Maho... the return of war.
Bienvenue sur Maho... The Return of War...
Venez faire un petit tour, n'hésitez pas a posez des questions!
Si le forum vous plait, votre inscription nous fera le plus grand plaisir.
Merci à vous et bonne visite =]

Maho... the return of war.

Tout recommence... La Maho fait un nouveau départ. Mais la guerre entre les humains et les magiciens a recommencé... Qui serez-vous? Quel camp choisirez-vous?...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mayuu Hoshii
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 21
Localisation : assise

Feuille de personnage
Arme(s): deux 9 mm
Pouvoir(s): changer la formes de mes armes, boules d'energie, et pouvoirs spéciale
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]   Sam 24 Sep - 17:31

il N'avait pas tord, il avec quelques années de plus que moi, mais tout de même.. je ne dis rien jusqu’à ce qu'il me pose la question sur les origines de mes informations , je le regardais, quelques minutes puis finalment lui dit

" Oui c'est lui qui m'a dit ça, comme je lui ai dit, il y a des fois des faces, que les gens ne soupçonne pas, et ne verront jamais. C'est valable pour tout le monde, même pour toi n'est-ce pas ?... je dois t'avouer que j'aimerais vraiment savoir pourquoi tu le remercie et lui en veux en même temps ... ? En partie par curiosité, mais aussi par inquiétude ... Si tout ça c'était déroulé il y a quatre ans, tu t'en serais pris plein la gueule et je ne pense pas que tu m'aurais laissé la vie, même si c'était pour remercié Takayuki. Mais aujourd'hui j'ai changé, et j'accepte ce que je ressens, j'accepte que tu comptes , que se soit toi, ou Taka, énormément pour moi, même si tu va trouver ça débile car a part m'exploser la gueule t'as rien fais pour que je t'apprécie, mais au fond tu as un bon fond, sinon tu e nous aurait pas laissé en vie pour lui. Hum, la prochaine fois qu'on se voit, on pourra parler ?" avais-je dit ironiquement pour clore ce que j'avais a dire "



Un jolie sourire apparut sur mon visage, un visage confiant, rassuré. Je ne m'attendis tout de même pas a se qu'il fit, il prit un os et se planta dans sa poitrine. Je fus choqué, mais je ne réagis pas, je devais être trop fatigué. Fate se trouvait a quelques mètre de lui lorsqu'il s'évanouit. Moi aussi ma vision se troublait, il pleuvait assaut, la mer était très agité, et e ciel était déchré d'éclaire, cela fait bien une demi-heure que l'orage avait débuté. Je m'approchais, tremblante de lui et arrivé devant lui je me laissais tomber sur les genoux, j'étais couverte de sang, ma respiration était très rapide et mon coeur, lui, batait de moins en moins vite. Je le regarda quelques secondes, des secondes qui me parurent interminables. je le regardait redevenir ce qu'il était, il avait les yeux fermé, et une fois de nouveau lui met, je souris. Il était propre , pas du tout tacher de sang, enfin il commençait de l'être, mais de mon sang car j'étais penché sur lui ma main droite sur son front. j'aurais aimé rester comme ça jusqu'à son réveil, mais je n'en pouvait plus, j'était crevée, j'était en manque de sang, de sucre. Finalement, incapable de me soutenir, mon corps s'étala, sur celui de Takayuki, que je bordais, et mon sang, enfin le sang qu'il me restais, se déversa sur lui e moi, je tombais dans les pomme, puis petit à petit perdait conscience pour ne plus rien entendre et...

.............................................♠................................................

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 21
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]   Sam 1 Oct - 17:12

"Tu n'as pas encore compris...C'EST MOI DIEU CONNASSE!!!ET QUAND TU ME DIS QUE J'AI UNE DRÔLE VISION DE L'AMOUR TU TE TROMPES! C'EST PAS DE
L'AMOUR!C'EST DE LA HAINE!ET CETTE HAINE C'EST TOUT CE QU'IL ME RESTE!"
me hurlait-il.

Il se prétendait Dieu? Il était loin de l'être... Très loin. Les Dieux n'avaient pas de sentiments et ne connaissaient pas le mot faiblesse, lui semblait être en proie aux deux. Je n'avais jamais prétendu être Dieu car être Dieu, ce n'était pas seulement être fort, être immortel ou encore des choses extrêmement rares de ce genre. C'était faire preuve d'intelligence, de stratégie, d'assez de jugeote pour ne pas montrer ses points faibles si quand bien même on en avait, savoir gouverner, régner, prendre des décisions et les faire respecter sans utiliser la force, se montrer puissant et digne de provoquer la peur sans pour autant terroriser ses sujets. Être Dieu c'était quelque chose d'impossible, quelque chose qui n'était pas humain. Car toutes ces choses étaient des éléments auxquels un humain ne saurait se montrer capable de suivre. Le vice était humain. L'erreur aussi. Mais ce n'était pas quelque chose digne d'un Dieu. Telle était la preuve qu'il ne l'était pas. Que je ne l'étais. Et que personne sur cette Terre ne l'était.

Il s'était relevé et alors que jem'apprêtais à parler, me frappa et me transperça le ventre de sonépée. N'ayant pas le temps de réagir ni le réflexe de bloquer l'attaque, je fus embrochée au sol en quelques secondes. Il m'avaitalors lancé un discours :

"Tu vois quand tu m'as cloué au sol... Je n'aurais pas pu me lever si j'avais été humain... Si j'avais pu ressentir la douleur... Malheureusement pour toi ce n'est le cas ni pour l'un ni pour l'autre. Oh il y a bien un moyen de me vaincre mais moi-même je ne le connais pas... Alors Mademoiselle Fate de Huckmuche... On a pas envie de me tuer par hasard?"

Par la suite, il s'était dirigé vers Mayuu et lui avait arraché d'un coup net et précis une côte, lui faisant pousser un cri de douleur, se redirigea lentement vers moi et
planta l'os violemment dans mon entre-jambes... Je serrais les dents. Il était clair que c'était loin d'être agréable... Il avait ensuite écrasé ma cigarette à terre et m'avait ironiquement lancé un slogan contre le tabagisme avant de me relever et de réutiliser cette fameuse technique du hérisson... Je fus transpercée à de multiples reprises et endroits, accentuant ainsi mes blessures. Malgré la douleur que je ressentais, un large sourire se dessina sur mon visage, un sourire sadique, ou plutôt masochiste dans ce cas présent. Mélange de moquerie et de plaisir. Encore dans ses bras, tête contre son épaule, je commençais :

"Oh oui... Oh oui que je rêve de te tuer... Ne prétends pas être ce que tu n'es pas. C'est là un affront à tout ce qui régit ce monde que tu rédiges par tes
paroles. Tu sais... Ne pas ressentir la douleur ne veut pas dire que l'on n'est pas humain... Et le fait de ne pas être humain ne prouve pas que tu es Dieu... Car personne sur cette plage, que dis-je ! Personne au monde n'est Dieu. Car la divinité est quelque chose qui n'est pas à la portée d'un être vivant... Nous sommes tout deux différents des humains. Mais cela ne nous permet pas de nous prétendre Dieu. Tu es un effronté. Un insolent. Tu es juste une créature comme une autre, issue encore d'un des vices des humains, et parce que tu es différent et que cette originalité te donne des capacités que les autres n'ont pas, tu te crois Dieu. En fait, tu les mets juste en valeur parce que tu ne vaux rien... Je ne me suis jamais prétendue Dieu... Je ne lui arrive pas à la cheville... Je suis juste une chose... Une créature différente. Je ne dépasse pas les humains. Je les surpasse... Cependant, il y a des choses que je ne possède pas d'eux et c'est ce qui me rend faible... Je n'ai rien de fantastique ou d'incroyable. J'ai juste hérité de quelque chose que des millions de personnes ont désirée posséder au moins une fois dans leur vie... Je suis l'incarnation du vice humain... Le tout à travers une machine. Je suis là pour apprendre des humains. Pour leur faire payer tout leur méfait, pour leur montrer ce qu'ils valent... Je suis là pour punir via mon propre jugement. Pour
rétablir l'équilibre de ce monde. Car je suis une justicière à ma façon. J'ai pris la vie de cette femme qui m'abrite, mais cette fille a de quoi être fière... Car son corps servi à abriter quelqu'un que peu de gens connaissent et son sacrifice non-voulu n'aura pas été inutile... Je suis Fate de Hückebein. Et personne ne m'arrêtera... Ni sur cette terre, ni sur aucune autre... Quant à toi, j'ai hâte de voir où te mèneront toutes tes investigations..."


Ce fut à ces mots que Fate s'écroula violemment à terre... Sur le dos, toujours cette côte plantée dans le bas ventre et couverte de plaies béantes. Certaines réactions montraient leur régénération, mais dans l'ensemble, il était clair que Fate n’était pas en mesure de combattre... Dieu sait que si elle l'avait voulu, cela aurait fait bien longtemps qu'elle serait passé au niveau supérieure et aurait réduit en pièces cet insolent. Mais à quoi bon jouer, il ne méritait pas de périr de ma main. Alors il me suffisait d'attendre. Par la suite, passa un long moment durant laquelle il y eut une discussion entre Mayuu et Tamayuki... Je n'y prêtais pas attention bien que Fate, à l'intérieur, encore à semi-réveillée, écoutait tout au détail près. Ils parlaient de Takayuki, de son passé, de leur rencontre, je sentais que Fate se sentait particulièrement seule intérieurement... Elle semblait se dire qu'elle ne connaissait rien de lui et qu'elle avait prétendu pouvoir l'aimer. Cependant, elle avait également remarqué l'affection que Mayuu avait pour lui et qui ressemblait un peu trop à de l'amour à son goût... Bien gamine... Fait croître ta jalousie et dans quelques temps, nous risquons de nous amuser. Dans mon semi-sommeil, j'arrachais la côte planté dans mon corps. Cette conversation était pathétique. Fate était pathétique. Ils étaient pathétiques... Tous pitoyables... A la suite de ces paroles, Tamayuki semblait s'adoucir et redevenir celui qu'il était avant : Takayuki. Mais en même temps, il s'était approché... Je le regardais, un œil menaçant ouvert, puis le vis saisir un os qu'il planta violemment dans ma poitrine... Je ne ressentis pas de douleur... Mais compris qu'il avait tenté de me faire sortir de ce corps pour laisser l'autre Fate revenir... Ce genre de chose ne valait rien... Et cela n'eut aucun effet sur moi. Cependant, je savais que par la suite Fate risquait d'avoir une longue conversation avec ces deux minables... Ce n'était pas de mon ressort, je jugeais m'être bien amusée aujourd'hui et choisit de me laisser aller... Retournant dans son corps et la laissant redevenir ce qu'elle était...

