Maho... the return of war.
Bienvenue sur Maho... The Return of War...
Venez faire un petit tour, n'hésitez pas a posez des questions!
Si le forum vous plait, votre inscription nous fera le plus grand plaisir.
Merci à vous et bonne visite =]

Maho... the return of war.

Tout recommence... La Maho fait un nouveau départ. Mais la guerre entre les humains et les magiciens a recommencé... Qui serez-vous? Quel camp choisirez-vous?...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les animaux du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Les animaux du monde   Ven 4 Mai - 14:07



Bien, comme l'indique le titre, je vous parlerais ici des animaux du monde que je connais en passant de nos très cher animaux domestique aux plus extraordinaire et généralement inconnue.

Je ferais des fiche informative et des photographies. J'invite tous ceux connaissant nos chers animaux et souhaitant faire découvrir leur animal chouchou ou une étrangeté de la nature à participer. Si vous voulez avoir des informations sur une espèce qui vous sembles peut probable ou autre je serais ravie de vous renseigner dans la mesure de mes possibilités.

Aillant l'intention de devenir zoologue, je ne pouvais pas ne pas ouvrir un sujet de ce type ^^

En Spoiler, vous retrouverez le sommaire des animaux (avec leur nom commun pour être plus facilement reconnue) qui ont une fiche avec un lien direct vers à page de leur fiche.


Spoiler:
 


Bien pour commencer, le plus commun des animaux, j'ai nommé : l'Homo sapiens!
Ou plus communément l'Homme.






Homo sapiens
Homo sapiens, qui signifie « Homme savant » en latin ou Homme moderne, est une espèce de la famille des hominidés appartenant à l'ordre des primates. Plus communément appelé « homme », « humain », ou encore « être humain », il est le seul représentant actuel du genre Homo, les autres espèces, une quinzaine en l’état actuel des connaissances paléoanthropologiques, étant éteintes.

Parmi les hominidés actuels, il se distingue d’un point de vue physiologique par sa bipédie quasi-exclusive, son cerveau plus volumineux et son système pileux moins développé.

D'un point de vue éthologique, le genre Homo se distingue par la complexité de ses relations sociales, l'utilisation d'un langage articulé élaboré transmis par apprentissage, la fabrication d'outils, la maîtrise du feu, la domestication de nombreuses espèces végétales et animales, ainsi que l'aptitude de son système cognitif à l'abstraction et à l'introspection.

Plus généralement, il se distingue de toute autre espèce animale actuelle par la complexité de ses réalisations techniques et artistiques, l'importance de l'apprentissage et de l'apport culturel dans le développement de l'individu, mais aussi par l'ampleur des transformations qu'il opère sur les écosystèmes.

Il est le dernier et seul descendant actuel de la lignée humaine et possède tous les caractères qui la définissent.

La science qui étudie l'homme sous tous ses aspects est l'anthropologie. Celle qui étudie son histoire évolutive est la paléoanthropologie.



information tiré de Wikipédia
pour ceux qui veulent plus de détail
sur cette espèce des plus étrange XD

Bien maintenant, on va pouvoir attaquer les animaux intéressant ^^




Dernière édition par Anna-Lou Lyloubella le Mar 8 Mai - 14:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: l'Axolotl   Ven 4 Mai - 16:24



Bien et maintenant une petite bête que je trouve rigolote : l'Ambystoma mexicanum.
Ou plus communément l'Axolotl.







Ambystoma mexicanum

Classification :

Nom scientifique : Ambystoma mexicanum

Ordre : Caudata/Urodela. L’axolotl est une salamandre qui fait parti des amphibiens

Axolotl est le plus grand de la famille des Ambystomatidae. Sa taille moyenne est de 20-30cm. Il existe des individus déjà osbservés d’une taille de plus que 43cm !




L'axolotl ne laisse jamais indifférent et égaie toujours la curiosité des personnes qui le voient pour la première fois. On le trouve surprenant, il nous fait peur ou nous amuse. Ce petit animal n'est pas ordinaire, avec sa drôle de tête entourée de branchies, ses pattes presque terriennes et sa queue aquatique. Certains le prennent pour un poisson, mais non... L'axolotl (Ambystoma mexicanum de son nom latin) est un petit amphibien originaire du Mexique qui existe depuis des milions d'années. Il pourra vivre une bonne quinzaine d'années si vous vous en occupez bien .

Particulièrement ces dernières années, l'intérêt pour les axolotls a beaucoup grandit : Ils sont devenus des animaux de compagnie dans de nombreux pays et fait partie des nouveaux NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie). Cet animal étant aquatique, en captivité il est nécessaire de lui fournir un aquarium.

Au travers de ces pages, vous en apprendrez plus sur ce petit être étrange, mais que l'on aime tant !




Science et régénération

Les axolotls sont utilisés en recherche scientifique à cause de leur impressionnante faculté à régénérer des parties de leur corps qui auraient été endommagées ou enlevées (patte, queue, yeux, etc), de plus ils sont faciles d'entretien, se reproduisent facilement pour des salamandres et en grande quantité (pontes de centaines d'oeufs). Tout ceci est donc très intéressant pour nos amis scientifiques !

