Maho... the return of war.
Bienvenue sur Maho... The Return of War...
Venez faire un petit tour, n'hésitez pas a posez des questions!
Si le forum vous plait, votre inscription nous fera le plus grand plaisir.
Merci à vous et bonne visite =]

Maho... the return of war.

Tout recommence... La Maho fait un nouveau départ. Mais la guerre entre les humains et les magiciens a recommencé... Qui serez-vous? Quel camp choisirez-vous?...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ZERO Takayuki

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 25/09/2011
Localisation : Dans ton lit ma belle...

MessageSujet: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Dim 15 Jan - 12:52

Il est de ces jours où l'on est énervé...terriblement énervé par quelqu'un ou quelque chose...C'était mon cas ce jour-là.
Une fille m'avait mis hors de moi...mais de façon tellement...tellement hypocrite...J'avais donc décidé de me changer les idées et était donc parti là où l'on pouvait s'amuser...
J'avais trouvé une aire de jeux.Je ne me rappellais pas qu'il y ait autant de gamins dans les aires de...ah mais si. C'était exclusif pour eux...
Je m'étais assis sur un banc...observer ce que je n'avais jamais eu était une formidable activité.Du point de vue négatif. Parce que forcément si comme tous ces gens dans l'aire ou encore ceux qui passaient dans la rue je regardais du côté positif je risquais de trouver tellement de défauts à la vie...
Si tout le monde faisait comme moi n'y aurait-il pas moins de suicides? Enfin bref excusez ma noble personne je divague. Et oui ça m'arrive.
Un moment mon regard se porta au-délà des enfants en train de s'amuser et s'arreta sur une chose: une crinière de cheveux blonds...tiens,tiens...Elle ne m'avait pas encore vu comme ça si?Je m'approchai donc...
Pourquoi ne pas l'aborder après tout elle ne me connaissait plus...encore moins sous cette forme là...J'allais prendre mon pied se coup-ci,sans ce bon vieux Taka pour gâcher la fête.
Le pauvre vieux...que devenait-il après tout ce temps?

-Excusez-moi mademoiselle...on ne se serait pas déjà vu quelque part?

Il était bien entendu que j'allais être poli...il ne fallait pas que ma proie prenne peur c'eut été dommage n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 20
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Dim 22 Jan - 14:02

Le doux air de l'extérieur... C'était quelque chose que j'avais oublié tiens... Ce n'était pas que je n'avais pas mis le pied dehors depuis des mois, loin de là... Disons juste que mes sorties se faisaient autrefois bien plus rares, toujours en solitaire et surtout, je sortais toujours pour une raison, jamais pour me promener ou rendre visite à quelqu'un... Je ne sortais que quand la chose devenait vitale ou que j'avais besoin de réfléchir... J'évitais donc les lieu fréquentés et populaires pour privilégier les petits coins de nature où, seule, je pouvais m'évader de mes problèmes quotidiens... Dieu sait que ne plus avoir de vie sociale restreignait pas mal vos déplacements...

De plus, je n'étais sans doute pas sorti dans cet état depuis longtemps! En effet, sans pour autant être totalement sortie de cette dépression et de ces illusions qui me hantaient, je me sentais comme qui dirait beaucoup mieux depuis que j'avais vu Takayuki et que tout s'était arrangé. En une nuit à peine, tout avait changé et bizarrement tout allait mieux dans ma tête... J'avais tout ordonné, repensant au positif, tentant d'oublier le négatif... Je faisais le tri de tout ce qui avait pu pourrir mon existence durant ses cinq dernières années.

Enfin bref. Il faisait beau aujourd'hui, frais c'était vrai, mais en ce mois de janvier il ne fallait pas s'attendre à des températures estivales! Mais dans l'ensemble le temps était agréable. Ma promenade m'avait mené jusqu'à ce qui ressemblait à une aire de jeux pour enfants. Ayant tout mon temps et étant de bonne humeur, je m'asseyais sur un banc et les observais. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas eu de contact avec des enfants et leur vue me fit sourire. C'était agréable...

Soudain, une voix me sort de mes pensées.

"Excusez-moi mademoiselle... On ne se serait pas déjà vu quelque part?"

Je me retourne. A ma droite se tient un homme, grand, très grand plutôt, carrure imposante, cheveux gris, yeux à la couleur indéfinissable... Je secoue la tête pour revenir à l'instant présent. Si je l'ai déjà vu? Non, il ne me semble pas... Mais un violent mal de crâne me prend tandis que je réponds :

"Non, il ne me semble pas vous avoir déjà vu désolée ^^'..."

Il y avait de ses gens qui vous paraissaient étranges, non pas physiquement, mais... C'était intérieurement que vous sentiez un inévitable danger venir...

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
ZERO Takayuki

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 25/09/2011
Localisation : Dans ton lit ma belle...

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Mer 25 Jan - 18:29

"Non, il ne me semble pas vous avoir déjà vu désolée ^^'..."

Elle ne se savait donc réellement pas qui j'étais...c'était parfait.Je faillis sourire mais je me repris à tant et réussis à faire au lieu de cela une mine désappointée que je savais irrésistible...

-Ah...J'aurais pourtant juré que si...

Je tournais un peu la tête comme pour réfléchir à une rencontre qui n'avait jamais eu lieu...

-Si! Je sais! Il y avait eu une conférence il y a pas longtemps...Deux mois je crois...je suis sur de vous avoir parlé là-bas.

Je lui présentai mon bras pour qu'elle s'y accroche et que nous marchions ensemble...il était vrai que cela datait un peu comme manière de faire mais bon ça avait toujours du succès auprès des filles,non?

-Marchons un peu et si jamais nous ne nous sommes pas déjà vus pourquoi ne pas faire connaissance?J'ai rarement vu de femmes aussi...fraîches que vous...pleine de vigueur...

Bien entendu elle ne pouvait pas saisir le double sens de mes mots...c'eut été salvateur pour elle pourtant...mais la plupart des femmes se laissaient maintenant embobiner par un visage d'ange et un corps de dieu...
Les enfant eux non plus n'avaient pas mal ressenti ma présence parmi eux...Etrange.Avais-je su adapter ce que je dégageais?
Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 20
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Mer 25 Jan - 22:00

Je ne me sens pas bien... Pas bien du tout... Je suis emparée d'un sentiment de malaise... Malaise profond qui me fait violemment tourner la tête, provoquant ainsi une migraine. Serait-ce l'arrivée de cet étranger qui provoquerait ce violent mal? Ou est-ce juste une simple coïncidence faisant rejoindre son apparition et mes maux?... Difficile à dire. Mais le tout reste curieux avouons le... Je cherche tout d'abord à cacher cette migraine, il n'y est peut-être pour rien, il serait impoli de le mettre ainsi mal à l'aise sans raison et affiche un sourire. Lui affiche une mine désappointé qui embellit son visage d'un air assez charismatique, il faut dire qu'il semble être tout à fait charmant comme homme. Il bredouille alors quelques mots disant qu'il était pourtant persuadé de m'avoir déjà vu. Je ne peux que nier cette affirmation... Il insiste presque.

"Si! Je sais! Il y avait eu une conférence, il n'y a pas longtemps... Deux mois je crois... Je suis sûr de vous avoir parlé là-bas."

Non... Toujours pas. J'ai beau fouillé dans ma mémoire, je ne vois pas du tout... Je ne l'ai pas vu autrefois et mes quelques rencontres durant ces cinq dernières années furent tellement rares que je me souviens de chacune d'entre elles... Autant dire que ce type je ne l'ai jamais vu... Et très franchement, il ne me semblait pas avoir eu la moindre conférence à laquelle j'eus assisté ces derniers temps... Il était clair qu'il se trompait. Mais comment s'en détacher sans brusquer?...

A peine le temps de réagir qu'il m'embarque pour une marche... Je balbutie quelques paroles incompréhensibles, dans l'incapacité de m'exprimer...

"Marchons un peu et si jamais nous ne nous sommes pas déjà vu, pourquoi ne pas faire connaissance? J'ai rarement vu de femmes aussi...Fraîche que vous... Pleine de vigueur...

Je rougis. Que de compliments! Mais aurait-il compris que je ne pensais pas l'avoir déjà vu? Apparemment oui, mais il n'empêche qu'il a l'air de tenir à l'idée de me faire la conversation. Je ne protesterais pas après tout... Cela n'a rien de grave mais... Bizarrement ce type me fait peur... Serait-ce sa carrure imposante?... Non, le physique ne voulait rien dire et il se montrait bien trop charmant et gentil, un vrai gentleman, pour m'être désagréable de par son attitude... C'était indescriptible. Esquissant un sourire gênée, je tentais donc de commencer la discussion, il fallait que je sore ces préjugés le concernant de ma tête...

"Et bien... Je n'ai pas mis les pieds à une convention ou à un tout autre événement du genre depuis des lustres et votre visage ne me dit absolument rien pour tout dire..."

Un "enfin presque" faillit sortir mais je me retins. Car oui, ce visage, il me disait quelque chose mais cela n'avait rien de "matériel", c'était plus psychologique... Je ne l'avais jamais rencontré mais c'était comme si je m'y attendais... Je crois que je ferais mieux de rentrer...

"Excusez moi mais... Je crois que je ne vais pas tarder à rentrer chez moi... Je ne me sens pas très bien pour tout dire..."

Façon plus ou moins habile de me défiler... Mais je veux rentrer, pour tout dire, rien ne va. J'ignore si c'est ce type ou juste les gens en général qui me font peur, mais je suis vraiment dans les vapes. Tout ici semble tourner autour de moi... Je pense que cette période de solitude m'a certainement fait adapté une sorte d'agoraphobie mais à ce point... Enfin bon... A quoi bon insister, je ne peux pas, je ne peux pas... Je rentre.

"Excusez-moi encore et à une prochaine fois peut-être!"
dis-je tout en recommençant à prendre le chemin de ma maison.

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
ZERO Takayuki

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 25/09/2011
Localisation : Dans ton lit ma belle...

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Ven 27 Jan - 16:38

"Excusez-moi encore et à une prochaine fois peut-être!"

-Bien entendu que je vous excuse...

Où crois-tu aller ma petite? Je la vois qui prend le chemin menant à sa misérable bicoque...Je ne bouge pas.De toute façon elle ne m'échapperait pas et la poursuivre eut tôt fait de la mettre plus mal à l'aise que maintenant ce qui pourtant,semblait terriblement difficile...
Je cherchai une rose blanche sur un étal...il devait bien y en avoir une les enfants de cet âge aimaient beaucoup faire des cadeaux à leurs chères mamans...
Une fois que j'en eus acheter une je me fondis dans l'ombre et me mis à courir jusqu'à son quartier...Il n'y avait aucune chance qu'elle y arrive avant moi, j'avais tout: la vitesse et le chemin. Elle n'avait pas du faire attention au fait que de nouvelles ruelles avaient été ouvertes un peu partout et que l'une d'elles jouxtait son misérable quartier.

-Dis-moi Fate,comment vais-je te tuer? Rapidement,lentement?

