s’en occuper ? Apparemment, cela ne le gênait pas de m’aider pour ce qui la concernait. Si cela avait été autre chose, je l’aurais probablement laissé s’en occuper, mais là, ma curiosité était piquée à vif. Elle avait traversé ma porte… Pour faire peu courant comme don, on avait touché le jackpot. Même ma pile électrique sur laquelle je faisais des recherche depuis notre rencontre pour neutraliser son don et je n’en étais plus loin, ne me semblait pas aussi extraordinaire. Il ne me restait plus qu’à trouver un moyen d’amplifier suffisamment les charges contraires pour la neutraliser et fabriquer une machine un peu plus compacte que celle que j’avais dans mon entrepôt. Il y avait beaucoup de possibilité avec le don de Roxane. J’étais maintenant toute existé de trouver son fonctionnement, ces possibilité et limites.

Il ne m’avait pas regardé depuis qu’il était ressortit de l’eau. Comme le fait qu’il ait précisé que je n’avais pas vue ce qu’il venait de se passer, cela montrait qu’il en avait honte. Cela ne faisait que me conforter dans l’intrait qu’il me portait. Après tout, on n’a pas honte devant quelqu’un si on n’a pas de considération pour lui quand une maladresse nous arrivait. Il finit tout de même par se retourner vers moi au moment où j’allais lui répondre et j’eu droit à une petite surprise. Son masque devait probablement être resté au fond de l’eau car il ne le portait plus. Au moins, je pouvais valider mon hypothèse sur le fait que rien chez lui n’avait été raté. Après avoir cligné des yeux comme une idiote, je secouais la tête et plongea dans l’eau pour rejoindre le bord de la piscine.

Quand je fus arrivée sur le bord, je profitais de mon élan pour y monter rapidement et me dirigeai vers mes affaires. Tandis que j’enfilais la robe emprunté sans prendre la peine de me sécher les cheveux ou le reste du corps, je lui répondis. Sa collaboration serait la bienvenue, surtout si elle était capable de jouer au passe muraille.


-Si cela ne vous gêne pas, cela m’aiderai que vous vous assuriez qu’elle ne bouge plus le temps que j’arrive.


J’engouffrai en suite mes affaires dans mon sac et s’en attendre je partie en courant vers la sortie. J’étais en train d’inonder tout le couloir, mais je m’en fichai totalement, après tout, à quoi servaient le personnel d’entretien dans si ce n’était à nettoyer nos bêtises. Quand j’arrivais dans le couloir de mon appartement, je demandai à Symphonia d’ouvrir la porte, ce qu’elle fit immédiatement, me permettant d’entrer sans m’arrêter. Heureusement pour moi, il n’y avait toujours personne dans les couloirs. J’aurais eu un peu de mal à expliquer mon comportement dans le cas contraire… Elle referma en suite la porte derrière moi et je m’arrêtai en me retrouvant dans le salon avec une souris assise parterre et un beau vampire la surplombant de toute sa hauteur. Je crois que tout le monde aurait semblé ridiculement fragile dans cette situation.

Je me dirigeai vers eux et m’accroupi devant la demoiselle. Je l’attrapai par le menton pour l’obliger à me regarder dans les yeux et resserra ma prise légèrement pour qu’elle comprenne bien qu’elle avait intérêt à coopérer. Une tentative de fuite n’était pas vraiment la meilleur chose à faire si on souhaitait bien se faire voir, mais passer se détail, je voulais surtout savoir comment elle avait fait. Mon visage resta neutre tout comme ma voie quand je lui adressai la parole. La seule chose qui pouvait montrer le sérieux de la situation était la prise ferme que j’avais sur sa mâchoire.


-Je serais indulgente avec cette petite tentative si tu me dis exactement ce que tu viens de nous faire. Je ne pensais pas devoir préciser d’avantage la situation dans laquelle tu te trouves. Comment as-tu fait pour passer à travers ma porte ? Si tu pensais que l’on ne serait pas mis au courant, tu as mal calculé ton coup…


J’attendis qu’elle me réponde sans lâcher son regard des yeux. J’avais bien l’intention de savoir exactement ce qu’il venait de se passer et par la même occasion sa venue sur Maho. Mon appartement était censé être impénétrable à condition de ne pas pouvoir y entre ou sortir de manière peu orthodoxe. Une des raisons pour lesquelles j’étais partie sans me soucier de ce qu’elle pourrait faire. Après tout, ce n’est pas vraiment une chose à laquelle on s’attend vraiment. Heureusement pour moi, je vivais avec un vampire puissant et mon appartement était débordant de technologie. D’ailleurs en parlant de technologie, mon robot ménager s’était mis au travail quand j’étais entrée dans l’appartement pour que le parquet ne soit pas ruiné par l’eau qui le détrempait.