De nombreux propriétaires d'axolotls peuvent observer ce phénomène, lorsque par exemple un axolotl est blessé ou perds un membre à cause d'un de ses congénères (bien que l'axolotl n'est pas un animal agressif, un congénère peut "se tromper" et essayer de lui manger une patte). Doucement, le corps de l'axolotl va se réparer et se reconstruire. Fascinant ! Le processus de régénération peut prendre de quelques jours à quelques semaines ou mois selon la plaie ou l'amputation. La multiplication des cellules va reproduire la chair, l'os, les vaisseaux... et là ou une patte avait été arrachée en repoussera une nouvelle !

Parfois, une petite erreur se glisse dans ce processus : une patte repousse avec un doigt en plus, une branchie se retrouve dotée d'une ramification ou dans des cas plus rares un membre peut repousser à double.





information tiré de axolotl passion
pour ceux qui veulent plus de détail
sur cette espèce.

Je rajouterais des images de notre bébête si vous le voulez


Spoiler:
 






Dernière édition par Anna-Lou Lyloubella le Ven 4 Mai - 16:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Stinson

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 104

Feuille de personnage
Arme(s): Ses crocs, ses mains, ses pieds...son corps quoi *hap*
Pouvoir(s): Manipulation, orage, dissimulation, téléportation
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Ven 4 Mai - 16:31

J'aime l'axolotl ^^ Il me fait penser à pokémon x)
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Ven 4 Mai - 16:33

XD oui c'est pour ça que je l'ai mis ^^

Le prochain sera... une bébête de la famille des bernard-l’ermite
Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Stinson

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 104

Feuille de personnage
Arme(s): Ses crocs, ses mains, ses pieds...son corps quoi *hap*
Pouvoir(s): Manipulation, orage, dissimulation, téléportation
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Ven 4 Mai - 23:05

Paras? OoO J'ai hâte x)
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Sam 5 Mai - 0:31



Après la petite bébête rigole, voilà le mastodonte des arthropodes terrestres : le Birgus latro.
Ou plus communément le Crabe de cocotier.







Ambystoma mexicanum

Le crabe de cocotier (Birgus latro) est le plus grand arthropode terrestre. De la famille des bernard l'hermite, il est connu pour sa capacité à casser des noix de coco grâce à ses fortes pinces, pour en manger le contenu. Il se répartit dans des îles et îlots de l'océan Pacifique et de l'océan Indien.

Ce crabe a un développement complexe associé à de singulières caractéristiques morphologiques. Son odorat est très performant et il a développé diverses stratégies pour préserver l'eau qui est indispensable à sa respiration.




Généralement, l'adulte pèse jusqu'à quatre kilogrammes, sa longueur allant jusqu'à 40 centimètres pour une envergure d'une patte à l'autre pouvant aller jusqu'à un mètre1. Le mâle est généralement plus grand que la femelle (dimorphisme sexuel)2. Des auteurs affirment avoir trouvé des spécimens de plus de 17 kilogrammes3, ce qui est généralement accepté comme la limite théorique pour un arthropode terrestre. Cependant, pour les animaux aquatiques qui sont soutenus par l'eau, la taille maximale d'un arthropode peut être supérieure (par exemple pour le grand crabe japonais Macrocheira kaempferi). Ces mensurations font du crabe de cocotier le plus grand arthropode terrestre du monde4.

Le corps du crabe de cocotier, comme celui de tous les décapodes, se compose d'une partie antérieure (céphalothorax) munie de dix pattes et d'un abdomen. La paire la plus antérieure est munie de grosses pinces qu'il utilise pour casser les noix de coco ou soulever des objets (pouvant peser jusqu'à 28 kilogrammes) par exemple. Les deux paires suivantes servent à la locomotion. Les extrémités de la troisième paire sont biramés. Ces crustacés peuvent gravir les arbres jusqu'à une hauteur de six mètres, ce qu'ils font dans les cocotiers ou dans les palmiers pour en consommer les fruits7. Les deux pattes de la paire postérieure sont minuscules et habituellement maintenues à l'intérieur de la carapace dans la cavité qui abrite les organes respiratoires. La femelle possède trois pléopodes (appendices articulés) du côté gauche pour porter ses œufs.

Les yeux du crabe de cocotier sont rouges et la couleur de son corps varie d'un bleu violet à un rouge orangé suivant son habitat.




Comportement général :

Les crabes de cocotier sont assez craintifs17. Ils sont très sensibles à la présence d'un observateur, ce qui rend leur étude délicate17. En temps normal, ils se déplacent doucement en émettant des claquements, mais, s'ils sont en état d'alerte, ils sont très vifs. Bien qu'ils ne soient pas très combattants, ils se battent parfois entre eux. Ils utilisent alors leurs puissantes pinces et peuvent battre en retraite en cas de supériorité de leur adversaire.


Alimentation:

Le crabe de cocotier s'alimente généralement la nuit, par temps gris ou dans des endroits ombragés.

Son régime alimentaire se compose de fruits, entre autres les noix de coco, les fruits des pandanus ou encore, en captivité, des papayes ou des bananes. Toutefois, il mange presque n'importe quoi d'origine organique, de la végétation, des œufs de tortues, des cadavres d'animaux en putréfaction (rats, poissons…). Il peut également se nourrir d'exuvies de crustacés pour un apport en calcium. Il est friand de rats morts qu’il trouve dans les trappes à rongeurs, ou vivants qu’il arrive quelque fois à capturer à la volée. Des cas de cannibalisme ont même été observés en cas de manque de nourriture. On peut fréquemment observer des groupes de crabes agglutinés sur une source de nourriture17. Les crabes de cocotier vont occasionnellement voler de la nourriture dans les habitations et la transportent dans leur tanière.