Nous allions voir ça...j'avais tout le loisir d'y réfléchir en attendant qu'elle fasse irruption devant sa maison...
Des que je la senti dans les parages je sorti de la ruelle... Deux secondes plus tard elle émergea de derrière une maison... Moi je me contentai d'avancer,ma rose blanche à la main ver une maison aléatoire...Il fallait donner l'impression que je savais ce que je cherchais...

-Vous revoilà? On dirait que vous avez pris le mauvais chemin,vous semblez toute essouflée...Ah je crois que c'est ici...Et vous que faites-vous donc ici?

J'avais choisi une maison vide,imaginons que je tomba sur un inconnu pouvant tout faire planter?
Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 20
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Lun 30 Jan - 21:37

Je m'éclipse donc petit à petit vers la sortie... Ma marche auparavant lente et normale s'accélère quand je sors de la petite aire de jeu avoisinant les quartiers commerciaux. Je la quitte donc, laissant derrière moi les personnes qui me causent ce sentiment d'oppression si ce n'est cette personne au singulier pour tout dire... Je n'en sais rien... Et je m'en fiche : je veux rentrer. Je rejoins petit à petit le centre-ville, privilégiant les grandes rues fréquentées aux ruelles sombres et mornes... Seulement voilà, la foule me met mal à l'aise, je suis soudain prise d'une violente nausée qui me force à transformer ma marche devenue rapide en course. Cela fait longtemps que je ne me suis pas senti aussi mal... Je parcours les rues une à une, bousculant les gens trop proches de moi dont les reproches dues à mon manque de politesse me passent au dessus de la tête... Je ne le sens pas... Mais alors absolument pas...

Ma course ralentit quand j'atteins la limite de mon quartier... Quelques minutes de marche et je n'aurais plus qu'à m'enfermer à double tour et à attendre Takayuki... Je me trouve ridicule... Qui sait? Cette intuition... J'ai beau la suivre à la lettre, elle n'est peut-être qu'imaginaire comme les autres... Rien ne la confirme... Il va vraiment falloir que je fasse quelque chose pour calmer cet paranoïa... Je sais que j'ai une santé psychologique très fragile depuis quelques années mais je ne veux pas que cela interfère dans ma nouvelle vie... Mais en attendant que faire?... Suivre cette intuition, c'est céder à mes crises... Mais ne pas la suivre, c'est peut-être s'exposer à un danger?... Prudence étant mère de sûreté je préfère rentrer...

Seulement voilà, les choses ne se déroulent pas comme prévu...

Au moment où je tournais pour rejoindre la rue où se trouvait ma demeure : seul endroit que je considérais comme "sécurisé" ou du moins celui où je m'y sentirais en sécurité, Dieu sait que ce n'était pas synonyme, une ombre était sortie de la ruelle... Ombre que je reconnus immédiatement... C'est celle de cet homme... Celui que je viens à peine de quitter... Mais comment est-ce possible?... Lui, ici, à quelques mètres de chez moi, à ce moment précis... Comment a t-il pu arriver si vite?... Sûrement pas par hasard. De plus, il porte une rose blanche à la main, qu'il l'ait acheté ou cueilli, cela lui a forcément fait perdre du temps... Pour ma part, j'ai couru et je suis parti avant lui... Alors à moins qu'il ne sache exactement l'adresse qu'il cherchait et qu'étrangement celle-ci l'ait conduit à cette même avenue où j'habite, je ne vois pas trop comment il s'est arrangé... Il me suit?... Ou pire... Il me cherche... Pourtant il affiche ce même air agréable :

"Vous revoilà? On dirait que vous avez pris le
mauvais chemin, vous semblez toute essoufflée... Ah je crois que c'est
ici.. Et vous que faites-vous donc ici?
"


Je fais un pas en arrière... Et il essaye de me faire croire qu'il n'est pas là à cause de moi en plus... Mais juste pour quelqu'un d'autre... Mon visage effrayée me trahit. Que dire?... J'affiche un sourire gêné, absolument pas naturel, difficile face à un homme pareil de le rester... Et balbutie ces quelques paroles :

"Ah... Je... Je... Je rentre chez m... Moi. J'habite à quelques... Quelques pas! Je vais vous laisser! Merci! Au revoir!"

Et sans demander mon reste, je passe mon chemin, le dépassant et continuant de marcher dans cette rue d'un pas qui se voulait être naturelle mais qui trahissait mon envie de rentrer... Et très vite!

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
ZERO Takayuki

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 25/09/2011
Localisation : Dans ton lit ma belle...

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Mer 1 Fév - 14:33

"Ah... Je... Je... Je rentre chez m... Moi. J'habite à quelques... Quelques pas! Je vais vous laisser! Merci! Au revoir!"

Elle venait de me dépasser.Tout en me montrant ouvertement que je la mettais terriblement mal-à-l'aise...

-Vous me voyez terriblement affligé du mal que je peux vous causer...

Mais où comptes-tu te cacher salope?
Elle s'enferma pitoyablement dans son petit pavillon qui respirait la tranquilité...plus pour longtemps ma vieille...oh non...ta vie s'est terriblement raccourcie d'un coup on dirait...

-Il était une fois une petite truie...et un grand méchant loup...La truie se sentait à l'abri dans sa belle et grande maison se disant que c'était ainsi que ses trois frères avaient survécu au loup...mais elle se trompait...le loup était plus rusé...et plus fort qu'elle.

A ces mots,je gravis les marches menant à son perron,et toquai à la porte...qui sait peut-être était-elle assez naïve pour venir m'ouvrir?Pendant ce temps-là je patientai tranquillement en observant cette magnifique rose blanche...
Comment diable allais-je la tuer? Plus le moment approchait plus je stressais:j'étais terriblement en manque d'inspiration...et si son meurtre n'était pas assez bien mené,ne risquais-je pas de m'en vouloir?
Ah c'était si dur...tout ça c'était sa faute...et celle de personne d'autre...Fate...ma petite Fate...

Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 20
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Ven 10 Fév - 22:22

Avance... Avance... Vite! Encore quelques pas! Quelques pas et tu seras chez toi! A l'abri!

Enfin... C'était ce que je pensais du moins, la théorie était bien plus rassurante que la pratique... Mon pas pressé dû à mon empressement et à cette idée que je m'étais mise en tête : ne pas courir pour ne pas l'alerter, m'avait guidé jusqu'à chez moi... Quelques mètres plus loin. J'avais alors passé le portail, puis traversé le rez de jardin qui espaçait le portillon de la porte donnant sur la maison et enfin, j'étais entré chez moi.

Et alors que cette porte se refermait derrière moi... Ce masque que j'arborais pour tenter de cacher mon malaise, ma peur et mon stress s'écroula... Violemment, je jetais mon sac au sol et refermais les deux verrous qui condamnaient la porte d'entrée. Je m'affalais, dos contre la porte, jusqu'à m'asseoir à terre et commençais à verser quelques larmes. Je respirais difficilement. C'était psychologique. J'avais peur. Pire j'étais terrifiée... Seule dans cette maison que je pensais protectrice mais que je savais comme les autres...

Mon regard paniqué parcourait la pièce à la recherche de quelque chose, d'un objet, d'une chose, ou même de quelqu'un, bref une chose qui saurait me faire réagir... Mais la pression était telle que je n'arrivais même pas à aligner deux idées de façon cohérente... Tout s'embrouillait dans ma tête... Le premier des gestes que je parviens à exécuter et celui qui me fait récupérer mon arme, posée sur la cheminée... J'avais alors un moyen de défense et d'attaque difficile. J'avais un niveau qui m'avait valu de nombreuses graduations dans l'armée, mais depuis, j'avais bien changé, et mon métabolisme actuel, mes psychoses et cauchemars journaliers en plein jour comme en pleine nuit, et tout les problèmes qui venaient s'y ajouter n'allait sûrement rien arranger... Ce qui restait le plus ennuyeux, c'était mon physique, encore affaibli et amaigri par ma dépression et le combat... J'avais commencé à me renflouer mais je n'étais pas celle que j'avais été avant... La deuxième chose qui me vint à l'esprit est d'actionner l'interrupteur qui commande la fermeture des volets.

Mais alors que je les vois s'abaisser et me couvrir de la lumière du soleil et de l'extérieur que je compense en allumant la lampe, une chose me saute à l'esprit... Mais quelle conne suis-je! Comme si... Comme si cette maison coquette n'ayant en rien des allures de forteresse pouvait me protéger d'une créature tenant à ses convictions? Convictions consistant à me faire de mal comme je le redoutais... Il était clair que rester ici n'était pas une bonne idée... Il me fallait partir... Mais où? Dans un endroit fréquenté, même si le monde m'oppressait, je craindrais moins de ses menaces...

Je monte alors rapidement les escaliers, quatre à quatre, à deux doigts de trébucher. Je rejoignais ma chambre, prenais la valise rangée sous mon lit et commençais à la remplir de ce que je jugeais nécessaire et vital à quelques semaines de voyage. Peu organisée, j'avais dû oublier par mal d'éléments, mais je m'en moquais, il fallait que je fuis...

Une fois le tout fini, je descends l'escalier à toute vitesse pour quitter la maison. Mais à mi-chemin, un bruit me stoppe nette... Trois coups. Frappés régulièrement à la porte. Il est là... Déjà. Il est trop tard pour fuir. Par derrière? Non, il doit être loin d'être idiot... Je suis prise aux pièges. Je lâche ma valise et remonte à nouveau, m'enfermant dans ma chambre, dos à la porte, recroquevillée, terrifiée et désormais condamnée. Que faire? Attendre? Mais attendre quoi au juste? Personne ne viendrait. Personne ne viendrait se soucier de ma misérable existence... Mes sanglots se font plus présents, ma respiration plus irrégulière encore, et mes tremblements s'accentuent. Dans un dernier geste, je saisis mon téléphone portable et compose -difficilement, mes tremblements m'empêchant une saisie correcte- le numéro de mon seul contact : Takayuki. Le seul qui pouvait peut-être se soucier de moi... Il était parti, pour quelques jours apparemment. Il me manquait déjà... Et Dieu savait qu'à ce moment précis j'aurais donné tout, tout ce que je possédais et ce que je ne pouvais posséder, père et mère, ciel et terre, pour me trouver dans ses bras. A un endroit où je me sentais enfin en sécurité... Je porte le téléphone à mon oreille, toujours tremblante et attends... Priant pour qu'il réponde... Un silence. Une série de "bip" sonore.

"Allez... Je t'en prie... Réponds..." murmurais-je à mon insu, le visage couvert de sanglots.

"Bonjour vous êtes bien sur la messagerie du 06********, votre correspondant est momentanément indisponible, veuillez laisser un message après le bip sonore."

Répondeur... Je raccroche brusquement. Par erreur, tellement désespérée de ne pas avoir pu lui parler que j'en oubliais les choses utiles et presque vitales... Je répète alors l'opération... Pour retomber sur le répondeur. Ce coup-ci, j'attends bien la fin de l'annonce pour laisser un message.

