Maho... the return of war.
Bienvenue sur Maho... The Return of War...
Venez faire un petit tour, n'hésitez pas a posez des questions!
Si le forum vous plait, votre inscription nous fera le plus grand plaisir.
Merci à vous et bonne visite =]

Maho... the return of war.

Tout recommence... La Maho fait un nouveau départ. Mais la guerre entre les humains et les magiciens a recommencé... Qui serez-vous? Quel camp choisirez-vous?...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tests & retrouvailles {Pv Anna-Lou & Gabriel}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anasora Kamikaze

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 19
Localisation : Regarde bien ...

Feuille de personnage
Arme(s): Un IS et deux lames tranchantes que je porte toujours sur moi
Pouvoir(s): Nop
Camp: Humains

MessageSujet: Tests & retrouvailles {Pv Anna-Lou & Gabriel}   Sam 3 Nov - 17:43




Anna-Lou, Gabriel & Anasora
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]


Je n'aurais jamais cru avoir tant de mal à sortir du monde des rêves emplis malheureusement de mes pires cauchemars. Étrangement, j'avais dans un premier temps rêvé que je tuais mon père -doux rêve donc-, puis dans un second rêvé de vampire. Mais de jeunes vampires. Qui ne se contrôle pas. Je les ai vu tel qu'ils étaient. J'aurais dû être moins enthousiasme à me rendre chez Gabriel, mais sincèrement j'étais ravie. Pour moi, Gabriel différait des vampires qui hentaient mes rêves un peu plus tôt. C'était l'opposé. Ou du moins, c'est ce que je croyais. Je marchais avec lenteur vers la cuisine et m'étonnais de constater que j'avais 10 minutes de retard sur l'heure de réveil que je m'étais fixée. Alors, aussi rapidement que je le pus, je déjeunais, m'habillais d'un simple survêtement pour mieux me déplacer. Je coiffais mes cheveux en une natte, laissant dépasser quelques mèches folles et remplies un petit sac de tous ce qui pourrait me servir. Eh non, je ne le remplis pas d'ail ni de croix. Sincèrement, je ne croyais pas une seule seconde que ce genre de légende valait encore. Ou avait même valu un jour. Fin prête, je sortis de mon appartement direction la sortie de la ville. Heureusement, j'étais à l'heure. L'aube se pointerait dans quelques minutes. J'avais le temps de traverser la ville. Personne ne se trouvait dans les rues. Du moins, seules quelques présences qui se trouvaient dans de petites rues mal famées. Que j'évitais avec soin. En quelques minutes, j'étais parvenu à la sortie de la ville sans le moindre encombre. Je me mis dans l'ombre du poste de garde attendant de voir surgir Anna-Lou. Elle ne devrait pas tarder. J'étais en avance.


Dès que l'aube montra le bout de son nez, Anna-Lou arriva. Nous partîmes alors chez Gabriel. J'allais enfin pouvoir courir à travers bois. J'allais de nouveau me sentir vivante comme jamais. Et en plus de cela, j'avais de la compagnie cette fois-ci. Le trajet se passa aussi bien que le premier. J'entendais la respiration de ma coéquipière, et m'y étais habitué au fil des heures qui s'écoulaient. Nous avions adopté le même rythme régulier. J'étais bien. J'étais moi. J'étais dans mon élément. Rien n'avait changé. Dans ma tête, j’essayais de penser dans différentes langues, tel que le japonais, ma langue natale que j'utilisais bien plus sachant que Gabriel ne la domptaient pas entièrement. À ce que m'avait dit Anna-Lou. Mais, ce que j'essayais de faire, c'était de ne penser à rien. Ou plutôt a rien de primordial. Je m'imaginais entouré d'arbres, dormant pour l'éternité en ce lieu, et puis lorsque je devais penser à mes mouvements et autres, je ne pensais qu'en japonais en envahissant ses pensées là par les plus puissantes concernant la nature. Dommage que je ne puisse voir ce que cela donnait.
La maison de Gabriel n'était pas loin. Je reconnaissais l'endroit. Avant d'arriver, je demandais rapidement à Anna-Lou :

