Maho... the return of war.
Bienvenue sur Maho... The Return of War...
Venez faire un petit tour, n'hésitez pas a posez des questions!
Si le forum vous plait, votre inscription nous fera le plus grand plaisir.
Merci à vous et bonne visite =]

Maho... the return of war.

Tout recommence... La Maho fait un nouveau départ. Mais la guerre entre les humains et les magiciens a recommencé... Qui serez-vous? Quel camp choisirez-vous?...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sea, sex and sun [PV : Fate] /!\ !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yakumo Yoshikawa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 23/08/2011
Localisation : Là où je suis... ._.

Feuille de personnage
Arme(s): Mes poings
Pouvoir(s): Pouvoirs vampiriques plus ou moins bien maîtrisés.
Camp: Neutres

MessageSujet: Sea, sex and sun [PV : Fate] /! !!!   Mer 15 Aoû - 0:54



Sea, sex and sun (/!\)
Fate Testarossa & Yakumo Yoshikawa






"Yaku ? Yakuuuuu ???? T'es où ?"

Je suis là, mais tu ne me vois pas, pourtant, je suis devant toi, tu ne me reconnais plus ? Abi ? Regardes, je n'ai pas changé, j'ai toujours la même tête, les mêmes cheveux, la même taille, la même voix, alors pourquoi ne me vois-tu pas ? Attends ! Ne pars pas ! Ne me laisses-pas ! Où tu vas ? Je t'en prie, ne pars pas...


Un rêve, oui, ce n'était qu'un rêve, encore ce fichu rêve que je fais sans arrêt depuis quelques jours. Pourquoi je pense à lui ? Pourquoi part-il toujours ? Pourquoi ? Où va-t-il ? Que fait-il quand je ne suis pas là ? Serai-il en train de disparaître, petit à petit ? Ou est-il entrain de me faire disparaître, comme ça, sans raison apparente ? Est-il mort ? Est-il vivant ? Pourquoi n'ais-je plus de nouvelles de lui ? Pourquoi, lorsque je trouve enfin le bonheur, il doit s'échapper ? Quelle merde... Je suis de mauvais poil, e ça fait déjà une semaine que ça dure...

Je me sors enfin du lit pour aller dans ma salle de bain, aujourd'hui, j'ai une sale gueule, comme d'habitude, les yeux cernés, le teint pas frais du tout, Andrew me dit que c'est parce que j'ai fumé trop d'joints, j'y peux rien, j'ai juste l'humeur à ça en ce moment, me foutre en l'air, ce qui est complètement stupide, puisque je ne meurs pas comme ça, je ne suis même pas sûr de me faire du mal, enfin, l'essentiel, c'est que je ne meurs pas de toutes façons, alors, je peux très bien me droguer, boire, fumer c'que je veux, ça me tuera pas. Je me passe de l'eau sur le visage. Il fait vraiment chaud... Je sors pour aller dans la cuisine, ma vie n'est plus qu'une horrible routine, je m'ennuie tellement... Je verse dans un bol un peu de céréales, que je mange, machinalement, comme d'habitude... Je regarde l'horloge, elle indique neuf heures, comme d'habitude. Je prépare mes affaires, un jean noir, un haut rouge et quelques petits accessoires, comme mes bracelets ou mes colliers, des baskets noires, et je regarde mon porte monnaie. C'est bien, j'ai un peu d'argent en plus, je vais enfin me faire couper les cheveux, en plus j'ai du temps devant moi, avant d'aller, comme tous les jours, au travail, aujourd'hui, comme tous les jeudis, je commence à dix-heures et-demi, e puis, Andrew ne m'en voudra pas si j'arrive un peu en retard.

En bas de chez moi, dans la rue d'en face, il y a un coiffeur, il semble vide, il n'y a que ces mamies, que j'ose appeler des habituées : Toujours les mêmes, toutes les semaines, même jour, même heure, je l'ai deviné, car un des coiffeurs me lança un regard étonné, du genre "Qu'es-ce que toi foutre là ? Pas être moment à toi." Je le dévisage, déjà que je viens me faire coiffer pour que cet abruti gagne sa vie, il va pas me faire chier. Faut montrer les crocs, sinon ça marchera pas, je lui demande juste de me faire un shampoing et de me les couper vers la fin du cou, sans trop les désépaissir, en très peu de temps il me fait tout ça, et je ne paye pas trop cher, donc tout va bien.