"Ta... Takayuki?... C'est moi... C'est... C'est Fate..."

Je ravale ma salive... Que lui dire?... J'entends les coups se répeter... Et serre fort mon arme dans la main avant de continuer...

"Je... Je t'en prie ne m'abandonne pas... Il faut... Que... Que tu viennes me chercher... Je... Il est là... Il est venu en finir... Je ne sais pas qui c'est... Mais il est là! Je sens la fin se rapprocher... Je..."

Je finis par éclater en pleurs :

"Je ne veux pas mourir! Je t'en prie viens... Ne me laisse pas... Je... Pas maintenant... Pas maintenant que tout recommence... Pas maintenant... Pas maintenant..."

Je répète ces deux mots quelques minutes encore avant de raccrocher inconsciemment... Non, je ne répondrais pas à cet homme devant la porte... Non, je ne me laisserais pas faire... Mais malheureusement, je crois que je suis finie...

.............................................♠................................................


Dernière édition par Fate Testarossa le Dim 4 Mar - 0:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
ZERO Takayuki

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 25/09/2011
Localisation : Dans ton lit ma belle...

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Mer 15 Fév - 17:03

Une minute...le temps commençait déjà à se faire long...Deux minutes...elle prenait peut-être sa douche pour se changer les idées et pour se forcer à ne pas voir le danger qui se pressait devant sa porte?Trois minutes...je ferais peut-être mieux d'enfoncer sa porte,non?Cinq minutes...si cette salope s'était tranché les veines ça n'allait pas le faire du tout...Dix minutes...comment perdre dix minutes?En poursuivant mademoiselle Testarossa.Vingt minutes...

-Bordel,connasse...ouvre!chuchotai-je.

Une demi-heure...Etait-il possible qu'on m'ait menti et que Taka se retrouve à ce moment-même dans son lit,enfoui dans son intimité plutôt qu'en voyage?
J'aurais pu défoncer cette porte...mais je n'allais pas le faire...non elle m'entendrait sinon. Au lieu de ça je m'employai à la crocheter le plus silencieusement possible...J'y étais presque lorsque l'un de ses voisins me fit sursauter en m'interpellant...

-Espèce de...sifflai-je entre mes dents avant de le réduire au silence en lui brisant le cou.

Je repris mon travail fastidieux et enfin j'ouvris la porte...je dissimulai le corps sous l'escalier puis essuyai bruyamment mes chaussures sur le paillasson.Enfin,en prenant soin d'imiter la voix de Takayuki que j'avais si longuement habité,je m'écriai:

-Chérie? T'es là? Je suis rentré!

Et,me rappellant l'état dans lequel elle était en entrant ce qui l'avait surement mené à appeller tout son répertoire (car comme un con je n'avais pas coupé les lignes téléphoniques--) je baissai d'un ton mais prit quand même une voix audible:

-Il faut que je te mettes à charger toi...

Je reproduisai les gestes que Takayuki devait suremet faire lorsqu'il entrait ici, à savoir: mettre son manteau au porte-manteau,allumer la télé...Je posai un objet lourd sur le canapé afin que d'en haut elle puisse croire qu'il s'y était assis,puis couvert par le bruit du téléviseur je débranchai les téléphones un à un...J'ouvrai aussi en grand les volets électriques fermés...et enfin je me plaçai de façon à ce qu'elle ne me voie pas en descendant mais que je puisse l'attaquer à peine arrivée...
C'était excitant...

Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 20
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Ven 17 Fév - 19:38

Le temps passe et passe et repasse... Encore et encore... Et rien ne se passe justement... Aucun bruit... Aucun geste... Rien. Rien du tout. Rien d'autres que ces coups frénétiques émis depuis la porte d'entrée... Quand allait-il comprendre que je ne lui ouvrirais pas?... Car c'était quasi sûr maintenant... C'était même totalement sûr que c'était bien lui qui continuait de façon presque psychotique ces coups sur mon seuil... Il venait me chercher... Et vu son insistance, il a un but bien précis... Mon instinct ne m'a donc pas trompé... Reste à savoir quel est ce but. Mais je n m'attends pas à quelque chose de très... Sain dira t-on. Enfin sain comme saint pour tout dire... Je n'ai cependant pas à m'en vouloir. Ces cinq années de silence qui m'avaient coupées du monde avaient également provoqué la cessation de quelques activités que j'engendrais... Je ne devais rien à personne et je ne pouvais avoir causer le mal nul part... Pourtant il était bien là... Et je réfléchis... A qui peut bien vouloir quelque chose de moi?... Au final la liste est longue... Je ferais mieux de ne pas y penser...

L'autre bruit qui occupe la pièce, c'est celui de mon corps et de ma respiration... Mes membres, tremblants, ne semblaient plus être contrôlés que par ma peur... Et mes inspirations saccadés trahissaient mon stress continu... Soudain... Les frappes à la porte cessèrent... Le silence s'installa à nouveau. Mais étrangement, ce silence était tout aussi dérangeant que ces bruits d'avant... Je sentais la pression monter... Pire que dans n'importe quel situation... Le stress inopposable de ces situations qu'on peut tous connaître : l'impression d'être fichue... Et c'était bien le cas de le dire...

Je retentais un ultime appel... Sans résultat... Le répondeur des téléphones éteints retentit à nouveau et j'abandonne, sans laisser de message qui serait très certainement plus affolant... Une autre fois encore?... Toujours rien. A quoi bon s'obstiner, il ne répondra pas... Je suis belle et bien foutue... Dans la boue jusqu'au coup. En train de m'enfoncer qui plus est...

Mais... Soudain... Un bruit vient briser ce silence... Celui de la porte qui s'ouvre... J'ai peur. très peur... A t-il réussi à la forcer?... Je ne respire même plus puis...

"Chérie? Tu es là? Je suis rentré!"

Cette voix...

"Ta... Takayuki?..."

Cela ne peut être que lui... Qui d'autre?! Qui d'autre pourrait avoir cette voix si rassurante?... Personne! J'aurais pu la reconnaître entre mille tellement j'espérais et priais pour le voir arriver à ce moment précis... Dieu m'avait entendu... Je promets que si je sors de tout cela indemne : je me fais chrétienne. C'est lui. Je ne rêve pas! J'écoute tout de même d'une oreille attentive : le bruit du manteau qu'il jette sur la chaise, celui de la télévision du salon qui s'allume bruyamment, celui de son corps qui se pose sur le canapé... Oui... Oui... Le seul doute que j'avais alors se dissipe... Ce sont des gestes naturels : les siens.

Je me lève alors et descends les escaliers pas à pas... Mais avec une certaine précipitation... Sans savoir dans quel piège j'allais tomber... Car oui, Dieu sait que si j'avais réfléchi quelques minutes... Je me serais souvenu qu'il ne devait rentrer que dans deux jours et qu'il avait dit m'appeler si quelque chose changeait... Je me serais souvenu qu'il ne m'avait jamais appelé "chéri", que je n'avais jamais été surnommé et que je préférais mon basique prénom "Fate"... Et j'aurais eu l'intelligence, de garder mon téléphone sur moi et de regarder l'écran qui indiquait clairement l'absence de réseau dans le périmètre...

Au lieu de cela, dans ma peur, ma précipitation et mon angoisse, je venais de me faire avoir... Comme une bleue.

Le pas léger, lent et angoissé devient rapide et je descends les marches quatre à quatre... Arrivée en bas, je regarde autour de moi... Jusqu'à porter mon regard sur ce corps dans une position bien intimidante avec cet air qu'arbore un visage qui n'est, oh ça non, pas celui de Takayuki...

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
ZERO Takayuki

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 25/09/2011
Localisation : Dans ton lit ma belle...

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Sam 18 Fév - 17:34

"Ta... Takayuki?..."

Oh non...je n'y croyais tout bonnement pas...Cette conne y avait vraiment cru?Hahahahaha,c'était si bête!Je me faisais tant chier à attendre qu'elle vienne m'ouvrir alors qu'en fait il me suiffisait de me faire passer pour ce con!Là pour le coup je m'étais un peu fait avoir mais rien que voir sa tête à présent valait tous les échecs du monde...
J'esquissai vers elle un mouvement de la main agressif qui la fit sursauter...mais je terminai ce mouvement en la saisissant délicatement par la manche et en la faisant tournoyer lentement sur elle-même,en dansant...

-Voyons mademoiselle...ne prenez pas peur...

Cette danse Fate...est celle de la victoire...une victoire ô combien méritée...ô combien difficile aussi...une victoire qui marquera les esprits...surtout un...celui de Takayuki...il rentrera et verra le corps de sa chère est tendre étendu sur le carrelage de sa propre maison...qu'elle pensait pourtant si sécurisante...si protégée...cela allait porter un grand coup au coeur de Takayuki...encore un.
Madame serait crispée?Je vais me charger de te décrisper connasse...
Tout en gardant toujours sa main dans la mienne je changeai de chaîne de télévision (mon dieu que je n'aime pas ce truc --) et mettai une chaîne diffusant de la musique que je jugeai assez douce et belle pour être dansée...malgré mes habitudes que pourraient juger certains de sanguinaires je suis un grand érudit et j'aime la bonne musique...

-Mademoiselle désirerait-elle volontiers m'accorder cette simple danse?

Je demandai ça avec ma tête la plus craquante possible,tout en esquissant une révérence à son égard...tout ce que j'allais pouvoir faire pour la décrisper et la mettre à l'aise j'allais le faire...avant de mieux LA TUER!
Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 20
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Sam 18 Fév - 18:49

Il est trop tard pour faire demi-tour... Trop tard pour remonter ces escaliers aussi vite que je les avais descendu et sans hésiter... Trop tard pour m'enfermer derrière ma porte en espérant qu'elle soit une protection suffisante à quelqu'un comme lui... Car j'avais beau ne rien savoir, tout chez lui, respirait la malhonnêteté et la méchanceté de mon point de vue... Ce sourire charmeur qui n'avait pour unique but que celui d'inspirer la confiance... Ce visage angélique qui semblait assister ce premier rôle... Cette voix douce qui cherchait à guider et à emmener... Et enfin ces paroles, toujours aussi agréables à entendre, mais qui menaient apparemment vers des choses bien plus funestes qu'elles n'en avaient l'air...

Peut-être pensez-vous que je me faisais des idées? Que ma peur guidait mes sentiments? Cela n'était pas entièrement faux. Mais même si j'avais été incapable de réfléchir à mes actes les minutes précédentes, mon raisonnement m'avait poussé à me poser une question "Qu'est-ce que ce type pouvait bien me vouloir?"... En réfléchissant, j'avais compris qu'il ne pouvait que e connaître au final... Ou alors connaître Takayuki... Même très bien le connaître... Il devait falloir le fréquenter pour imiter si bien sa voix et ses gestes... Ces paroles qu'il avait proférés prouvaient aussi qu'ils avaient conscience de notre relation... J'étais quasi-sûre de ne jamais l'avoir vu... Ces cinq ans n'avaient pas pu me rapprocher de Takayuki vu que nous ne nous étions pas vu... Alors cela signifiait que la chose qui le poussait à en venir là était antérieure à la guerre ou très récente... Mais je ne voyais absolument pas.

