Maho... the return of war.
Bienvenue sur Maho... The Return of War...
Venez faire un petit tour, n'hésitez pas a posez des questions!
Si le forum vous plait, votre inscription nous fera le plus grand plaisir.
Merci à vous et bonne visite =]

Maho... the return of war.

Tout recommence... La Maho fait un nouveau départ. Mais la guerre entre les humains et les magiciens a recommencé... Qui serez-vous? Quel camp choisirez-vous?...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les animaux du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Dim 6 Mai - 22:29

^^ Bon maintenant on passe à qui...

Ce serait bien que les autres aussi propose des trucs

Tempi pour eux, ils verront quand je publierais des bébêtes marrantes.
Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Stinson

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 104

Feuille de personnage
Arme(s): Ses crocs, ses mains, ses pieds...son corps quoi *hap*
Pouvoir(s): Manipulation, orage, dissimulation, téléportation
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Dim 6 Mai - 22:39

La mygale...
Revenir en haut Aller en bas
Roxane Queen

avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 14/04/2012
Age : 26
Localisation : Région parisienne

Feuille de personnage
Arme(s): Pas pour le moment...
Pouvoir(s): actuellement on ne sait pas trop... Mais il y en a un c'est sûr !
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Lun 7 Mai - 21:15

Oh oui la mygale!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Yakumo Yoshikawa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 23/08/2011
Localisation : Là où je suis... ._.

Feuille de personnage
Arme(s): Mes poings
Pouvoir(s): Pouvoirs vampiriques plus ou moins bien maîtrisés.
Camp: Neutres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Lun 7 Mai - 21:56

HAAAA La Mygale TT

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Lun 7 Mai - 22:46



Puisse qu'elle est demandé avec tellement de ferveur,
on passe à la catégorie arachnide avec : la Mygale !!!
Sauf qu'il y a plusieurs espèce de mygale donc je vais en choisir une =p
Et j'ai choisi la Poecilotheria metallica







Poecilotheria metallica



Poecilotheria metallica est une espèce d'araignées mygalomorphes de la famille des Theraphosidae.
Elle est communément appelée mygale ornementale de Gooty ou mygale ornementale saphire.

Cette espèce a été découverte et décrite en 1899 par Pocock, mais est élevée en captivité depuis assez peu de temps, redécouverte en quelque sorte ces dernières années, et reproduite ne Europe depuis début 2002, les naissances européennes ne remontant qu’à février 2002 !! cette espèce a dailleurs été reproduite ne même temps, et pour la première fois, que le P. Miranda.





Description :

Le nom Poecilotheria est dérivé des mots grecs poikilos - qui signifie "pointé" ou "repéré" et therion, qui signifie bête sauvage. Le nom metallica se réfère à la couleur bleue métallique couvrant la majeure partie du corps. Comme toutes les autres espèces de son genre, elle exhibe des motifs bien définis sur son dos. À l'âge adulte, l'abdomen des femelles est de couleur bleue ornée d'une bande dentelée de couleur blanche. Cette espèce de Poecilotheria est aussi dotée de petite marques jaune contrastantes avec le bleu éclatant des pattes pour intimider ceux qui passeraient trop près d'elle. Cette espèce se distingue des autres de son genre par son bleu éclatant qui couvre les pattes et la majeure partie de son corps. Son habitat naturel se situe dans les arbres et les hauteurs du sud-est de l'Inde.

C'est une espèce de mygale arboricole très rare dans son habitat naturel en plus d'être très prisée par les collectionneurs de mygales.



Comportement :

Le comportement de Poecilotheria metallica est assez comparable à celui des autres mygales arboricoles. Dans la nature, elles ont tendance à vivre dans des trous situés sur les arbres dans lesquels elle tissent des toiles asymétriques. Elles se nourrissent principalement d'insectes volants et de petits animaux tel que des lézards ou des grenouilles et même des petits oiseaux. Ces proies sont attrapées manuellement, la toile ne servant qu'au confort et à la protection. Il n'est pas rare de voir des mygales de cette espèce vivre en communauté. On peut y retrouver autant de spécimen qu'il y a de trous dans le même arbre. Poecilotheria metallica a un comportement plutôt défensif mais rarement agressif, préférant de loin la fuite plutôt que l'affront. Elle est généralement très rapide et imprévisible, et très active durant des périodes chaudes et humides.







