Maho... the return of war.
Bienvenue sur Maho... The Return of War...
Venez faire un petit tour, n'hésitez pas a posez des questions!
Si le forum vous plait, votre inscription nous fera le plus grand plaisir.
Merci à vous et bonne visite =]

Maho... the return of war.

Tout recommence... La Maho fait un nouveau départ. Mais la guerre entre les humains et les magiciens a recommencé... Qui serez-vous? Quel camp choisirez-vous?...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rêve ou réalité ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abigaël Ruygal

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Rêve ou réalité ?   Ven 3 Fév - 18:19

Le roux lui caressa le visage en le couvant d’un regard amoureux. Le plus jeune se sentit rougir sous ce regard, ce sentant être la plus belle chose au monde. Deux lèvres vinrent gouté au sienne, et bientôt il ne fut que sensation. Alors Le roux lui murmura ses quelque parole l’electrisant. Juste deux mots… Juste sa voix… juste un « Je t’aime »…

Bibibiib

Le réveil sonna plutôt fort en se matin. C’est avec une infinie douceur qu’Abi l’éteignit, comment éteindre un réveil en douceur ? Facile vous le preniez et vous le balancer de toute vos force sur le mur d’en face, effet garanti. C’est avec de doux mot d’amour qu’il se releva du sol ou il était, enlevant les feuilles qui lui servaient de couverture. Il grogna en regardant l’heure sur son portable, sept heure, encore une fois il n’avait pas beaucoup dormit, pas assez en tout cas. Il observa les débris qu’était devenu son magnifique réveil, il en soupira, d’un geste de la main il le répara.

Il se leva douloureusement, regardant sa chambre enfin, plutôt le capharnaüm qui lui servait de chambre. Les livres était partout, ouvert fermer, des feuille joncé le sol, le bureau et le lit. Il y en avait partout, et tous parler du même sujet ; « les vampires », Abi avait lu plus de 30 sorte différente de Dracula, toutes plus différentes les unes que les autre, il avait trouvé des choses abracadabrante sur les vampires comme des choses qu’il connaissait déjà. Mais comme il s’y attendait peu parler réellement du sujet. Il aurait bien aimé questionner son vampire mais il ne savait pas comment retrouvé la maison.

Il se dirigea vers sa chaine stéréo qui par miracle avait échappé à l’hécatombe des livres. Il mit une musique au hasard poussant le son au maximum, faisant ainsi vibré les murs, qu’il aimer ça. Il enleva son t-shirt le jetant a l’aveuglette, son pantalon ne tarda pas a le suivre ainsi que son caleçon, il entra dans sa salle de bain et mit l’eau chaud avant de se glisser sous ce paradis. Il pensa alors a Yaku, cela faisait 6 mois qu’il était parti et depuis il ne l’avait pas revu, c’était aussi de ça faute il savait que le vampire évité l’académie mais lui n’avait pas pu bouger. Il soupira, il pensa a leurs baiser brulant, a ceux plus timide et a la morsure, toute ses chose excitèrent Abi qui commença a le montré. Il pensa ensuite au fait que depuis Yaku avait du mangé, il devait car dans tous ses livres il n’avait pas appris la fréquence pour se nourrir des vampires. Soupirant une dernière fois il mit l’eau froide afin d’enlevé son excitation, il n’aimer pas les travaux manuel.

Il sortit de la touche, avec pour seul habit une serviette blanche, il prit un caleçon et un jeans et les enfila, préférant garder le haut nu. Il profita d’une nouvelle journée seul pour lâcher son sort qui le fatigué énormément quand même, il le mettait pour la douche et la nuit au cas où quelqu’un viendrai mais la il voulait respirer. Il se sécha vite fait la tête avant de lancer la serviette dans la pièce. Il s’assayas dans son fauteuil après l’avoir vidé et commença un nouveau livre sur les vampires, la musique toujours à fond, il sentait son cœur en tremblais. Il prit une sucette et savoura se moment de pure bonheur. Mais il avait besoin de sortir alors il ferma le livre et passant un haut il quitta sa chambre.