Autant dire que je n'étais pas bien avancé...

Enfin, je ferais mieux de revenir au fait... Si je ne veux pas y passer...

Il s'approche de moi... Affolée, je fais un pas en arrière, puis un autre au fur et à mesure qu'il se rapproche... Je finis par heurter le mur du salon, celui qui suit le prolongement de la cheminée... Le volets ont été rouverts à mon insu. Au final, cela n'est pas plus mal... Si les choses tournent mal, je peux toujours espérer que quelqu'un voit et me vienne en aide... Enfin... Il ne faut pas trop en demander... Surtout avec mes voisins.

Il esquisse un geste de la main. Je ferme les yeux et baisse la tête en signe de peur et de tentative de défense qui se faisait peu efficace... C'était plus un réflexe qu'une technique. Mais il ne porte pas la main sur moi, mais saisit ma manche avant de m'attirer vers lui. Je cherche à comprendre ce qu'il veut faire par ce geste... Mais en heurtant son corps, il finit par me faire tournoyer et commence ce qui ressemble à... Une danse?... Mais que fait-il?... Tétanisée, tremblante comme l'attestaient mes mains et mes jambes, incapables de rester sobres, je n'arrivais pas à contrôler ce mouvement que je souhaitais faire : fuir.

"Voyons mademoiselle... Ne prenez pas peur..."

Il changea la chaîne et en choisit une qui diffusait de la musique classique : idéale pour une valse. Ca y est. Je n'y comprends plus rien... Je doute du fait qu'il se soit introduit chez moi et qu'il ait imité celui que j'aimais pour si peu... Une valse. Non. Cela cache quelque chose...

"Mademoiselle désirerait-elle volontiers m'accorder cette simple danse?" me demande t-il en arborant un sourire qui en aurait fait craqué plus d'une...

Cette fois j'en ai assez. Me dégageant de son étreinte, je le repousse loin de moi. La colère et la peur prennent le dessus. Je veux être seule. Je ne veux plus voir ce visage angélique qui me fait pourtant si peur...

"Sortez! Sortez d'ici! Je ne veux plus vous voir!"

Un silence passe pendant lequel rien n'est fait.

Je hurle. Mauvaise idée.

"JE VOUS ORDONNE DE SORTIR D'ICI! JE VOUS HAIS!"

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
ZERO Takayuki

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 25/09/2011
Localisation : Dans ton lit ma belle...

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Lun 20 Fév - 13:16

"JE VOUS ORDONNE DE SORTIR D'ICI! JE VOUS HAIS!"

Je pris un air contrit...du genre de celui qui est profondément choqué parce que vous venez de proférer les pires insultes qu'il a jamais entendu de toute sa misérable vie...oui on peut dire que je pris cet air là. Mais au fond de moi je mourais d'envie de l'étrangler...là,maintenant,tout de suite...de sentir son pouls ralentir,son coeur accélérer son souffle se heurter,devenir de plus en plus difficile avant de devenir inexistant...

-Vous...vous me...ha...haissez?

Je fis un pas en arrière...m'affala sur le canapé comme si je venais de perdre un proche...et je fondis en larmes...Oh contrairement à ce que vous pensez celà me fut extrêmement aisé...il me fallut juste penser à l'hypothèse que cette salope m'échappe et que je ne puisse pas jouir pleinement de sa mort...de ma vengeance...de notre vengeance...à moi...et à...comment s'appellait-elle déjà?Ma femme! Comment s'appellait-elle?QUEL ETAIT SON PUTAIN DE NOM?!
Dans la folie de mes pensées les larmes se firent encore plus abondantes, plus convainquantes...je prenais juste soin de cacher mes yeux rougeoyants...il ne fallait pas que ma détresse l'alarme sur ma véritable identité...dans l'état dans lequel elle était elle pouvait encore se croire folle et je devais miser un maximum dessus...pour mieux la déstabiliser...la détruire.

-Mais...qu...que vous ai-je donc faits pour...pour que...v...vous me haissiez?

Je relevais vers elle des yeux larmoyants ayant repris une couleur normale et non pas rouge sang.

-Vous...vous ne savez pas ce que c'est!J'...j'ai tout per...perdu p...p...pour vous re...trouver...

Je ponctuais chacun de mes mots de sanglots...j'étais si bon acteur...

-Vous...vous êtes la seule qui puisse m'aider...à l'hô...pital ils disent que...que...que je suis fou!Mais je sais que c'est faux!Ce n'est pas ma faute!Je ne sais pas pourquoi il est mort!Mais c'est pas moi...je le leur ai dit...ils ont voulu m'envoyer là-bas...mais moi j'ai pas voulu...alors je me suis rappelé de vous...sur l'ancienne plateforme...je vous ai menti sur le fait que vous me connaissiez d'une conférence...moi je vous connais depuis longtemps...mais...je suis pas méchant...j'ai...j'ai...juste peur...vous comprenez hein? Vous êtes pareille que moi hein?

Ahahahaha!Je jouais si bien les petits fous...comment allait-elle bien pouvoir réagir à ça? A un de ses semblables?Un taré!Je rabaissais la tête,façon petit soumis terrorisé, et attendais sa réaction...
Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 20
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Mer 22 Fév - 13:20

Ce regard... Pourquoi il me regarde comme ça?... Pourquoi perçois-je toute cette innocence dans son regard?... Pourquoi est-ce que je me pause ces questions d'ailleurs?! Comment puis-je douter alors que je sais qu'il est venu avec une mauvaise intention... C'est sûr! Sûr! Cela se lisait tout à l'heure dans son regard! Un visage d'une beauté rare, il était vrai, mais je me fichais de cela. Tout ce que j'avais retenu, c'était ce sourire charmeur, tentant, oui on était tenté de lui faire confiance en le voyant... Peut-être tenter par autre chose que de la confiance pour certaine sûrement... Mais cela n'était pas mon cas. Il avait absolument tout pour plaire comme homme...

Mais voilà, un détail m'avait choqué... Cette perfection et cette aisance naturelle... La perfection est quelque chose qui n'existe pas. Enfin, pas naturellement je l'entends... Je l'ai vite compris à cause de mon alter ego. Alter-ego qui a absolument tout de plus que moi autant physiquement que dans sa réflexion. Parfaite. Et étrangement prédatrice. Comme si ces mots étaient liés. C'était son cas à lui aussi. Tout d'abord, son physique, sans aucun défaut. Puis son éloquence facile et son intelligence -il avait tout de même su me retrouver et je ne vois pas trop comment il aurait pu me suivre-. Et enfin, cette capacité à charmer : ce regard captivant qui vous donner ce réflexe, celui de lui obéir sans réfléchir...

Et voilà maintenant qu'il essayait de me berner... Enfin, je n sais s'il ment... Il est étrangement réaliste pour mentir... Il pleure... Il se dit fou. Il parle d'hôpital... De moi... Du fait qu'il se souvient de moi... De la plateforme... De Maho...

Non.

Je refuse.

Je ne connais personne. La Maho Académie c'est du passé. Ce qui s'est passé là-bas doit être oublié. Je n'ai plus de souvenir des gens l-bas. Seul le présent compte désormais... Non, même si je le connaissais avant, je refuse d'oublier Takayuki. Mais il sera la seul exception à la règle. Je ne veux plus entendre parler de ceux qui sont encore ici : de Mayuu qui me hait tant, de Yakumo que j'ai failli violer inconsciemment... Ni de ceux qui ne seront plus jamais : d'Haruhi, d'Hayate, de Nanoha, d'Edward... De tout ceux qui ont partagé ma vie et qui n'existent plus... Si j'ai connu cet homme par le passé, ce qui est tout à fait possible et qui expliquerait presque son comportement, je ne veux pas me rappeler. Je veux qu'il sorte. Vite.

Je souffre.

Ce violent mal de tête et de ventre me prend : si symbolique de mes problèmes psychologiques migraineux.

Au final, cela m'étonnerait qu'il ment... Je veux qu'il s'en aille. Je veux qu'il disparaisse de ma vie... Peu importe ce qui lui arrive. Peu importe cette folie si elle est réelle... Peu importe ses pleurs... Peu importe sa très certaine solitude... J'ai assez de problèmes à moi seule sans avoir à en rajouter... Égoïste? Oui. Cruelle? Peut-être. Mais je ne peux plus tenir dans ces conditions. Le bonheur paraît si proche... Pourquoi l'éloigner?...

Je pousse un soupir, quand je suis prise d'une violente envie de vomir : une habitude désormais depuis plusieurs années...

Une crise de stress. Une autre.

Je hurle à nouveau :

"Je vous en prie allez vous en! Je me fiche de vous avoir connu... Je me fiche du fait que vous souhaitez que je me souvienne de vous, je ne veux pas me souvenir. Je veux oublier. Tout. Tout ce qui m'est arrivé là-bas... Oubliez moi! Allez vous en! Retournez à l'hôpital c'est peut-être ce qu'il y a de mieux à faire... Mais ayez pitié... Laissez moi tranquille..."

Les larmes roulaient inconsciemment sur mes joues. Je porte la main à ma bouche quand viennent mes premières remontées. Je me précipite alors vers une armoire d'où je sors une boîte contenant plusieurs cachets que j'avale rapidement.

Il est encore là.

"Allez vous en vous dis-je... Je ne veux pas avoir à employer la force."

Je cherche des yeux quelque chose. Quelque chose qui puisse me consoler. Même si la raison n'y est pas, je me sens mal. Sa présence m'oppresse... Comme celle de beaucoup de monde d'ailleurs... Mes yeux se posent sur une bouteille de verre : du rhum. Parfait. Je la saisis et m'en sers un plein verre que j'avale d'une traite, esquissant une grimace. J'ai la chance de tenir un minimum l'alcool... Mais je crois en avoir besoin...

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
ZERO Takayuki

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 25/09/2011
Localisation : Dans ton lit ma belle...

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Jeu 23 Fév - 14:52

"Allez vous en vous dis-je... Je ne veux pas avoir à employer la force."

Mes larmes factices se changent en larmes réelles lorsque je me rends compte qu'elle est en train de fermer son esprit à toute perversion de ma part...Ce ne sont pas des larmes de tristesse qui souillent mon visage...mais des larmes de rage.Des larmes de rage mais aussi de haine.Une haine que j'entretiens secrètement depuis beaucoup trop longtemps...
Une haine que j'entretiens envers elle.Pour une personne dont je ne me souviens même pas exactement du nom: Luna? Lunya?
Une haine qui m'étrangle...une haine qui me tue...une haine qui me force à poursuivre...une haine qui me nourrit...somme toute une haine qui me fait vivre...
Là d'un coup ma haine se libéra...Ma main droite la saisit à la gorge et l'écrasa contre son misérable placard...ses médicaments tombèrent au sol et furent broyés sous mon pied...

-JE T'INTERDIS DE ME VIRER CONNASSE!J'EN AI ASSEZ DE JOUER AVEC TOI!