J'ouvre les yeux... Le ciel... Gris. Les gouttes de pluie qui ruissèlent sur mon corps et mon visage... La mer en face... Le sang sur mon corps... Je me redresse lentement... Et vois devant moi deux corps allongées l'un sur l'autre... Le premier, celui de Takayuki, évanoui, en parfait état, pas de blessures, vêtements en bonne état, mais il était couvert de sang... Oui... Il s'agissait du sang de la deuxième personne allongée sur lui : Mayuu... En sang, couverte de plaies béantes, de blessures, griffures et autres choses résultant de notre combat. Alors ce n'était pas un cauchemar... Tout ceci est réellement arrivé... Je remarque alors l'os planté dans ma poitrine que je retire d'un coup sec. Pas de douleur. C'est bien ce que je pensais. C'était juste pour la faire sortir... Au final, elle s'est repliée toute seule, ce n'est pas plus mal... Je me relève. Lentement... Mais cheveux sont trempées plus d’hémoglobines que d'eau... Mes vêtements déchirées... Je ne porte plus ma robe de départ. Mais une armure Divider, dont tout le bas a été complètement déchiré, je n'ai plus de manches, plus de protection arrière, mon haut lui aussi était en mauvais état. Bref, j'étais quasiment nue sur cette plage, couverte de sang... Le mien. De blessures, de plaies qui e régénéraient cependant petit à petit, cheveux au vent, trempés, plus d'hémoglobines que d'eau... Regard triste. Je marchais vers eux... Tenant à peine sur mes jambes, tremblante et haletante... Quand j'arrivais enfin à leur chevet, je les regardais... Takayuki était couvert de sang, celui de Mayuu, mais n'était pas blessé, quand à cette dernière, cela se voyait qu'elle était aux portes de la mort et qu'elle avait besoin d'aide... D'un geste du pied, je repoussais Mayuu, la renversant sur le dos à côté de Takayuki comme on décalais une chose dégoutante que l'on ne souhaitait toucher de sa main... Je ne l'avais pas fait parce qu'elle salissait Takayuki... Mais cela me dérangeait... Mayuu... Je savais qu'elle était amoureuse de lui ou du moins qu'elle lui dédiait à sentiment fort. Et tout cela me dérangeait... J'étais jalouse d'elle... Mayuu avait absolument tout pour réussir sa vie avec lui comme avec n'importe qui d'autre... Elle avait le physique, malgré son mauvais caractère une certaine gentillesse avec ceux qu'elle appréciait et surtout une situation, bien qu'assez particulière, stable... Je n'avais rien. Elle avait presque tout. De plus, que penserait Takayuki en se réveillant?... Se souviendrait-il de tout? Si oui, alors quelle image aurait-il de moi? Je l'avais blessé et lui avais montré cette face de moi ue je souhaitais que personne ne découvre... Si non, je savais que Mayuu lui raconterait tout en insistant bien sur les détails peu flatteurs me concernant... J'étais passé pour une folle dangereuse et imprévisible... C'était cette image qu'il garderait de nos retrouvailles... Je venais encore inconsciemment de foutre tout mes espoirs en l'air... C'était foutu pour moi. Car il était clair que j'aimais Takayuki, je n'étais pas du genre à m'enticher ainsi des gens si rapidement pourtant, mais bizarrement il m'avait déjà beaucoup plu à notre rencontre, sa gentillesse, sa douceur, dès le début il m'avait apporté son aide et Dieu que j'avais besoin de compagnie... Mais voilà... Je n'avais plus aucune chance... Je regardais Mayuu. J'aurais pu l'aider... Mais à quoi bon?... Je la haïssais... Je l'enviais... Elle m'avait toujours rabaissé... Aujourd'hui cela continuait... Je ne demandais qu'une chose : la voir mourir. Car chaque fois qu'elle passait et que je la croisais... Elle foirait toujours tout... Elle bousillait ma vie... Elle me tuait à petit feu... Elle était encore une de ces personnes responsables de ma plongée vers ce fond, cet abîme qu'était le désespoir... Une de celles qui vous trainait dans la boue alors que vous y êtes déjà... Je la hais... Je la déteste... Un jour viendra où je la tuerais... Ce jour où je n'en pourrais plus... Aujourd'hui, je ne peux l'aider... Je laisserai d'autre personne s'en charger. Je refuse de la toucher...

Je tombais violemment à genoux au côté gauche et inoccupé de Takayuki. Je le regardais. Ses yeux fermés en toute sérénité... Son visage... Il dormait. Quelle chance il avait de ne pas vivre cette scène... Quant au mien... Il était fermé... Mes yeux exprimaient un profond désespoir entre celui d'avoir perdu face à Mayuu avant même d'avoir débuté la bataille... Et celui de se sentir faible et détestée des autres à cause de ce que j'étais... Car je savais que personne ne voudrait de quelqu'un comme moi et que si je devais vivre avec quelqu'un par la suite, tout se finirait lorsqu'on apprendrait mon secret. Et cela me terrifiait plus que tout... Je passais doucement une main sur sa joue, dans ses cheveux, ne le quittant pas du regard. C'était sans doute ma dernière approche. Je me penchais légèrement, laissant tomber mes cheveux sur son visage. Puis me relevais brusquement... Car à quoi bon m'illusionner de toutes ces idées si tentantes... Alors que je savais que rien ne marcherait...

Je choisissais finalement d'attendre... Attendre son réveil et sa réaction naissante...
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
Takayuki

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 91
Localisation : L'important c'est pas là où je suis mais là où je voudrais être.

Feuille de personnage
Arme(s): Mon ossature
Pouvoir(s): Pouvoirs de la terre
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]   Lun 3 Oct - 18:11

La mort...tu n'y as tout de même as songé Taka? Non je n'ai fait que profiter d'un court instant de tranquilité...c'est si rare de nos jours tu comprends.Oui je suis tout à fait d'accord. Mais toi Tama tu as bien failli nous perdre face à ce monstre. Ce n'est pas un monstre. Enfin pas dans le sens où tu l'entends...elle est juste...un truc comme moi quoi.Et si je paraissais en mauvaise posture c'est uniquement parce que je m'amusais.Tu sais très bien que je peux être infiniment plus fort que ça. Ah raser,humilier,tuer...ça tu sais faire!Mais ce n'est pas ça être fort Tama!Etre fort c'est mental!Pas simplement physique. Et bien moi c'est comme ça que je conçois la force et ce n'est surement pas toi qui m'apprendra quoique ce soit étant donné que tu n'es même pas foutu de rétamer cette femme!D'ailleurs,au sujet de Fate tu as pris une décision? Non.Non? Non,je n'en sais rien.Elle m'a prouvé qu'elle partageait ce corps avec une autre mais cela ne veut rein dire! Elle peut être totalement d'accord avec elle! Dans ce cas ça m'étonnerait qu'elle t'aime à ce point. Tu n'en sais rien!Tu ignores totalement ce qu'est l'amour!...Tu vois?Tu ne trouves rien à répondre j'ai donc raison.Quand il sera l'heure de me réveiller j'aviserais mais je ne décide pas en parler pour le moment.
Oh mais détrompe-toi tu vas te réveiller dans exactement dix secondes...et tu n'auras qu'à penser que tout cela n'est qu'un horrible...

-...cauchemard...

J'ouvre les yeux...lentement mais surement.C'est mieux que rien comme diront certaines personnes.La première chose que je vois c'est une tignasse blonde qui me fait face...Ne pas être blessant je ne sais pas encore si elle ment ou pas. La deuxième chose c'est Mayuu que j'aperçois effondrée au sol. Il était vrai que de nous trois elle était celle qui avait la composition la plus normale donc la moins robuste.Je me relève,titube un peu comme lorsqu'on se relève après s'être trop longtemps assis en tailleur. Je me tourne ensuite vers Mayuu m'occupant de ses blessures du mieux que je le peux.Elle n'avait pas à souffrir pour avoir voulu me faire remonter à la surface de mon esprit. Quant à Fate...il était maintenant venu le temps de trancher.

-Alors tu apprécies Tama?

Ironique mais si elle voulait y répondre libre à elle...

-Il a un petit grain mais je suis sur qu'au fond c'est un gentil garçon.En revanche toi je ne sais trop qu'en penser...

Habile manière d'amener le sujet je sais...ce n'est pas ma faute si je suis si intelligent...

-Il est vrai que tu sais te montrer très gentille...mais tu peux aussi bien devenir une vraie connasse...qu'en penser? Êtes-vous bien deux dans ton corps ou me joues-tu la comédie depuis notre première rencontre?Bonne question.Si bonne que je ne puis y répondre sans que quelqu'un éclaire un peu ma lanterne.

Mayuu devrait s'en tirer c'est pourquoi à présent je me retournai vers elle,essayant de cacher tant bien que mal ma colère...
Revenir en haut Aller en bas
Mayuu Hoshii
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 21
Localisation : assise

Feuille de personnage
Arme(s): deux 9 mm
Pouvoir(s): changer la formes de mes armes, boules d'energie, et pouvoirs spéciale
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]   Ven 7 Oct - 15:35

[ je parle a la troisième personne car mauu est inconsciente mais que j'ai envie de rep]

Elle était là étalé, inconsciente, lorsqu'elle fut violemment poussé a l'écart du corps de Takayuki sur le quels elle venait de s'effondrer pour perdre conscience. Et vu comme elle était partie elle n'allait pas tenir longtemps vivante. Puis Takayuki se réveilla, et soigna Mayuu, mais ces soin ne servait finalement a rien, elle avait besoin de vrai soin, elle perdait trop vite son sang, et elle n'allait pas bien, une vieille cicatrice c'était ouverte, et allait n'allait vraiment pas bien physiquement, mais aussi moralement, elle s'en voulait intérieur intérieurement de ne pas avoir été capable de protéger tala, de l'avoir entraîner dans son histoire a cause d'elle, d'avoir perdue lâchement contre Fate, et de ne pas avoir su raisonner Tamayuki. ET elle n'allait pas se réveiller de son propre gré, tant qu'intérieurement, elle se le pardonnait, elle ne se réveillerait pas toute seule, il lui faudrait de vrai soin. Elle n'entendait pas se que disait Fate, se que disait Taka, elle n'avait conscience de rien ni même du regard colérique posé sur elle de Takayuki. Il ne semblait, aucun soit il avoir conscience de l'état de Mayuu, contrairement a Fate, et a Taka elle était avant-tout une personne normalement constitué. Le pluie était battante, il y avait du vent, le corps de Mayuu était glacé, et très blanc, elle n'en avait pas conscience mais elle avait froid, elle était aussi très fatigué... mais les deux personne devant elle ne semblait rien vouloir faire, d'ailleurs, elle l'aurait compris si elle avait été consciente, après tout tous était de sa faute.