Six ans… Et seulement quelque mois…

Six ans qu’il ne l’avais pas revu. Abi avait peut d’espoir en se qui les concerné, Yaku l’avait surrement oublié, après tout lui le pensé bien mort… Yaku lui manqué, il avait besoin de sa chaleur, il avait besoin de sa presence pour tout oublié. Comme un automate il quitta les lieux, son sens de l’oriention n’avais pas du tout changer, il avait simplement apris par cœur certain chemin comme celui pour sortir de ce lieu. Comme presque tout les jours depuis un moment il se rendit sur la grande pluce et regarda le ciel, cherchant un papillon, un ombre…

Yaku…

Abi se caressa les lèvres, ou était passé se vampire ?
Revenir en haut Aller en bas
Yakumo Yoshikawa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 23/08/2011
Localisation : Là où je suis... ._.

Feuille de personnage
Arme(s): Mes poings
Pouvoir(s): Pouvoirs vampiriques plus ou moins bien maîtrisés.
Camp: Neutres

MessageSujet: Re: Rêve ou réalité ?   Ven 3 Fév - 20:55

Aujourd'hui était un jour comme tous les autres. Un jour sans que rien ne se passe. Un jour ennuyeux... Hier soir, j'avais dormi dans un petit hôtel, comme d'habitude. Ce matin, en penchant ma tête à la fenêtre, je remarqua que c'était un jour gris, comme d'habitude. Je ne resta pas bien longtemps à la fenêtre. Je commençais à me sentir légèrement déprimé.
J'alla me prendre une douche et m'habiller. Il semblait faire plutôt froid, d'ailleurs, la météo prévoyait de la neige, il valait mieux que je me couvre un peu, même si je n'étais pas si frileux que ça.
J'opta pour un slim noir, des converses rouges, un sweet rouge également, et une veste, que je ne tenais que dans ma main, au cas où il ferait vraiment froid. Je ramassa mes dernières affaires et descendis jusqu'au comptoir de l'hôtel, je ramena ma clé, comme d'habitude, et sortis...
J'avais envie, comme chaque jour, qu'il se passe quelque chose de nouveau, quelque chose qui sort de l'ordinaire, mais j'avais beau espérer, rien ne se passais, et je vivais dans une terrible routine, je pensais vraiment à partir d'ici une bonne fois pour toutes, même si je m'étais vraiment très attaché à cet endroit... Mais je n'aime pas l'ennui... C'est tellement... Ennuyant...

Je sentais l'air sur mes joues, il était frais, agréable, on sentait vraiment que c'était l'hiver. Dans les rues, je voyais des gens se dépêcher de rentrer chez eux, certainement pour éviter d'avoir une maladie... D'autres semblaient partir travailler. Je jeta un oeil à ma montre... Mh... Oui, c'était logique, il n'était que huit heures, si ce n'est moins, à vrai dire, je n'ai jamais eu une excellente notion du temps, même en lisant l'heure... En même temps, il fallait avouer que j'avais toujours eu du mal à la lire, et pour moi, le temps n'était qu'une approximation... Enfin bref, peu importe.
Je farfouilla dans ma poche... Il fallait que je fume, ça faisait trop longtemps que je n'avais pas touché à la cigarette, c'était d'ailleurs hier soir, vers je pense vingt-deux heures, mais je ne suis pas sûr. Je fus très étonné quand je m’aperçut que mon paquet était vide. Il fallait que j'en rachète... Pff... Je n'avais pas envie de marcher jusqu'au tabac... Juste d'aller m'asseoir sur un banc et penser un peu, occuper ma journée comme j'occupais toutes les autres... Mais bon, il fallait aussi que je fume, le choix ne fut donc pas difficile. Je me dirigea vers le tabac le plus proche.