Je l'envoyai valser sur la table basse,qui se brisa sous son poids pourtant pas si lourd...

-T'AS PAS IDEE DE TOUT CE QUE J'AI DU FAIRE POUR TE RETROUVER SALOPE!TU M'ECHAPPERAS PAS MAINTENANT!

J'enfonçai mon pied dans sa cage thoracique,lui coupant ainsi le souffle pour une bonne dizaine de secondes au moins...Pour le coup sa poitrine faisait moins impressionnante...

-Il est parti ton copain?IL T'A ABANDONNEE?! TAKA LE LACHE HEIN?! HAHAHAHAHAHA!TU T'ES FAIT NIQUER MA PAUVRE VIEILLE!

Je ponctuais mes paroles de coups dans son ventre,au visage...partout...partout où il y avait de la peau c'était une cible potentielle...Je stoppai mes coups quand je sentis une de ses côtes céder...

-Alors Fate?Ca fait du bien?

Je lui mis une claque mémorable à Fate avant de reprendre:

-CA FAIT DU BIEN NON?!TU ME RECONNAIS MAINTENANT SALE PETASSE?!
Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 20
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: .   Jeu 23 Fév - 17:09

Mais quelle conne... Mais quelle conne fais-je!

Comment ai-je pu, ne serait-ce qu'une seconde, croire à ses bêtises... A ses pleurs... A ses mots... A ses gestes... A cette bouille qui ne pouvait laisser personne indifférent... Quelle idiote! Quelle idiote!!! MAIS QUELLE IDIOTE!

Soudainement son jeu s'était arrêté... Et cette innocence presque frappante... Étonnante... Venant d'un homme qui avait fait preuve d'une attitude comme celle qu'il avait eu avant... Cette innocence... Ce sentiment de confiance qu'il inspirait... S'était envolé en un clin d'oeil. Quelques secondes avaient suffi à faire tomber ce masque digne d'un des plus grands acteurs du cinéma, qui en aurait pris plus d'un, moi compris, je m'étais fait avoir, j'allais en payer le prix... Car ce quasi calme d'avant avait laissé place à la violence...

Avec une force qui me parut trop irréaliste pour être humaine, il me saisit à la gorge et sans la moindre pitié, me plaqua violemment contre le meuble derrière moi. Meuble -un placard pour détailler- qui s'affaissa légèrement tandis que les quelques bibelots qui l'ornaient étaient venus s'écraser bruyamment à terre : s'éparpillant en mille morceaux. Quant à moi, autant dire que la situation n'était pas des plus simples... Plaquer ainsi, je souffrais le martyre, écrasée par sa force contre ce meuble, soulevée par sa main au dessus de sol ce qui me valaient des tremblements et surtout, dans l'incapacité totale de respirer. Je tentais tant bien que mal d'avaler une bouffée d'air sans résultat. Je portais la main à ma gorge, espérant faire déferrer la sienne. Toujours en vain... Tout ce que je pouvais faire, c'était plonger mon regard dans le sien : ce regard qui n'exprimait plus qu'un sentiment... Seul et unique et pourtant terrifiant : la haine... Car rien n'arrête la haine... Sauf le résultat... Seulement, vu ses gestes, je craignais ce qui pouvait être "le résultat" de la sienne...

Il me fallut finalement attendre le moment qu'il crut judicieux pour stopper son geste, juste au moment où j'avais vraiment cru y passer... Mais ce ne fut que pour m'envoyer avec une force égale valser à l'autre bout de la pièce, frappant la table basse de verre du salon de plein fouet... La douleur était vive, le verre s'était fracassé sous mon poids, mais je me fichais de cela. L'essentiel était là : je pouvais respirer. Ses mots étaient violents... Il refusait de partir. Comme si ses gestes n'avaient pas su me le faire comprendre... Mais que me voulait-il?...

"T'AS PAS IDÉE DE TOUT CE QUE J'AI DU FAIRE POUR TE RETROUVER SALOPE! TU NE M’ÉCHAPPERAS PAS MAINTENANT!"

"Mais qu'est-ce que...?"

Me retrouver?... Aurait-il une réelle raison d'avoir une telle attitude?... Non. Rien. Rien ne pouvait justifier cela.

"Mais dites-moi ce..."

Je n'eus pas le temps de finir ma phrase. Une douleur au diaphragme m'empêcha toute progression... Je poussais un cri. Son pied s'était enfoncé dans ma poitrine qu'il écrasait avec cette force, sans doute son allié le plus puissant... Je tentais de me relever ce qui ne fit qu'accentuer la douleur...

"Il est parti ton copain? IL T'A ABANDONNÉE?! TAKA LE LÂCHE HEIN?! HAHAHAHAHAHA!TU T'ES FAIT NIQUER MA PAUVRE VIEILLE!"


Faible. Impuissante. Je n'ai pas changé au final. Il n'a pas tort. Il est parti. Mais il ne m'a pas abandonné. J'ai juste un don pour m'attirer des ennuis avec les personnes qu'il faut, au moment qu'il faut... Je suis maudite.

"Alors Fate? Ça fait du bien? CA FAIT DU BIEN NON?!TU ME RECONNAIS MAINTENANT SALE PÉTASSE?!"

Ses coups continuaient... Au visage comme au corps... Je fatiguais déjà. Couverte de bleues. J'étais belle tiens. Belle et bien dans la mouise... Mais ce qui m'énervait, c'était ces sous-entendus. Je devais le connaître mais comment?... Comment avoir oublier quelqu'un qui vous en veut temps?...

Je hurle :

"MAIS BORDEL ALLEZ VOUS M'EXPLIQUER CE QUE VOUS ME VOULEZ?!"

Un geste de mon pied -le tout premier- vient le repousser un peu plus loin tandis que je me relevais. Je n'ai pas sa force. Je n'ai pas sa conviction. Mais j'ai mon arme. Arme que je brandis.

"JE NE PENSE PAS QUE VOTRE HAINE SOIT FONDÉE! JE RÉPÈTE! JE VOUS ORDONNE DE QUITTER MON DOMICILE!"

Belle tentative de ma part de rester digne... Mais terriblement inefficace je le crains...

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
ZERO Takayuki

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 25/09/2011
Localisation : Dans ton lit ma belle...

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Ven 24 Fév - 11:15

"JE NE PENSE PAS QUE VOTRE HAINE SOIT FONDÉE! JE RÉPÈTE! JE VOUS ORDONNE DE QUITTER MON DOMICILE!"

Moi qui m'apprêtai à la frapper mon poing se stoppa en l'air à vingt centimètres de son visage...

-Tu...ne penses pas...que ma haine...soit fondée?TU M'ORDONNES de quitter ton domicile?

Une lueur d'incrédulité filtra dans mes yeux...Ma haine pas fondée?MA HAINE PAS FONDEE?! Je me jetai sur elle pour la faire tomber violamment au sol...

-MA HAINE EST TOUT CE QU'IL Y A DE PLUS FONDEE!TU M'AS VOLE MA VIE!

Je m'écartai un peu...reprenai mes esprits...réfléchis...comment ma haine n'aurait-elle pas pu être fondée?J'avais voué ma vie ou en tout ce qui semblait être ma vie à cette haine...cette haine qui me bouffait de l'intérieur!Cette haine qui m'avait poussé à la retrouver!A me remettre dans les traqueurs!

-Tu es ma haine. C'est toi qui me tue jour après jour.C'est toi qui me pousse dans ma semi-vie.Tu me motives...Tu es mon seul souvenir vois-tu...tu es la preuve vivante que mon cerveau marche encore à peu près...la concrétisation de tous mes efforts!Tout ce que j'ai sacrifié...c'était pour toi!Mais vois-ut le petit truc amusant...c'est que j'ai besoin de tuer un souvenir pour me souvenir...Je suis sur que c'est ça la clé...Je vais tuer cette haine qui m'étouffe...pour elle...pour...pour...Linda?Ou Luna? Ou alors Lunya?

Je fis un pas en arrière et vacillai...je tombai au sol...dans une incapacité la plus totale de me relever...je sentai les larmes couler le long de mon visage...Mais pourquoi pleurais-je?Pourquoi maintenant?Alors que je pouvais réaliser le but de toute une vie?Elle était juste là à portée de main!Mais pourquoi lui en voulais-je tant?Je me souvenais d'une morte...je l'aimais...était-elle jolie?M'aimait-elle? QUI ETAIT-ELLE?!Les larmes coulaient à présent à flots...

-POURQUOI?!POURQUOI EST-CE QUE JE PLEURE PUTAIN DEBORDEL DE MERDE?!

Je ne me souvenais de rien...sauf de mon objectif...pas de son but...ni de ses causes...

-Pourquoi dois-je te tuer?Qu'est-ce que tu as fait à...à...cette femme?

J'étais en proie au désarroi le plus total...et si je m'étais trompé?Si toute ma vie durant j'avais poursuivi un idéal erroné?

-Non...non...ne dis rien...ça ne servirait à rien.

J'étais allé trop loin.Je m'étais trop investi dans tout ça.Elle était la seule chose qui me raccrochait à ma santé mentale.La seule chose qui prouvait que je ne m'étais pas trompé,non?La seule chose qui montrait que j'avais bel e bien une vie...et que je la vivais.
Je me relevai...Elle aussi apperemment venait de se relever...tant mieux.

-Tu vas mourir Fate Testarossa.Je ne me souviens plus pourquoi mais je sais que tu dois mourir car tu as commis un acte horrible.Ca je m'en souviens...

Peut-être était-ce elle qui avait assassiné cette femme?

-Tu m'entends?TU VAS MOURIR!

Je me jetai sur elle et commençai à l'étrangler...non...NON!Pas comme ça!Il fallait d'abord l'humilier...c'est comme ç_a que je m'occupai de mes victimes féminines quand...quand quoi?De quand est-ce que je parle?!Bref je lui arrachai sa veste libérant à mes yeux un beau chemisier...Pour bien l'immobiliser pour un petit temps très court je lui enfonçai mon genou dans ses parties génitales,ce qui,même à une fille pouvait faire très mal voyez-vous...une fois que ce fut fait je déchirais son chemisier et arrachai son soutien-gorge en un temps record et juste avant de lui donner un énorme coup de poing dans le ventre je fis une petite léchouille à son sein droit...Elle était dégoutée...Cela se voyait...

-Tu vois si il y a une autre chose dont je me souviens parfaitement, c'est que je t'ai fait une promesse...insolite certes...mais une promesse salope...
Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 20
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Sam 25 Fév - 9:45

Il s'apprêtait à me porter un autre coup. Son poing se levait, je tournais le visage en une ultime -et pourtant toujours aussi inutile- tentative de protection... Finalement, ce poing ne m'atteindra pas... Il vient de se stopper au dessus de ma face tandis que son possesseur bégaye quelques mots en reprenant mes paroles. Il finit par hurler. Me hurler ce qu'il considère comme faux : le fait que sa haine infondée.