[ voilà]

.............................................♠................................................

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 21
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]   Dim 9 Oct - 0:21

"... Cauchemar..."

Il se réveille... Lentement. Ouvre les yeux. Se redresse... Son doux visage s'anime et son regard se pose sur moi... Mais celui-ci n'a rien de tendre, ni de compatissant et encore moins de doux... Ce regard est un mélange de mépris, de colère et d'incertitude... Que faire face à cette sévère expression?... Je me contente d'esquisser un maigre sourire, pas un de ces sourires qui montraient votre grand bonheur, juste un petit pour exprimer le soulagement que je ressentais en le voyant se réveiller et lâche un timide :

"Tout va bien?"

Pas de réponse. Mais cela ne semble pas l'intéresser. Son œil est attiré par autre chose. Mayuu. Il se lève, titubant légèrement de son état physique assez faible du moment, et s'agenouille auprès de la jeune fille en essayant de la soigner. Sur le moment, j'étais assez jalouse. En me voyant, il n'avait absolument pas bouger d'un poil malgré mon état physique et le fait que je sois couverte de sang, de cicatrices, de sueurs et affichait un air totalement désespéré. Soit, j'avais une capacité de régénération assez particulière, mais après une telle bataille, cela risquait de me prendre plusieurs jours, je n'étais pas aussi rapide que mon alter ego et de plus, il n'était pas censé avoir connaissance de ce don que je possédais... Alors que devant Mayuu, il s'était précipité. Je commençais à comprendre. Ou tout simplement à me faire des idées... Soit, elle était en bien moins bon état que moi. Mais même un "Ca va?" de sa part m'aurait suffi. Mais je n'avais rien eu... Rien eu d'autre que ce regard haineux qui me jugeait responsable de tout cela... Alors qu'il la soignait, il me demande d'un ton ironique si j'avais apprécié Tamayuki... Je ne sus quoi dire et gardais le silence quelques instants. D'une petite voix, je finis par répondre :

"Disons qu'apprécier n'est pas le mot que j'aurais choisi..."

Ce ton, méchant, moqueur, plein d'ironie ne me rassurait pas vraiment... Il avait tout vu. Il savait tout de moi. J'étais fichu. Je le dégoûtais... Il enchaîna ensuite :

"Il a un petit grain mais je suis sur qu'au fond c'est un gentil garçon.En revanche toi je ne sais trop qu'en penser..."

C'en est trop... J'en ai assez de passer pour la méchante. Je me suis peut-être disputer avec Mayuu... Mais elle est aussi responsable que moi! Et je n'ai jamais voulu déclencher un telle bataille! C'est elle! A l'intérieur de moi qui guide tout! Dans le seul but de pouvoir se "l'envoyer" comme elle disait. Et moi dans tout ça? Etais-je censé prendre en pleine face toutes les reproches qu'on devait lui reprocher?! Non! Je ne souhaitais pas endurer ses méfaits ainsi toute ma vie! Tamayuki? Au fond il le trouvait être un bon garçon malgré ce qu'il avait fait? C'était peut-être vrai! Mais il avait fait autant de dégâts que mon alter ego et moi! Alors pourquoi avait-il droit à sa chance?! Ces paroles m'avaient profondément blessées... Je baissais la tête. Une larme coulait sur ma joue. Pourquoi tant de méchancetés? Ces propos n'avaient rien d'insultant dans leurs mots... Mais replacés dans cette situation et dans mon esprit meurtri, Dieu sait qu'il représentait bien plus. Je relevas violemment la tête et hurlais d'un ton plein de désespoir qui ne demandait qu'à être pardonné.

"Takayuki! Je te jure que je ne suis pas responsable de tout ce carnage! Oui je lui ai laissé le champ libre afin de stopper Tamayuki! Mais je n'ai jamais voulu vous faire de mal! Crois moi je t'en prie! Pourquoi aurais-je voulu te faire de mal puisque après tout je t'..."

Je ne finis pas ma phrase... Je compris que j'avais failli avouer mes sentiments. Mais que c'était idiot. Car quand bien même je l'aurais dit, comment aurait-il réagi? Moquerie? Méchanceté? Mais sûrement pas bien accueilli. Il doutait de moi et de ce que j'étais... Et moi je m'illusionnais... Une forte douleur me prit à la poitrine, et tenant mon corps au niveau du corps, je baissais les yeux. J'étais maintenant en larmes. Désespérée. Une soudaine envie de vomir... Un mal de ventre, de crâne... Et une décision : Je ne finirais pas cette phrase... Il continua.

"Il est vrai que tu sais te montrer très gentille...mais tu peux aussi bien devenir une vraie connasse...qu'en penser? Êtes-vous bien deux dans ton corps ou me joues-tu la comédie depuis notre première rencontre?Bonne question.Si bonne que je ne puis y répondre sans que quelqu'un éclaire un peu ma lanterne."

... J'ai compris. Ca y est j'ai compris. Il dit que je peux être gentille. Mais que je peux être une véritable garce... Une "connasse" comme il disait... Il hésitait... Se demandant si je disais bien la vérité et que j'étais sous le joug de mon alter ego ou si je joue la comédie et que je partage ses idées. Il doute... Il ne me fait pas confiance. Ca y est il me hait... Une boule dans ma gorge se forme. Elle grossit, grossit... Je me sens trembler, mal respirer... Je stresse. J'ai mal. J'ai peur. Il me déteste. C'est fichu, foutu, maintenant. Il n'y aura rien, nada, néant, rien entre nous. Je n'ai lus rien à espérer... Ni de la pitié, ni du soutien, ni de la compassion, ni de l'amitié et encore moins de l'a... N'en parle pas. Tu te fais du mal Fate... Tout ce à quoi j'aurais droit maintenant c'est de la haine n'est-ce pas hin? Dans ce cas... Qu'est-ce que je fais encore là?...
Je me relève, lentement, trébuche un peu, tremblant sur mes deux jambes, tenant à peine debout. Je le regarde, me place devant lui et baisse finalement les yeux, pleins de désespoir. Une petite voix retentit :

"C'est bon. J'ai compris. Tu ne me crois pas. Alors je ne vis pas essayer de te faire changer d'avis... Oui je suis n monstre. Oui je suis horrible... Mais je n'ai jamais voulu vous faire de mal... J'ai été bête de me faire des idées et d'en attendre peut-être un peu trop de toi... Occupe toi bien de Mayuu... Moi je vais partir loin. De façon à ne plus jamais vous dérangez. On n'entendra plus parler de moi. Je te souhaite bonne chance avec elle. Elle mérite sûrement plus d'affection après tout... Merci encore pour ton aide et adieu... Sache juste qu'en te retrouvant cinq ans après notre première rencontre, je n'ai jamais voulu en arriver là..."

Je me retournais, faisais quelques pas, titubant et partais pour de bon, longeant la plage, vers l'horizon. Trainant un peu du pied, main à la poitrine pur stopper cette blessure plus sentimentale que physique, lentement... Je ne sentais plus ma tête, ni mon corps, ni même mon cœur, ni même quelque chose d'ailleurs... Il y avait cette boule qui grossissait encore... Ces larmes qui coulaient toujours... Et cette envie de vomir et de hurler toujours persistante. Dix mètres. Vingt mètres. Trente mètres. Quarante mètres. Cinquante mètres. Là, je trébuche et tombe violemment à terre. Allongée, je ne sais plus quoi faire... Je sers le poing, me relève brusquement et me mets à courir. Vite. Loin. Vers l'horizon encore, sans but précis. Je cours pendant un temps qui me parait être une éternité, une distance qui me parait être immense... Et tout coup, je retombe à nouveau, face contre terre. Je ne le vois plus. Je suppose du moins qu'il ne me voit donc pas non plus... Je reste là. Une minute. Dix minutes. Cette nausée s'amplifie et je vomis finalement sur le côté, me vidant complètement. Je suis pitoyable, à terre, en haillons, couverte de sang, de pleurs, d'eau et de vomis... Je ne vaux rien. Personne ne m'aime. Personne ne veut de moi, même pas en tant qu'amie... Même Takayuki qui partage son corps avec un autre et qui est donc dans une situation similaire à la mienne ne veut pas de moi... Je l'aimais... Autant l'avouer je l'aimais. Et je l'aime toujours. Depuis le premier jour il avait su me plaire et m'aider, je m'étais senti mieux en sa présence... Moins folle... Moins seule... Moins immonde... J'ai tant espéré de lui... Beaucoup trop sûrement... Mais c'était mort... Il allait sûrement rester avec celle auprès de laquelle il était au chevet. Les seuls mots que je parviens à échapper sont simples :

"Je veux... Mourir..."

Mourir? Était-ce trop demander face à une telle situation? Je n'avais plus rien... Alors à quoi bon? Ma tête se tourne et j'aperçois la mer... Immense. Magnifique. Grande. Je sens l'eau arriver jusqu'à moi et soudain je réfléchis... Je ne peux mourir ni par armes, ni par médicaments alors... Cette mer était-elle la solution?... Oui... C'est ça... Je vais me laisser happer par la seule chose qui pourrait encore bien vouloir de moi dans ce monde : la nature. D'un geste simple, je défais mes chaussures, arrache ce qu'il reste de mes vêtements et entre timidement dans l'eau. Les pieds, les jambes, la taille, la poitrine... Le temps est venu... Encore quelques pas. Le visage... Je nage un peu une centaine de mètres... Ca y est je n'ai plus pied... Il doit bien y avoir six mètres de fond... Je n'ai plus qu'à me laisser aller... Doucement je m'arrête... Ferme les yeux... Et me laisse lentement couler...

[Alors selon votre réponse, ce post sera soit l'avant-dernier (si vous plantez Fate j'en ferais un dernier pour conclure) ou soit un parmi les autres~ Précisons que ce rp a été écrit sur fond d'Hurricane de 30 Seconds to Mars et de Deep sea de Nana Mizuki ça a son importance x]]


Dernière édition par Fate Testarossa le Dim 9 Oct - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
Takayuki

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 91
Localisation : L'important c'est pas là où je suis mais là où je voudrais être.