Il me faudrait également des confirmations sur ce qu’elle me dirait… Stinson saurait exactement quand elle mentirait ou non. Elle semblait loin d’être en état de pouvoir le cacher ou de se douter de quoi il pouvait être capable. J’allais profiter du fait qu’il se situe dans mon dos pour qu’il me le confirme s’il était d’accord pour m’aider.


« Stinson si vous pouviez m’indiquer quand elle ment ou non, cela m’aiderait… Vous n’aurez qu’à appliquer une pression quand elle dit la vérité et deux quand elle ment, lui demandais-je en pensée. »


Avec ça, je saurais s’il souhaitait m’aider et j’aurais mes confirmations. Il ne restait plus qu’à la souris de s’expliquer sur ces actes…




[Je crois que ce qu'on écrira sera plus petit que d’habitude vue qu'on est trois à participer...]



Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Roxane Queen

avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 14/04/2012
Age : 26
Localisation : Région parisienne

Feuille de personnage
Arme(s): Pas pour le moment...
Pouvoir(s): actuellement on ne sait pas trop... Mais il y en a un c'est sûr !
Camp: Autres

MessageSujet: Re: [pour Anna et Rox] Accueil de Roxanne...   Ven 18 Mai - 13:09







Je crois que traverser cette porte à fini par déclencher le mal de tête qui jusqu'à présent pendait comme une épée de Damoclès au dessus de moi. Je n'avais franchement pas déjà assez de désagrément comme ça, il fallait bien sur m'en rajouter, un peu plus un peu moins... Ton ironique, vous vous en doutez...

Je regarde encore la porte en face de moi et refais l'inspection de mon corps: tête, bras, main et tous mes doigts, buste, jambes, mes deux pieds... C'est bon, tous y est. On moins, il n'y a pas eu de casse... Mais comment est ce que j'ai fais ça ! J'en reste sur le cul et c'est le cas de le dire. Trop de chose me tombe sur le coin du nez et cela commence sérieusement à m'exaspérer. Et se mal de tête qui, je sens, ne va pas me faire le plaisir de me lâcher....

Un léger bruit me fit lever le nez de ma contemplation. Je ne sursaute même pas, trop étonnée par ce qu'il vient de m'arriver. Après tout, après avoir traversé une porte, une personne qui apparaît soudainement devant moi sortant de nul part ne devrait plus m'étonner quand même ? Si ?

Stinson, car c'est bien lui, m'observe à présent avec un drôle de regarde. Se demande-t-il pourquoi je ne suis plus dans la chambre ? Il ne dois pas savoir que je suis passer à travers étant donné qu'il n'y avait pas de témoin. Qu'est-ce que je dois faire ?

Il se rapprocha de moi, toujours assise parterre, me surplombant de toute sa hauteur... Et quel hauteur ! Je me sens franchement toute petite, déjà que je ne suis pas bien grande.... Mais alors là ! J'ouvre la bouche pour dire quelques choses, je n'aime pas cette situation où je me sens si vulnérable. Déjà que je ne comprend rien à ce qu'il c'est passé... J'ai mal à la tête... Je ne sais pas quoi dire, les mots restent coincés dans ma gorge. J'avale ma salive pour enlever cette désagréable sensation de bouche sèche. Que dire ? Les yeux toujours plantés dans les orbes écarlates, J'ouvre de nouveau la bouche dans une nouvelle tentative pour m'exprimer qui se fini par un échec.

La porte s'ouvrit soudainement me faisant tourner la tête vers la nouvelle arrivante. Ma sauveuse vient d'entrer dans la pièce, les cheveux dégoulinant d'eau laissant des flaques sur son passage, sa robe collant à sa peau encore mouillé. Je tournais mon regard vers une espèce de robot qui sortait pour semble-t-il nettoyer l'eau sur le parquet. Observation totalement futile je dois dire... Mais voir débarquer on ne sait comment Mister Blondinet suivi de Lou/Anna ne me mes pas très a l'aise. Je me sens comme une souris pris en piège sous leur deux regards.