Je sortis de la boutique. Je n'avais pas pris les clopes que je prenais d'habitude, qui sait, peut être que si je change un peu mon quotidien, il se passera quelque chose... Cette fois-ci, c'était des menthol... Cela m'étonnait toujours quand même, que l'on puisse fabriquer des cigarettes à la menthe, mais ça n'avait pas l'air mauvais. J'en porta une à ma bouche, après l'avoir allumée.
Je regardais à l'horizon, juste en face de moi, la grande place. Elle était identique à celle de l'ancienne Maho, comme tout était identique ici comme là-bas... Là, je sentis un grand vent de nostalgie... Abi... C'était là, sur cette place, que je l'avais rencontré, six ans plus tôt. Je n'avais cessé de penser à lui... Il me manquait tant, et je vivais sans cesse dans la peur qu'il soit mort, et pourtant, j'espérais vraiment qu'il ne le soit pas, même si avec toute cette histoire d'envahisseurs et de destruction, je ne pouvais que me résoudre à me dire qu'il n'était plus de ce monde. Et pourtant...

Je regardais de droite à gauche. La place, comme ce jour là, était déserte, à l’exception d'une seule personne. J'arrivai à voir clairement que c'était un homme, de taille moyenne, mais je ne voyais plus très bien jusque-là. Je tira un coup dans ma cigarette, et, curieux, j'alla voir qui était cette personne, seule, même si je n'allais peut être pas lui parler, au moins voir à quoi ce personnage ressemblait.
Je traversa donc la rue qui séparait la petite zone commerciale de la grande place. L'homme était juste en face. De là où j'étais, c'est à dire environ cinq mètres, je parvenais à mieux le distinguer. Il était blond et vêtu de manière -pour moi- plutôt élégante. Je me rapprocha toujours plus en silence. D'ici, je voyais ses yeux, bleus pâles, presque blancs, vides, sans expression, comme les miens des années auparavant... Il semblait chercher quelque chose, ou quelqu'un peut être. Je ne savais pas, mais j'étais curieux, et commençais à me former toutes sortes d'hypothèses. Peut être avait-il un rendez-vous, peut être contemplait-il juste le paysage qui, entre nous, n'avait rien d’exceptionnel, ou peut être qu'il... Attendait quelqu'un qui ne venait pas... Je me concentra un peu. A quoi pouvait-il bien penser ? Arg, je m'étais juré de ne plus lire dans les pensées, mais il était impossible pour un grand curieux comme moi de tenir cette promesse... Désolé, je n'est pas le choix.

Je fus agréablement surpris... Il ce demandait "où était passé ce vampire"... Bien sûr, il me fallut un certain temps pour faire les nombreux rapprochements. Alors ce jeune homme devant moi... Était-ce lui ? Il avait tant changé, il ne ressemblait plus au souvenir que j'en avais, et pourtant, j'en étais presque sûr, c'était lui, c'était Abi... Mais... Pourquoi avait-il ce regard, si vide d'expression ?
Ma cigarette arrivait bientôt à sa fin. Je réussi à esquisser un petit sourire, il fallait que le premier regard que je lui tende soit agréable, et surprenant... Je fis, par rapport à tout à l'heure, un peu plus de bruit avec mes pieds, histoire qu'il me voit bien, car oui, par rapport à moi, il était de profil, j'espérais qu'il allait se retourner, et je dis, de manière très innocente ces quelques mots...

- Vous semblez chercher quelqu'un, je me trompe ?

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
Abigaël Ruygal

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Re: Rêve ou réalité ?   Ven 3 Fév - 22:03

Abi rêvait, il n’était plus ici, dans se monde en guerre mais de nouveau dans le passé. Abi était dans les bras du vampire. Ils étaient encore insouciant et n’imaginaient pas se que l’avenir leur préparerai. Oui Abi était loin à présent. Il n’y avait plus de problème. Avant que la torture ne commence avant qu’Abi se rendent réellement compte de ce que voulait dire douleur et souffrance. Mais maintenant tout avait changé, enfin il savait que tout avant changer. Mais lorsqu’il regardé la plateforme tout était a l’identique, s’en était déroutant, comment faire pour avancé alors que nous vivions dans des lieux passé ?