Feuille de personnage
Arme(s): Mon ossature
Pouvoir(s): Pouvoirs de la terre
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]   Dim 9 Oct - 17:10

"C'est bon. J'ai compris. Tu ne me crois pas. Alors je ne vis pas essayer de te faire changer d'avis... Oui je suis n monstre. Oui je suis horrible... Mais je n'ai jamais voulu vous faire de mal... J'ai été bête de me faire des idées et d'en attendre peut-être un peu trop de toi... Occupe toi bien de Mayuu... Moi je vais partir loin. De façon à ne plus jamais vous dérangez. On n'entendra plus parler de moi. Je te souhaite bonne chance avec elle. Elle mérite sûrement plus d'affection après tout... Merci encore pour ton aide et adieu... Sache juste qu'en te retrouvant cinq ans après notre première rencontre, je n'ai jamais voulu en arriver là..."

Elle était donc sincère?Je jetai un dernier coup d'oeil à Mayuu dont le corps était atrocement abîmé...Comment Fate aurait-elle pu faire preuve d'une telle cruauté?*Tu la crois? Après tout ce qu'elle t'as fait?!* Ce que tu ne me dis pas mon cher Tama...c'est que c'est toi qui manigance tout ça depuis le début...De plus Fate aussi m'a paru mal en point...Je me retournai mais il n'y avait plus rien...seulement des traces de pas accompagnées de sang.*Zut alors Mayuu est aux portes de la mort et Fate t'as lâché...quelles sottes hein?*Si j'avais pu le faire taire en me transperçant je l'aurais fait mais avec quoi?
C'est le sang qui m'incita à agir,celui qu'elle avait laissé derrière elle...

-FAAAATE!JE SAIS TOUT!REVIENS!

Pas de réponse...5...5 ans...5 années à attendre...et pourquoi?

-POUR RIEN!!!

Je déployai Rem et Ryuk:

-Rem occupe-toi de Mayuu, Ryuk tu arpentes la plage et veilles à ce qu'une certaine blonde épuisée n'est pas la malchance d'être emportée par le courant.Moi je suis ses traces.

Ryuk était cent fois mieux qu'un maître nageur pour la simple et bonne raison qu'il était cent fois plus rapide.Moi je courais après ses traces qui bien vite quittèrent la plage...Je m'époumonais à appeler son nom tant et si bien qu'à la fin je tombais,épuisé,par terre de fatigue...mon endurance restait donc encore à travailler...De plus le sang avait cessé de tomber je ne savais pourquoi ce qui bien sur ne m'aidait pas à retrouver sa trace: il se pouvait que je l'ai complètement perdue d'ailleurs.Soudain j'eus une vision...ou du moins ce qui s'en rapprochait le plus: un visage entouré de cheveux dorés qui flottait à la surface de l'eau...
Instinctivement presque attiré par une force inconnue je virai vers la plage...Je posais mon pied sur le sable au moment où ,elle,perdait pied dans l'eau...

-NOOOOOON!!!!

C'est à ce moment-là que Ryuk me passa devant et plongea pour ressortir de l'eau,quelques instants plus tard,une Fate au visage désespéré...Je courus vers eux et pris Fate dans mes bras...

-Ne me refais plus jamais ça.Je suis peut-être maldroit pour exprimer mon ... pour m'exprimer. Mais je tiens tout de même beaucoup à toi.Alors arrêtes tes bêtises et excuse-moi...

Rem me faisait un signe pour me montrer que Mayuu allait bien...parfait.Voyant que Fate était à moitié en état de choc Ryuk désira l'emmener auprès de Rem elle aussi. Je n'eus le temps que de lui murmurer un pitoyable "désolé" et elle partit avec lui.
Soulagé,je me laissais tomber dans le sable...

-J'ai gagné...et toi Tama, tu as PERDU!T'as pas réussi à me gâcher la vie mon pote!Haha!Erreur...retente ta malchance! Les deux femmes à qui je tiens le plus au monde sont saines et sauves...T'as tout loupé!Haha!

[voilà^^maintenant vous faites ce que vous voulez^^]

Revenir en haut Aller en bas
Mayuu Hoshii
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 21
Localisation : assise

Feuille de personnage
Arme(s): deux 9 mm
Pouvoir(s): changer la formes de mes armes, boules d'energie, et pouvoirs spéciale
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]   Jeu 13 Oct - 17:04

[ je parle toujours a la troisième personne ]

Mayuu avait été déplacé, mais elel était aussi tombé dans un comas profond, les soins d'un sac d'os ne pouvait rien a son état, intérieurement sans vraiment en avoir conscience elle savait se qui allait se passer, fata et taka se réconcilieraient et finirais probablement l'un dans les bras de l'autre, et Fate l'embrasserait et il tomberait probablement sous on irrésistible faux charmes... bref, Mayuu serait abandonné là, Mayuu ne le savait pas mais pour l'instant elle n'avait pas tord, enfin complètement raison, mais il y avait quelque chose qu'elle ne pouvait pas savoir, Taka pensait que cette fille aux cheveux rouge allongés sur le sable allait bin ... pourquoi croyait-il ça ? elle était de composition entièrement humaine, et avait hérité de dons magique après sa naissance, elle avait toujours vécu sur terre, et la seule chose qui la retenait de se laisser mourir c'était bel et bien Yakumo, puisque a présent elle avait perdue Takayuki, elle ne le savait certes pas encore, mais c'était fait, et elle se doutait que tout ceci arriverait un jour. Voilà, comment a son révielle elle le décrirais, de connard, d'irresponsable, d'un type qui prends tout a la légère, qui préfère s'occuper du'n e folle dingue plutôt que d'emmené aux urgences une fille de composition normale. et qu'il ne fallait plus qu'il lui adresse la parole, et elle finirait par l'oublié comme elle avait oublié Hiroshi et bien d'autres. ce serait peut-etre un peu plus dure, car elle avait l'impression que c'était plus qu'un ami, mais elle n'en était pas sur, elle n'avais jamais aimé personne, et personne ne l'avais jamais ... peut-etre s'illusionnait-elle, vous savez, quand on veux être aimé on cherche n'importe qui qui pourrais nous aimer et on pense l'aimer alors que ce ne sont que des mensonges mais elle se rendrait assez vite compte a son réveil qu'il n'en valait pas la peine, et qu'il ne valait d’ailleurs rien. Voilà comment une jolie petite histoire allait se terminer, une histoire qui aurait pu aller loin, mais qui s’arrêterait au réveille de Mayuu, si jamais elle décidais de se réveillé et qu'elle avait les soins nécessaires, en gros autre chose qu'un pauv' sac d'os.
En parlant de soin, Mayuu, qui jusque là allait a peu près bien, se mit a trembler de plus en plus, elle était devenue transparente presque, et elle commençait d'avoir du mal a respirer, comme si elle n'avait plus assez de force pour que ces poumons s'activent, son coeur battait de moins en moins vite, lui aussi on aurait dit qu'il n'y avait plus assez de puissance pour le faire fonctionner... voilà comment aa cause de la connerie d'un garçon amoureux, et d'une blonde ainsi que d'un sac d'os un petite fille en manque d'affection allait bientôt sombré a moins de courir pour l'emmener a l’hôpital le plus proche en soin intensif, enfin si elle meurt elle mourra sur un plage sous la pluie se sera classe non ?

.............................................♠................................................

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 21
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]   Sam 22 Oct - 12:30

[J'en viendrais à la narration à la 3ème personne pour exprimer son état second de conscience~]
La lumière... Puis l'obscurité... Ca y est, je coule. Et la lumière du ciel, bien qu'assombri par la plie, disparait peu à peu à mes yeux... Je ne vais pas tarder à toucher le fond, dans tout les sens du terme... Mais... Qu'est-ce? Voilà qu'une ombre vient d'entrer dans l'eau... Elle ma cache la vue au ciel et se dirige vers... Moi?... Qu'est-ce que ça peut bien être?... C'est sombre, grand, imposant... Serais-ce ce que tout le monde symbolise comme la mort?... Suis-je donc en train de mourir? Ou est-ce juste autre chose?... Je sens alors quelque chose m'attraper... C'est elle... C'est cette chose qui tente de me saisir comme elle peut... Je la reconnais... Il s'agit d'un des amis de Takayuki, un de ceux qui m'avait aidé... Ryuk je crois... Mais alors?... Je ne meurs pas?... Je ne mourrais pas... Ainsi même la nature ne veut pas de moi? Encore difficile à croire, j'effraie décidément tout le monde. Je comprends alors que cette créature me remonte rapidement à la surface et me dépose à côte de... Takayuki...

"Ne me refais plus jamais ça. Je suis peut-être maladroit pour exprimer mon... Pour m'exprimer. Mais je tiens tout de même beaucoup à toi. Alors arrêtes tes bêtises et excuse-moi..."

Ces paroles ne parvinrent pas à Fate... Car ce n'était pas quelqu'un en bon état moral que Takayuki tenait dans ses bras, c'était juste le corps d'une femme désespérée qui cherchait à tout oublier, à s'éclipser, à s'endormir et à pouvoir se réveiller quand toutes ces choses qui l'horrifiait seraient parties... Dieu savait pourtant que ces quelques paroles qu'il lui avait adressé aurait pu l'aider à se dire que tout le monde sur cette terre ne la haïssait pas comme elle le pensait... Mais elle resterait dans l'ignorance de celle-ci... Comme toujours, elle passerait encore à côté d'un élément qui aurait pu changer sa vie... Son visage était blême, sans aucun sentiment, juste une tristesse qui ainsi exprimer paraissait presque naturelle... Ses grands yeux bruns étaient également dénudés d'expression, quelle qu'elle soit... La tête basculée en arrière, elle regardait le ciel d'un air indifférent... Pas de sourire. Juste u rictus triste. Son corps blessé ne semblait pas faire un quelconque effort pour se rétablir ou se régénérer... Ses bras et ses jambes pendaient au sol et ses cheveux trempés retombaient pitoyablement sur son visage... Oui, Fate faisait peur... Elle avait un air totalement désespéré, comme si son corps était vide, inhabité, quitté par sa propre âme... Elle fut conduite auprès d'une autre créature, aux côtés de Mayuu, et ce ne fut que la qu'elle sortit de cette état quasi-second qu'était le sien. En voyant le corps allongé de la jeune fille, cette fille qui la haïssait, qu'elle s'était juré d'aider et qu'elle haïssait finalement elle aussi... Elle était en train de mourir... Cela se voyait... Tout à coup, le corps de Fate fut pris d'une violente pulsion qui l'obligea à se soulever. Elle se redressa, son regard reprenait de l'ardeur, mais on y voyait qu'une chose : de la haine... Mêlée d'une étrange tristesse. D'un geste brusque et rapide, elle saisit Mayuu par le col et lâcha cette phrase tout en la secouant :

"JE T'INTERDIS DE MOURIR! TU NE MÉRITES PAS CETTE MORT! TU N'AS PAS LE DROIT DE MOURIR! PAS ICI! PAS DANS CES CONDITIONS!"