Sans plus attendre, elle s'accroupit devant moi et se saisit de mon menton m'obligeant à recentrer mon regard sur ses yeux. Elle resserra sa prise dessus, mauvaise idée, cela n'arrangea en rien le mal de tête qui persistait de plus en plus mais je n'osais faire aucun mouvement pour exprimer mon malaise. Le message était claire : on ne bouge pas et on écoute. C'était ce que je faisais avec les jumeaux lorsque je voulais bien leur faire comprendre quelque chose et qu'ils étaient trop dissipé.

-Je serais indulgente avec cette petite tentative si tu me dis exactement ce que tu viens de nous faire. Je ne pensais pas devoir préciser d’avantage la situation dans laquelle tu te trouves. Comment as-tu fait pour passer à travers ma porte ? Si tu pensais que l’on ne serait pas mis au courant, tu as mal calculé ton coup…

Visage impassible et voix neutre, le contraste avec le reste de son attitude est quelques peu déstabilisant... Elle semble croire que ma « tentative » pour sortir de la chambre était voulu... Et dire que je voulais juste écouter à la porte pour savoir s'ils étaient entrés... Et en plus elle ne semble pas savoir comment j'ai fais ce coup de passe-passe... Cela ne m'arrange pas... j'avais espéré que quelqu'un saurai... Dans quelle galère je suis moi?

-Je... Je ne voulais pas... Je ne sais pas comment j'ai fais... Je me suis juste appuyer sur la porte... Je...

J'ai mal à la tête... J'ai un mouvement instinctif pour libérer ma tête, mais j'essaye de le retenir du mieux que je peux. Je me souviens que cela m'agaçais quand les jumeaux tentais de se libérer et là je ne suis pas en position de supériorité. Ma Sauveuse semble vouloir des réponses et La voix m'a bien dis qu'elle n'était pas d'humeur. Il semblerai aussi qu'avoir un don serais - encore d'après La Voix – un point positif pour moi. Je ne sais pas ce qu'il c'est passé, mais j'ai tout intérêt à présenter les choses du mieux que je peux. Reprenant une petit inspiration pour essayer de calmer les battement éfreiner de mon coeur et par la même occasion essayer de calmer mon mal de crâne... Je repris donc la parole plus calmement, essayant d'être le plus claire possible et plantais mes yeux droit dans ceux de mon interlocuteur.

- Je ne sais pas ce qu'il c'est passé. C'est la première fois que cela m'est arrivé. Je voulais juste écouter à travers la porte pour savoir si vous étiez revenue.

Je rougie légèrement en me rendant compte que je venais de dire que j'avais tenté d'espionner. Ce n'ai pas vraiment la chose à dire... Que devais-je dire ? Je coulais un regard incertain par dessus l'épaule de Lou/Anna en direction de Mister Stinson alias Blondinet, cherchant futilement un signe d'encouragement. Concentre toi un peu plus et dis ce que tu peux ! Refixant mes yeux dans ceux de ma Sauveuse et continuais.

- Je ne sais pas trop ce qui c'est passé, je n'arrêtais pas de tourner en rond bien que l'on m'avais conseillé de me reposer et quand je me suis appuyée contre la porte j'ai eu une vague de sensation bizarre et j'ai vu mes main traversé le battant. Quand j'ai voulu me redresser j'ai perdu l'équilibre et j'ai traversé totalement la porte. Après et bien... Je me suis retrouvé de l'autre coté sans comprendre ce qui m'étais arrivé. Et hum... Je ne sais pas.

Comment est-ce que j'ai fais ça ? Est-ce que c'est vraiment moi? Je suis totalement perdu. Les choses s’enchaînent avec de plus en plus de bizarrerie... Et je préfère encore laisser de côté le fait que j'ai vu quelqu'un apparaître comme par magie devant moi. Et j'ai mal à la tête...

Je reprend d'une petite voix rougissant encore.

-Ce n'était vraiment pas intentionnel... Cela m'aurai vraiment arrangeait si vous auriez su ce qui n'allais pas avec moi... Et hum... Vous n'auriez pas quelques choses pour le mal de tête?

Mais qu'est ce que je dis moi...