« - Tu crois que ça vaut la paine d'essayer de cacher mes pensées? Je dis bien, essayer. »

Nous arrivâmes devant la maison de Gabriel. Je laissais passer en avant Anna-Lou. Après tout, c'était elle la pro...
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 28
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Tests & retrouvailles {Pv Anna-Lou & Gabriel}   Dim 4 Nov - 10:26











Comme à mon habitude quand je savais que j’avais quelque chose d’important de prévue dans la journée, je me suis levé avant que mon réveille n’ai le temps de le faire. La veille, j’avais déjà préparé toutes mes affaires et n’avais donc plus qu’à me doucher, m’habillé et partir. Le tout ne me pris qu’une demi-heure alors que je faisais attention de ne pas réveiller la maison endormie. Prête largement en avance, je me permis de prendre un petit déjeuné que je sautais habituellement avant une mission. Ce n’était pas que je n’en prenais pas, mais à la base je n’en avais simplement jamais le temps. Il y avait toujours quelque chose à gérer en catastrophe avant de partir et cela même avec toute l’organisation possible.

Mon repas terminé, je lavais rapidement le tout avant de me rendre une dernière fois dans ma chambre pour attraper mon sac de camping plein à craqué. Je ne me baladais jamais léger sauf depuis que j’étais sur Maho et ne disposais que d’un ridicule petite sac à main. Je plaçais dans mes bottes en cuir mes deux éternelle amies, mes poignards et sortie de l’appartement. Habillé d’un jean moulant, mais très élastique me laissant libre de mes mouvements et d’un débardeur noir en dentelle par-dessus lequel j’avais enfilé une veste en jean du même bleu sombre que mon pantalon, je sortie dans les rues de la ville. Etant loin d’être habillé comme à mon habitude et me baladant avec un sac pour la montagne plein à craqué tous ceux qui me croisèrent et il y en avait à cette heure dans mon immeuble, me demandèrent pour ceux qui n’était pas au courant ou me parlèrent de ce que j’allais faire ce week-end avant de me souhaiter une bonne journée. C’était impressionnant le nombre de personnes qui rentraient à cette heure. Au moins, je savais que si je voulais être discrète, il fallait que j’évite cet horaire.

Une fois dans les rues de la ville, j’entrepris de me rendre à pied à notre point de rendez-vous. Contrairement à mon immeuble qui grouillait de fêtards rentrant se coucher, les rues de Maho étaient pour le moins vide de monde à cette heure-ci. Je pus donc tranquillement me rendre aux portes de la ville. Comme à mon habitude, j’arrivais pile poil à l’heure convenue. Je m’avançais sans hésitation vers les gardes posté devant la sortie de la ville et leur demandèrent s’ils avaient vu une demoiselle aux yeux dores et cheveux d’argent. Vous vous demandez peut-être pourquoi j’agissais ainsi ? La raison est pourtant très simple. Aller se cacher dans un coin était peut-être pratique pour ne pas se faire remarquer, mais expliquer sans paraitre louche alors que si vous parler tranquillement avec les force de l’ordre, il y a peu de chance pour que l’on pense que vous aillez quoi que cela soit de louche à cacher.

J’attendis donc en discutant avec les gardes l’espionne qui s’était cachée. Dommage pour elle, sa cachette était très bien choisie, mais Symphonia avait repéré la présence d’Ayame à notre arrivée au poste de garde. Etant capable de cela, j’eu en tête le fait de fabriquer un brouilleur pour Anasora un peu plus efficace que celui qu’elle avait. Il marchait sur la technologie des magiciens, mais je commençais à avoir des doutes sur l’avancer de celle-ci. Après tout, ils savaient déjà que nous étions ici.

Quand Anasora apparu pendant que je distrayais nos amis les gardes pour lui permettre d’arrivée sans s’embêter d’expliquer d’où elle venait, nous passâmes la sécurité puis sortîmes sans problème. Nous marchâmes et je nous fis parler de tout et n’importe quoi le temps que nous étions visible du poste de garde. Quand cela fut inutile, nous adoptèrent un rythme un peu plus intéressant en nous mettant à courir. Tandis qu’Anasora placer en avant ouvrait la marche, j’observais les alentour pour pouvoir revenir sans accompagnateur la prochaine fois et repérer ce qu’il se passait dans les environs. Il n’y avait pas beaucoup de traces de passage, mais j’en repérais tout de même certaines qui n’étaient pas très vieille.