Morsure :

Bien qu'aucun cas de mortalité dû à une morsure de mygale n'aie été répertorié, les mygales du genre Poecilotheria sont connues pour être très venimeuses. Une morsure de cette mygale peut causer entre autres des douleurs musculaires, des nausées et de la fièvre. Il n'est recommandé de manipuler les spécimen de ce genre en aucun cas.


Maintenance:

Seront nécessaires une hygrométrie égale à 80%, et des températures de 25 à 30°C. Si vous en avez la possibilité elle appréciera un gradient thermique, qui lui permettra de bénéficier de plusieurs températures dans son habitat : vous verriez alors qu’elle affectionne la chaleur, pour passer la plupart de son temps prés du point le plus chaud. Préférez un chauffage par cordon chauffant (ou plaque chauffante), que vous mettrez si possible à l’extérieur du terrarium, sur une paroi, pour éviter les accidents (brûlures ou sècheresse excessive de l’installation). Si le cordon n’est pas très puissant, vous pouvez le disposer à l’intérieur, mais toujours sur une paroi plutot qu’au sol. Les poecilotheria présentent une grande envergure, jusqu’à 20cm pour celle-ci, et elles sont très actives la nuit : c’est la raison pour laquelle nous vous conseillons un terrarium de 40cm de haut minimum.

Il lui faudra aussi un grand réservoir d’eau, autour duquel elle peut passer beaucoup de temps, notamment autour d’une mue. Cela vous aidera également à obtenir une hygrométrie réelle et constante.

Cette mygale n’est pas difficile à maintenir, mais elle est déconseillée au débutant en raison de son agressivité, de son venin toxique.


Nourriture :

Insectivore (grillons, blattes, criquets), la mygale peut manger tout ce qui bouge. Cela dit, les insectes sont suffisants.
Cette espèce est une grosse mangeuse, il faut éviter de la sur-nourrir !







information tiré de Ici
pour ceux qui veulent plus de détail
sur cette espèce.

Voilà des photo supplémentaire


Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Yakumo Yoshikawa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 23/08/2011
Localisation : Là où je suis... ._.

Feuille de personnage
Arme(s): Mes poings
Pouvoir(s): Pouvoirs vampiriques plus ou moins bien maîtrisés.
Camp: Neutres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Lun 7 Mai - 22:48

aaaaaaah elle me fait trop peur x3 *la phobie des araignées, même des rikikies*

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Lun 7 Mai - 22:49

XD ba t'as qu'a proposer une autre bestiole avant les autre si tu veux pas d'araignée
Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Roxane Queen

avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 14/04/2012
Age : 26
Localisation : Région parisienne

Feuille de personnage
Arme(s): Pas pour le moment...
Pouvoir(s): actuellement on ne sait pas trop... Mais il y en a un c'est sûr !
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Lun 7 Mai - 22:54

Quel jolie bleu!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Alan Riou

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 27/04/2012

Feuille de personnage
Arme(s):
Pouvoir(s):
Camp:

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Lun 7 Mai - 23:20

ha quelle horreur >.< **déteste les araignées en tout genre **

On pourrait pas avoir un joli serpent plutôt ? **adore les serpents**
Je te laisse le choix de l'espèce ^^
Revenir en haut Aller en bas
Stinson

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 104

Feuille de personnage
Arme(s): Ses crocs, ses mains, ses pieds...son corps quoi *hap*
Pouvoir(s): Manipulation, orage, dissimulation, téléportation
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Mar 8 Mai - 1:26

Elle est trop belle OoO
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Mar 8 Mai - 12:50



Sous demande d'Alan, nous retournons chez les reptile avec un serpent : le Malpolon monspessulanus.
Ou plus communément Couleuvre de Montpellier.