Voilà!!!! J'espère que c'est bon, j'ai un peu de mal avec la prise d'initiative. Alors n'hésitez pas à me reprendre si y'a quelques choses qui va pas....

Un peu court désolée....
LiLi



Revenir en haut Aller en bas
Stinson

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 104

Feuille de personnage
Arme(s): Ses crocs, ses mains, ses pieds...son corps quoi *hap*
Pouvoir(s): Manipulation, orage, dissimulation, téléportation
Camp: Autres

MessageSujet: Re: [pour Anna et Rox] Accueil de Roxanne...   Lun 21 Mai - 18:05

Je m'étais tout d'abord téléporté près de mes affaires et avait rechaussé rapidement mon nez de mon bandeau.

Puis je m'étais téléporté aux côtés de Roxanne...Celle-ci semblait complètement perdue...elle-même nageait dans la plus profonde perplexité...

C'est à ce moment-là qu'entra Anna,totalement trempée,donnant du fil à retordre à son pauvre robot nettoyeur...et c'est à ce moment-là que Roxanne commit une erreur fatale...m'appeller blondinet était la dernière chose qu'elle aurait du faire.

J'allais la tuer quand Anna la prit par le menton et commença à lui parler.

-Je serais indulgente avec cette petite tentative si tu me dis exactement ce que tu viens de nous faire. Je ne pensais pas devoir préciser d’avantage la situation dans laquelle tu te trouves. Comment as-tu fait pour passer à travers ma porte ? Si tu pensais que l’on ne serait pas mis au courant, tu as mal calculé ton coup…

-Je... Je ne voulais pas... Je ne sais pas comment j'ai fais... Je me suis juste appuyer sur la porte... Je...

Elle sembla reprendre un peu de contenance.C'est ça petite sotte...termine ton récit que je puisse te broyer.

- Je ne sais pas ce qu'il c'est passé. C'est la première fois que cela m'est arrivé. Je voulais juste écouter à travers la porte pour savoir si vous étiez revenue.

Au fur et à mesure de son discours et de ses pensées s'écoulaient mon regard s'étrécit...

- Je ne sais pas trop ce qui c'est passé, je n'arrêtais pas de tourner en rond bien que l'on m'ait conseillé de me reposer et quand je me suis appuyée contre la porte j'ai eu une vague de sensation bizarre et j'ai vu mes mains traverser le battant. Quand j'ai voulu me redresser j'ai perdu l'équilibre et j'ai traversé totalement la porte. Après et bien... Je me suis retrouvé de l'autre coté sans comprendre ce qui m'étais arrivé. Et hum... Je ne sais pas.Ce n'était vraiment pas intentionnel... Cela m'aurait vraiment arrangé si vous aviez su ce qui n'allait pas avec moi...

Ce qui ne va pas avec toi? Tu es une imbécile...traiter le roi des vampires de blondinet...mon dieu...

-Et hum... Vous n'auriez pas quelques choses pour le mal de tête?

Etant derrière Roxanne seule Anna me vit ouvrir de grands yeux...qu'elle osât faire cette demande après un tel irrespect envers ma royale personne?Mes yeux flamboyèrent...De la voix la plus calme possible,telle un prélude à une tempête j'annonçai:

-Elle dit la vérité.

Puis d'un coup sec je retournai Roxanne vers moi et avant même qu'elle ou Anna n'ait pu protester je l'envoyai valser d'une claque monumentale...peu de personnes m'avaient énervées à ce point...

-SALOP*!!!!!JE PEUX TE JURER QUE C'EST LA DERNIERE FOIS QUE TU ME TRAITES DE PUTAI* DE BLONDINET DE MERD*!

Mon dieu...quel langage vulgaire...et j'en étais la cause...tout ça c'était de sa faute...Je m'approchai à grands pas d'elle pour qu'elle n'ait pas la petite idée de fuir et je la saisissai à la gorge pour mieux la relever à presque un mètre du sol...je faisai en sorte de ne pas l'étrangler. Non je serrais juste assez pour que sa gorge la brûle...

-Alors? La tête va mieux? Tu sais les blondinets ont toujours eu des remèdes très efficaces...Et mes yeux? Oui ils sont rouges...et vois-tu ça signifie que j'ai faim. Très faim. Et ça signifie aussi que ta misérable vie pourrait très bien se terminer ici et maintenant,sifflai-je.