Il est dix-heures, j'ai encore une demi-heure devant moi, j'veux pas arriver en avance, j'me le sens pas, alors je vais dans le parc, et je me fume un pétard. Je regarde les arbres, les oiseaux, et peu à peu, je délire, qu'est-ce que j'aime ça, partir dans cet état, totalement second, cet état qui me sors de la réalité, là, dans ce monde, totalement irréel, je peux voir Abi, je peux l'embrasser, lui parler, le serrer fort dans mes bras, mais quand je reviens dans ce monde cruel, il n'est plus là. Je commence le taf dans dix minutes, juste le temps d'y aller.

Andrew me fait la bise, enfin, une bise à la Andrew, c'est plutôt, j'te matte, j'te touche le cul et je rigole, habituellement ça me fais bien rire, c'est drôle ça, que quelque chose me fasse rire, de bon coeur, là, aujourd'hui, comme par hasard, je ne ris pas, et ça l'étonne.
Je passe toute ma matinée à conseiller les gens, comme une machine qui connait ses textes par coeur, puis, à une heure, je remballe un peu tout, pour la pause déjeuner, Andrew vient me parler, il a remarqué que quelque chose n'allait pas, je lui est simplement dit "Juste un coup de blues", il m'a pas cru. Il faut dire qu'il est perspicace, il me connait déjà assez bien pour affirmer que je mens, mais il n'insiste pas plus, il a raison, enfin je crois, pourtant je lui fais confiance, mais je me trouve si ridicule.

A dix-huit heures, je ferme la boutique et salut mes autres amis vendeurs, Andrew, et les potes qui traînent souvent par là et que je connais assez à présent. Je m'engage dans les petites ruelles sombres, j'vais retrouver mon pote tatoueur, j'viens souvent le voir en ce moment, c'est étrange. Il me fait entrer. Je lui parle, pendant quelques dizaines de minutes, ensemble, on se roule des cigarettes, ou des pétards, quand je me casse de chez lui, il m'offre une bouteille de vin, il a vu que j'étais désespéré, et il a du sûrement se dire "Plutôt qu'il revienne m'ennuyer, il n'a qu'à noyer ses soucis dans l'alcool, en ce moment, c'pas le moment". Je le comprends très bien, je viens le voir tout le temps, et c'est pas qu'il m'aime pas, mais il a d'autres trucs à faire.

Alors, je vais, la bouteille à la main, tel un ivrogne, me balader dans la ville, loin, loin... Plus je m'éloigne, moins il y a de bruit, c'est agréable, le silence. J'ouvre les oreilles. Les vagues... J'entends le bruit calme et reposant de la mer. Je cherche à voir d'où provient ce son, de toute ma vie depuis que je connais Maho, je ne suis jamais allé à la plage là-bas. Où alors, je n'ai pas du y faire quelque chose d'intéressant, ça m'aurait marqué sinon. Je la vois enfin, et je m'assois, sur le sable.
Il n'y a sur la plage qu'un ou deux pêcheurs, assez loin de moi pour ne pas m'embêter, de toutes façons il vont bien partir, d'ici peu de temps. Je regarde en face de moi, dix-neuf heures. Le soleil se couche doucement, c'est beau. J'ouvre la bouteille, et bois une gorgée, puis, je fume un joint, ça fait pas mal de conneries aujourd'hui, bouah, on s'en fiche...