Il peut grimper sur les arbres soit pour en manger les fruits, soit pour échapper à la chaleur ou aux prédateurs. Il utilise probablement les huiles de noix de coco comme source de lipides. Les crabes de cocotier ne peuvent pas ouvrir les noix de coco fraîches, et une théorie dit que les crabes de cocotiers feraient délibérément tomber les noix de coco pour les endommager, mais celle-ci est contestée.







information tiré de Wikipedia
pour ceux qui veulent plus de détail
sur cette espèce.

Voilà des photo supplémentaire qui rende plus compte de la taille de la bestiole ^^


Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Stinson

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 104

Feuille de personnage
Arme(s): Ses crocs, ses mains, ses pieds...son corps quoi *hap*
Pouvoir(s): Manipulation, orage, dissimulation, téléportation
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Sam 5 Mai - 0:35

Ouah... OO C'est de la bestiole...
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Sam 5 Mai - 0:37

XD oui

Il est joli mon crabe hein~~

Aucune photo truqué je précise

Je mets que des truc qui existe sur cette page
Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Stinson

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 104

Feuille de personnage
Arme(s): Ses crocs, ses mains, ses pieds...son corps quoi *hap*
Pouvoir(s): Manipulation, orage, dissimulation, téléportation
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Sam 5 Mai - 0:40

XD belle bête...j'aime bien les crabes moi..
Revenir en haut Aller en bas
Roxane Queen

avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 14/04/2012
Age : 26
Localisation : Région parisienne

Feuille de personnage
Arme(s): Pas pour le moment...
Pouvoir(s): actuellement on ne sait pas trop... Mais il y en a un c'est sûr !
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Sam 5 Mai - 0:46

Gné!!!!! c'est pas un crabe ça!!! C'est un monstre avec une carapace et des pinces!!!
Je voudrais pas trop avoir ça sur mon chemin....
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Sam 5 Mai - 0:50

Nan c'est pas un crabe il fait partie de la famille des bernard-l’ermite ^^

et t'en fait pas, à moins que tu ailles dans les îles de l'océan indien ou du pacifique tu craints rien
Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Sam 5 Mai - 16:35



Petit clin d'oeuil à quelqu'un qui devrait se reconnaitre avec cette petite méduse : l'Aurelia aurita.
Ou plus communément Aurélie.







Aurelia aurita

La méduse commune (Aurelia aurita) appelée aussi Aurélie, méduse bleue ou méduse lune, est un cnidaire de la classe des Scyphozoaires.



Description :

Cette méduse caractéristique est dotée d'un corps circulaire, en forme de coupe. Son endoderme est blanc et transparent, et son ectoderme, transparent lui aussi, est souvent légèrement bleuté ou rosâtre. Son ombrelle est entourée de centaines de longs et fins tentacules blancs filamenteux et urticants, qui capturent et paralysent le petit zooplancton dont elle se nourrit, pour le porter jusqu'à sa bouche. De nombreuses nervures blanches sont visibles sur son endoderme, partant du centre jusqu'au bord de l'ombrelle. On distingue facilement les quatre gonades en fer à cheval, roses ou blanches, disposées symétriquement autour du centre de l'endoderme. Elle possède aussi quatre tentacules buccaux translucides, entourant le manubrium, et souvent rangés sous l'ombrelle. Elle nage en contractant son corps par ondulations régulières. Chez les mâles, les gonades sont blanches ou jaunes, mais chez les femelles, elles sont roses ou violettes.


Répartition :

Méduse pratiquement cosmopolite et très répandue, elle évolue dans tous les océans et les mers du globe si ce n'est les eaux très froides des pôles sud et nord. Cette espèce nage souvent à la surface de l'eau, ou à très faible profondeur, en pleine mer ou près des côtes. Elle peut vivre solitaire ou en vastes groupes de la même espèce, venant souvent s'échouer sur le rivage. Elle dérive souvent avec le reste du plancton, au gré des courants.




Anomalies :

On observe fréquemment des mutations chez les aurélies, dues souvent à un accident de développement. Ainsi, le nombre de gonades peut changer chez certains individus. Elles peuvent être de trois, cinq, six, sept voire plus chez une aurélie portant une mutation. Des spécimens renversés comme tel un parapluie après une rafale ont aussi souvent été observés, sans que l'on ne sache exactement pourquoi ; si ce n'est que cette malformation tend à être plus fréquente en aquarium public.

Plus généralement, des changements morphologiques s'observent fréquemment entre les aurélies : des changements de couleurs (blanc, bleu ou rose) mais aussi des différences dans les formes des gonades (en forme de cœur, plus grands, reliés entre eux, plus épais sur les contours... etc.).


Alimentation:

Comme toutes les méduses, elle est macrophage et microphage, se nourrissant de constituants du zooplancton, des petits animaux néctoniques ainsi que des micro particules en suspension, qu'elle capture à l'aide de ses centaines de fins tentacules de chasse. La nourriture, piégée par ses tentacules, est lentement acheminée jusqu'à la bouche où elle sera traitée dans l'estomac. La nourriture est rejetée par le même orifice que la bouche, cette dernière servant aussi d'anus, comme chez tous les cnidaires.