J'étais en colère...énormément en colère. Mes yeux devaient être de véritables phares rouges...elle qui en avait peur allait être terrorisée.

-Néanmoins...tu représentes un intérêt pour la jeune femme qui a sauvé ce qui te sert de vie. Or je considère que je serais mal avisé de contrarier la femme qui me loge gratuitement. J'espère que tu as retenu la leçon. Tu as réussi à me faire prononcer des mots affreux et ce n'est pas rien.La prochaine fois je ne serais pas aussi agréable...surveille donc un peu tes pensées.
Et dorénavant appelle-moi Vladimir...ou Stinson. Mais plus blondinet.


Je la laissai tomber sur le sol dans un bruit mate et allait me rhabiller dans la salle de bain. Il n'y avait pas de raison pour que cette impudente profite de la vue de mon corps. Je tendais néanmoins l'oreille à toute parole de l'une ou de l'autre surveillant en même temps les pensées de Roxanne...

Moi qui voulait vérifier ça depuis si longtemps j'étais servi sur un plateau d'argent: s'énerver avait donc vraiment quelque chose de terriblement excitant...
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: [pour Anna et Rox] Accueil de Roxanne...   Lun 28 Mai - 10:40






-Je... Je ne voulais pas... Je ne sais pas comment j'ai fait... Je me suis juste appuyer sur la porte... Je...



Je ne la quittais pas du regard et ne relâchais pas ma prise tandis qu’elle commençait à s’expliquer. Enfin… disons plutôt quand elle tenta de s’expliquer. Elle bégaya comme une idiote certainement par intimidation. Au moins, cela serait simple d’obtenir des informations de ça part comme je le pensais à condition qu’elle arrive à aligner deux phrases d’affiler. Alors qu’elle cherchait ces mots, je ressentis dans ma main qui enserrait sa mâchoire un léger mouvement de recul et la contraction de sa mâchoire tandis qu’elle cherchait à contrôler son envie de se défaire de ma prise. Bien, au moins elle avait un peu plus de caractère et de volonté qu’elle ne l’avait montré jusqu’à maintenant. Peut-être allait-elle être moins insupportable au fur et a mesure qu’elle reprendrait ces esprits. Elle avait donnait d’ailleurs l’impression de chercher à se calmer. Elle venait de prendre une inspiration et les battements de son cœur qui jusque-là pulser dans ma main ne me furent plus perceptible. Elle commençait à être intéressante… Surtout quand elle me fixa dans les yeux ce qui me montrait qu’elle était belle et bien en train de reprendre du poil de la bête. Peut-être avais-je devant moi quelqu’un qui n’était pas à l’origine quelqu’un ce lançant marcher sur les pieds. Si cela était le cas, j’aurais plus de chance de pouvoir en faire quelque chose de plus sûr qu’une petite chose apeuré.


- Je ne sais pas ce qu'il s’est passé. C'est la première fois que cela m'est arrivé.


Première fois que cela lui arrivait ? Je ne pensais pas. Les humains ne possédaient qu’un seul don. Hors aux dernières nouvelles, elle était humaine. Elle avait donc un seul don et s’était certainement celui-ci qui l’avait conduit jusqu’ici. Maintenant, il fallait découvrir ce dont celui-ci retournait. En tous cas, le fait qu’elle ait traversé une matière solide donnait un début de piste sur celui-ci que je n’avais pas encore jusqu’à présent… Comment ce don fonctionnait. Il y avait plusieurs théories qui me venaient en tête. Il allait falloir que je les cribles avec les informations qu’elle me fournirait. Bon déjà, cella lui permettait de traverser la matière solide et l’espace-temps… Du matériel et de l’immatériel sauf si on regarde les choses à un nouveau supérieur et que l’on considère une galaxie comme un objet. Dans ce cas, il ne s’agit que de matière… Hooo bobo la tête. Bon on va juste prendre en note pour le moment et on posera les hypothèses par la suite à l’écrit pour pouvoir les approfondir au fur et à mesure.


-Je voulais juste écouter à travers la porte pour savoir si vous étiez revenue.