Elle se retourna vers Rem et hurla :

"IL FAUT L'EMMENER A L’HÔPITAL! ET VITE!"

Ces propos étaient totalement contradictoires à sa pensée... Elle qui souhaitait la mort de Mayuu le lui interdisait là... Dieu sait ce qui passa par la tête de Fate à ce moment là... Elle relâcha la jeune fille en la laissant retomber au sol et fit quelques pas vers la falaise à l'arrière de la plage... Elle tremblait de tout ses membres... Et tenait à peine debout. Elle se tenait la tête comme pour stopper une douleur extrême... Ses nerfs lâchaient. Elle était en train de perdre la tête... Comme si tout ses sentiments qu'elle avait gardé pour elle durant les années qui avaient suivi la destruction de la Maho ressortaient en ce jour. Elle poussa finalement un cri et lança une décharge d'énergie contre le mur naturel de pierre avec une force inouïe, envoyant ainsi un gros morceau de la roche voler en éclats. Elle respirait difficilement, était essoufflée et recracha violemment une gorgée de sang sur le côté. Elle se mit à hurler :

"SAURAIT-ON M'EXPLIQUER A QUOI RIME UNE EXISTENCE QUAND ELLE EST AINSI?! SAURAIT-ON M'EXPLIQUER POURQUOI Y A T-IL DES PERSONNES COMME MOI ANTIPATHIQUES AUX AUTRES?!"

Elle enchainait décharge sur décharge, coup sur coup, se défoulait comme une dingue jusqu'à faire écrouler cette imposante falaise... Elle tomba à genoux... Elle se redressa finalement et leva la tête, semblant s'adresser au ciel.
"MAIS BORDEL! QUE QUELQU'UN M'EXPLIQUE CE QUE J'AI FAIT?!"
Ces cris, ces demandes, ces questions... C'étaient celles d'une femme triste aux bords de la dépression... Car si elle hurlait et se défoulait ainsi, c'était pour tout ce qu'elle ne s'était pas avoué... Elle se haïssait. Elle ne comprenait pas pourquoi toutes les relations qu'elle construisait s'écroulaient les unes après les autres sans jamais aboutir à quoi que ce soit... Ses anciennes amies étaient mortes. Elle n'avait pas de nouvelles d'Edward, ni de ses enfants, ni de sa famille... Elle avait passé cinq ans sans la moindre vie sociale... Sas jamais voir personne... Elle n'avait aucun loisir ne s'amusait plus, vivait dans la peur du lendemain toujours et encore... Après cinq ans, elle avait retrouvé Yakumo et avait espéré pouvoir enfin devenir son amie puisqu'elle l'appréciait énormément... Mais voilà, cela avait encore tourné au vinaigre et il la détestait désormais... Aujourd'hui, elle avait revu Mayuu, qui la détestait toujours autant sans surprises, mais aussi Takayuki... Elle avait espéré le revoir durant ces cinq années et aujourd'hui, elle espérait vraiment pouvoir engager une vraie relation avec lui. Elle le considérait déjà comme un ami et bizarrement... Elle avait toujours espéré un petit peu plus... Mais aujourd'hui, elle avait eu la preuve qu'il la détestait lui aussi et savait désormais que c'était fichu et pour une amitié et pour... Une autre chose. Cela l’attristait énormément. Depuis que l'Eclipse s'était emparé de son corps, plus personnes n'avaient voulu la fréquenter de quelque façon que ce soit... Horrible sentiment qu'était pour elle la solitude... Elle se releva... Mais ses jambes se dérobèrent et elle retomba pitoyablement sur le côté... Recroquevillée, elle tremblait encore et pleurait à nouveau à chaudes larmes... Vidée de son énergie, sa régénération ne semblait toujours pas vouloir s'activer, comme si son alter ego avait décidé de la laisser tomber sur ce coup précis... Tout ce qu'elle réussit encore à laisser échapper se concentrait en ces quelques mots :

"J'en ai assez d'être toujours seule..."

[Court et pas très intéressant, désolée, j'avais pas beaucoup d'idées ^^']
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
Takayuki

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 91
Localisation : L'important c'est pas là où je suis mais là où je voudrais être.

Feuille de personnage
Arme(s): Mon ossature
Pouvoir(s): Pouvoirs de la terre
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]   Dim 23 Oct - 11:19

"J'en ai assez d'être toujours seule..."

Elle se foutait vraiment de moi ou quoi?D'abord mayuu qui n'était toujours pas décidée à se relever et qui me piquerait surement une crise de jalousie une fois remise sur pieds puis Fate qui faisait son mélodrame.Rah putain!

-Bon.Je vais être clair,concis tout ce que vous voulez mais avant de parler j'ai besoin de votre attention...

Je replaçai un os de Mayuu pour la soigner autant que la réveiller et une fois que ce fut fait je pris la parole.

-Entre vous deux c'est pas la joie je pense qu'on s'en est tous rendus compte. Mais avez-vous une idée de ce que vous me faites subir?Ok vous aussi vous prenez...mais entre la gosse jalouse de la blonde qui fait son mélodrame...et la blonde qui fait son mélodrame essayant de se suicider et balançant des paroles gnangnan à chaque seconde je réagis comment?!Oui je suis un salopard ou tout ce que vous voudrez! Mais le choix ne m'appartient pas!En plus vous êtes sourdes!Mayuu je te suis néanmoins reconnaissant de tes paroles envers Tama et Fate de l'estime ouy des sentiments que tu me portes.Voilà.J'ai fini.Maintenant let's go to the hospital!

Rem prit Mayuu sur ses épaules et Ryuk s'occupa de Fate.Moi je restai assis un petit moment à réfléchir...Avais-je bien fait d'être franc avec elles? De leur dire ce que je pensais?Peut-être allaient-elles me rejeter parce que je les avais vexées?*Et alors?T'as fait ce qu'il fallait faire Taka!Si jamais elles te font du mal aussi psychologiquement que physiquement je me ferais une joie de les tuer ne t'inquiètes pas.*
Le problème n'est pas là et je le sais trèe bien.Le problème est que je risque les deux seules amies que j'ai.J'en ai déjà perdue une une fois et je sais combien ça fait mal.Bon bref.Je vais les rejoindre.
Une fois que je fus près d'elles en approche de l'hopital je fus plus rassuré elles tiendraient le coup jusqu'à l'hosto. Mayuu était terriblement mal en poit mais c'était une battante et Fate elle finirait bien par se régénérer non? En attendant qu'elles prennent la parole je jouais avec une petite bague dans ma main...un cadeau de longue date cette bague.Un cadeau qui me rapellait désespérément ô combien j'avais perdu lorsque je m'étais retrouvé seul.Un cadeau qui me faisait mal mais que je ne parvenais pas à jeter au loin...Si jamais les deux me pardonnaient il était décidé que je le détruise pour ne plus garder de mauvais souvenir de mon enfance...
Ah nous étions en vue de l'hôpital...


[je suis désolé c'est court mais si vous l'effacez je vous tue è_é]
Revenir en haut Aller en bas
Mayuu Hoshii
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 21
Localisation : assise

Feuille de personnage
Arme(s): deux 9 mm
Pouvoir(s): changer la formes de mes armes, boules d'energie, et pouvoirs spéciale
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]   Mar 25 Oct - 17:12

Spoiler:
 

Fate ne voulait pas que Mayuu meurs ....... ici ...... maintenant, et cette con la secouait, ce qui fit cracher une grosse quantité de sang a la gueule de Fate (désolé j'ai pas pu m'en empêché), puis elle fut reposé, continuant de se vider de son sang, de suffoquer, d’ailleurs son rythmes cardiaques ne faisait que s'aggraver, et ses capacité respiratoires mais qu'est-ce qu'il foutait ?

Ce type était malade tout de même, il venait de replacer la cote qu'il avait pris quelques minutes plutôt,il a le chic pour aggraver l'état des gens, il c'était même mis a faire un monologue, en parlant au deux filles, Mayuu n'avait bien évidemment pas la capacité de parler ou d'entendre étant dans le comas, mais étrangement lorsqu'il replaça la cote elle se réveilla quelques secondes, et n'eut le temps d'articuler que quelques mots :

" Co ... connard .."

Ce n'était certes pas très amicale comme parole, mas au final ses pensées n'allait pas plus loin pour le moment., en faite c'était les seuls pensée qu'elle pouvait avoir. Elle lui en voulait clairement, et cela se voyait grâce a ses simples mots. Contrairement a ce qu'on pouvait croire elle ne lui en voulait pas a cause de Fate, pas du tout et peut-être même au contraire, il l'avait sortit de l'eau. Mayuu, n'avait aucune envie qu'elle meurt au finale, elle voulait juste qu'elle disparaisse, elle n'aimait pas voir la mort c'est un sentiment bien trop horrible. La véritable raison pour laquelle elle lui en voulait, c'était qu'il la laissait dépérir comme si tout allait bien, il ne semblait pas s’inquiéter d'elle, elle souffrait physiquement et psychologiquement. Elle lui en voulait car il ne semblait pas se soucier d'elle et qu'elle pensait pouvoir avoir confiance en lui, elle aurait pu gueule et pleurer si elle avait pu mais ce n'était pas le cas ... en faite elle lui en voulait pour quelque gros trucs, mais aussi pour plein de petit détail, et surtout elle lui en voulait de ne pas l'avoir et écouté, car c'était de sa faute, a lui, si elles étaient dans cette états, c'était a cause de lui qu'elle était entrain de mourir, ce dont elle rêvait c'était que si jamais elle mourait il s'en voudrait, et il se suiciderais, car même si elle trouve la mort trop horrible, elle suppose qu'après la mort, on ne ressent plus la tristesse, sinon a quoi ça sert de mourir ?

Il continuait de parler, mais ne se rendait-il pas compte qu'il parlait a deux murs, dont un presque réceptif ... cela ne le dérangeais pas plus que ça que de parler dans le vide ? au lieu de faire des monologues, il avait deux jeunes demoiselles a emmener a l’hôpital. Mayuu allait de moins en moins bien, il avait été stupide de lui replanté cette putain de cote, et puis d'abord il avait qu'a pas lui enlever, non mais quel crétin.

Finalement les deux sacs d'os prirent les deux filles sur leurs épaules et les emmenèrent a l’hôpital accompagné de Takayuki qui avait l'air ...presque enthousiaste.