Un frisson…

Il frissonna quelque chose l’effleura, un caresse invisible et geler. Le froid mordant le serrer dans ses bras. L’hiver l’embrasser de son baiser interdit faisant craquelait ses lèvres sous le froid, celle-ci avant rose était bleu et gercé mais cela ne le déranger pas, il sentait le sang. Un gout qui plaisait a son vampire… Abi ferma les yeux, seul… il était seul depuis six ans, depuis qu’il avait donné son cœur a se vampire peu être mort aujourd’hui

Une odeur… une sensation.

Le vent changea et emportant avec lui une odeur de fumé qui n’était pas inconnu a Abi. L’odeur de la cigarette, beaucoup fumé depuis la guerre, beaucoup se suicidé avec cette drogue douce mais lui avait résisté, lui avait gardé ses sucettes près de lui. Un ombre apparut dans son champ de vision alors que les pas se firent entendre. Quelqu’un était la… il ne voulait voir personne a cet instant sauf une qui avait du partir.

- Vous semblez chercher quelqu'un, je me trompe ?

Cette voix… Il l’aurait reconnu entre mille, cet intonation, ce timbre grave, la sensation qu’elle lui produisait. Ca ne pouvait être qu’une seule personne, un être qu’il avait perdu de vue depuis sic longue années. Il se tourna lentement, très lentement vers l’inconnu, vers cette voix, croisant les doigts, priant silencieusement. La lenteur était calculée. Et comme un retour dans le passé il tomba sur un torse. Un sourire se dessina lentement sur ses lèvres, et il leva la tête pour plonger dans ce lac d’émeraude qu’il avait apprit par cœur.

Yaku…

Il était la devant lui, toujours aussi beau il n’avait pas changer. Il avait garder son aspect de gamin de 17 ans alors que lui en avat 22 et pourtant il était toujours plus petit ! Il ne put retenir un grand eclat de rire. Un rire que venait du cœur, un rire nerveux, un rire heureux, un rêve éveillé, ils etaient de nouveau ensemble comme la première fois. Ils étaient sur cette place, la ou il l’avait mordu la premiere fois. Yakumo était présent dans tout sa beauté dans se froid d’hiver et lui, il ne trouvé rien de mieux que de rire devant ce garçon qu’il aimé. Il mit plusieurs secondes a se calmé et a reprendre son sérieux, ses yeux pétillant de malice et d’un bonheur non contenu.

- Non vous avez raisin, je cherche un jeune homme roux avec un regard vert magnifique qui doit m’offrir des tonnes de chocolat !

Abigaël s’approcha d’un pas hésitant vers celui qui était ‘être chercher et porta une main a son visage juste pour le caressait. Sa peau était glacé, ses doigt rencontraient du marbre mais il s’en fichait, il touchait Yaku. Il lui fit de nouveau un sourire.

- Alors cette fois tu ne m’interpelle pas en me mordant, monsieur le vampire ?
Revenir en haut Aller en bas
Yakumo Yoshikawa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 23/08/2011
Localisation : Là où je suis... ._.

Feuille de personnage
Arme(s): Mes poings
Pouvoir(s): Pouvoirs vampiriques plus ou moins bien maîtrisés.
Camp: Neutres

MessageSujet: Re: Rêve ou réalité ?   Sam 4 Fév - 15:24

Il se retourna très doucement. Il semblait espérer que c'était moi qui lui avais adressé la parole. Je vis un sourire ce dessiner sur son visage. Ce n'est que là que je remarqua qu'il n'avait pas tellement grandi en si longtemps, j'étais encore et toujours plus grand que lui, alors que moi, ma croissance était certainement terminée. C'est après quelques secondes que je l'entendis pousser un grand éclat de rire. Quoi ?! Mon entrée n'était pas aussi classe que je l'avais prévu ? Je me sentis horriblement ridicule et pourtant, il m'arracha une nouvelle fois un sourire, râh mais pourquoi je souriais ? Il n'y avait aucune raison ! Mais si il y en avait une, quel idiot ! C'est normal de sourire, d'être heureux, quand l'être que l'on aime l'est aussi, non ? Il mit un certain moment avant de se calmer et de retrouver son souffle normalement. Il était heureux, très heureux, probablement autant que moi, voir plus, car les conditions dans lesquelles il m'a revu n'étaient pas les mêmes pour moi. J'aurais très bien pu lui sauter au cou, ou crier son nom dans la rue, j'en aurais été capable, mais je voulais le rendre encore plus heureux que moi.