Malpolon monspessulanus



La Couleuvre de Montpellier a été décrite pour la première fois par Hermann en 1804, il a nommé cette espèce Coluber monspessulanus, le nom scientifique de cette espèce est Malpolon monspessulanus depuis seulement 1928 (Mertens & Möller). Malpolon vient du grec et signifie ‘fort’, 'beaucoup', et monspessulanus signifie 'de Montpellier' en latin.




Description :

=Taille=

Elles éclosent à une taille d'environ 25 cm de long, elles sont le plus souvent vues à une taille d'environ 100 cm de long, mais peuvent atteindre 255 cm de long.

=Morphologie=

Elles sont assez mince et élégant à une âge jeune ou jeune adulte, par contre à une taille d'environ 170 cm de long, leur corps devient très robuste. La tête est plutôt long et mince. Elles ont des écailles de la tête particulière qui accueille des grands yeux, elle nous donne l'impression d'être cabossé, ceci avec les grands yeux nous donne une impression très féroce. Elles sont caractérisées par la taille maximale des adultes, de plus près elles ont aussi des caractéristiques bien uniques comme la taille des yeux et son écaille frontale qui est très étroit.

=Motifs et coloration=

Leur coloration/motifs varie selon l'âge, les très jeunes sont parfois gris avec des motifs de bande non liées sur le dos plus ou moins foncé, ou gris marron avec le même motif. Le ventre des jeunes peut être vert, orange mais, avec l'évolution, la couleur devient de moins en moins vive, sous la gorge, elles ont parfois un motif de flammes de couleur orange. L'évolution de perte des motifs varient selon spécimens mais généralement à environ 110 cm de long elles devient plus uniforme, vert foncé, gris foncé et parfois chez les spécimens âgés il y a souvent une section du corps derrière le cou qui est vert, noir même parfois bleu foncé. Le ventre est généralement blanchâtre chez les adultes parfois avec des petits tâches plus foncés.


Comportement :

Les Couleuvres de Montpellier sont très sociables, elles sont actives le jour et vivent en famille (pas trop près), mais 2-3 adultes, et des plus petites jeunes sont souvent pas plus de 500m2 plus loin. Quand née, les nouveaux née restent ensembles jusqu'aux premières mues, après elles partent à la recherche de leur territoire. La Couleuvre de Montpellier est très territoriale. Les Couleuvres de Montpellier sont extrêmement rapide et agiles, et elles n'attendent pas le dernier moment pour fuir vers la végétation, si quelqu'un sans connaissance referme ou provoque cette couleuvre elles peuvent être confondus avec un cobra, parce qu'elles lèvent souvent la tête et aplatissent le cou et sifflent durant de longues périodes. Le tempérament varie mais les spécimens qui sont provoqués mordent. La Couleuvre de Montpellier grimpent dans la végétation. Elle chasse à la vue. La Couleuvre de Montpellier cire leurs écailles avec l'aide d'un liquide qui sort de leur nez. Ce comportement à deux sens, le premier est qu'elles le font pour empêcher au maximum la déshydration de leur corps en été. Le deuxième est qu'elles font cela pour avoir un odorat pour marquer les limites de leur territoire. Ce comportement est plus courant après la mue. La Couleuvre de Montpellier aime bronzer sur les routes, où elles sont souvent écrasées.

Elles préfèrent s'échapper mais si elle se sent enfermé ou si elle est capturée elles sifflent durant de longues périodes et lèvent la tête à la manière des cobras, elles sont capable d'aplatir leur tête et cou, et elles mordent si donner l'occasion. Le tempérament dépend des spécimens, je me rappel quand j'étais jeune j'ai pu constater parfois des jeunes spécimens qui ne mordait pas et même pas de sifflement et autres de la même âge qui sifflaient, mordaient et se jetaient partout pour s'enfuir... Les adultes sont plus prévisible et se défendent plus souvent.





Habitat :

Elles vivent dans des milieux secs riche en formation rocheuses qui facilite leur possibilité de se cacher, il semble toujours y avoir de la végétation dense près (souvent la chêne verte), elles sont encore plus communs dans ces milieux si ces milieux se trouve près d'un point d'eau comme une rivière.