Nous passâmes tout le temps de trajet ainsi, moi étudiant les lieux et Anasora plongé dans ces pensées. Si elle cherchait un moyen de ne plus penser, s’était légèrement loupé. En même temps, je n’étais pas dans sa tête et ne pouvais donc pas savoir ce qu’il s’y passait. Peut-être se concentrait-elle simplement sur le fait de me conduire jusqu’à notre vampire et dans ce cas, elle commencerait à comprendre comment faire. Je décidais de la laissé se débrouiller un moment à trouver une solution qui lui convienne avant d’y mettre mon grain de sel si elle n’y parvenait toujours pas avant la fin de la journée.

Je sentis à son comportement que nous n’allions pas tarder à arriver. Il faut dire qu’après plusieurs heures passer avec une personne à l’observer évoluer, il était facile de noter ce genre de choses. Elle sembla vouloir mon avis sur la marche à suivre et me posa donc une question avant que nous ne soyons à hauteur d’oreille ou pensée. Avec un peu de chance les talents de Gabriel n’était pas aussi impressionnant que ceux de son père. Après tout, il y avait pas mal de décennies qui les séparaient.


- Tu crois que ça vaut la paine d'essayer de cacher mes pensées? Je dis bien, essayer.


Je sourie en l’entendant me poser cette question et surtout insister sur le fait qu’il n’y avait aucune certitude de réussite. Il était vrai qu’il devait probablement maintenant grâce à elle tout connaitre ou en tout cas une grande partie de ce qu’elle savait, mais ce n’était pas pour autant qu’il avait besoin d’en savoir plus. De plus, je voulais profiter de cette visite pour évaluer ces capacités à cacher ces pensées. Si elle s’en rendait compte, elle aurait droit à une petite augmentation du niveau de l’évaluation.


- Oui, évitons de lui donner trop d’informations. Il est neutre dans cette guerre, mais cela ne veut pas pour autant dire qu’il ne donnerait pas d’information aux magiciens s’ils venaient à lui poser des questions. En y réfléchissant, on est déjà dans la mouise si jamais cela devait arriver. Donc même si nous devions nous faire avoir, évitons que d’autre n’en souffre si jamais cela arrivait.


Heureusement que Gabriel ne risquait pas de s’amuser à raconter ce qu’il s’avait. Il m’en devait une et n’allait probablement rien dire pour que nous soyons quittes. Dans d’autres circonstances, j’aurais vraiment eue du mal à reste zen en le sachant en train de se balader au milieu de magiciens avec tous nos secrets. En une nuit, elle devait avoir laissé échapper pas mal d’informations et j’avais bien l’intention de savoir exactement ce qu’il avait appris. Probablement par habitude avec la hiérarchie, Anasora ralentit pour me laisser passer devant quand nous arrivâmes en vue d’un chalet. En le voyant, je sourie loin d’être étonné par l’allure de la demeure. Elle ressemblait exactement à ce que je m’attendais à trouver de sa part.

Comme à son habitude quand je venais le voir, il m’attendait tranquillement une bière à la main. Il attendit tranquillement en nous souriant que nous soyons à distance suffisante pour parler sans forcer sur sa voix. Appuyé sur la rambarde de son balcon, il nous accueilli comme il en avait l’habitude lorsque nous nous retrouvions.


- Eh bien, on dirait que la chance est de mon côté, constatais-je. Comme toujours tu as tout prévue pour mon arrivée.


Avec un sourire, je le saluais de la tête. J’avais tout de même de la chance que ce vampire ait pensé à avoir de la bière et surtout qu’il ne soit pas sortie en forêt. Si cela avait été le cas, nous aurions très bien pu attendre toute la journée qu’il se décide à montrer le bout de son nez.


- Il parait que tu as déjà rencontré Anasora. Je vais donc pouvoir éviter les présentations. Par contre, j’aimerais bien savoir ce qui t’amène ici.