"MA HAINE EST TOUT CE QU'IL Y A DE PLUS FONDÉE!TU M'AS VOLE MA VIE!"

Une lueur s'affiche dans ses yeux... Une lueur terrifiante... Celle d'un homme qui ne vivait que pour cette haine... Mais pourquoi? Pourquoi tout ceci envers moi?... Pourquoi? Je ne pense pas avoir fait quoi que ce soit qui puisse justifier cela...

Il recule. Comme perdu, j'en profite pour m'écarter et rejoindre l'autre bout de la pièce, celui le plus proche des fenêtres et de la porte donnant sur le jardin. Il profère des paroles sans sens... Elles me sont dédiées... C'est un appel. Un appel à la vengeance. Je dois mourir à ses yeux. Mais je ne veux mourir. Et je ne mourrais pas. Il envient à parler d'une femme... Linda? Luna? Non, je n'ai jamais entendu parler de ces femmes. Ces prénoms ne me disent rien... Mais... Lunya? Étrangement, celui-ci me rappelle quelque chose... Mais quoi?... Je n'ai pas le temps de prendre quelques minutes pour réfléchir, un bruit sourd me réveille. Il vient de tomber de tout son poids au sol. Il pleure. C'est étrange de voir cette face qu'on redoute tant, pleine de haine, s'emplir de larmes. Il me pose alors cette question que je me pose également... Pourquoi devait-il me tuer? Qu'avais-je bien pu faire à ces femmes?... A cette femme?... Qu'avais-je bien pu lui faire?... Même lui ne semblait pas s'en souvenir... Peut-être y avait-il moyen de négocier une issue pacifiste?... Je tente une approche :

"Je ne sais pas ce que vous me voulez... Mais je suis sûre qu'il y a moyen de s'arranger n'est-ce pas?..."

Je ne suis pas rassurée, mais on a plus grand chose à perdre... Finalement, il se relève... Son air veut tout dire.

Pas de pour parler.

C'est fini.

"Tu vas mourir Fate Testarossa. Je ne me souviens plus
pourquoi mais je sais que tu dois mourir car tu as commis un acte
horrible. Ça je m'en souviens... Tu m'entends?TU VAS MOURIR!"


Je recule. Trop tard. Ce même poids tombé sur lui même venait de se jeter sur moi et de m'embarquer dans s chute : me plaquant au sol. Je tente de me dégager et le repousse aussi fort que je peux. Il est malheureusement trop lourd et trop largement bâti face à mon corps fluet. Ses mains se resserrent à nouveau autour de mon cou dans une nouvelle tentative de strangulation qu'il abandonne finalement. Il s'adonne soudainement à une autre activité... Je sens alors ma chemise se déchirer, puis le dessus de mes sous-vêtements... Ah non. Pas ça. Pas une fois de plus. Je ne veux pas me rappeler de ces sensations là. Je pousse un cri dans le but d'alerter quand je comprends enfin qu'il ne se contentera pas de mon meurtre pur et simple. Mais de mon humiliation totale... Je tente de m'échapper quand son genou vient se bloquer contre mon entrejambe me laissant encore échapper un cri de douleur ce coup-ci. Douleur insoutenable qui remontait jusqu'au ventre qui fut lui aussi percuter d'un de ses coups de poing. Il s'abaisse alors et je sens sa langue se poser contre mon sein. Je hurle. Je refuse. Je ne veux pas. Il ne se permettra pas cela. Pas ce qu'une seule personne est autorisée à faire...

"Dégage de là! Je t'interdis de faire ça! Je t'interdis de te permettre quoi que ce soit du genre! Je ne t'appartiens pas!"

Dans un mouvement de peur et de colère, je le repousse, juste le temps qu'il faut pour me dégager. Je me relève alors et court. Je regarde autour de moi : la porte seule issue de sortie. Je l'ouvre. Celle-ci donne sur le jardin. Je sors, la claque violemment derrière moi et cours aussi vite que possible, mains contre poitrine afin de cacher ne serait-ce qu'un peu ma nudité, fuyant ainsi à l'inverse de la maison, sans réfléchir à comment sortir de ce jardin...

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
ZERO Takayuki

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 25/09/2011
Localisation : Dans ton lit ma belle...

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Lun 27 Fév - 20:47

"Dégage de là! Je t'interdis de faire ça! Je t'interdis de te permettre quoi que ce soit du genre! Je ne t'appartiens pas!"

Elle m'interdisait encore?Quand allait-elle se rendre compte que l'on ne m'interdisait rien!A qui croyait-elle appartenir?Je lui appartenais alors pourquoi ne m'appartiendrait-elle pas?

-TU M'APPARTIENS SALOPE!

Et après me rejeter elle s'en fut par la seule issue possible,car il fallait bien croire que j'en avais laissé une,la porte donnant sur le jardin...

-A quoi cela te sert-il de courir?Tu sais très bien que je te rattraperais tôt ou tard...même plutôt tôt.

Je traversais le champ de débris qui avait autrefois éé un salon pour la rejoindre dans ce qui allait devenir son ex-jardin...

-Ca tombe bien vois-tu...je suis plus à l'aise avec ma vitesse à l'air libre...

Je me plaçai juste devant elle de façon à la surprendre...Ce que j'aimais surprendre les gens...un de mes passe-temps favoris...Ce qui m'amenait à un sujet très important...

-Tu sais ça fait très longtemps que je n'ai pas joué à chat...ça te dirait de jouer à chat avec moi?Tu ferais une magnifique souris,ajoutai-je avaec un air carnassier...

Je commençai à l'effrayer...pour rajouter à sa frayeur j'avançais vers elle...d'une démarche lente,sure, féline...

-Allez...Pas longtemps!

Je lui fonçais dessus et lui labourait le pantalon,entamant de la même manière ses jambes...l'odeur du sang...

-...rien de tel...
Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 20
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Mar 28 Fév - 21:50

"TU M'APPARTIENS SALOPE!"

Ces paroles résonnaient dans ma tête. Encore et encore. Tu m'appartiens. Tu m'appartiens... Comme si ces mots avaient un sens! Comment pouvait-on considérer une femme ou même un être humain comme un objet devenant possession de celui - ou celle même si dans la mentalité masculine que devait être la sienne, cette option n'était sûrement pas imaginable - à qui il (et surtout elle) était soumis(e)? Il était vrai que l'idée était tout à fait correct d'un point de vue métaphorique. Après tout, qui ne s'était jamais senti objet de celui que l'on aimait après avoir connu l'amour? C'était mon cas et je devais être loin d'être la seule... En effet, cela devait être celui de toute femme amoureuse (excluons les hommes et leur besoin naturel de se considérer comme dominant). Moi même, je pense que si j'avais dû me sentir objet d'une personne sur terre, j'aurais laissé ce droit à Takayuki. Quand on possédait le coeur, autant dire qu'on possédait tout une personne... Mais que lui... Lui que je connaissais à peine et qui me pourchassait dans le but de me tuer sans même se souvenir du pourquoi... Je refusais qu'il se considère comme mon possesseur...

Je courais. Aussi vite que je pouvais. Désormais pied nue, poitrine dénudée de vêtements. Uniquement vêtue de mon jean mais que j'imaginais déjà en lambeaux vu ses manières... Mes pieds se salissaient de l'herbe et de la terre. Le froid encore fort à cette époque et particulièrement rude ces derniers temps me faisaient hérisser le poil, si peu vêtue, j'avais le mérite de le sentir. Le vent fouettait mon visage désormais trempée des larmes de peur qui coulaient sur mes joues. J'arrive au fond du jardin... Si j'arrive à escalader la palissade, je pourrais rejoindre celui du voisin et peut-être lui échapper... Plus que quelques mètres! Courage!

Mais qu'est-ce que...

Il a réussi à me dépasser et à se planter devant moi comme un piquet... Je stoppe ma course. Il affiche un sourire dérangeant, terrifiant, sadique... Tueur. C'est ça prédateur est le mot! Digne du lion prêt à se jeter sur la gazelle blessée...

"Tu sais ça fait très longtemps que je n'ai pas joué à
chat... Ça te dirait de jouer à chat avec moi? Tu ferais une magnifique
souris..."


Au chat... Et à la souris?... Sous-entend-il que me voir résister consiste pour lui en un jeu?... Je suis mal barrée. Je sers à nouveau mon arme dans ma main. Si seulement Takayuki pouvait apparaître là, maintenant!... Que faire? Hurler? Rappeler? Mon téléphone est trop loin... Il est trop tard, je n'ai plus qu'à me battre... Il se rapprochait, lentement, avec une démarche gracieuse et toujours aussi prédatrice... Je recule, doucement, tremblante, trébuche et tombe. Je me relève alors tout aussi vite.

"A quoi bon nous battre?! Cesse! Tu ne sais même pas ce qui te pousse à faire ça!"

Trop tard. Il vient de me foncer dessus... Mon jean est déjà tombé en lambeaux... C'est à mes jambes qu'il s'attaque. Elles se recouvrent de griffures, blessures et hématomes qui saignent peu à peu. Je pousse un cri et m'écarte, fuyant à nouveau.

Au même moment, dans la maison voisine, une fenêtre s'ouvre et une jeune femme sort son visage. Elle est encore assez jeune, une petite trentaine sûrement, très pâle, rousse et de petite taille.

"C'EST PAS BIENTÔT FINI CE RAFFUT?!"

Oh mon Dieu! Elle ne croit pas si bien tomber! Je profite du fait que mon adversaire ait tourné la tête, alerté par ce bruit, pour lui décocher un coup de pied dans le ventre et le repousser. Je recule et charge alors une force que je lui destine. Cette dernière, ainsi envoyée, me permit de le faire reculer de quelques mètres encore :

"TU T'APPROCHES ENCORE UNE FOIS ET JE TE DÉMANTÈLE MORCEAU PAR MORCEAU!"

Une menace de ma part pouvait paraître étrange... Car tout n'était que bluff. Même si j'avais les capacités de m'en débarrasser, je n'étais pas en état...

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
ZERO Takayuki

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 25/09/2011
Localisation : Dans ton lit ma belle...

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Mer 29 Fév - 13:41

"TU T'APPROCHES ENCORE UNE FOIS ET JE TE DÉMANTÈLE MORCEAU PAR MORCEAU!"

Un instant,sous l'effet du choc je reculai tel un chat auquel on aurait fait subir une décharge...Le cri de la voisine résonnait encore dans ma tête...son visage était plutôt agréable à regarder surtout lorsque ses traits étaient déformés par l'incompréhension...Une fois mes esprits repris je délaissai Fate l'espace de moins de cinq secondes:
Première seconde: mon corps se mutait à moitié en foudre et je pénétrai dans la maison de la voisine par sa fenêtre.
Deuxième seconde je lui addressai un mot: Désolé mademoiselle.
Troisième seconde je lui brisai le cou juste sous les yeux de Fate.
Quatrième seconde je consumai son corps en y mettant le feu.
Cinquième seconde: j'étais de retour en face de Fate qui me regardait les yeux figés dans la peur...