Répartie en Europe occidentale, au Portugal, en Espagne (sauf le côte Nord) et France Méditerranéen, il y a aussi un petit territoire en Italie proche de la frontière française où elle a été récemment observée.


Reproduction :

La reproduction a lieu au printemps quand les spécimens sortent de l'hibernation, une semaine après elles se cherchent entre eux et l'accouplement commence. Les femelles pondent environ 15 oeufs (extrêmes de 5 à 20 oeufs) dans un lieu humide, chaud, pondues souvent dans de la végétation morte qui est en décomposition. Les oeufs éclosent après 8 semaines. Les femelles sont plus large que les mâles, surtout en fin de printemps car elle portent les oeufs.


Maturité sexuelle, espérance de vie :

La durée de vie de Malpolon monspessulanus est d'environ 25 ans pour les mâles et 16 ans pour les femelles, elles atteignent leur maturité sexuelle au quatrième ou cinquième année.


Sous-espèces :

Aucun décrit,

- fuscus - Jusqu'à récemment considérer comme une sous-espèce mais est maintenant reconnu comme espèce appart entière, elle est nommée Malpolon insignitus - Couleuvre de Montpellier orientale et elles se trouvent aux Balkans. Quand cet espèce été considérer comme une sous-espèce, Malpolon monspessulanus d'Europe occidentale était nommée Malpolon monspessulanus monspessulanus.


Prédateurs :

Quand elles sont jeunes elles ont beaucoup de prédateurs surtout des petits mammifères, oiseaux non passereaux et autre, les adultes n'ont pas beaucoup de prédateurs, à une grande taille elles ne sont plus beaucoup chasser par des oiseaux non passereaux, c'est le serpent roi de son territoire, par contre leur plus grand danger se sont les humaines et plus précisément les routes, je me rappel souvent de voir plusieurs dizaines d'adultes écraser dans une distance court.


Alimentation :

Elles se nourrissent principalement de lézards, les adultes prennent même des Timon lepidus à taille maximale, à une taille plus petite elles se nourrissent principalement de Psammodromus algirus car c'est le lézard le plus commun dans leur biotope typique. Les serpents sont aussi manger, où elle vivent elles sont souvent le serpent terrestre le plus commun car quand elle mangent des serpents se sont souvent Rhinechis scalaris et Hemorrhois hippocrepis en Espagne. Elles chassent à la vue.


Venin :

La Couleuvre de Montpellier est un serpent qui possède des crochets arrière, c’est-à-dire que le venin sort des crochets qui sont localisés à l'arrière de la mâchoire de dessus. Synonymes sont de la fièvre, enflamment et maux de têtes qui dure quelques heures seulement, ou jusqu'à un jour au plus. Il n'y a pas eu de fatalités Européen du à la Couleuvre de Montpellier. Leur proie est tuée après quelques minutes, qui détruit les cellules qui aident la digestion.






information tiré de Ici
pour ceux qui veulent plus de détail
sur cette espèce.

Voilà des photo supplémentaire


Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Alan Riou

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 27/04/2012

Feuille de personnage
Arme(s):
Pouvoir(s):
Camp:

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Mar 8 Mai - 13:11

Ouhhhh michiiiii =3 l'est belle !
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Mar 8 Mai - 13:29

Pas de quoi ^^

Bon je retourne bosser comme ça vous aurez le temps de choisir une autre bestiole sinon j'en mettrais une que j'ai dans ma liste se soir.
Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Yakumo Yoshikawa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 23/08/2011
Localisation : Là où je suis... ._.