Abi, il est ici, il m'attend, il est dans l'eau, mais j'y vais pas, il va encore disparaître. Je bois à nouveau, et je m'étale sur le sable, avec ma main gauche, j'en prends une poignée, et la laisse glisser entre mes doigts, avec ma mai droite, je le caresse, puis avec mon corps, j'écoute. Ça plus les joints, ça m'a emmené ailleurs. Je me relève, enfin, je m'assois, juste, et je continue à regarder le soleil qui se couche, comme à son habitude. Sur la Terre, le soleil tournait, histoire que toute la planète puisse en profiter, mais ici ? Comment ça se passe ? Vu que ce n'est qu'une plateforme, pourquoi tourne-t-il ?




.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 20
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Sea, sex and sun [PV : Fate] /!\ !!!   Ven 24 Aoû - 16:09

« Un paquet de longues. »

La jeune femme avança une main pleine d'assurance sur le comptoir et y déposa un billet de dix. Elle n'avait pas de monnaie et quand bien même en aurait-elle, elle n'aurait pas fait l'effort de la sortir. Cette petite garce de vendeuse qui la dévisageait d'un air hautain et condescendant depuis quelques minutes déjà commençait sérieusement à lui taper sur les nerfs. Une petite brunette, elle n'avait pas vingt ans, ça, elle en était sûre : des cheveux plutôt clairs bien que bruns, de petits yeux noirs en amande maquillés de couleurs claires avec mauvais goût qui témoignaient de son manque d'expérience en la matière. Le mauvais goût semblait sa spécialité comme le démontrait son maquillage mais également les grosses lunettes aux montures de plastique rose qu'elle portait et le manque de coordination entre ses vêtements qui lui donnaient vraiment l'air ridicule. Une gamine en somme, rien de plus, mais qui, semblait-il, cherchait à se valoriser de par son caractère hautain. Un sourire mutin restait affiché sur ses lèvres tandis que sa main glissa jusqu'au billet dont elle se saisit. Cette garce prenait tout son temps, c'était évident et la jeune femme derrière le comptoir fit bien comprendre son impatience en frappant un à un ses ongles vernis au noir contre le marbre du plan de travail. Finalement, la gamine se décida à déposer devant elle un paquet de cigarettes, des longues, comme elle l'avait demandé.

« Vous savez, fumer est très mauvais pour la santé. » avait finalement décrété la demoiselle en lui rendant trois euros et quelques centimes.

La jeune femme posa ses yeux noircis au crayon et au mascara sur son interlocutrice et après avoir refermé ses longs doigts sur le paquet comme un animal enroberait sa proie, la foudroya du regard. Un sourire moqueur s'afficha à son tour sur son visage tandis qu'elle crachait son venin :

« Ferme la un peu. » avait-elle commencé sous le regard ébahi de la jeune fille. « Tu penses que ton boss sera content de savoir que tu déconseilles l'achat de tabac à ses clients ? Non. Moi non plus. Très bien. Alors maintenant retournes jouer ton petit jeu avec d'autres. »

Sur ces quelques paroles affectueuses, la jeune femme s'en était allé, sortant du petit tabac-presse fière d'avoir clouer le bec à cette idiote. Elle prit soin d'ailleurs de bien laisser claquer la porte d'entrée et de sortir sans un au revoir. La politesse n'était pas son fort et après tout, elle s'en foutait. Qu'on lui fasse la moindre remarque et elle saurait déverser son venin oral à nouveau. Qui était-elle ?... Les gens du coin ne la connaissaient que de vue. Pourtant, tout le monde semblait avoir noter sa ressemblance physique assez frappante avec la jeune Fate Testarossa. Cependant, on notait un grand écart de style : en effet, un monde semblait séparée l'ingénue et douce Fate, jolie, bien que souvent déprimée, qui semblait gêner à l'idée de dévoiler ne serait-ce que ses jambes et cette inconnue outrageusement maquillée, perchée sur ses hauts talons et dont on se demandait si elle n'avait pas emprunté les vêtements de sa petite sœur tant ils paraissaient cours. Quoi que les gens doutaient réellement du fait qu'une éventuelle petite sœur puisse porter choses aussi provocantes que celle que la jeune femme portait.

Certains l'imaginaient nouvelle pute du quartier en repérage des lieux à la recherche de clients, d'autres la pensaient une de ces filles qui jouaient le jeu de la provocation et allumait sans jamais passer aux faits sexuels. Ils n'avaient pas tout à fait tort. Mais ce qui ne venait à l'idée de personne, c'était le fait que ce ne soit Fate elle même...