-Elle était encore jeune hein? Et plutôt mignonne non? Elle devait surement avoir une famille...Comme ça cela te passera l'envie de demander de l'aide...

J'éclatai de rire puis me mis à tourner autour d'elle respectant son ordre de ne pas l'approcher de trop près...même en mutant en foudre cela pouvait etre dangereux puisque je ne connaissais pas bien l'étendue de ces pouvoirs et il suffisait qu'un seul affecte la foudre pour qu'elle me "démantèle"...
Elle perdait du sang...trop de sang...si cela continuait elle allait finir par tomber dans les vappes et elle serait à moi...mais je n'avais pas réellement la patience d'attendre...
Mais...qu'est-ce que j'étais bête! Il me suffisait de lui faire un happy-come-come...
A l'aide de l'apesanteur je bloquai ses membres de façon à l'immobiliser totalement...

-Là on est moins sure de soi tout à coup non?

J'en profitai pour me rapprocher d'elle, lui prendre son arme, et la jeter au sol...

-Tu fais déjà beaucoup moins dangereuse...en plus j'aime beaucoup ta poitrine...,que je touchai d'une main,mais ce que j'aime encore plus chez toi c'est ça vois-tu...

Ma deuxième main arracha ce qui restait des vêtements d'en bas et entreprit de carresser sa féminité...

-Rien de plus honteux non?

Mais je ne devais malgré tout pas me laisser prendre au jeu sinon le happy-come-come risquait de prendre fin à cause de manque de concentration...Pour mettre fin à son supplice je l'envoyai au sol à l'aide d'une belle et grande claque...

-Ca te rappelle rien? La première fois c'était dans un jardin aussi...

Comment allait-elle riposter maintenant qu'elle pouvait de nouveau bouger?C'était l'inconvénient de mon coup...l'adversaire ne pouvait rien faire tant qu'on ne le frappait pas suffisamment fort pour le retirer de l'emprise de l'apesanteur...mais dès lors où vous le frappiez ou que vous concentriez votre attention autre part...le charme se brisait...
Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 20
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Ven 2 Mar - 19:12

Mes multiples petites attaques me permettent de gagner du terrain. Enfin... Façon de parler. Je ne fais que reculer au final, l'assaillir n'est pas mon objectif... Ce serait se jeter dans la gueule du loup... Non, il ne fallait pas se précipiter... Juste s'écarter et profiter du moment venu pour fuir... Là, il ne pourrait plus rien faire si ce n'est tenter de me rattraper dans une rue bondée où quand bien même il me rattraperait, les passants ne resteraient sans doute pas là à rien faire en cas d'agression... Le monde. C'était cela. Il fallait rejoindre un endroit fréquenté... Le monde le persuaderait sûrement... Enfin, c'était ce que je croyais jusqu'à l'appel de ma voisine...

Au moment où je m'écartais, il avait soudain pris un aspect immatérielle... Comme ces éclairs de tonnerre, visible et pourtant intouchable... Avec une vitesse hors du commun et très certainement inhumaine d'ailleurs, il avait rejoint la demoiselle dans sa chambre en passant par l'extérieur ce qui paraissait tout bonnement impossible tout compte vu de la configuration compliqué de l'architecture de l'habitat... Il aurait fallu un très bon matériel et un certain temps. Tout ce qu'il n'avait pas pris tout en réussissant... Mais son geste me parut invraisemblable... Il venait de la tuer... De la tuer là-haut, sans qu'elle n'ait pu rien faire d'autre que nous avoir vu... Son cou s'était rompu, c'était la fin... Et elle s'écroulait à terre sous mes yeux ébahis, là-bas, en haut, sur le rebord de sa fenêtre. La bouche ouverte en signe d'étonnement, j'avais encore du mal à comprendre... J'avais peur... Tout d'abord peur pour moi oui... Mais aussi pour les autres...

"Elle était encore jeune hein? Et plutôt mignonne non? Elle devait surement avoir une famille... Comme ça, cela te passera l'envie de demander de l'aide..."


C'était cela. De la dissuasion. Appeler au secours était sans doute une de mes seules portes de sortie. Il venait de la fermer. Non pas en l'obstruant, mais en me lançant un dilemme... C'était sous-entendu mais très clair dans ma tête. Si je tentais d'appeler quelqu'un, de faire venir des gens ou même de me mêler à la foule, ce serait tout le monde qui y passerait... Une personne comme vingt-cinq. Une femme comme un homme... Un vieillard comme un enfant... Impossible de piper quelque mot que ce soit... Je repensais à cette voisine... Je l'aimais bien même si je ne la connaissais pas énormément... Elle était arrivée là un peu près à la même époque que moi, à la construction. Elle était sentimentaliste et son mari faisait parti de l'armée magicienne. Ce dernier avait choisi de combattre, et cela faisait maintenant plusieurs longs mois qu'il se battait au front tandis qu'elle l'attendait avec leurs deux enfants, une petite fille qui devait avoir entre quatre et six ans ainsi qu'un nourrisson fraîchement né d'avant son départ, sans savoir s'il y aurait un retour. Une jolie femme, très gentille, sans doute la seule à avoir porter un peu d'intention sur moi à l'époque où je ne demandais que quelques mots, juste histoire de redécouvrir l'idée d'une "vie sociale". Et maintenant... Maintenant qu'elle était morte... Que deviendraient ses enfants? Que penserait son mari s'il revenait? Et s'il ne revenait pas? Qu'en était-il de cette attente qu'elle avait dû endurer?... Je venais de mettre deux enfants au stade d'orphelin et un homme à celui de veuf... J'avais une mort et toutes ces conséquences sur la conscience...

"TU N'AS PAS HONTE DE CE QUE TU AS FAIS?! EST-CE QUE TU PENSES AU MOINS UNE SECONDE AUX CONSÉQUENCES DE TES ACTES?!"

Une larme coula sur ma joue. Il était désormais hors de question de fuir pour rejoindre une foule ou même de hurler jusqu'à ce que quelqu'un m'entende... J'allais devoir tout faire de moi même... Je m'apprêtais à porter un nouveau coup à distance quand je me retrouvai bloquée... Un sort... Le sien... Un sort qui m'empêchait d'effectuer le moindre mouvement... Mais étrangement... Il me semblait l'avoir déjà subi... Il m'avait débarrassé de mon arme... Je ne suis pas totalement inefficace sans... Mais je ne suis désormais plus en capacité de me défendre correctement... Je dois la récupérer. Mais pour cela, il faudrait déjà pouvoir bouger... Il s'approcha encore un peu.

"Tu fais déjà beaucoup moins dangereuse...en plus j'aime beaucoup ta poitrine..." avait-il dit tout en caressant mon sein d'une main.

Dieu sait que si j'avais pu l'insulter de tout les noms je l'aurais fait... Voilà qu'il se mettait à me caresser comme si nous étions intimement liés. Ce n'était pas le cas et cela ne le serait jamais.

"Mais ce que j'aime encore plus chez toi c'est ça vois-tu..."

Je sens alors son autre main descendre le long de ma peau, arracher ce qu'il me reste de sous-vêtement et enfouir sa main contre mon entrejambe qu'il commençait à caresser avec ce que j'aurais qualifier d'un empressement. Je me retiens, étouffant un gémissement, et pousse un cri, toujours tétanisé :

"Lâche moi sale pervers!"

Pervers... Étrangement, je savais le mot inapproprié... Car s'il faisait cela, cela n'était sûrement pas pour son envie personnelle, mais juste pour mieux m'enfoncer dans mes problèmes... M'humilier... Mais là s'en était trop... J'aurais aimé lui en retourner une... Une bonne, qu'il comprenne... Mais je ne pouvais faire quoi que ce soit.

"Je t'ordonne de me lâcher! Enlève cette main!"
hurlais-je, tremblante de ce qui semblait être une peur.

Un coup qu'il me porta au visage me libéra de cette emprise tandis que je m'écroulais au sol :

"Cela ne te rappelle rien? La première fois c'était dans un jardin aussi..." avait-il dit.

Et soudain... Oui. Ce sort je l'ai déjà subi... Il y a cinq ans... Cinq ans déjà! Et ce sort... C'était Takayuki qui me l'avait lancé... Enfin plutôt lui et son ancêtre, alors encastré dans le même corps qu'il partageait difficilement... Lui étant un humain et moi une magicienne, il avait vu la nécessité de me tuer. Par chance, j lui avais échappé... Mais comment aurais-je pu oublier ces paroles?... Ces menaces de viol qu'il m'avait proféré?... Jamais. Car j'ai toujours peur... Au final, je l'attendais le moment où ce taré désormais possesseur de son propre corps me retrouverait comme il me l'avait promis... Car il voulait me tuer - après m'avoir violé en guise de "bonus" si l'on peut appeler les choses ainsi - pour se venger du meurtre de sa femme par un de mes hommes sous mon commandement il y avait de cela quelques années... Meurtre dont je n'avais que très vaguement entendu parler et dans lequel je n'avais pas été impliqué... Quand je comprends cela, je me relève... Ce jour avait été horrible, un de difficile, un de plus à l'époque, mais il m'avait permis de pouvoir entamer une relation avec celui que j'aimais désormais... Alors comment le regretter?...

"Alors c'est toi hin?... Tu ne m'as pas oublié... Je ne t'ai pas oublié non plus. On peut dire que je t'ai attendu. Pas de bon coeur certes, mais je l'ai fait. Voilà que tu es là en face de moi... Et bien je vais te répéter ce que je prépare depuis cinq ans... Je n'ai rien à voir dans le meurtre de ta femme Lunya. Oui, je connaissais l'homme qui lui a fait cela, mais professionnellement et je n'ai en rien appuyé ses actes... Alors oublie le passé, il est encore temps..."

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
ZERO Takayuki

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 25/09/2011
Localisation : Dans ton lit ma belle...

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Ven 2 Mar - 20:19

"Alors c'est toi hin?... Tu ne m'as pas oublié... Je ne t'ai pas oublié non plus. On peut dire que je t'ai attendu. Pas de bon coeur certes, mais je l'ai fait. Voilà que tu es là en face de moi... Et bien je vais te répéter ce que je prépare depuis cinq ans... Je n'ai rien à voir dans le meurtre de ta femme Lunya. Oui, je connaissais l'homme qui lui a fait cela, mais professionnellement et je n'ai en rien appuyé ses actes... Alors oublie le passé, il est encore temps..."

-Encore temps? ENCORE TEMPS!? Mais je viens de buter ta copine chérie!J'ai beaucoup plus de sang sur les mains que tu ne le crois alors même si moi je l'ai oublié le passé! Toi tu l'oublieras jamais!

Qu'avait-elle dit avant? Un homme à elle?Professionnellement?Ma femme?

-Lunya? Qui est-ce?

Des bribes de souvenirs flottaient dans mon esprit...Lunya?Blonde peut-être?J'étais pas là quand c'était arrivé? Mais qu'était-il arrivé?

-De toute façon cela importe peu. Je sais une chose:je veux ta mort.Alors je vais te tuer, si j'ai retenu une chose c'est que je devais suivre mes envies.