~ Voilà, finalement ce jeune homme avait emmené de jeunes filles qu'il venait de massacrer a l’hôpital, toute les deux en avait grandement besoin. A peine étaient-ils arrivée devant l’hôpital, que des infirmière avait pris en charge les deux filles, plantant Taka et ses monstres d'os. Lune avait été mise en soin intensif, après avoir été emmené au bloque opératoire, heureusement, que l’hôpital possédait des équipements de grandes technologie. en l'espace d'une heure, la jeune fille avait été mise en soin intensif, on lui avait changé ses vêtements, et elle pouvait maintenant récupéré en paix, pendant se temps l'autre jeune, fille avait été soigner, et mise dans un chambre normale, car elle était en meilleur état. Pour chacune des jeunes filles il y avait deux infirmière dans les chambres, et pour celle placé en soin intensif, il y avait un médecins qui surveillait constamment ses signes vitaux. ~

Mayuu était enfin, en soin intensif, elle allait mieux, elle avait retrouvé un rythmes cardiaques et respiratoire, correcte, mais son état n'était tout de même pas merveilleux elle était encore dans le comas, et d'après les médecins, elle y serait au moins jusqu'à demain voir plus. Elle avait un visage paisible, mai elle n’était pas comme ça intérieurement, elle était énervé, triste, fatigué.... et elle se sentait terriblement seule, comme Fate ...

.............................................♠................................................

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 21
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]   Jeu 27 Oct - 21:07

Le vide total... Je n'avais rien entendu. Tout à coup, ma vue s'était troublée... Je ne voyais presque plus rien... Mes oreilles se fermaient aux autres et aux informations qu'on tentait de me faire parvenir... Mon corps se relâchait... J'étais désormais "hors d'atteinte"... Tranquille... Là où aucun mot, aucun coup ne pourrait me blesser... Loin de tout... Je ne sentais plus, n'entendais plus, ne voyais plus... C'était le néant... Le blanc... Reste à attendre... Attendre un réveil qui sera sûrement très douloureux...

Ce réveil arriva... Tout doucement, je sens ma main bouger, se crisper, se tendre, se détendre... J'ouvre les yeux... Un plafond... Blanc, immaculé... Des jeunes femmes vêtues de blouse blanche, visiblement des infirmières qui se penchent sur moi... Leurs lèvres bougent je n'entends rien... Mon nez s'active... Je sens... Des odeurs corporelles qui se mélangent et... Une forte senteur de... De propre. De désinfectant c'est cela... Puis mon ouïe réagit... Et j'entends enfin ces femmes au-dessus de moi...

"Elle bouge, ça y est."

"C'est ça doucement allez-y... Prenez votre temps."

"Son pouls a repris une vitesse plus normal mais c'est pas encore ça."

"Vous m'entendez?"

Le bruit vient de loin... Se fait sourd... Lointain... Plein d'écho et me parvient enfin normalement... Ca y est, j'entends... Puis tout à coup je me sens bouger... Ma tête, mon coup... Mes bras, mes jambes... Tout est revenu... Enfin presque.

"Tout va bien Mademoiselle?"

Où suis-je?... Aidée, je me redresse et regarde autour de moi... Une sale claire... Un lit simple à l'armature de métal... Des drap blancs... Des infirmières... Des perfusions sanguines à ma droite, dont une implantée dans mon bras... Du matériel de l'autre... Et cette odeur si caractéristique de... Je suis dans un hôpital... C'est ça. Un hôpital... Je me souviens... Alors? Ce n'était pas un rêve?... Ou plutôt un horrible cauchemar?... Non... Tout était réel... Je me suis bien battue. J'ai bien perdu. Je me suis bien fait humilier par mon alter-ego. Takayuki me déteste bien... J'ai bien vu leur réaction à lui et Mayuu... J'ai bien tenter de me suicider... Il m'a bien sauvé... J'ai bien détruit cette falaise... Je suis bien passée pour un monstre... Et j'ai bien flingué ma vie... Je n'ai pas quitté mon regard perdu qui arpente la pièce à la recherche d'un visage familier... Mais il n'y en a pas... Ni sur cette chaise réservée aux amis et à la famille proche... Ni dans ce couloir d'attente. Il n'y a personne. Car je n'ai personne à espérer voir... Takayuki est bien là dans cet hôpital... Mais en soin intensif, auprès de Mayuu...
Je regarde mon corps. Je me suis presque totalement régénérée. Mais je suis couverte de cicatrices... Tout n'a pas marché comme prévu... Mais bon je suis en vie c'est l'essentiel... Enfin si on veut... Je crois que j'aurais préféré mourir tout à l'heure... La mort, c'est plus reposant... Je suis vêtue de cette chemise de nuit blanche bien distincte aux malades. Une infirmière me tend un verre d'eau que je bois sur sa demande.

"Vous vous sentez bien?"

"Où... Où suis-je?"

"A l'hôpital de Maho en service de soins légers. Tout va bien."

"Où... Où sont-ils?..."

"De qui parlez-vous?"

D'un geste, je tente de me relever, de sortir de mon lit mais les infirmières m'en empêchent.

"Je dois les retrouver..."

"Non! Ne bougez pas! Vus n'êtes pas en état! Vous reverrez vos amis et votre famille après! Un téléphone sera à votre disposition. Mais restez allongée pour e moment. Il en va de votre santé."

Amis? Famille?... Ces mots me sont inconnus... Quoi qu'il en soit j'attends... Une heure... Deux heures... Les infirmières s'absentent et là... Je m'éveille... D'un coup sec, j'arrache la perfusion à mon bras. Sors de mon lit, me relève lentement... Esquisse un pas... Deux pas... Trois pas... Tremblante, chancelante... Le plus dur est fait allons-y... Je traverse la porte de m chambre et parcoure alors le couloir. Mon pas se fait plus rapide. Je m'accroche au mur pour pouvoir me rattraper... Trébuche à de nombreuses reprises mais fini toujours par me relever... Le temps me parait éternel. Je traverse cet hôpital où les gens regardent de travers cette jeune femme en blanc qui semble perdue, mais je passe mon chemin... Jusqu'à une porte où je lis...

"Soin intensif."

Je pousse cette porte et pénètre dans le couloir où, devant une chambre à travers laquelle je vois via une vitre, le corps de Mayuu, inerte dans un lit d’hôpital et des infirmières et médecins s'agiter au dessus d'elle, je vois Takayuki accompagné de ses deux amis attendre, assis sur les chaises à disposition. Le visage grave. Certainement la peur de perdre Mayuu... Je refuse qu'elle meurt... Pas comme ceci... Pas par ma faute... J'ai beau la détester, elle mérite mieux... Une vie paisible et heureuse comme tous. Mais voilà, la tentation est trop forte et le temps m'est compté, car désormais j'entends déjà les pas des infirmières et les cris des médecins me demandant de regagner immédiatement ma chambre. Je me suis fait remarquée... Trop tard... Trop tard que faire... Il ne m'a pas vu?...

"Takayuki! Il faut que je te dise quelque chose!"

Il se retourne, il me reconnaît. Je ne sais pas ce qu'il peut bien ressentir, mais cet air grave ne quitte pas son visage... Quant à moi... Il est peut-être temps d'avouer ce qui me torture depuis longtemps et qui me torturera encore si je ne le lâche pas. Quelle que soit sa réaction, je serais allégée de ce poids. Un pas en avant.

"Il fallait que je te dise que..."

Une larme qui coule.

"JE T'AIME!"

Puis un visage couvert de larmes à nouveau, le mien.

"Je t'aime! Plus que comme un ami! Pense ce que tu veux de moi! Haïs moi! Déteste moi! Si c'est ce qui te paraît le mieux! Mais je ne cesserais jamais de penser à ces sentiments! Il y a cinq ans de cela, tu es arrivé, nous nous sommes rencontrés bêtement, dans des conditions peu agréables mais peu importe les coups que tu m'avais porté, peu importe ton ancêtre qui m'avait menacé et dont l'ombre rôde toujours aussi de ma tête, tu avais su m'offrir quelque chose dont j'avais grandement besoin : de la gentillesse. Même en ayant vu une grande partie de mes problèmes, tu n'as pas fuit à l'idée de savoir qu'un monstre t'hébergeait! Même quand elle est apparue, tu as compris que ce n'était pas moi! Tu en es même venu à risquer a vie pour m'aider malgré toutes mes demandes! Tu l'as fais par pitié, par gentillesse peut-être, par profit? Je n'en ai que faire. Je n'ai jamais connu cela. Mais aussi bizarre soit-il, je suis tombée amoureuse de toi. Après la destruction de la Maho, j'ai tenté de t'oublier. De me dire que tu avais disparu ou mieux que tu étais en vie, loin, et dans de meilleurs conditions. Mais cependant, dans tout mon malheur de l'époque, pensez à toi ou mieux, à nous, me permettait de sourire quelques minutes et de me sortir un peu de toute cette négativité que je voyais autour de moi... En te revoyant ce matin, j'ai compris que si je ne t'avais pas oublié, c'était parce que je ne voulais pas t'oublier... Et j'ai compris que je t'aimais... Trop pour t'abandonner. Pourtant, je crois avoir compris que ces sentiments ne sont pas réciproques... Je m'y attendais un peu. J'ai été assez bête de croire que quelqu'un comme toi pouvait vouloir d'un monstre. Je sais que Mayuu a ses chances alors je ne vous perturberais pas... Mais Dieu sait que l'idée de savoir que je devrais me contenter du stade d'amie ou même de rien du tout me rend excessivement triste... Mais peu m'importe! Je te l'ai enfin dit! Je t'aime. Je t'aime de tout mon coeur."

A ce moment, je me sentis empoignée... Il s'agissait des médecins et des infirmières qui m'avaient rattrapés et me ramenaient de force vers ma chambre tandis que je m’époumonais à hurler en pleurs...

"Je t'en prie... Ne m'abandonne pas..."

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
Takayuki

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 91
Localisation : L'important c'est pas là où je suis mais là où je voudrais être.

Feuille de personnage
Arme(s): Mon ossature
Pouvoir(s): Pouvoirs de la terre
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]   Ven 28 Oct - 14:12

"Je t'en prie... Ne m'abandonne pas..."