Feuille de personnage
Arme(s): Mes poings
Pouvoir(s): Pouvoirs vampiriques plus ou moins bien maîtrisés.
Camp: Neutres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Mar 8 Mai - 14:49

OOOOH J'en veux un tout petit que je peux mettre dans ma main *-*
Mais c'est tout u.u

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
Stinson

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 104

Feuille de personnage
Arme(s): Ses crocs, ses mains, ses pieds...son corps quoi *hap*
Pouvoir(s): Manipulation, orage, dissimulation, téléportation
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Mar 8 Mai - 15:05

Un écureuil OoO
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Mar 8 Mai - 15:06

Hooo t'es pas drôle j'en avais un en tête un peu plus original

Bon pour la peine, je mettrais les deux XD


Dernière édition par Anna-Lou Lyloubella le Mar 8 Mai - 15:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Stinson

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 104

Feuille de personnage
Arme(s): Ses crocs, ses mains, ses pieds...son corps quoi *hap*
Pouvoir(s): Manipulation, orage, dissimulation, téléportation
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Mar 8 Mai - 15:07

Oki ^^
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Mar 8 Mai - 15:45



Et maintenant le plus petit singe du monde avec le : Cebuella pygmaea.
Ou plus communément Ouistiti pygmée.







Cebuella pygmaea



L'Ouistiti pygmée (Cebuella pygmaea ou Callithrix pygmaea), parfois appelé Ouistiti mignon, est une espèce de primate de la famille des Callitrichidae. C'est l'unique représentant du genre Cebuella.

Le genre Cebuella s’est séparé des autres ouistitis amazoniens en franchissant le puissant rio Madeira et se rencontre aujourd’hui dans toute la haute Amazonie en compagnie des tamarins. Aucun autre ouistiti ne n’est répandu à l’ouest du rio Madeira. L’ouistiti pygmée est l’espèce qui a poussé le plus loin le processus de nanisation enclenché depuis des millions d’années par les ouistitis-tamarins sud-américains. Le deuxième plus petit primate de la planète (après le microcèbe pygmée) ne mesure qu’une douzaine de centimètres. Du fait de sa petite taille, l’ouistiti pygmée a plus de prédateurs potentiels que les autres singes. Les oiseaux de proie présentent une menace constante. Il balaie l’horizon en tournant sa tête sur 180°. Pour éviter de se faire repérer, il arbore une robe cryptique, au-dessus fauve brunâtre mêlé de noir grisâtre. Son mode de déplacement est aussi très spécial : à l’arrêt, il est pratiquement indétectable. Aussi, quand il avance, il le fait parfois avec une très grande lenteur, à la façon d’un paresseux ou d’un caméléon. Ce poids plume peut s’agripper à une tige sans la faire ployer. Mais sa stratégie principale reste celle de la sauterelle : la séquence jaillissement-immobilité. Il peut faire des bonds de 4 m. L’Ouistiti pygmée se déplace en sautant en position verticale le long des troncs plus souvent que tout autre singe. Comme l’écureuil, il grimpe en spirale autour des arbres et se cache derrière les troncs, si vite que l’œil humain a du mal à le suivre. Après avoir alterné une série de sprints et de sauts déconcertants, l’ouistiti s’immobilise au sol où sa tenue de camouflage le protège, ou bien se cache derrière une branche.




Description :

La femelle est légèrement plus grande que le mâle. La fourrure est fine, douce et dense. Dessus grisâtre à brun fauve. Dessous (ventre et poitrine) orangeâtre, ochracé ou fauve chez l’Ouistiti pygmée du nord, blanchâtre chez l’Ouistiti pygmée du sud. Pieds et mains jaunâtres ou orangeâtres. Queue imperceptiblement annelée de noir. Tête et poitrine couvertes de longues touffes de poils formant une crinière. Face brun sombre éclairée de gris blanchâtre au-dessus de la commissure des lèvres et d’une raie nasale verticale blanchâtre à chamois, marques qui amplifient la perception des expressions faciales et des mouvements de la tête durant la communication visuelle. Il est quasiment impossible de distinguer le mâle de la femelle sauf au niveau de l’aire génitale, le scrotum des mâles étant fortement tacheté de noir. La zone anogénitale, chez les deux sexes, est complètement entourée d’épais poils noirs qui augmentent l’effet visuel lors des démonstrations à caractère sexuel. L’Ouistiti pygmée du sud a le scrotum marqué de points noirs, pas l’Ouistiti pygmée du nord.