[Je m'occupe quand je peux de la réponse de Gaby]








Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Gabriel Di Dëpërônë

avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 11/05/2012

Feuille de personnage
Arme(s): Une épée
Pouvoir(s): Téléportation, Feu, télépathe, vol, le tout grâce à sa capacité de se transformer en dragon
Camp: Autres

MessageSujet: Re: Tests & retrouvailles {Pv Anna-Lou & Gabriel}   Lun 5 Nov - 17:28








Après une semaine agité passé avec des amies, j’étais rentré comme à mon habitude profiter du calme de la forêt où je vivais. J’avais passé le plus claire de la journée à me prélasser cher moi et à profiter de la charmante compagnie que j’avais. A son départ, j’étais partie en forêt pour me dégourdir les jambes et vérifier qu’il n’y avait pas eue de passages sur mon territoire dont j’ignorais l’origine. Quand cela fut fait, je rentrais chez moi profiter du calme en lisant un bon livre.

Alors que je me trouvais sur la terrasse, mon poste d’observation favori, je perçus quelques bruits provenant de la forêt. En me concentrant pour chercher à percevoir une pensée, je me rendis compte qu’il ne s’agissait que d’oiseaux qui venaient de s’envoler après avoir été effrayé par un plus gros animal. Cependant, le silence fut de nouveau briser peu de temps après et cette fois-ci par des pensées que je reconnaitrais entre milles.

Anna était en train d’arriver ici accompagné d’Anasora qui s’emblait avoir été briffé par la petite militaire sur ce que j’étais ou en tous cas sur ce dont j’étais capable. Les seules pensées que je parvenais pour le moment à capter d’elle était en japonais et je ne maîtrisais pas suffisamment la langue pour parvenir à en comprendre le sens. Heureusement pour moi, Anna n’y faisait pas attention ou réfléchissait exprès à certaines choses pouvant me remettre les points sur les ‘’i’’. Malgré le temps que nous avions passés ensemble et les risques, elle continuait toujours de se méfier de moi et me pensait capable de m’amuser à vendre la mèche à son sujet. Si tel avait été le cas, cela faisait longtemps que j’en aurais eue l’occasion, mais lui rappeler ne m’aiderais pas à la rendre moins méfiante.

En attendant qu’elles arrivent jusque chez moi, je me rendis à la cuisine pour récupérer une bière pour Anna et préparer une bouteille de limonade pour la miss qui l’accompagnait. La bouteille de bière à la main, je me rendis sur le balcon qui leur faisait face pour les accueillir. Anna ne fut absolument pas étonnée de trouver un chalet tel que le mien au beau milieu de cette forêt et en fut même amusé. Apparemment, j’étais encore loin de parvenir à la surprendre. Quand elles furent à moins d’une dizaine de mettre de l’entrée, je fis un petit signe de la tête à mes invités qui avaient eue de la chance en arrivant maintenant et non un quart d’heure plus tôt.


- Eh bien, on dirait que la chance est de mon côté, constatais-je. Comme toujours tu as tout prévue pour mon arrivée.


Amusé par les pensées d’Anna qui ne croyait pas si bien dire, je lui lançais sa bouteille qu’elle rattrapa aussi adroitement qu’à son habitude avant de lui répondre.


- Tu sais très bien qu’il n’est pas dans mes habitudes de ne pas savoir comment recevoir mes hôtes. De plus, vous faites tellement de bruits qu’un bébé serait parvenu à venir vous accueillir.


Je souris pour le sous-entendu du ‘’bébé’’ qui concernait les jeunes vampires qu’Anna prenait en chasse lorsque je l’avais connu. Au final, je ne savais toujours pas ce qu’elle fabriquait exactement à l’armée. Un coup je la rencontrais alors qu’elle chassait les vampires et un autre en tant qu’espionne sur Maho. Le tout sans oublier les fois où je ne savais tout simplement pas ce qu’elle faisait pour eux. Elle était pour le moment parvenue à me cacher pas mal de ces secrets ce qui la rendait des plus intéressantes à côtoyer.