Les jeunes méduses, avec un diamètre d'environ 5cm sont typiquement macrophages ; il a ainsi été calculé qu'une jeune aurélie est capable de consommer plus de 60 alevins de hareng par jour. Ce n'est qu'une fois adulte et avec un diamètre plus grand atteint, que l'aurélie opte pour une alimentation microphage.






information tiré de Wikipedia
pour ceux qui veulent plus de détail
sur cette espèce.

Voilà des photo supplémentaire


Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Stinson

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 104

Feuille de personnage
Arme(s): Ses crocs, ses mains, ses pieds...son corps quoi *hap*
Pouvoir(s): Manipulation, orage, dissimulation, téléportation
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Dim 6 Mai - 0:55

C'est trop beau... en parlant de méduses y en a une belle dans 7 vies...
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Dim 6 Mai - 10:12



Oui c'est vrai. Tient ba voilà le prochaine article.

Je vais maintenant vous parler de la méduse du film de seven pounds la Chironex fleckeri.
Elle est également connue sous le nom de la guêpe de mer.







Chironex fleckeri

La cuboméduse d'Australie (Chironex fleckeri) aussi appelée « piqueur marin », « guêpe de mer » ou encore « main de la mort » est une cuboméduse (méduses de la classe des cubozoa) de la famille des Chirodropidae, qui vit dans les moyennes profondeurs, dans les eaux du littoral australien et du sud-est asiatique. Elle est la méduse la plus venimeuse connue à ce jour, même si on a découvert qu'une plus petite méduse que l'on trouve dans la mer Baltique a un venin aussi puissant en aussi grande quantité. Son venin est mortel.



Cycle de vie :

Comme toutes les méduses, Chironex fleckeri débutent leur vie en tant que planula, puis passent par le stade du polype. La forme pélagique (méduse) est la forme reproductive.

L'espèce est présente tout le long de la moitié nord de la cote australienne2. Les adultes se reproduisent dans la grande barrière de corail, avec la fin de l’été. Les planulas se transforment en polypes l’automne et au printemps en suivant les jeunes méduses, gagnent le large. Le corps adulte (cubique) de la cuboméduse peut être aussi gros qu’une pastèque, et elle possède 60 tentacules longs d’environ 4 mètres, pour 6 mm d’épaisseur.

Elle se nourrit de petits poissons et de crevettes roses, dont la zone d’habitat principal se trouve justement être les plages touristiques (plus fréquemment dans le Queensland et le Territoire du nord). On ne la croise habituellement pas sur la Grande barrière de corail.

Son principal prédateur est la tortue. Contre elle, la seule arme de la cuboméduse est sa vision. Elle possède en effet 4 « grappes » de 6 yeux qui lui permettent de former des images. On ne sait toutefois pas encore comment elles sont capables de traiter ces informations3.


Caractéristiques :

Certains Cubozoaires ont acquis des yeux, au nombre de 24, avec des pupilles, des cristallins et des rétines, de façon totalement indépendante d'un point de vue évolutif, ce qui les rend extrêmement dangereuses, même si elles ne cherchent pas forcément à entrer en contact avec un animal plus gros qu'elle.


Répartition géographique :

Bien que les espèces notoirement dangereuses de méduse-boîtes sont en grande partie, ou entièrement, limitées à la zone tropicale indo-pacifique, diverses espèces de méduse-boîte peuvent être largement répandues dans les océans tropicaux et subtropicaux, y compris l'Atlantique et l'est du Pacifique, avec des espèces que l'on peut trouver aussi jusque dans le nord de la Californie, la Méditerranée (par exemple, Carybdea marsupialis), le Japon (par exemple, Chironex yamaguchii), et aussi loin que l'Afrique du Sud (par exemple, Carybdea branchi) et la Nouvelle-Zélande (par exemple, Carybdea sivickisi).




La méduse la plus venimeuse :

Les cuboméduses ont tué environ 70 personnes pendant les 100 dernières années4. Ses piqûres sont extrêmement douloureuses et son venin est capable de tuer un humain en quelques minutes.

Naturellement, les cuboméduses ne tuent pas intentionnellement les humains. Au contraire, la cuboméduse n'ayant aucune envie de s'attaquer à plus gros qu'elle, il a été constaté à maintes reprises qu'elle tente d'éviter un obstacle de taille dès qu'elle le détecte. Dans les cas de piqûres constatés, ce sont des baigneurs qui sont entrés involontairement en contact avec elle car elle est transparente, mais ses tentacules mesurent plusieurs mètres de long. La protection la plus efficace en 2007 consiste en filets spéciaux le long des plages, mais qui n'arrêtent pas d'autres méduses plus petites et très irritantes.

Leurs nématocystes comportent un cil sensible chimiquement au contact avec une substance qui se trouve sur les poissons, les crustacés et les humains. Ils comportent à l'intérieur une fine et longue pointe. Dès qu'ils se déclenchent, cette pointe est retournée, son intérieur devenant son extérieur, elle est projetée en 600 nanosecondes, et injecte son venin directement dans la circulation sanguine. La petite taille des filaments urticants a pour conséquence qu’une simple tenue de protection suffit pour se prémunir des piqûres.

Le venin s’attaque en même temps au système nerveux, au cœur et à la peau, et en cas de mort, le cœur reste en état contracté.

Un tentacule contient des millions de nématocystes, le venin pénètre donc sur une très large surface (on estime qu’il faut un contact minimum sur 3 mètres de tentacules pour délivrer une dose létale). Notons qu’un sérum antivenimeux très efficace existe, mais il n'agit qu'en 15 minutes alors que le venin peut tuer en 5 minutes.