L’Ouistiti pygmée diffère physiquement des ouistitis des genres Callithrix et Mico par une plus petite taille, un pelage agouti strié de bandes, il s’en distingue aussi au niveau des organes génitaux mâles (scrotum sessile et hampe pénienne non épineuse) et de la denture (incisives et prémolaires inférieures). À la différence des autres ouistitis, l’Ouistiti pygmée ne bouge pas la tête de droite à gauche, n’enroule pas sa queue entre ses jambes pendant le repos ou le sommeil, ne fait pas le gros dos pour montrer son hostilité, ne hérisse pas les poils de la couronne lorsqu’il a peur et ne consomme pas de fruits pulpeux. Le juvénile acquiert le coloris facial propre à l’adulte vers l'âge de 5 mois.

Corps de 12 à 15 cm.
Queue de 17 à 23 cm.
Poids 120-130 g (de 85 à 160 g).
Cerveau : 4,2 g (dont néocortex : 2,54 cm3).
Rapport longueur bras/jambes (x100) : 82.
Caryotype : 2n = 44.



Particularités physiques et comportementales

Le nouveau-né est si minuscule qu’il faut une loupe pour distinguer ses doigts. Un jeune spécimen est encore à peine plus grand qu’un gros criquet, l’un de ses futurs repas…
C’est l’ours en peluche des jeunes Indiens, qui lui confient leurs secrets. Pour les adultes, juché sur le haut du crâne, c’est une formidable machine à enlever les poux.
Chez cette espèce, l’unique femelle adulte du groupe domine tous les autres membres.
Il vit le plus souvent en couple monogame. Parfois, il y a plusieurs mâles adultes au sein d’un groupe et, étant donné qu’ils tentent de s’accoupler, on pourrait penser que cette espèce pratique la polyandrie. Néanmoins, un mâle dominant monopolisant l’accès à la seule femelle, le système reproductif demeure fonctionnellement monogamique.


Communication :

Quinze vocalisations. Du fait qu’il craint davantage les prédateurs que les autres ouistitis, on a longtemps cru qu’il communiquait moins avec ses congénères et que c'était le plus silencieux des singes du Nouveau Monde. La réalité est inverse : beaucoup de ses cris subsoniques échappent à l’oreille humaine, et les rares que nous percevons ressemblent à de faibles pépiements ou babillages. Des expériences ont montré que les ouistitis pygmées instaurent entre eux de véritables dialogues, chaque individu appelant à son tour de façon coordonnée, comme chez les titis et les saïmiris. Le cri d’alarme nasal est formé d’une série de notes (‘kik’) produites toutes les demi-secondes : il entraîne le figement et le « silence radio » chez les congénères. Plusieurs types de trilles suraigus ont été enregistrés, les uns émis bouche ouverte dans un contexte agressif (durée de 334 ms), les autres émis bouche fermée lors des déplacements (d’une durée moyenne de 176 ms, leur fréquence varie entre 1 à 1,5 kHz - appel rapproché - ou bien s’établit autour de 4 kHz - appel moyenne distance entre 5 et 10 m). Distinct des précédents, l’appel longue-distance (limitée toutefois à une vingtaine de mètres) consiste en une série de dix à vingt notes brèves produites bouche fermée toutes les 50 ms à une fréquence de 5-6 kHz. Des gazouillis sont émis en signe de soumission. Le cri de peur est une sorte de crissement suraigu et l’animal produit des sortes de jacassement lorsqu’il est furieux. D’après Y. V. Pola et C. T. Snowdon, un cri précéderait la défécation. Enfin, lorsqu’il s’approche d’un arbre, le Ouistiti pygmée crie pour annoncer son arrivée et inciter d’éventuels rivaux à quitter les lieux.

Il hérisse le poil et agite sa queue pour exhiber son aire génitale, dans un contexte hostile. C’est d’ailleurs le seul ouistiti à agiter la queue parmi la vingtaine d’espèces connues. Le Ouistiti pygmée communique par des postures et des expressions faciales. Lorsque la femelle ne veut pas copuler, elle montre au mâle sa zone génitale et celui-ci se soumet en se contentant de lécher ladite zone ou de remuer et/ou tirer la langue.