- Il parait que tu as déjà rencontré Anasora. Je vais donc pouvoir éviter les présentations. Par contre, j’aimerais bien savoir ce qui t’amène ici.


- Effectivement et je suis d’ailleurs ravi de vous revoir en aussi grande forme très chère Anasora, la saluais-je avant qu’Anna ne me rappel de lui répondre. Disons simplement que je suis là pour des affaires de famille.



Lorsque je dis cela, je sentis Anna se concentrer sur mes yeux. S’était sa méthode pour éviter de penser à ce qui lui venait en tête, mais grâce à cela, je savais qu’elle connaissait mon père. Il semblait avoir toujours autant de mal avec le sang de magicien pour s’entourer d’humain dans un lieu qui en comptait si peu.


- Bien et si nous rentions à l’intérieur avant que le temps ne se rafraichisse d’avantage ? Nous ne sommes malheureusement plus en été et il serait dommage que vous attrapiez du mal.


Après avoir dit cela, je rentrais à l’intérieur pour me rendre dans le petit salon où je les invitais à s’assoir quand Anna fut entrée. Pendant qu’elles s’installaient, j’allais chercher la limonade d’Anasora et m’installais après la lui avoir donnée. Je m’étais qu’en a moi pris un très bonne cuvée que j’avais récupéré la veille, mais qu’il fallait mieux entamer dès maintenant vue la compagnie que j’allais avoir même si je la réservais pour plus tard.





[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Anasora Kamikaze

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 19
Localisation : Regarde bien ...

Feuille de personnage
Arme(s): Un IS et deux lames tranchantes que je porte toujours sur moi
Pouvoir(s): Nop
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Tests & retrouvailles {Pv Anna-Lou & Gabriel}   Mer 7 Nov - 19:56

Je m'arrêtais assez loin du chalet pour que Gabriel ne puisse saisir mes paroles. Je ne savais pas si je devais contenir mes pensées. Au fond, cela ne servirait à rien étant donné qu'il savait déjà tout de moi. La première fois, je ne savais rien de ses fantastiques pouvoirs et avait donc déversé un flot de pensée sans prendre gare. Je retiendrais la leçon pour un moment. A présent, je ne pensais que dans ma langue natale, et encore dès qu'une pensée importante m'échappait je la noyais dans un flot de pensée concernant la nature. Je m'y étais entrainé entre la ville et ici, mais je ne pouvais savoir à moi seule si c'était convaincant. Et ça, c'était frustrant. Non, ce qui était le plus frustrant, c'était de savoir que des personnes pouvaient lire en toi et ne se gênait pas.

"- Oui, évitons de lui donner trop d’informations. Il est neutre dans cette guerre, mais cela ne veut pas pour autant dire qu’il ne donnerait pas d’information aux magiciens s’ils venaient à lui poser des questions. En y réfléchissant, on est déjà dans la mouise si jamais cela devait arriver. Donc même si nous devions nous faire avoir, évitons que d’autre n’en souffre si jamais cela arrivait."
Donc, je savais ce qu'il me restait à faire. Ne pas penser. Un défi que je relevais n'ayant de toute façon pas le choix. Nous reprîmes le peu de routes qui nous restaient à faire en marchant, le chalet de Gabriel n'étant pas loin. Dès que je sus qu'il pouvait entendre nos pensées, je commençais mon combat contre mon habitude à penser à tout et à rien, dans la langue utilisée sur le maho. À présent, chaque pensée de ma part émise n'était qu'en japonais. Pour ce qui concernait les images qui s'imposaient, j'allais devoir trouver un moyen de les camoufler.
Gabriel nous avaient entendu bien sûr, et nous attendait tenant une bière dans ses mains certainement pour Anna-Lou. Les bières et moi, ce n'étaient pas trop ça... je préférais le saké. Comme deux bons vieux amis, je les vis se saluer. Je n'avais aucun doute sur le lien qui les unissait. Au contraire de ce que m'avait dit Anna, je sentais qu'ils étaient très proches. Ou alors me faisais-je des illusions ? Peu probable. Dès que j’échappais la moindre pensée, je pensais immédiatement au lac Kohaku si magnifique lorsque le soleil brillait dans le ciel ou bien à une forêt paisible. Cela dépendait, mais je variais les « images » que je m'imposais. Cela allait être dur de tenir la cadence, mais autant le prendre comme un entrainement. Gabriel lança la bouteille à Anna-Lou et parla :

"- Tu sais très bien qu’il n’est pas dans mes habitudes de ne pas savoir comment recevoir mes hôtes. De plus, vous faites tellement de bruits qu’un bébé serait parvenu à venir vous accueillir."