Une piqûre de cette sorte de méduse peut tuer un adulte en quelques minutes, malgré tout une fillette australienne de 10 ans, Rachael Shardlow, a survécu à la piqûre dans la rivière Calliope, près de Gladstone, dans le Queensland en décembre 2009.





information tiré de Wikipedia
pour ceux qui veulent plus de détail
sur cette espèce.

Voilà des photo supplémentaire


Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Stinson

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 104

Feuille de personnage
Arme(s): Ses crocs, ses mains, ses pieds...son corps quoi *hap*
Pouvoir(s): Manipulation, orage, dissimulation, téléportation
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Dim 6 Mai - 10:21

Will...trop bon ce filme é_è Et très intéressant ce que tu nous dis^^ Et très belles photos aussi...c'est un de mes animaux préférés ce petit être transparent...
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Dim 6 Mai - 11:09

Ba j'ai plein de méduse jolie et rigolote en tête donc je pourrais en mettre plein sur elles si tu le veux.

J'ai précisé sur le premier poste que j'ai fait que si vous aviez des demande je m'en occuperais.

Cela me fera plaisir en plus ça me permet de ne pas avoir fait ce sujet juste pour moi, mais que d'autre s'y intéresse ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Roxane Queen

avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 14/04/2012
Age : 26
Localisation : Région parisienne

Feuille de personnage
Arme(s): Pas pour le moment...
Pouvoir(s): actuellement on ne sait pas trop... Mais il y en a un c'est sûr !
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Dim 6 Mai - 12:02

Oh on parle de moiii!!!!
Très sympa tout ça en tout cas =) Ça me rappelle mes cours de biologie animale =D
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Dim 6 Mai - 20:13



Maintenant un petit clin d’œil à mon Vampire préféré du forum avec : le Sarcophilus harrisii.
Ou plus communément le diable de Tasmanie.







Sarcophilus harrisii



Règne ANIMAL
Embranchement des VERTEBRES
Classe des MAMMIFERES
Sous-classe des MARSUPIAUX CARNIVORES
Ordre des POLYPROTODONTES ou DASYUROMORPHES
(nombreuses dents)
Sous-ordre des DIDACTYLUS (ayant seulement 2 ou 3 doigts au pied)
famille des DASYURIDES (dents faîtes pour mordre et déchirer)
Sous-famille des DASYURINES
Genre Sarcophilus sarco = chère philus = aimer
Espèce laniarius (Owen, 1838)
nom commun diable de Tasmanie
synonyme sarcophilus harissi




Description :

Le diable de Tasmanie ressemble à un petit ours. Il a une queue hérissée, une grosse tête hirsute large et ronde couverte de muscles qui représente un quart de sa taille, de petites oreilles courtes et droites qui rougissent quand il est excité, des yeux entourés de blanc et la gueule aussi rouge incandescent que les flammes de l'enfer, un regard impavide, des moustaches raides et des griffes aussi impressionnantes que le sont ses crocs. Le crâne est très massif. Les mâchoires s'ouvrent à 120 degrés. Elles sont si puissantes et solides qu'elles peuvent casser de gros os, les molaires ayant évoluées pour broyer les os à la façon des hyènes (9 fois aussi puissantes que celle d'un chien et comparables à celles d'un requin ou d'un crocodile). Il a une fourrure noire à poils courts avec une bande blanche sur la poitrine et des taches blanches sur la croupe et les épaules, un corps trapu. Le patron noir et blanc, en brisant la silhouette, participe au camouflage. Le diable est souvent couvert de cicatrices et a des trous dans sa fourrure. Sa queue et les membres sont courts. Ses petites pattes ne lui permettent pas de courir très vite. Le premier orteil est absent. Le cerveau du diable est moitié moins grand que celui d'un mammifère placentaire de taille équivalente. La majeure partie est utilisée par le sens de l'odorat. Avec leur sens supérieur les diables trouvent tout les animaux morts, du poisson échoué à la vache. L'ouie des diables aussi est excellente. Comme beaucoup d'animaux nocturnes leur vision semble particulièrement performante en noir et blanc, idéale pour détecter le mouvement. A l'inverse, ils voient mal les choses statiques. Ils produisent une odeur très forte quand ils sont excités mais ne sentent pas mauvais quand ils sont calmes.


Comportement :
C'est un animal nocturne, non territorial. Alors qu'il y a beaucoup d'interaction entre les diables dans les lieu de nourrissage, le reste du temps il sont solitaires. sauf à la période des amours et de l'élevage des petits, mâles et femelles vivent séparés. Pendant la période d'accouplement les mâles se battent pour accéder aux femelles. A la fin de cette période elles se rebiffent contre les mâles ce qui explique leurs nombreuses cicatrices sur la face. Les cicatrices sur le cou sont le lot des femelles quand les mâles les agrippent.