Je levais un sourcil en entendant sa réponse et elle se mit à rougir de nouveau. Bon sang, ça n’allait pas être évident à gérer si elle passait son temps à faire ça… Ba au moins, Stin qui aimait les défis allait pouvoir mettre à l’épreuve ces nerfs. Le jour où elle se retrouverait devant un Stinson un peu trop sur les dents risquait d’être amusant. D’accord amusant pour certaines personnes. En tout cas, le fait qu’elle ait voulu savoir si nous étions là ou non ajoutait contre elle un mauvais point. En même temps, le fait qu’elle l’ait dit s’en rendre compte et comprit ce que cela sous entendait en le disant était plutôt amusant. Elle me faisait penser à une gamine et ça façon de chercher du soutien auprès de Stinson ne fit que renforcer ce sentiment. Si elle savait de qui elle devait en réalité se méfier le plus, elle n’aurait probablement pas réagit ainsi et aurait maintenu son attention entièrement focalisé sur moi. Le fait qu’elle ait du mal à soutenir mon regard me réjouissait également. Je semblais si terrible que cela ? Que cela soit le cas où non, elle retourna son regard vers le mien et continua.


- Je ne sais pas trop ce qui s’est passé, je n'arrêtais pas de tourner en rond bien que l'on m'avait conseillé de me reposer et quand je me suis appuyée contre la porte j'ai eu une vague de sensation bizarre et j'ai vu mes main traversé le battant. Quand j'ai voulu me redresser j'ai perdu l'équilibre et j'ai traversé totalement la porte. Après et bien... Je me suis retrouvé de l'autre côté sans comprendre ce qui m’était arrivé. Et hum... Je ne sais pas.


Une vague de sensation bizarre… Question clarté elle en était loin…. Si je devais travailler avec de telles données, je n’étais pas sortie de l’auberge. Bon elle traverse la matière après avoir ressentie des sensations étrangères. Il y a donc un mécanisme a son don qui est lié à ces sensations… De l’énergie ? Si oui, de quel type, électrique, chimique ou une combinaison des deux… J’étais entièrement prise dans la récolte de données et leur analyse rudimentaires. Très rudimentaire avec les informations que je possédais. Il allait falloir que je lui demande de préciser ces sensations. Son don allait me demander pas mal de travail… Oh non, il faudrait que je lui explique comment il fonctionne après pour qu’elle le maitrise et qu’elle s’entraine… Bon là, il n’y a pas photo. Je suis partie pour une longue période d’apprentissage qu’elle comprenne vite ou non. Faite qu’elle comprenne vite !!! Elle reprit de nouveau rougissante… Ok, il n’y avait pas à dire, cela n’était qu’un truc qui lui était propre. Elle passerait son temps à rougir jusqu’à ce qu’elle soit habituer à la situation. Ça promettait… En plus, Stinson réagissait étrangement à elle… Je ne sais pas ce qu’elle avait dans le crane, mais ça ne semblait pas lui plaire. Les choses risquaient de devenir intéressant bien plus vite que je ne le pensais…


-Ce n'était vraiment pas intentionnel... Cela m'aurai vraiment arrangeait si vous auriez su ce qui n'allais pas avec moi... Et hum... Vous n'auriez pas quelques choses pour le mal de tête?


Quelque chose pour le mal de crâne ? Je faillis exploser de rire quand elle me le demanda. Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu besoin de médicament pour cela et si elle avait mal à la tête maintenant, je n’osais pas imaginer ce que cela serait quand je passerais aux explications de son don. Grosses journées en perspective sur une période indéterminée mais certainement très longue…


-Elle dit la vérité.


Je relevai les yeux vers Stinson quand j’entendis sa réponse. Avec son comportement, le ton qu’il avait employé me paraissait étrange… Waouh Stinson était furax. Qu’est-ce qu’elle avait eu en tête pour qu’il soit dans cet état. Je le regardai attentivement en lui jetant avec un regard interrogateur qu’il ne remarqua pas, trop focalisé sur Roxane. Euh… j’en avais quand même besoin vivante… C’est à ce moment qu’il l’attrapa et l’envoya valser dans le décor. Même moi, j’aurais été sonnée avec une telle claque. Quand il fit cela, je donnais par automatisme l’ordre à Symphonia de ne rien faire, qui elle de son côté avait pointé les lasers vers lui.


- Très mauvaise idée Rock. Que ça te plaise ou non, on ne bouge pas.