Mais voulais-je vraiment la tuer?Comment pouvais-je être aussi sur de cela si je ne me souvenais même plus des raisons premières de mes actes?La femme que je venais de tuer...

-...elle avait une famille n'est-ce pas?

Inutile de préciser qui elle savait très bien de qui je parlais...Est-ce que je pensais aux conséquences de mes actes? Non.Absolument pas.Devrais-je? Tuer et penser aux personnes que l'on a tué amène forcément au sentimentalisme...à la faiblesse...je ne devais donc aps penser à cette femme...ni à sa famille.
Mais je ne pouvais pas m'en empêcher...qu'avait-elle fait ce matin?Hier soir?Cette semaine?Qu'avait-elle fait pour mériter le sort que je lui avais réservé?Rien.J'avais honte...oui j'avais honte...
Je commençai à reculer et à tourner le dos à Fate...

-Barre-toi.Je veux plus te voir...je veux plus...

Quoi?!Mais...j'étais en train de me trainer devant elle?Tout ça pour ne pas ressentir la honte?Tout ça pour fuir mes actes passés?!Mais je faisais pire là! Me prosterner devant elle...Je me retournai violemment et sentis mon pied écraser un objet au sol...un objet qui venait sans doute de tomber de ma poche...un objet relativement âgé...une montre.Elle était écrasée mais je n'eus pas trop de mal à l'ouvrir...il y avait une photo dedans...une femme...MA femme! Ca y est...je...je crois que ça me revient! Une histoire de meurtres...tortures...je m'en étais jamais remi!Enfin je crois...j'avais trouvé de quoi me soulager...ça je m'en souvenais...
LE MEURTRE...

-Non en fait...on va s'amuser encore un peu tous les deux...

Ma bouche s'étendit en un sourire qui devait surement provoquer un mélange d'excitation féminine et d'effroi...prédateur...oui j'aimais ce mot...Je lui envoyai un éclair concentré...snas vêtements en plus...hahahahaha!!!!
Elle souffrait...c'était si...si...
NON! Je stoppai l'éclair et pris ma tête entre mes mains...

-J'en ai assez! Que m'as tu fait connasse!? Pourquoi!? Regarde-moi!REGARDE-MOI SALOPE! J'AI L'AIR DE QUOI!?DIS-MOI DE QUOI J'AI L'AIR!?Je me souviens de rien...je ressens plus rien sauf de la haine...c'est pas une vie ça...
Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 20
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Mar 6 Mar - 18:30

"Encore temps? ENCORE TEMPS!? Mais je viens de
buter ta copine chérie!J'ai beaucoup plus de sang sur les mains que tu
ne le crois alors même si moi je l'ai oublié le passé! Toi tu
l'oublieras jamais!"


Encore temps... Bien sûr qu'il l'était! Et il aurait pu l'être encore plus si cet imbécile avait réfléchi à ses actes! Oui il l'avait tué! C'était cruel! Cruel et inutile! De la violence gratuite digne d'une bête sauvage, pas d'un être civilisé! Car c'était loin d'être ce qu'il était... Oublier le passé?... Non... Il était clair que je ne l'oublierais pas... Même si les choses s'arrêtaient à cet instant précis et qu'il s'en allait... Il bégayait ce nom... Lunya... Je ne sais rien d'elle et pourtant sa mort m'attire tant d'ennuis... Elle est morte... Bêtement, ça c'est clair, et sans raison qui plus est... Je connaissais celui qui l'avait tué... Mais jamais, ô jamais je n'avais participé à untel acte! Je n'avais plus rien à me reprocher depuis mon enfance, enfinrien qui dépasse la guerre... Je n'avais peut-être pas su remarquer l'erreur de ce subordonné, responsable de cette mort, mais je n'y été pour rien... Cet acte avait été mené hors travail... Il n'était plus de mon ressort...

"De toute façon cela importe peu. Je sais une chose : je veux ta mort. Alors je vais te tuer, si j'ai retenu une chose c'est que je devais suivre mes envies." avait-il dit...

Bien sûr! Me tuer sans même avoir de réelles preuves de ma culpabilité!... Quel manque de maturité! Quel... Quel... Quel bêtise! Quel sentiment pouvait conduire à de tels actes?... La haine. C'était évident... Mais de là à faire preuve d'autant d'injustice!... Je décidais de me défendre et préparais un nouveau sort quand il changea soudainement de sujet... Me demandant si "elle" avait de la famille... Il était évident qu'il était question de mon innocente voisine désormaismorte... Les larmes me montèrent aux yeux... L'énervement et la colère que je commençais à ressentir depuis un moment ressortaient soudainement...

"De la famille?! Ah! Tu y penses seulement! N'aurais-tu pas pu y penser plus tôt?! Avant de la tuer, elle qui n'avait rien fait?! Tu veux tout savoir! C'était une femme très agréable, dévouée à ce qu'elle considérait être juste! Elle a deux enfants, une petite fille et un enfant en bas-age! Leur père est à la guerre, personne ne sait s'il reviendra, et toi... Toi... Toi tu viens de détruire l'avenir de ces deux gamins sans même réfléchir... Tu es... UN MONSTRE! Voilà ce que tu es! Tu me dégoûtes! Tu n'es même pas capabled'établir un jugement autre que celui que te dicte ta haine! Tu as pensé une seconde... Tu as pensé à réfléchir de toi même?! IDIOT!"

Il ne me répondait pas. Il me tournait le dos... Perturbé... Mes paroles avaient-elles su?... Lui faire changer d'avis?...

"Barre-toi.Je veux plus te voir...je veux plus..." finit-il par lâcher.

Je ne me fais pas prier. Je ne cherche pas à comprendre... Prenant mes jambes à mon coup, je fuis. Nue, toujours nue. Je cherche à rejoindre la maison à grandes enjambées, profitant de ce moment qui ne durera sûrement pas... C'est le cas de lui dire... Je suis soudain tétanisée et prise d'une violente douleur qui me force un pousser un cri... Je suis foudroyée sur place par une de ses attaques. La force me brûlait... Mais il avait soudainement arrêté ma torture, me laissant m'écraser au sol... Il se tenait la tête... Comme un fou... Comme le fou qu'il était... L'être impitoyable...

"J'en ai assez! Que m'as tu fait connasse!?
Pourquoi!? Regarde-moi!REGARDE-MOI SALOPE! J'AI L'AIR DE QUOI!?DIS-MOI
DE QUOI J'AI L'AIR!?Je me souviens de rien...je ressens plus rien sauf
de la haine...c'est pas une vie ça..."



Comme si hurler allait résoudre le problème... Je n'en pouvais plus... Il m'énervait. J'avais envie de crier... De tout détruire... De me lâcher... Je me relevais et répondais :

"De quoi tu as l'air?! D'un pauvre con! D'un pauvre mec incapable de gérer ses pensées, guider par une chose immatérielle! D'une immaturité impressionnante... Incapable de prendre des décisions seul... Pitoyable au point de s'en prendre aux innocents... Tu n'es qu'un connard... Un connard... RIEN QU'UN CONNARD QUI VA BOUSILLER MA VIE!"

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
ZERO Takayuki

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 25/09/2011
Localisation : Dans ton lit ma belle...

MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   Lun 12 Mar - 18:27

"De quoi tu as l'air?! D'un pauvre con! D'un pauvre mec incapable de gérer ses pensées, guider par une chose immatérielle! D'une immaturité impressionnante... Incapable de prendre des décisions seul... Pitoyable au point de s'en prendre aux innocents... Tu n'es qu'un connard... Un connard... RIEN QU'UN CONNARD QUI VA BOUSILLER MA VIE!"

Je n'y pu rien, la claque parti d'elle-même...Son visage fit un tour de 90° avant de se stopper dans une stuppeur mêlée de colère...Pour qui se prenait-elle?Ce n'était qu'une pure de question de forme!Je n'avais pas besoin de ses réponses!

-Ne t'avises plus de me reparler ainsi connasse!JE SAIS QUE JE SUIS MISERABLE!Je suis un connard?Et alors?ET ALORS?!Tu ne sais rien de moi! Tu ne sais rien de ma vie! Rien de ce que j'ai vécu! Tu n'en imaginerais même pas le quart!Toi, du moment que tu as ton bonheur avec ton petit bonhomme de porcelaine ça te va! Moi je dosi chercher mon bonheur!Je dois chercher ma rédemption! Je dois chercher pourquoi je suis en quête de rédemption! Pourquoi j'ai fait tout ça! Pourquoi j'ai vécu! Mais ça tu ne peux pas le concevoir avec tes misérables caractéristiques d'humaine!

J'étais à bout...mes nerfs me lâchaient...MAAAAAAAAAAARRE!

-Tu...tu...TU NE PEUX QUE L'ENTRAPERCEVOIR!!!!ET ENCORE!

C'était de sa faute...de son fait...tout cela...j'en étais persuadé...elle m'accusait du meurtre de cette voisine?Du fait que je prive ses deux fils de présence maternelle?! Et alors?! Qu'en avais-je à faire au fond? Ce n'étaient que des misérables êtres humains! Placés ici pour inspirer la pitié plutôt qu'autre chose...tout chez eux me répugnait...mais sur les bords n'avais-je pas non plus tort? Cette femme qui me faisait face n'était pas humaine...elle se battait contre eux.
Qu'importe! Elle mourrait probablement de ma main...

-J'en ai assez de toi et tes semblables! Pourquoi vous battez-vous? Dis-le moi? Les humains sont impitoyables et désespérants...ils ne laisseront pas la paix à ton peuple...et ton peuple se baigne d'illusions si il croit pouvoir leur échapper...regarde-nous,vampires...nous observons le monde...n'est-ce pas la meilleure place?

D'une vitesse que me conférait un alliage entre al vitesse naturelle des vampires et ma maîtrise de la foudre je lui mordait dans le cou et lui arrachai un bout de chair...que je mastiquai devant elle...

-C'est fort gouteux...en veux-tu?Non...suis-je bête tu dois trouver cela répugnant non?

A voir son cou elle devait surement aussi trouver cela douloureux...

-Tu sais je ne suis qu'à la recherche de mon passé...

Je m'assis sur une grosse pierre (son jardin était vraiment impressionnant...).

-Si tu me donnes ce que je veux savoir je ne serais peut-être pas forcé de te tuer...Au fond je n'en ai pas envie...tu me traites de connard...mais j'ai une conscience...et tout ces actes horribles que je commets commencent à la faire peser très lourd...j'en ai assez...je veux redevenir celui que j'étais avant!

Des larmes coulaient de mes yeux...il était assez étonnant qu'elles ne se spient pas toutes taries d'ailleurs...

-Alors miss Testarossa?Pourquoi dois-tu mourir?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fate Testarossa_Wanted (réservé fate/moi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Haitian Deportees Fate Now In The Hands Of Team Obama
» fate testarossa,vita chan et les autres.
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» United By The Fate, partenariat
» fan club de Fate (idée de michiyo)
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maho... the return of war. :: Ville :: Lieux de loisirs-