Habituellement, il est doux avec les autres de son espèce. Mais les diables sont connus pour leur comportement agressif lorsqu'ils se nourrissent, leur langage corporel et leurs vocalises pour établir la hiérarchie du groupe. Les grosses carcasses donnent lieu à de bruyantes bousculades et à des exhibitions ritualisées de grandes bouches pleines de dents impressionnantes. L'interaction avec les autres diables s'accompagne de toute une série de vocalisations, depuis de petits aboiements et reniflements suivis de grondements qui montent en crescendo jusqu'aux cris stridents. A ces occasions les longues moustaches tactiles des diables leur permettent de jauger la distance qui les sépare et ainsi de se maintenir suffisamment éloignés afin d'éviter de se faire mordre malencontreusement lors de la curée. Elles les aident aussi à se repérer dans le noir. Si l'un mange et qu'un autre approche, le premier devient très en colère. S'ils sont égaux en poids et âge ils essaieront de ne pas se battre en donnant à l'autre une chance de se retirer. Ils font beaucoup de bruit et crient. Si aucun ne recule alors ils se battront.


Le fameux bâillement du diable qui semble si menaçant est mal interprété, il résulte plus de la peur et de l'indécision que d'une volonté d'agression. Il sert à intimider en montrant qu'il a de grandes dents et une grande bouche. Quand il est très excité il tient sa queue droite en l'air alors qu'en colère elle est dans le prolongement du corps.

Un puissant éternuement sert de provocation pour les autres diables, et vient souvent avant un combat. Beaucoup de ces comportements spectaculaires sont du bluff et participent d'un rituel pour éviter des combats dangereux quand ils se nourrissent sur une grosse carcasse.


Il tend à rester à couvert durant la journée et devient actif au crépuscule. Il utilise plusieurs tanières sur un territoire de 8 à 20 km2 qu'il partage avec d'autres. Il émerge de son terrier quand la nuit tombe pour chasser. Il rode jusqu'à 16 km à la ronde à la recherche de nourriture. Il fouille la végétation dense mais utilise des sentiers pour se rendre plus loin. Il se promène doucement avec une démarche caractéristique mais peut galoper très vite avec les pattes de derrière bougeant à l'unisson. Bien que non territorial il arpente son domaine. Si la nourriture est abondante il parcoure en moyenne 3,2 km par nuit. Il peut manger 3 à 4 kg en une nuit. les adultes sont cannibales avec les jeunes. Il vit surtout au sol mais sait grimper aux arbres. Il passe ses journée dans des nids qu'il a fabriqués dans des terriers abandonnés, des creux d'arbres, des cavités rocheuses ou des buissons inextricables. Il creuse parfois son propre terrier. Ses mouvements sont lents et maladroits. Il a l'habitude de continuellement renifler le sol. Il aime l'eau, nage bien et se plaît à flâner au soleil. Il n'a pas de réel ennemi mais c'est un animal assez timide et sauvage.Quand quelque chose s'approche de lui et le surprend il tourne sur lui-même si rapidement qu'il semble monté sur un axe.





Habitat :

On trouve des fossiles du diable de Tasmanie sur le continent australien ou il était présent il y a quelques 600 ans, l'arrivée du dingo introduit par les aborigènes ayant provoqué sa disparition. Il survit uniquement en Tasmanie, une grosse île isolée, aux antipodes de l'Europe, qui se trouve au sud-est de l'Australie. On trouve les diables dans tous les habitats de Tasmanie. Ils sont courants dans certains districts du nord, centre et est ou l'élevage procure beaucoup de carcasses. On les voit souvent se nourrir des animaux tués par les voitures en roulant doucement sur des routes secondaires quelques heures après le coucher du soleil. Les diables maintiennent l'hygiène de l'habitat en éliminant les charognes. Ils habitent les forêts à feuilles coriaces (eucalyptus) aussi bien que les zones rocheuses, la forêt pluviale, les landes, la brousse et les régions côtières. Ils ont la plus grande densité dans les forêts d'eucalyptus du nord et les bruyères de la côte. On trouve des densités de 3 jusqu'à 25 animaux au km2. On le voit même marauder dans les banlieues de villes. En fait, il occupe n'importe quel endroit qui lui fournit un abri pour la journée et de quoi manger lors de ses virées nocturnes. Dû à son habitat inaccessible (une île), le diable de Tasmanie a peu d'ennemi. On rencontre les diables aisément aux parcs nationaux de Narawntapu, Mont William, Cradle Mountain, près de la rivière Arthur et dans la région des lacs quelques heures après le crépuscule.



Longévité:

Le Diable de Tasmanie peut vivre jusqu'à 7 ou 8 ans mais peu d'entre eux dépassent les 5 ans. La longévité la plus longue reportée est de 8 ans et 2 mois.Depuis 1996 un cancer qui se transmet par les morsures de la face provoque la mort entre trois et huit mois du sujet atteint. Due à la faible diversité génétique de la population, la moitié de l’île est maintenant touchée.


Chasse :

Lorsqu'il chasse, il compte surtout sur son endurance car il est lent (13 km/h), maladroit et il grimpe mal aux arbres. Il sort la nuit pour chercher sa nourriture. Capable de grimper aux arbres les jeunes diables attrapent des oiseaux endormis et des opossums. Quand plusieurs diables trouvent un animal mort, ils se rassemblent autour et se disputent : ils essaient de se faire peur en poussant des grognements effrayants tout en ouvrant leur gueule en grand mais se battent rarement. Les plus gros cadavres sont l'occasion de repas collectifs bruyants où chacun joue des coudes pour avoir sa part. En général, les plus forts mangent en premier pendant que les autres attendent leur tour.