-Non vous avez raison, je cherche un jeune homme roux avec un regard vert magnifique qui doit m’offrir des tonnes de chocolat !

Oh le flatteur ! Mais j'aimais bien qu'il dise ça de moi. Il n'avait, en vérité, pas changer d'un poil. Pourquoi se donnait-il une image si triste alors qu'il était toujours le même que six ans auparavant ? Peu importe, à présent, j'étais à nouveau avec lui, et tout aller redevenir comme avant, du moins, je l'espérais. Du chocolat, oh oui il allait en avoir, et autant qu'il en voudrait. A présent, j'étais prêt à soulever des montagnes pour lui, rien que pour lui.
Il s'approcha de moi de manière hésitante. Eh bien alors ? Pourquoi cette hésitation ? Je n'allais quand même pas le rejeter, même si il me violerait sur place.... Hum, trêve de plaisanteries, passons aux choses sérieuses, oui arrêtons de penser à ça... Pour le moment.
Je sentis sa main contre mon visage. Elle avait réchauffé mon corps tout entier, du moins, c'était l'impression que j'en avais. Je le regardais, les yeux dans les yeux. Essayant de voir autre chose que ce grand vide, retrouver les yeux pleins de vie que je voyais en lui auparavant, et je m'y perdis comme un rien à trop chercher. Je sentais que je me noyais dans ce bleu magnifique, vite, quelque chose pour me secourir... Sa voix...

-Alors cette fois tu ne m’interpelle pas en me mordant, monsieur le vampire ?

Je fis un petit mouvement de la tête, signe qu'il m'avait complètement tiré de mes pensées, et heureusement d'ailleurs. Cette remarque était plutôt amusante. J'aimais la façon dont il l'avait sortit. Pourtant, je ne souriais pas plus que tout à l'heure, oui, moi non plus je n'avais pas tant changé que ça, à ne pas savoir sourire comme je le souhaitais...
Je jeta à terre ma cigarette, j'en prendrais une autre plus tard, je n'avais pas de temps à perdre avec ça, j'avais Abi à présent. Il fallait dire que même si j'étais un grand fumeur, je m'étais mis à fumer encore plus quand Abi fut en quelque sorte... Parti. Je pencha légèrement ma tête sur le côté, disant quelques mots sur un ton quelque peu amusé.

- Tu aurais préféré que je te morde ?

Je passa mes bras autour de lui. Ça faisait si longtemps que je n'avais pas pu faire ça. Le sentir si prêt de moi me remplissait tout entier de bonheur, dommage que nos vêtements séparaient trop nos deux corps. Je lui attrapa doucement le menton, lui levant la tête. Je scrutait son regard, jusqu'à voir un peu de sang sur ses lèvres devenues bleues à cause du froid.

- Mais laisse moi donc réchauffer tes pauvres petites lèvres.

Aussitôt dit, aussitôt fait. J'approcha mes lèvres des siennes, fermant doucement les yeux. Hum... Oui, ça faisait si longtemps que je n'y avais plus goûter et même gercées elles restaient délicieuses. C'est en le retirant lentement que je lui lécha le peu de sang qu'il y avait sur sa lèvre. Ce sang... J'en avais presque oublier le goût, tellement que le simple fait d'en avoir bût qu'une goutte me le rappela de suite.

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rêve ou réalité ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rêve ou réalité ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Torg: le jeu de rôle de la guerre des réalités
» Ma réalité est mon rêve.
» L'amour est une rose, chaque pétale une illusion, chaque épine une réalité. [PM] & Dorian
» Entre cauchemar et réalité (prio' Howahkan)
» "L'opposé du jeu n'est pas le sérieux, mais la réalité" (Freud) - Rafaela T. D. Variola (Terminus)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maho... the return of war. :: Ville :: La Grande Place-