Les médecins l'emmènent...Mayuu,elle,dort profondément...Et moi?Que fais-je ici?Perdu dans un état de tristesse profonde?Elle m'aime?Elle a assez de courage pour me le dire en tout cas...Et bien?Moi aussi je l'aime.Mais je ne lui ai pas dit.Je n'ai jamais aimé être trop expressif.
Alors doucement je me lève...Ryuk m'a bien prévenu que les pensées de Mayuu sont on ne peut plus négatives envers moi donc à quoi bon rester l'attendre tant qu'elle ne risque pas de se réveiller?Je reviendrais dans quelques heures pour être là à son réveil et subir ses foudres mais en attendant le salopard que je suis se doit d'aller voir cette splendide femme blonde en larmes...

-Attendez!Laissez-moi la porter jusqu'à son lit,elle se calmera plus vite.

Je la prends alors dans mes bras,doucement,délicatement et lui glisse des paroles rassurantes à l'oreille:

-Chut...qui a dit que je te haissais?On a tous le droit de se tromper non?Calme-toi maintenant...je ne compte pas t'abandonner...Tu sais je me suis longtemps demandé si j'en étais sur mais pendant ces cinq années je suis arrivé à la conclusion que moi je t'...je t'aimais.Cela me coute de te le dire car je ne supporte pas avouer mes sentiments aux autres,cela ne me ressemble pas mais si cela peut t'apaiser et te rassurer à mon sujet alors ou j'ose te le dire:je t'aime.Je t'aime de tout ce qui me sert de coeur.

Je la déposais maintenant sur son lit, lui addressais le sourire le plus chaleureux que je pouvais puis je me penchais vers elle,déposai un léger baiser sur ses lèvres...

-Tu es convaincue maintenant?

Un peu rapide je l'accordais à tout le monde mais je n'avais pas envie de la perdre une deuxième fois.Je m'asseyai donc sur un siège et attendait le message de Ryuk qui me préviendrait dix minutes avant le réveil de Mayuu...Je regardais à présent Fate qui tombait de fatigue mais qui semblait à peu près heureuse...

[si Mayuu se réveille direct à son post Taka sera déjà arrivé depuis dix minutes quoiqu'il en soit]
Revenir en haut Aller en bas
Mayuu Hoshii
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 21
Localisation : assise

Feuille de personnage
Arme(s): deux 9 mm
Pouvoir(s): changer la formes de mes armes, boules d'energie, et pouvoirs spéciale
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]   Ven 28 Oct - 17:17

[ je commence a la troisième pour finir a lpremière]

Tout le monde s'activait, d’ailleurs ils avaient été surpris, parce que Mayuu commençait a se remettre, supposition : envie naturelle de se réveillé, elle doit tellement en vouloir a Taka, qu'elle rêve de se réveiller juste pour lui dire tout ce qu'elle a sur le coeur, elle était encore dans un comas, moins profond mais dans un comas, elle n’entendait rien. Elle n’entendait rein mais y'avait l'air d'avoir un de ses foutoirs dans le couloir, Fate venait d'avouer a Takayuki qui l'aimait et il fallait supposer que ce chère Takayuki éprouvait es même sentiments, boh Mayuu s'en remettrait, elle s'est remis d'a peut près tout,... sauf de la mort de ses parents, elle a même réussis a se remettre de la mort de Hiroshi, et dieux sait qu'ils étaient proches... voilà elle apprenait a passer les choses a les oublier, elle essayait de rester de marbre, au final le fait que Takayuki aime Fate, cela ne la dérangerait pas, le plus a plaindre se serait sans doute Takayuki, juste a cause d'un amour il perdrait, quelqu'un sans doute était-ce une amie ... Il y avait le sac d'os dans la chambre, et puis Takayuki entra, dix minute plus tard Mayuu ouvrit, les yeux... elle n'avait pas conscience d'où elle était de ce u'il s'était passé, de qui elle était de ses pensée... elle avait juste reprit conscience et les yeux ouvert ... comme un mort mais en vivante. Les médecins ne comprenait pas, enfin au départ, finalement ils quittèrent tous la pièce, et Mayuu prit conscience, réellement conscience et sentit que tous se qu'elle pensait était arrivé, facile en lisant les pensé de Takayuki, elle ne le regardait pas ...

J'avais le regard dans le vide, je regardais se plafond blanc, je savais ou j’étais je connaissais cette endroit, cela me rappelait de très mauvais souvenir, pourquoi les hôpitaux m'apportent-ils que des malheurs ... enfin ils sont censé sauvé les vie pas les coeur ... je ne put m’empêcher de lire ces pensé, je savais tout ce qu'il s'était passé tout depuis que j'avais perdue conscience, les larmes coulèrent sur mes yeux, je en savais pas pourquoi, elles n'avaient pas a couler je n'avais pas a pleurer, surtout pas pour lui, tout me vinrent d'un coup, tout ce que je voulais lui dire, les mots me prirent ... j'avais mal au coeur, comme dégoûté, dégoûté par sa présence... je fis un signe de la main demandant au sac d'os de sortirent, puis je me redressais et le regardai, il pouvait enfin voir mes larmes, mes larmes qui coulaient sur un visage sombre, énervé et dégoûté, je savais qu'il saurait que j’allais l'engueuler, mais que puis-je faire d'autres .. je lui lança un regard noir puis lui dit

" Pourquoi es-tu resté là ? pourquoi n'es tu pas avec ta belle ? tu l'aime non, je ne devrai pas être méchante envers elle devant toi, et je ne devrais pas être méchante tout court, mais a quoi bon ? a quoi sa sers de cacher se que l'on pense, a part a souffrir et a faire douter les personnes en face. "

Je m'assis sans trop de problème, puis a la surprise de tout le monde me mis debout, je m'écroulais au sol la première fois, mais recommençais et tenais debout, j'avais essuyer mes larmes ... mais mon visage était l même et en plus j'étais énervé je laissa un long silence puis continuai

" Regarde-moi, regarde-là ... regarde nous ... et regarde-TOI ... tu es en plutôt bon état contrairement a nous ... certes j'ai engagé le combats, mais tu as décidé d'y fourer ton nez, et tu as faillis nous tuer, moi en premier, je ne suis pas égoïstes juste réaliste ... tu as parler tu as parler, tu as fais de long spitch ... et puis tu as finis, en voyant Fate s'écrouler, nous emmener a l’hôpital, et tu oses te tenir devant moi ?! "

Je soupirais

" pourquoi je me fatigue a m'énerver .."

En faite je le savais, je lui en voulais et je voulais dire ce que j'avais sur le coeur ... je pris une pose, j'étais encore fatigué et m’énerver ce n'était pas la meilleur chose a faire loin delà ... mais j'avais des reproches a faire et je ne me gênerait pas ! plus maintenant ! nous ne sommes plus amis alors a quoi bon être gentille ?

" Tu es un mec idiot... oui idiot. Tu.. tu ne la croyais pas tu pensais sérieusement que c'était a monstres, et quelques minutes plus tard tu l'embrasse, soit t'es pas net soit t'es carrément con ma parole ! "

J'esquissai un sourire en coin, un sourire malicieux et moqueur, un sourire amuser oui ça m’amusait de le faire souffrir, parc que a mes yeux il le méritait il n'en valait pas la peine, il n'avait aucune estime et c'était un connard, alors oui je m'amusait a le faire souffrir

" Oh et non je ne suis pas jalouse ! comment pourrais-je être jalouse .. d'elle ..? j'ai été idiote, idiote de penser que tu pourrais être un amis, idiote de penser pouvoir te faire confiance, penser pouvoir croire en toi.. tu ne vaux pas mieux que les autres tu es même pire ... "

Je le fixais, sans cligner des yeux, sans le perdre du regard sans cesser, un regard tellement haineux, ...

" OUi, je me suis rendu compte que je te haïssait, que je n'éprouvait rien envers toi, même pas un soupçon de reconnaissance, et je n'éprouve aucune haine car tu ne le mérite pas, tu ne mérite pas que ej déteste tu ne mérite rien ... "

Je m'approchai de lui , je lui rit le menton pour le regarder dans les yeux et lui dit

" Je te souhaite tout les malheurs du monde avec ta pauv blondasse, quand a moi je me casse !"

Je lui mis une baffe
puis avant d'aller me changer je le regardai une dernière fois et lui dit finalement


" Je ne regrettai jamais ces paroles je ne regrettais jamais mon geste, la seule chose que je regrette a présent c'est de t'avoir connue, d'avoir penser pouvoir croire e toi, d’avoir penser pouvoir avoir confiance ... je t''oublierais... parce que je ne peux faire que ça a présent, j'y arriverait, j'oublie tout, absolument tout enfin presque ... Mais toi je t'oublierait, tune fera plus partie de ma vie, et bientôt tu ne sera qu'un lointain souvenir ... voilà ce qu'il t'en coûte .. Adieux "

et je sortis de l’hôpital après avoir remis mes vêtements, je m'étais arrangé pour empêcher les de me rattrapé, e j'étais partie, j'avais disparue, je ne pouvais pas dire que j'étais triste, je ne pouvais pas non plus dire que j'étais heureuse après tout personne ne l'aurait été, peut-etre que j'éprouvait un peu de tristesse ... mais a quoi bon? pourquoi devrais-je éprouver de la tristesse, certes cela me dégoûtait et m’abattait que'il aime cette blondasse, mais chacun a droit a sa part de bonheur ... enfin tout le monde ... sauf moi probablement .. maintenant je rêvais d'une chose ... revoir Yakumo ... et surotu tout oublié et l'oublié lui en premier lieu

.............................................♠................................................

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Takayuki

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 91
Localisation : L'important c'est pas là où je suis mais là où je voudrais être.

Feuille de personnage
Arme(s): Mon ossature
Pouvoir(s): Pouvoirs de la terre
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]   Sam 29 Oct - 9:41

Voilà.Elle avait fini son discours.Le seul point négatif c'était la gifle qu'elle m'avait mis à la fin.Elle avait ensuite pris la fuite semblait-il.Qu'espérait-elle?Que je la plaigne?Non,ce n'était pas mon genre.Que je la déteste,la haïsse?Ce serait lui faire trop de plaisir et cela non plus ce n'était pas mon genre.Non la seule chose qui me venait à présent à l'esprit était de la laisser s'en aller et de se rendre compte de son erreur.Comme si une gamine pouvait me faire culpabiliser de quoique ce soit...Elle finirait par s'en vouloir.C'était inévitable pour une fille de son âge.
En sortant de la salle de soins intensifs j'aperçus Ryuk et Rem qui s'appretaient à ouvrir la bouche mais je ne leur en laissai pas le temps et je les aspirais.Je n'étais pas disposé à parler pour le moment.
J'entrai dans la chambre de Fate qui dormait d'un sommeil calme des gens épuisés et la pris doucement dans mes bras sans la réveiller.Il n'yavait pas encore de médecins dans la chambre alors ce ne fut pas difficile d'en sortir mais une fois dans le couloir ce fut plus coton...
Un aide-soignant fusa vers moi en me disant précipitemment que "la patiente" ne devait pas être déplacée pour raisons de fatigue.Je pense que je connaissais mieux l'état de Fate que lui. Quand il tenta de me prendre le bras je lui mis un coup de poing au visage. Sur le coup il fut choqué puis surpris,il tomba à terre.