Reproduction :

Le diable de Tasmanie se reproduit d'avril à juin. Les sexes se rencontrent pour un court mais intense appariement, période pendant laquelle ils ne mangent pas. Tout d'abord, un couple se forme deux semaines avant l'accouplement. À ce moment, la femelle s'installe dans le terrier du mâle. Peu après l'acte, la femelle devient très agressive pour le chasser. Elle peut avoir de 2 à 4 jeunes par année. La période fertile dure au maximum 4 ans, plus nombreux sont les petits la première année, moins les années suivantes. Le spermatozoïde du diable de Tasmanie est 4 fois plus gros que celui de l'homme. On peut presque le voir à l'œil nu. Les naissances surviennent 3 semaines après l'accouplement. La femelle a une poche qui est ouverte vers le bas. La gestation est d'environ 30 jours, mais les petits ne quittent pas la poche marsupiale avant environ 140 jours (± 4 mois). À la naissance, les petits mesurent 12 millimètres, la taille d'un grain de riz, pèsent entre 18 et 29 grammes, sont sourds et aveugles, mais ils atteignent 7 centimètres après 7 semaines. Il y a à peu près 50 naissances. Sans aucune aide de la part de leur mère, les petits se hissent jusqu'à la poche nourricière qui abrite les 4 uniques mamelles ou les 4 plus rapides s'ancrent chacun à une tétine. La poche est peu développée et n'augmente en volume qu'à l'approche de l'accouchement. Pendant la croissance des petits elle est complètement fermée. La femelle transporte ses 4 petits dans sa poche pour environ quinze semaines jusqu'en août. Pendant ce temps, leur fourrure pousse et leurs yeux s'ouvrent. Après quoi elle les laisse dans un nid rempli d'herbes et part se nourrir. Plus tard ils s'agrippent sur le dos de leur mère ou suivent derrière. Ils laissent les mamelles à 90 jours et sont sevrés et indépendants en février après 8 mois. Les jeunes goûtent alors à leurs premières charognes. Les mâles peuvent assister les femelles en nettoyant les petits puis en les transportant une fois grands sur leur dos. Plus tard ils peuvent finir par les dévorer. Il s'agit d'une reproduction vivipare ce qui veut dire qu'ils naissent complètement développés, et sans qu'aucune membrane ne les enveloppe. Bien que 4 jeunes puissent survivre, la moyenne se situe entre 1 et 2.60% mourront dans les premiers mois à cause du manque de nourriture. La maturité sexuelle est atteinte vers deux ans. Mâles et femelles entreprennent alors une vie solitaire d'errance.






information tiré de Ici
pour ceux qui veulent plus de détail
sur cette espèce.

Voilà des photo supplémentaire


Spoiler:
 






Dernière édition par Anna-Lou Lyloubella le Dim 6 Mai - 21:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Stinson

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 104

Feuille de personnage
Arme(s): Ses crocs, ses mains, ses pieds...son corps quoi *hap*
Pouvoir(s): Manipulation, orage, dissimulation, téléportation
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Dim 6 Mai - 21:26

C'est vraiment trop mignon *u*
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Dim 6 Mai - 21:29

^^ Si tu as d'autre proposition, je me ferais un plaisir d'y répondre.

Sinon, j'ai d'autre idée si nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Stinson

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 104

Feuille de personnage
Arme(s): Ses crocs, ses mains, ses pieds...son corps quoi *hap*
Pouvoir(s): Manipulation, orage, dissimulation, téléportation
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Dim 6 Mai - 21:54

Le lézard OoO
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Dim 6 Mai - 21:56

XD Ok, mais je choisis lequel

vue que tu m'as pas données de précision sur celui que tu voulais ^^

Sinon faut me donner un nom ou une image.
Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Stinson

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 104

Feuille de personnage
Arme(s): Ses crocs, ses mains, ses pieds...son corps quoi *hap*
Pouvoir(s): Manipulation, orage, dissimulation, téléportation
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Dim 6 Mai - 22:09

Je connais pas tous les lézards par coeur x) Choisis ^^
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Dim 6 Mai - 22:22



On passe à la catégorie reptile avec : le Anolis carolinensis.
Ou plus communément l'Anole vert.







Anolis carolinensis



L'Anole vert (Anolis carolinensis) est une espèce de Lézards de la famille des Polychrotidae, qui se rencontre principalement dans le sud-est des États-Unis, ainsi que dans les Caraïbes1. Ce reptile est plus communément appelé anole vert, anole américain, anole à gorge rouge, ou même caméléon américain, dû à sa capacité a changer de couleur. Bien évidemment, il ne s'agit pas d'un caméléon, ces derniers faisant partie d'une famille de reptiles différente.

Cet animal se rencontre fréquemment en terrariophilie.




Description :

L'anolis vert peut atteindre une longueur totale de 22 cm et pèse environ 4 g. . Les femelles sont plus petites que les mâles, environ 16 cm. Comme son nom l'indique, la couleur de l'anolis est d'un vert vif, mais celle-ci peut tourner au brun ou marron sous l'influence de plusieurs facteurs, tels que l'émotion et l'état d'esprit de l'individu, le camouflage dans l'environnement, ainsi que la température. Le ventre reste toujours de couleur blanche ; on peut remarquer un cercle brun ou vert autour de l'œil. Le mâle déploie son fanon gulaire en vue de femelles afin de les séduire ou pour impressionner d'éventuels intrus sur son territoire. Ce comportement est souvent accompagné de hochements de tête. Comme beaucoup de lézards, l'anolis a la capacité de perdre sa queue afin de détourner l'attention d'un attaquant (faculté d'autotomie). En effet, le bout de queue détachée continue à bouger et à se contracter. La queue repoussera mais sera moins maniable que l'original. Par ailleurs, les yeux de l'anolis bougent indépendamment l'un de l'autre a la manière d'un caméléon. Leurs longs doigts griffus permettent a l'anolis de grimper facilement dans les arbres. De plus la présence de setæ sous les pattes permettent a l'anolis vert d'adhérer plus aisément aux surfaces lisses, comme de nombreux geckos. Ils sont capables de sauter à des longueurs d'environ 35 cm.