Je ne savais pas si dans son état, il fit attention à notre échange, mais je ne pouvais pas la laisser intervenir. S’il réagissait ainsi, il devait avoir une bonne raison.


-SALOP*!!!!!JE PEUX TE JURER QUE C'EST LA DERNIERE FOIS QUE TU ME TRAITES DE PUTAI* DE BLONDINET DE MERD*!



Je restais à ma place regardant à tour de rôle notre Roi Vampirique dans toute sa fureur et la petite chose qui se trouvait étalé sur le sol de mon salon. Je n’avais pas tardé à savoir ce qu’il s’était passé et en restait sur le cul si je puis dire. C’était bien la première fois que je voyais Stinisaï Sonimiei dans cet état et surtout de l’entendre parler comme il venait de le faire. Pour le coup j’étais plus que surprise de ce qui se passait dans mon salon. Je suivi Stinson du regard quand il se dirigea vers la souris et qu’il l’attrapa par la gorge.


« Heu… ça m’arrangerais qu’elle reste en vie… »


Comme elle l’était toujours après qu’il s’en soit saisit, je supposais qu’il n’irait pas plus loin, même si cela restait impressionnant à voir… et surprenant. En même temps, on évite de donner des surnoms stupides quand on ne connait pas les personnes concernées, nan ? Elle avait vraiment mal choisi la personne à qui elle s’était amusée à donner un surnom. Moi au moins, je ne l’aurai pas sue.


-Alors? La tête va mieux? Tu sais les blondinets ont toujours eu des remèdes très efficaces...Et mes yeux? Oui ils sont rouges...et vois-tu ça signifie que j'ai faim. Très faim. Et ça signifie aussi que ta misérable vie pourrait très bien se terminer ici et maintenant, sifflai-je. Néanmoins...tu représentes un intérêt pour la jeune femme qui a sauvé ce qui te sert de vie. Or je considère que je serais mal avisé de contrarier la femme qui me loge gratuitement. J'espère que tu as retenu la leçon. Tu as réussi à me faire prononcer des mots affreux et ce n'est pas rien. La prochaine fois je ne serais pas aussi agréable...surveille donc un peu tes pensées. Et dorénavant appelle-moi Vladimir...ou Stinson. Mais plus blondinet.



Ah, si elle était encore en vie, c’était à cause de moi ? Il n’y avait pas à dire, j’adorais ce vampire. En plus, il trouvait encore le moyen de faire de l’ironie dans cette situation. Il était vraiment furieux. Il finit par la relâcher et se rendit dans la salle de bain. Quand la porte fut fermée, même si je savais que cela ne servait à rien d’attendre cela, j’explosais de rire et me retrouva assise après avoir perdu mon équilibre.


« Désolé Stinson, mais j’ai été un peu trop prise au dépourvu. »


Je repris rapidement mon sérieux sans toutefois quitter le sourire moqueur qui avait pris place sur mon visage à l’attention de la petite chose se trouvant devant moi. Elle commençait vraiment fort. J’attendis qu’elle ait repris ces esprits, puis lui adressa la parole sans cacher l’amusement qu’il y avait dans ma voix. Elle n’avait vraiment pas pris suffisamment au sérieux Stinson. Ça sautait pourtant aux yeux qu’il s’agissait de quelqu’un d’important.


-Bon… tu as toujours besoin de quelque chose ? Personnellement, je préfèrerais ne pas aller dans la salle de bain avant qu’il se soit calmé. Tu devrais pouvoir supporter cette petite claque étant donné que tu la chercher. Ha… oui, c’est vrai que tu n’es qu’une civile... Il va falloir que tu apprennes vite pas mal de chose dans les plus bref délais si tu à l’intention de rester en vie. Tu viens de passer à deux doigts des limbes.



Pour une fois, je ne savais pas trop comment procéder… On arrêtait là et on voyait ce que l’on ferait demain où on passait tout de suite à l’interrogatoire avec un Stinson des plus énervé… Je la regardais sans cacher mes interrogations. Ainsi elle pourrait s’inquiéter d’avantage sur son sort et peut-être enfin prendre conscience qu’elle n’était plus du tout sur Terre et que les choses se passait différemment ici. Bon au moins, Stinson semblait faire attention à ce que je désirais et ce contrôlait dans ce sens. J’étais persuadé que si je lui donnais le feu vert pour qu’il en fasse ce que bon lui semble, elle ne serait plus de ce monde dans les secondes qui suivent. Interrogatoire ou non… La nuit était bien entamé, même très bien et nous allions certainement finir en nuit blanche si nous continuions ainsi… Un peu de maquillage et ça devrait aller.