La jeune femme porta une main à ses cheveux et en redressa la mèche qui glissait devant ses yeux pour la pénultième fois. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas repris son corps... En effet, les choses s'étaient montrées assez compliquées ces derniers temps. Bon déjà, la bonne nouvelle du moment ! Aussi exaspérant et dégoulinant de romantisme qu'il était, ce gamin pour lequel elle semblait en pincer depuis un moment déjà s'était enfin décidé à passer l'action ! On était déjà passé du stade « Notre Bonne Sainte Vierge Fate la Pucelle » à celui de « Notre Petite Débutante Sexuelle Fate ». Un grand pas pour Fate, un petit pas pour la condition sexuelle féminine !... Enfin... Connaissant le personnage, c'était déjà une belle avancée... Mais voilà qu'à peine sortis de leurs ébats, ils s'étaient mis en tête de la faire sortir de ce corps pour laisser Fate y exercer son monopole. C'était bien sûr hors de question aux yeux de son alter ego et de toute façon, elle avait un peu de marge puisque jusque là, aucune solution n'avait été trouvée et elle doutait même du fait qu'il puisse en exister une. Mais ça ne s'arrêtait pas là ! Il y avait eu l'enlèvement de son bien-aimé par un buveur de sang taré et par elle ne avait quel moyen, celle dont elle partageait le corps s'était retrouvé transformée à son tour en vampirette. Quel beau bordel !

Quoi qu'il en soit, elle commençait à être fatiguée de devoir assister aux scènes d'amour mielleuses de ces deux là ! De plus, prendre le contrôle du corps était devenu plus difficile, sûrement à cause de ces récents pouvoirs acquis. Par chance, elle n'avait, de son côté, hérité d'aucun caractéristique du vampirisme. Enfin bref, assez parler d'elle se dit la jeune femme, aujourd'hui, elle était là pour se faire du bien ! Manque... Manque... Manque... Sexe... Sexe... Sexe... Depuis combien de temps n'avait-elle pas touché à un homme autrement qu'à la vue de l'autre Fate ? Des semaines déjà ! C'était bien trop ! D'ailleurs, le peu qu'elle avait rencontré ces derniers temps n'avaient pas su la satisfaire. Ce qu'elle voulait, c'était de l'homme, du vrai ! Et elle se dit que le meilleur endroit pour en trouver en cette période estivale, c'était sans doute la plage. Fate s'y était donc rendu sans attendre. Depuis quelques minutes déjà, elle arpentait les bords de mer, ses escarpins à la main – il faut dire que dans le sable, ce n'était pas ce qu'il y avait de plus pratique. Il n'y avait pas énormément de monde à cette heure tardive. Ce qu'elle avait trouvé pour le moment, c'était surtout du couple, en somme rien d'intéressant. Ce qu'elle aurait aimé, c'eut été trouvé un beau gosse installé seul à l'écart sur sa plage. Elle choisit donc de s'éloigner des regroupements de vacanciers pour rejoindre les endroits moins fréquentés. La jeune femme n'avait pas jugé utile de se changer pour se mettre en maillot de bain, ses vêtements moulaient suffisamment son corps pour laisser apparaître ses formes voluptueuses. Elle marchait depuis un moment déjà et la plage se vidait peu à peu des touristes tandis qu'elle avançait.