L'anole vert passe du vert au brun pour différentes raisons : le camouflage, la température et les émotions sont les principaux facteurs du changement de couleur.

Le camouflage : La coloration verte lui permet de se camoufler dans la végétation feuillue tandis que la marron lui permet de ne pas être vu dans un milieu sombre tel que le tronc des arbres.
La température : Lorsqu'il veut se réchauffer, un anole tourne au marron foncé, ce qui lui permet de capter davantage de rayons solaires.
L'émotion et l'état d'esprit de l'anole : On a notamment pu remarquer que la couleur verte est associée a un état d'esprit positif. Par exemple lors d'une dispute entre 2 anoles, le vainqueur arbore une vive couleur verte tandis que le vaincu devient marron terne.



Comportement :

Les anoles verts sont curieux de nature et ont une bonne connaissance de leurs environnement. Les mâles sont très territoriaux et n'hésitent pas à combattre leurs congénères masculins pour défendre leur territoire. Si un mâle pénètre à l'intérieur du territoire d'un autre mâle, l'intrus se verra poursuivi et chassé vivement mais sans qu'aucune blessure ne survienne. Le stress est reconnaissable chez l'anole grâce à plusieurs symptômes : couleur brune constante, cernes noires sous les yeux, comportement léthargique persistant. En revanche, si l'on place un mâle parmi plusieurs femelles, des poursuites agressives pourront être observées mais celles-ci sont de courte durée. L'anole aime se percher dans les branches des arbres qui lui assurent une bonne couverture, ou sur les barrières des jardins mais rarement sur le sol. Il déploie alors sa gorge rougeâtre en guise d'avertissement contre des éventuels attaquant. Comme tous les reptiles, l'anole vert mue. Il se sert de sa bouche pour arracher ses peaux mortes et les mange ensuite car celles-ci sont riches en minéraux.







Habitat :

L'anole vert est natif de l'Amérique du Nord où il se trouve principalement le long des côtes, de la Caroline du Nord jusqu'à l'extrême sud de la Floride. On le trouve également sur les cotes du Golfe du Mexique et au Texas. L'anole vert étant un animal de compagnie apprécié, certains individus échappés ont formé des petites colonies loin de leurs terre d'origine comme c'est le cas à Hawaï.

Dans sa zone originale américaine, l'anole vert a vu entrer l'anole brun de Cuba. Celui-ci se reproduit plus vite que l'anole vert si bien qu'en Floride, on voit davantage d'anoles bruns que de verts.


Reproduction :

La saison des amours des anoles verts débute en avril et se termine en août. Durant cette période, les mâles se parent de brillantes couleurs. Ils courtisent les femelles en déployant leurs gorges rouge vif et en exécutant des petits mouvements qui évoquent une sorte de danse. Si la femelle apprécie la parade nuptiale, elle le fait savoir au mâle en acceptant tout simplement de se laisser attraper par son partenaire ou en baissant la tête afin que le mâle puisse lui attraper la nuque avec sa gueule. Durant l'accouplement le mâle maintient la femelle par la nuque avec sa gueule, la blessant parfois légèrement. Quatre semaines après la fécondation, la femelle pond ses premiers œufs. Elle en pondra jusqu'à une dizaine, puis ne pourra plus en produire avant la saison des amours suivante. La femelle enterre ses œufs dans le sol meuble ou le compost puis ne s'en occupe plus. L'incubation se fera grâce aux rayons du soleil et l'éclosion aura lieu 40 jours plus tard environ. Comme pour la plupart des reptiles, les nouveau-nés n'ont aucune aide des parents et doivent apprendre à survivre par eux-mêmes. La majorité ne parviendra pas à l'âge adulte, tombant proie à plusieurs sortes de prédateurs (y compris d'autres anoles verts).


Sous-espèces :

Depuis 1991 la classification reconnaît deux sous-espèces :

Anolis carolinensis carolinensis (Voigt, 1832)
Anolis carolinensis seminolus (Vance, 1991)







information tiré de Ici
pour ceux qui veulent plus de détail
sur cette espèce.

Voilà des photo supplémentaire


Spoiler:
 






Dernière édition par Anna-Lou Lyloubella le Mar 8 Mai - 12:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Stinson

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 104

Feuille de personnage
Arme(s): Ses crocs, ses mains, ses pieds...son corps quoi *hap*
Pouvoir(s): Manipulation, orage, dissimulation, téléportation
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Dim 6 Mai - 22:27

OoO Trooooooop
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les animaux du monde   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les animaux du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [En cours~] "Les poneys, c'est genre les meilleurs animaux au monde !"
» Chroniques du Monde émergé
» Autre Monde, de Maxime Chattam
» [Théorie] Pokémon serait le monde réel ?
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maho... the return of war. :: Flood :: Discussions-