- Il va falloir que tu me donne des informations un peu plus précises sur ces sensations. Si tu n’es pas capable de te les rappeler, tu risques d’avoir du mal à utiliser ton don.



Je soupirais en observant ces réactions. Je fini par aller m’assoir devant elle, la discussion risquait d’être longue. Il fallait que je lui explique tout depuis le début. Maho, les magiciens, les dons, les pouvoirs, oh là là, je n’avais pas fini… Quand elle me sembla remise de ces émotions et bien mieux que ce que je ne mis serais attendu, peut-être était-ce qui lui fallait depuis le début. Une bonne claque pouvait faire du bien certaine fois.


-Bien déjà, commençons par le commencement. Puis que nous allons devoir nous côtoyer un moment autant commencé par les présentations.

« Même si je n’en ai absolument pas envie… »

-Je m’appelle Anna-Lou Lyloubella et tu as rencontré mon colocataire Stinson, mais les choses ne sont pas aussi simples qu’elles puissent y sembler. Je suis une espionne envoyé sur Maho et possède par ce fait une couverture. Pour tous les autres, je suis Looka Kelly. Le plus simple pour ne pas te tromper serait donc de m’appeler Lou qui convient aussi bien à mes deux appellation. A moins que tu sois aussi à l’aise que mon ami et pour jongler avec les noms et dans ce cas fait comme bon te semble. Je te déconseille de te tromper ou tu plongeras aussi surement que moi. Tu es liée à moi donc si on découvre qui je suis, tu risques fort d’en pâtir. Stinson est connue sous le nom de Vladimir Illitch Alexandrovna. Si j’étais toi, je ferais en sorte de ne rien faire qui puisse l’enerver et comme tu as pu le voir, les surnom ridicule son à éviter avec lui… Egalement avec moi. Bon… Tu as dit t’appeler Roxane Queen. Peux-tu me donner un peu plus d’information sur toi ? Symphonia, lance une recherche avec les informations qu’elle nous fournira. Ha et il y a Symphonia Rock.


« Tout de suite »

- Il s’agit d’une intelligence artificielle que j’ai créée. Interdiction formelle d’en parler à qui que ce soit. Je sais exactement qui est au courant donc si il y a une fuite, je saurais d’où elle vient et n’hésiterais pas à sanctionner, mais bon… Il n’y a aucune raison que j’en arrive là n’est-ce pas ?



Je la laissai assimiler tout ce que je venais de dire. Avec les informations qu’elle venait d’obtenir, elle avait surement déjà bien à faire. Et dire que ce n’était même pas le sommet de l’iceberg. Au moins, cela donnait à Symphonia le temps d’entrer dans les bases de donner de la Terre pour pouvoir faire les recherches que je lui avais demandé.


-Donc si tu pouvais me donner un peu plus de détaille sur toi. Quand tu auras terminé, essaye de m’expliquer depuis le début de ta journée ce qui t’es arrivée avec le maximum d’informations, même si elles te semblent inutiles. Je m’occuperais de faire le tri par la suite. Cela nous permettra de comprendre comment tu es arrivée jusqu'ici.


Quand elle aurait fini de m’expliquer tous cela, il faudrait encore que je lui explique tout ce qu’il y avait à savoir sur Maho. J’avais beau être arrivé depuis quelques semaines maintenant, cela ne changeait rien au fait que j’ignorais encore certaines choses. Bon ce que je savais devrais être suffisant pour lui éviter des erreurs mortelles. J’arrivais bien à m’en sortir ainsi et vue que cela serait une question de survie, elle apprendrait certainement très vite.




Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [pour Anna et Rox] Accueil de Roxanne...   

Revenir en haut Aller en bas
 

[pour Anna et Rox] Accueil de Roxanne...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (M) Joshua Jackson - Nolan Bishop - Futur Love pour Anna Torv.
» L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil.
» [Anna/Lyra] Pour une bague au doigt
» merci pour l'accueil.
» Fiches de personnages pour le RP
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maho... the return of war. :: Ville :: Résidences :: Appartement d'Anna-Lou-