Un bébé ? Le sous-entendu ne correspondait certainement pas à un bébé humain. Alors, un bébé vampire puisque j'avais avait bel et bien affaire à cette créature. Un vampire tout juste crée qui ne connaissait rien à rien. Seul cette image m'était venu à l'esprit, remplacé immédiatement par une autre image innocente. C'était loin d'être la chose la plus facile à faire, mais dans ma vie, j'en avais vu des vertes et des pas mûrs, alors ce n'était pas ce chalenge que j'allais perdre.

"- Il parait que tu as déjà rencontré Anasora. Je vais donc pouvoir éviter les présentations. Par contre, j’aimerais bien savoir ce qui t’amène ici.

- Effectivement et je suis d’ailleurs ravi de vous revoir en aussi grande forme très chère Anasora. Disons simplement que je suis là pour des affaires de famille."

Je sentais qu'Anna-Lou se concentrait. Sa présence n'était plus tout à fait la même, et j'avais appris à identifier chaque changement, ce qui me permettait de savoir chaque expression adoptait par les personnes m'entourant. Plutôt pratique. Comme à mon habitude, je souris. C'était ce que je savais faire de mieux. Ou du moins, le mensonge le plus réussi. Quoique, j'appérciais Gabriel bien que le fait qu'il lise mes pensées ne m'enchantait guère. Le mensonge, c'était pour les magiciens qui ne voulaient que ma mort. Et pour le moment, je le considérais comme neutre comme lui et Anna-Lou m'avait si bien expliqué en insistant. Devais je y voir un message d'ailleurs? C'était à définir. Inutile de préciser que mes pensées s'enchainèrent immédiatement d'images tout autres et ce dès que la moindre pensée traversée mon esprit.

"-Moi de même Gabriel."

Je n'avais pas souligné le « très cher » trouvant cela trop formel. Mais, je dois avouer que j'avais bien failli ajouter un suffixe japonais à la suite de son prénom. À force de penser seulement dans cette langue, j'allais finir par me mélanger les pinceaux entre les paroles et les pensées.


"- Bien et si nous rentions à l’intérieur avant que le temps ne se rafraichisse d’avantage ? Nous ne sommes malheureusement plus en été et il serait dommage que vous attrapiez du mal."

Je n'avais pas particulièrement froid, et n'avais jamais été malade. Je n'en avais pas le temps. Mais, à présent que j'étais sur le maho, je préférais éviter les premières et suivit donc Gabriel et Anna-Lou à l'intérieur bien qu'être de nouveau en 4 murs ne m'enchantait guère. Mais, le chalet était déjà bien plus ouvert et lumineux que mon triste appartement. C'était déjà ça. Il nous invita à nous installer dans le petit salon, et s'absenta quelques secondes. Il revint et me tendit de la limonade qui avait été ma boisson fétiche lors de ma visite dernière. Avec un sourire, je le remerciais et attendis que l'un d'eux prenne la parole, me concentrant un maximum sur mes pensées...
Revenir en haut Aller en bas
Anna-Lou Lyloubella

avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 28
Localisation : Derrière mon PC

Feuille de personnage
Arme(s): une I.S: Symphonia Rock et deux dagues
Pouvoir(s): Aucun
Camp: Humains

MessageSujet: Re: Tests & retrouvailles {Pv Anna-Lou & Gabriel}   Jeu 8 Nov - 12:49










Anasora semblait loin d’être à l’aise. Le fait qu’un vampire puisse lire dans ces pensées n’était effectivement loin d’être simple à gérer. De mon côté ce serait également compliqué, mais j’avais bien plus l’habitude de ce genre de situation. Elle allait probablement se mettre à réfléchir dans une autre langue et la plus probable qui me venait en tête était le japonais qui était sa langue natale. Cela ne serait pas une mauvaise idée. Gabriel en connaissait quelques mots et phrase, mais rien de bien impressionnant à moins qu’il ne se soit amélioré depuis mon départ. Je rigolais déjà intérieurement pour le pauvre Gabriel qui allait se retrouver avec deux espionnes cherchant à lui cacher ce qu’elle savait. A mon avis, s’il avait pu s’empêcher de lire dans les pensées, il se serait tout de suite débrancher, mais le gros problème des vampires puissant étaient qu’ils avaient beaucoup de mal à faire cela en générale.