Marquage par sécrétions des glandes suprapubiennes et sternales.

Toilettages mutuels fréquents.





Habitat :

Tous les types de forêt. Forêt inondable (igapó et varzea), terra firme, fourrés de bambous. Abords des champs cultivés. Dans la terra firme, souvent associé à un arbre émergeant appelé guarango (Parkia sp.). Quel que soit l’environnement, il habite la lisière de forêt à proximité d’un cours d’eau. Dans les forêts de plaine inondables, il préfère les zones inondées au plus trois mois par an avec un niveau d’engorgement n’excédant pas 2-3 m. Il habite aussi en Amérique du Sud dans les forêts d'Amazonie.

Tout le bassin de la haute Amazone, soit le nord de la Bolivie, l’est du Pérou, l’est de l’Équateur, le sud de la Colombie, le nord et l’ouest du Brésil. Il est présent dans un triangle dessiné au nord par le rio Japurá-Caquetá, à l’est par le rio Madeira et à l’ouest les rios Pastaza et Ucayali. Sa limite sud se situe à la frontière de l’État d’Acre (Brésil) et du Pérou.

Domaine minuscule et exclusif. Trois mille m² en pleine forêt, plus du double le long des forêts riveraines. Son centre abrite les deux ou trois arbres qui lui fournissent ses exsudats.
Densité : 50-60/km² en pleine forêt et 210-230/km² dans les forêts riveraines (Amazonie péruvienne).
Sa distribution se superpose à celle du Tamarin à selle (Saguinus fuscicollis) mais l’Ouistiti pygmée n’occupe pas la même niche écologique.


Reproduction :

En captivité, les copulations ne durent que 4 à 10 secondes mais le mâle se rattrape en toilettant longuement sa partenaire, parfois près d’une heure. La femelle met bas deux fois par an, pour la première fois autour de son 23e mois. Elle connaît un second œstrus post-partum trois nouvelles semaines après la mise bas. En Amazonie péruvienne, on enregistre deux pics de naissance, en mai-juin et entre octobre et janvier. Deux faux jumeaux naissent après 4-5 mois de gestation. Les naissances uniques représentent 30 % des cas et les triplés sont très rares. Chaque bébé pèse 14 à 27 g à la naissance.


Développement :

Dès le deuxième jour, la femelle et le mâle se partagent les jumeaux sur leurs dos afin que celle-ci puissent partir plus facilement à la recherche de nourriture. Tous les membres du groupe sont des transporteurs potentiels. Les jeunes sont parfois laissés seuls sur une branche. À un mois, les jumeaux réalisent leurs premiers jeux solitaires (exploration, acrobaties, sauts et mimes de capture d’insectes), ils commencent à être laissés seuls en des lieux sûrs. Pour le jeune ouistiti pygmée, le sevrage débute vers un mois et demi, autour de cinq mois il peut saigner les troncs lui-même. Les jumeaux passent beaucoup de temps à jouer ensemble lors des deux pauses quotidiennes, évoluant près de la cime. La mortalité infantile est de 33 %, la plupart des morts intervenant durant les deux premiers mois. Sexuellement mature entre 12 et 18 mois, il n'atteint sa taille adulte qu'à l'âge de 2 ans. Ils vivent jusqu’à 18 ans en captivité.


Prédateurs :

Nombreux. Les félins et aussi les rapaces.

Le Ouistiti pygmée reste tout de même assez commun car il n’est pas chassé (rien à manger) et s’adapte à l’agriculture. Se fait parfois prendre dans des pièges en bordure des plantations de bananes et de plantains, des délices auxquels il ne sait résister. Il s’apprivoise facilement.