Finalement, au loin, elle aperçut un jeune homme de dos. Assis, seul sur le sable, tout habillé contrairement à ceux qu'elle avait croisé. Un sourire s'accrocha à ses lèvres pendant qu'elle avançait, cherchant à se faire une idée plus précise de qui elle avait à faire. Elle arrivait par derrière, ce qui empêchait l'homme de l'apercevoir mais lui permit alors de reconnaître une tignasse rouge qu'elle identifia immédiatement comme appartenant à ce jeune garçon qu'elle avait failli réussi à se faire quelques mois auparavant. Cela avait été une expérience assez violente, il ne s'était pas laissé faire et Fate n'avait finalement pas réussi à obtenir tout ce qu'elle voulait. Elle en avait pourtant gardé un très bon souvenir et se fit la remarque que réessayer pouvait se montrer occupation distrayante... Ce fut sans doute pourquoi elle se dirigea lentement vers lui et avait passé la tête par dessus son épaule, laissant son souffle chaud contre le cou du jeune homme :

« Ca fait un baille ? Hin... Yakumo ?... »
avait-elle murmuré de sa voix la plus mielleuse tandis qu'elle esquissa une caresse de sa main gauche contre le torse couvert du jeune homme.

Elle n'avait pas oublié son prénom : Yakumo, un vampire lui aussi, ami de la blonde. Elle se souvint même que Fate semblait tenir à lui... Bof... Pas grave. C'était pas un problème, elle ne lui en voudrait sûrement pas si elle baisait ses amis non ?... Après tout, il n'y avait rien de grave. Elle savait que contrairement à elle, l'autre Fate préférait ne pas prendre part à ses occupations. Autrement dit, là où son alter ego voyait tout ses faits et gestes, la Fate originelle préférait ne pas chercher à découvrir ce que faisait la seconde lorsqu'elle prenait possession de ce corps. Avec de la chance, elle ne s'en apercevrait donc pas. Et puis après tout... Qu'est-ce que ça peut faire ?... Elle doutait tout de même du fait que le jeune homme se montre aussi coopératif qu'elle ne l'espérait. Vu la violence avec laquelle il l'avait rejeté autrefois, elle ne s'attendait sûrement pas à un consentement. Mais qui ne tente rien n'a rien n'est-ce pas ?... Elle l'avait contourné à nouveau pour se retrouver face à lui et, sans attendre de réponse, s'en était rapproché, dans un léger rabaissement qui lui offrait une superbe vue sur son décolleté plongeant :

« Tu ne m'as pas oublié tout de même ?... »

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
Yakumo Yoshikawa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 23/08/2011
Localisation : Là où je suis... ._.

Feuille de personnage
Arme(s): Mes poings
Pouvoir(s): Pouvoirs vampiriques plus ou moins bien maîtrisés.
Camp: Neutres

MessageSujet: Re: Sea, sex and sun [PV : Fate] /!\ !!!   Dim 26 Aoû - 12:42



Sea, sex and sun (/!\)
Fate Testarossa & Yakumo Yoshikawa
«Il fut un temps où les femmes avaient le poing levé, aujourd'hui, c'est plutôt la culotte baissée.»






Un souffle,
Un souffle me tire de mes pensées, je tourne légerement la tête. Je n'arrive pas à voir le visage de la personne, seulement son nez, et ses cheveux, blonds à ce que je peux apercevoir. Abi ? Non, ce n'est pas possible, il n'aurait pas réagit comme ça en me voyant, il se serait plutôt jeté sur moi, en criant, les larmes aux yeux "YAKU !!" Non... Alors qui c'était ? Et que me voulait-il ? Ou que me voulait-elle ? C'était pas le moment, j'avais besoin de me vider l'esprit, et la personne en question allait très gentiment se faire... Jeter, ouai, j'ai beau avoir un peu changer, j'aime pas qu'on m'emmerde, ça c'est sûr. Bon alors ? La personne allait-elle parler ?!

« Ca fait un baille ? Hin... Yakumo ?... »


Disait la personne, avec la voix la plus naise que j'ai jamais entendu. Je reconnaisais cette voix, bête, et pourtant, légerement provocante. Je ferme les yeux, pas elle...

Elle passe une main sur mon torse, avant de se placer devant moi, ouai aucun doute, c'est la Fate complètement tarée à qui j'ai eu à faire il y a de cela quelques mois, je me rappelle plus trop, mais j'crois qu'elle voulait passer à l'acte avec moi. Faut dire que j'ai vraiment une mémoire sélective. Elle s'abaisse légerement, mais suffisament pour que j'ai une belle vue sur son décolté en me disant, de la même manière que tout à l'heure.