-J'ai l'air d'humeur à me faire emmerder par des toubibs?

Non sérieux...j'avais autre chose à faire.Ce fut le tour du médecin qui gérait le bloc.Je ne lui laissai pas le temps de démarrer ses explications et l'assommais avec une cote que je venai de m'extraire.

-Règle numéro une: ne pas chercher Takayuki.

Après avoir mis à terre plusieurs infirmières je franchissai la porte de l'hôpital où malheureusement la police m'attendait.Il fallait croire que j'avais fait des vagues à l'hosto.

-Monsieur!Veuillez déposer la femme que vous tenez dans vos bras et vous rendre sans faire d'histoires.Si vous faites ce que l'on vous dit vous pourrer vous en tirer pour de simples coups.Sinon...

Quelques balles n'étaient pas vraiment pour me faire peur je pris donc le soin de me cacher le visage avec des os et je fis émerger Ryuk qui me prit et s'envola.
Une fois arrivé à la maison de Fate je retirai tous mes artifices et remettai ma côte en place.Je crochetai la serrure,entrai et allai la déposer dans son lit.Dieu soit loué Ryuk avait repéré sa maison tout à l'heure sinon j'aurais été bon pour poirauter...

[si vous croyez que je suis content d'avoir rep UU C'est juste parce que je me faisais chier ]
Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 21
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]   Mar 1 Nov - 18:06

Hin?... Que se passe t-il?... Est-ce que ce cauchemar se transforme en rêve? Ou est-ce juste la réalité qui tourne en ma faveur?... Je ne compris pas bien sur le moment... Je continuais de m'époumoner à n'en plus pouvoir, hurlant le nom de Takayuki, que je l'aimais et que je n'aurais souhaité pour rien au monde le voir m'abandonner... Car telle était ma pus grande crainte... Qu'il m'oublie... Pire, qu'il me méprise... Et je ne savais que faire pour éviter cela... Après tout je n'avais absolument rien de plus que les autres. Et j'avais même des choses qui me rendaient moins fréquentables. Alors comment aurait-il pu tomber amoureux d'une fille comme moi?... Quasi impossible... Mais qui ne tente rien n'a rien. C'était pourquoi je m'étais jeté à l'eau dans l'espoir d'une quelconque réponse positive. Et Dieu sait que j'avais eu raison!...
Alors que les médecins et infirmières qui s'étaient mis à ma recherche après s'être aperçu que j'avais quitté ma chambre tentaient de m'y ramener, Takayuki s'était rapproché et d'une phrase, il réussit à convaincre les médecins de le laisser me ramener à ma chambre avec pour excuse que je me calmerais plus vite en sa présence. Ils me lâchèrent alors tandis que je me sentais soulevée dans ses bras chauds. C'était une sensation agréable et réellement appréciable. Il était clair que j'aurais pu marcher mais apparemment, il en avait décidé autrement et ce n'était tout de même pas pour me déplaire. L'idée de me sentir ainsi me gênait légèrement au sens que j'avais toujours été quelqu'un de timide, mon visage s'était donc légèrement coloré de rouge, indiquant ainsi mon intimidation face à la situation. Cependant je ne connaissais toujours pas sa réaction et étais réellement terrifiée à l'idée d'un refus catégorique. Je profitais ainsi de cette chaleur et ce confort que je n'avais pas vécu durant une période qui m'avait paru bien longue... Attendant une réponse que j'espérais bien sûr positive.
Cette réponse arriva vite.

"Chut... Qui a dit que je te haïssais? On a tous le
droit de se tromper non? Calme-toi maintenant... Je ne compte pas
t'abandonner... Tu sais, je me suis longtemps demandé si j'en étais sûr,
mais pendant ces cinq années je suis arrivé à la conclusion que moi je
t'... Je t'aimais. Cela me coûte de te le dire car je ne supporte pas d'
avouer mes sentiments aux autres, cela ne me ressemble pas mais si cela
peut t'apaiser et te rassurer à mon sujet alors oui j'ose te le dire : je
t'aime. Je t'aime de tout ce qui me sert de cœur."


Je restait muette dans l'impossibilité de répondre. Nous étions déjà arrivé dans ma chambre où il m'avait délicatement remis sur mon lit de malade. Il esquissa un doux sourire, que j'appréciais longuement, puis c'était lentement baissé avant de déposer un baiser furtif sur mes lèvres... Cela fut court. Furtif. Mais d'une douceur et d'une affection hors du commun... Et cela avait une réelle signification... Je ne pus échapper une seule parole... Trop touchée. Trop heureuse. Je me sentais bien. Je me sentais libre. Aimée et protégée à la fois. Et mon Dieu que je voyais la différence... Mais à peine m'étais-je rendu compte de la situation qu'il était déjà parti... Et me manquait déjà...
Je m'étais ensuite endormie... Et ne m'était rendu compte de rien jusqu'à quelques heures plus tard où j'ouvrais les yeux à nouveau. Plus d'odeur désagréable. Plus de bruit de fond. Plus de blanc omniprésent. Je me redresse. Je suis chez moi... Je tourne la tête. Takayuki est à mon chevet. Je comprends alors... Il m'a sorti de l'hôpital et m'a ramené chez moi. C'est tant mieux, je m'y sens bien mieux... L'ambiance est moins pesante. Je ne me pose pas la question de savoir comment il a pu rentrer ou comment il connait mon adresse, je m'en fiche je suis avec lui. Ca me suffit... Il est assis sur une chaise à ma droite, et moi je dors tranquillement... J'aperçois ma montagne de médicaments journalière, je dois vraiment passer pour une malade. Mais d'habitude, je me rue dessus, comme si j'espérais que mes malheurs disparaitraient au fur et à mesure que j'ingurgitais ces choses. Mais là je n'en avais pas envie. Je me sentais bien. Je me sentais mieux... En sa présence. Je tournais la tête vers lui :

"Merci de m'avoir ramené à la maison ^^ C'est vrai que c'est toujours mieux que l'hôpital."

J'étais très gênée, et mon visage, autrefois blême, prenait à nouveau des couleurs. J'allais mieux, cela se voyait. Mais je ne savais comment aborder un sujet qui ne m'intimiderait pas et qui ne le gênerait pas non plus. Un long blanc passa :

"Tu sais Takayuki... J'ai vraiment cru que tu me détestais... J'ai eu peur. Mais je vais mieux ^^ Beaucoup mieux maintenant que je sais..."

A ces mots, je me redressais et affichais un joli sourire, espérant de douces paroles en retour...

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
Takayuki

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 91
Localisation : L'important c'est pas là où je suis mais là où je voudrais être.

Feuille de personnage
Arme(s): Mon ossature
Pouvoir(s): Pouvoirs de la terre
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]   Ven 4 Nov - 11:51

"Tu sais Takayuki... J'ai vraiment cru que tu me détestais... J'ai eu peur. Mais je vais mieux ^^ Beaucoup mieux maintenant que je sais..."

La détester?Cela m'avait traversé l'esprit sur la plage juste avant que Tama ne débarque.Mais ce n'était plus à l'odre du jour.

-Il ne faut jamais avoir peur de moi...Logiquement tu pourrais mais il ne vaut mieux pas.Disons que je suis comme un chien...

...je sens la peur...et je mords.Mais ça je ne le disais pas à voix haute de peur de l'effrayer.

-Allez tu as passé une journée éprouvante malgré ton pouvoir.Il n'est pas question que je te laisse te lever de ton lit en tout cas.

Je la réallongeai gentiment lui carressai le front me levai et allai à la fenêtre.Il faisait beau aujourd'hui...Cela m'étonnait:ça n'allait absolument pas avec mon état d'esprit...En pensant à Mayuu mon poing se referma autour d'un cou invisible...me gifler!? Quelle idée stupide elle avit eue...Comme ce serait bon de la tuer...Non!Même après son départ de mon corps il y a maintenant plusieurs années son esprit me pervertissait encore l'esprit!

-Je...je peux m'allonger à côté de toi?

J'avais besoin de repos.Ma main droite étranglait quelqu'un que personne ne pouvait voir...C'était horrible!Comme si j'étais...possédé.
Je n'attendis pas sa réponse et me blottit contre elle sous la couette avant de commencer enfin à me calmer...Il fallait avouer que sa présence était assez relaxante...

[c'est moi ou je fais de plus en pluis court? UU]
Revenir en haut Aller en bas
Yakumo Yoshikawa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 23/08/2011
Localisation : Là où je suis... ._.

Feuille de personnage
Arme(s): Mes poings
Pouvoir(s): Pouvoirs vampiriques plus ou moins bien maîtrisés.
Camp: Neutres

MessageSujet: Re: Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]   Ven 4 Nov - 16:01

[eum, juste pour dire, là le rp ne se passe plus sur la plage... Ce serait bien de le continuer ailleurs...]

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
Takayuki

avatar

Messages : 337
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 91
Localisation : L'important c'est pas là où je suis mais là où je voudrais être.

Feuille de personnage
Arme(s): Mon ossature
Pouvoir(s): Pouvoirs de la terre
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]   Ven 4 Nov - 16:41

[oki mais là je peux rien faire on m'a dit de rep UU Je peux pas déplacer les rps è_é]
Revenir en haut Aller en bas
Mayuu Hoshii
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 21
Localisation : assise

Feuille de personnage
Arme(s): deux 9 mm
Pouvoir(s): changer la formes de mes armes, boules d'energie, et pouvoirs spéciale
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]   Ven 4 Nov - 16:50

[ il t'as pas dit de déplacer le rp, il a seulement dit qu'il fallait le continuer ailleurs, donc vous fermez celui là et d'en ouvrir un autre ailleurs, enfin elle ^^ ]

.............................................♠................................................

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 21
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]   Sam 5 Nov - 11:22

Je verrouille ce rp
La suite Ici

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ca va tonner devant la mer [ taka fate ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» René Civil devant le tribunal criminel
» Haitian Deportees Fate Now In The Hands Of Team Obama
» Devant la Cathédrale
» j''me suis fait tout p''tit devant une poupée qui disait non
» L'un des fils de Sarkozy devant un tribunal.
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maho... the return of war. :: Un petit coin de nature :: La plage de sable fin... La mer-