Alimentation :

Gommivore-insectivore-frugivore. Passe jusqu’à 32 % de son activité journalière (et 67 % de son temps alimentaire) à racler les troncs pour en prélever les sécrétions résineuses, ce qui fait de lui l’ouistiti le plus spécialisé dans la consommation de gomme. Il fait des incisions de 1 à 2 cm qu’il visite quotidiennement et des chercheurs ont compté jusqu’à 1 700 nouvelles incisions en six mois sur une aire donnée, ce qui profite au Tamarin à selle (Saguinus fuscicollis). Au Pérou, l’Ouistiti pygmée saigne l’écorce de près de soixante espèces de plantes appartenant essentiellement à quatre familles : anacardiacées, méliacées, légumineuses et vochysiacées. Il ponctionne les sapotiers chupachupa (Quararibea sp.), le pau-terra (Qualea sp.), le cèdre quaruba (Vochysia sp.) et le prunier mombin (Spondias mombin). Au sud de la Colombie, ses sources préférées sont les cèdres acajou (Cedrela sp.), les pois doux (Inga sp.) dont il consomme aussi les fruits, les parkias (Parkia sp.), les clusias (Clusia sp.), le caballeros (Souroubea guianensis) et le figuier jípeo (Ficus hartwegii). Il raffole aussi des arthropodes qu’il recherche dans la couronne des petits et moyens arbres ainsi que dans les enchevêtrements de lianes, toujours au-dessous de 20 m de hauteur. Il n'hésite pas à s’aventurer dans un pâturage pour capturer des sauterelles. Parfois, grignote un fruit, lèche du nectar durant la saison sèche, croque un œuf d’oiseau ou s’attaque à un oisillon. En captivité, on a observé un spécimen chasser furtivement un oiseau, le tuer puis en consommer le cerveau riche en protéines.






information tiré de Ici
pour ceux qui veulent plus de détail
sur cette espèce.

Voilà des photo supplémentaire


Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Yakumo Yoshikawa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 23/08/2011
Localisation : Là où je suis... ._.

Feuille de personnage
Arme(s): Mes poings
Pouvoir(s): Pouvoirs vampiriques plus ou moins bien maîtrisés.
Camp: Neutres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Mar 8 Mai - 16:49

J'en veux un ><

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
Roxane Queen

avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 14/04/2012
Age : 26
Localisation : Région parisienne

Feuille de personnage
Arme(s): Pas pour le moment...
Pouvoir(s): actuellement on ne sait pas trop... Mais il y en a un c'est sûr !
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Mar 8 Mai - 17:00

TROPPP CHOUUUUUU \*0*/
Revenir en haut Aller en bas
Stinson

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 104

Feuille de personnage
Arme(s): Ses crocs, ses mains, ses pieds...son corps quoi *hap*
Pouvoir(s): Manipulation, orage, dissimulation, téléportation
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Mar 8 Mai - 17:29

Trop choupinou OoO
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 27
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Mar 8 Mai - 17:31

^^ J'ai bien fait de vouloir le mettre hein
Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Stinson

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 104

Feuille de personnage
Arme(s): Ses crocs, ses mains, ses pieds...son corps quoi *hap*
Pouvoir(s): Manipulation, orage, dissimulation, téléportation
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Mar 8 Mai - 21:04

Oui ^^
Revenir en haut Aller en bas
Roxane Queen

avatar

Messages : 159
Date d'inscription : 14/04/2012
Age : 26
Localisation : Région parisienne

Feuille de personnage
Arme(s): Pas pour le moment...
Pouvoir(s): actuellement on ne sait pas trop... Mais il y en a un c'est sûr !
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Mar 8 Mai - 21:08

C'est tout petit c'est trognon >0<
Revenir en haut Aller en bas
Stinson

avatar

Messages : 862
Date d'inscription : 14/01/2012
Age : 104

Feuille de personnage
Arme(s): Ses crocs, ses mains, ses pieds...son corps quoi *hap*
Pouvoir(s): Manipulation, orage, dissimulation, téléportation
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Les animaux du monde   Mar 8 Mai - 21:12

T'as envie de le prendre dans tes bras...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les animaux du monde   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les animaux du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [En cours~] "Les poneys, c'est genre les meilleurs animaux au monde !"
» Chroniques du Monde émergé
» Autre Monde, de Maxime Chattam
» [Théorie] Pokémon serait le monde réel ?
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maho... the return of war. :: Flood :: Discussions-