« Tu ne m'as pas oublié tout de même ?... »


La question à la con, tu peux me dire toi, comment tu fais pour oublier une femme qui s'fout en sous-vêtement pour te baiser, dans un parc qui plus est. Je baisse la tête, pas parce que son décolté me gêne, mais surtout qu'il ne me fait pas vraiment d'effet. Je prends ma sacoche et fouille dedant. Je parviens au bout de quelques secondes à trouver un joint, déjà tout près, le cinquième aujourd'hui, je crois que je suis complètement défoncé, mais chuis pas sûr... Oh et puis chuis en manque en ce moment, peut être qu'un joint de plus m'aidera a vouloir la sauter...

J'allume donc le joint, avant de le fumer bien sûr, je prends mon temps, tant pis si je la fait attendre, c'est que Fate tarée, mais même Fate normale, ça aurait été pareil. Une fois ce joint à moitié fini, je relève la tête, les yeux rouges, je la vois pas trop bien. Je prends ma bouteille de vin, et je continue à l'ignorer, en buvant quelques gorgées. Ça y est, je suis encore dans un état second, là devant moi, j'ai bien conscience que c'est Fate, mais pour moi, je fais comme si c'était Abi, avec de la poitrine et du cul en plus. Je me lève finalement, manquant un peu d'équilibre, puis, je m'appuie sur son épaule, le temps que ma tête tourne moins. Je la regarde, sans rien dire, en même temps il n'y a rien à dire.

Je la lâche finalement, lui tournant autour. Ça s'est pas amélioré ses vêtements hein, elle serait à poil, ce serait la même. Hum... Que j'aimerais voir Abi dans ces habits, juste pour voir, il serait vraiment trop mignon. Je tire encore un coup sur mon joint, après avoir laissé échapper un petit rire. Un tout petit short, on dirait presque une culotte en jean, un t-shirt qui laisse voir le nombril, assez décolté, rouge, et pour finir, même si elle n'a pas ses chaussures sur elle, elle les a dans sa main, des talons hauts, oui, j'aimerais bien le voir, même si il ferait moins vulgaire que cette catin.

Derrière elle, je lui prend la taille, la caressant doucement, penchant ma tête dans son cou, y déposant un baiser, puis, je lui tourne autour, une nouvelle fois, tel une bête sauvage qui tourne autour de sa proie, je fini mon joint avant de jeter ce qui reste par terre. Je m'arrête devant elle, toujours le même sourire, toussant un peu.

"Tss... Qu'est-ce que je vais faire... T'es la seule catin avec qui j'peux le faire. J'aurais du le faire avec l'autre. M'enfin...

L'autre, c'était Andrew, depuis le temps qu'il le voulait, et dire que je l'ai empêcher, alors que là, c'était certain que j'allais le faire avec elle, il serait malheureux en apprenant ça, va falloir que je me rachète. Et si j'devenais comme elle tiens... Après tout, c'est pas si grave, tout l'monde s'en fout de moi, j'peux très bien aller baiser n'importe qui ! Et j'pourrais m'acheter une maison...

Je me colle à elle, baissant la tête pour la voir, elle doit être contente, elle va enfin pouvoir faire ce qu'elle veut.
Je fais glisser mes doigts sur son ventre, puis je remonte son décolté, délicatement, et je me stoppe soudainement.

Tu veux... Que ça aille lentement, ou vite ?"





.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 20
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Sea, sex and sun [PV : Fate] /!\ !!!   Dim 30 Sep - 16:17

Son indifférence était finalement bien plus désagréable que son refus catégorique de l'autre fois...

Qu'on lui résiste était déjà difficile à accepter dans l'esprit de la jeune femme à qui les hommes se livraient, en général sans faire d'histoires et avec le sourire, mais alors qu'on l'ignore ainsi malgré ses avances évidentes, c'était au-delà de l'acceptable ! Pourquoi s'était-il montré si ennuyé lorsque ses yeux avaient déviés quelques secondes seulement sur son visage pour découvrir sa tignasse blonde ? Pourquoi sa vue lui était-elle si superflue ? Elle avait pensé avoir marqué son esprit avec son intervention de la dernière fois. Elle n'y était pas allé de main morte, c'était clair, et s'il y avait quelque chose dont elle n'aurait pas imaginer une seconde la possibilité, qu'il puisse l'oublier... C'était la pire des réactions qu'il pouvait avoir ! L'oubli ! Comment avait-il pu l'oublier elle ?! Elle qui s'imaginait déjà hanter ses cauchemars comme elle hantait ceux de ses autres victimes... C'était là une bien grosse déception. Un joint... Voilà que Môssieur se roule un joint sous son nez sans le moindre scrupule ! Prenait-il un malin plaisir à la faire ainsi passer pour invisible ?... Il se shoote. Comme ça. Comme si de rien n'était. Et elle est là, à assister à cette scène.

Enervée, vexée et déçue, la jeune femme s'apprêta à déverser son venin avec son ardeur habituel contre l'homme lorsque la situation changea... Que fait-il cette fois ? Il se lève, appuyé sur son épaule comme si elle n'était qu'une béquille destinée à le relever. Fate se déroba, profondément en colère de se voir à nouveau ignorée comme cela, mais le jeune homme était déjà debout. L'effet de la drogue qu'il avait fumé n'était pas beau à voir... Fermante partisane du joint qu'elle était, la jeune femme se retenait pourtant de se shooter en public. Lui semblait se moquer de ce qu'il pouvait rejeter comme image, comme s'il n'avait plus rien à perdre... Elle se fit la réflexion qu'il avait bien changé : lui qui était si hautain et discret du peu dont elle se souvenait à travers la mémoire de l'autre Fate. Elle l'observa : il tenait à peine debout et voilà qu'il tournait autour d'elle comme un vautour autour d'un bout de viande. Peut-être se décidait-il enfin à lui accorder un peu de son attention. Fate lui lança un regard noir quand il retire une nouvelle bouffée de son joint.

Enfin ! Il semble lui accorder ce qu'elle désire tant. Enlaçant sa taille par derrière, déposant un baiser dans son cou, il commence enfin un contact physique. Fate referme ses mains contre ses bras qui serre son corps et pousse un long soupire chaud dans le cou du jeune homme. Elle s'apprête à user de ses charmes à son tour quand il se sépare encore d'elle. Il jète enfin son joint et se pose devant son corps, sourire aux lèvres, échappant quelques paroles désagréables mais dont Fate se moquait entièrement puisqu'elle avait bien compris la seule chose qui l'intéressait : elle allait enfin pouvoir se le taper. Et ça, c'était l'essentiel. Peu importe tout ce qu'il pouvait lui jeter au visage, elle se vengerait plus tard de ces affronts à répétition. Elle lève la tête, sa petite taille face à l'immense homme ne lui laisse pas le choix, tandis que ses doigts parcourent son corps sans pudeur. Et soudain, il s'arrête et pose la question fatale :

"Tu veux... Que ça aille lentement, ou vite ?"

Fate sourit et se laisse doucement aller contre lui. Ca y est, c'est parti. Il n'y a personne sur la plage, elle n'a plus qu'à le laisser réaliser ses fantasmes en aidant en contre partie à la réalisation des siens. Ce n'est pas de l'amour, c'est uniquement du désir.

"Prends ton temps, montre moi un peu ce que tu sais faire puisque j'ai mis tant de temps à te persuader..."

A nouveau, elle dépose un souffle dans son cou et glisse avec professionnalisme ses doigts contre son torse.

[Vraiment désolée pour le temps de réponse ! Surtout que ça vaut pas deux clous >_<]

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sea, sex and sun [PV : Fate] /!\ !!!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sea, sex and sun [PV : Fate] /!\ !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Haitian Deportees Fate Now In The Hands Of Team Obama
» fate testarossa,vita chan et les autres.
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» United By The Fate, partenariat
» fan club de Fate (idée de michiyo)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maho... the return of war. :: Un petit coin de nature :: La plage de sable fin... La mer-