Essayant d’aider Anasora à se détendre, je me comportais comme si de rien n’était. J’allais même jusqu’à la laisser voir que nous nous connaissions bien malgré ce que je pouvais dire. Le truc s’était que j’avais effectivement passé pas mal de temps en sa compagnie, mais lui et moi avions toujours gardé une certaine distance. Lorsque je le voyais, je passais la plus part de mon temps avec Camille et quand je n’étais pas totalement focalisé sur la miss, je lui parlais par la pensée puisse qu’il pouvait m’entendre. De son côté, la conversation était plutôt limité, mais à la fin quand je n’allais pas tarder à ne plus les revoir, il avait semblé commencer à me parler d’avantage. Le comportement qu’il avait aujourd’hui avec moi était tout récent si on oubliait le temps depuis lequel nous ne nous étions pas vue.

Tandis que nous discutions, Anasora restait silencieuse sauf pour répondre à Gabriel qui l’avait salué avec bien plus de manière qu’il n’en avait jamais eu avec moi. Je me demandais bien ce qu’il s’était passé ce soir-là… Gabriel et ces habitude de donjuan avait dû être de la partie et il semblait continuer. C’était marrant à observer quand pour ma part il se comportait avec moi comme une vieille connaissance après s’être contenté du minimum sociale.

Ce fut en revanche bien moins marrant quand il me donna la raison de sa présence. Je dus alors faire preuve de tous mes talents de traqueuse pour ne pas lui laisser voir ce que je savais à ce sujet. Cela dut marcher suffisamment car il laissa filer et changea de sujet en nous invitant à l’intérieur en bonne hôte qu’il était. Il n’oublia tout de même pas de nous rappeler notre condition d’humain face à lui vampire immortel. J’extrapolais peut-être un peu trop, mais s’était comme ça que je le prenais de la part des vampires. En générale, je ne me trompais pas, mais avec celui qui était face à moi, je ne pouvais pas en être aussi sur.

Quand nous fûmes installé, il s’assura que tout le monde ait de quoi boire avant de s’installer à son tour. Anasora était vraiment silencieuse, mais maitriser ces pensées était loin d’être aisé. Elle devait donner du fils à retordre à Gabriel même s’il se la jouait nonchalant de ce côté-là. Pour ma part, je me contentais de me concentrer sur l’instant présent et de ne pas penser à ce que je savais. Cela avait déjà fait ces preuves et je n’allais donc pas changer de stratégie. Il fallait juste que je fasse attention quand l’un des deux, surtout Gabriel, aborderaient un sujet chaud.


« Chaud oui, chaud bouillant et même torride, pensais-je tout en faisant se succéder des image mentale de flamme, eau bouillante, soleil et demoiselles exotiques pour l’embêter »


S’était compliqué de garder ces informations pour soit, mais cela pouvait s’avéré être marrant à faire quand on en avait l’habitude. Je ne cachais donc pas mon sourire quand je l’embêtais. Si Anasora se posais des questions, cela ne poserait de toute façon pas de problème sauf si elle se mettait à réfléchir un peu trop. Il fallait juste espérer qu’elle se contenterait de deux trois pensées hypothétiques sans grande incidence et qu’elle attende notre retour en ville ou me pose la question.

Le silence commençait à être un peu long et je m’en rendis compte en observant Anasora qui semblait attendre avant de faire quoi que ce soit que l’un de nous est commencé à parler. Le jeu auquel je m’amusais me distrayais, mais il ne fallait pas que j’oublie mon espionne. Je me mis donc au boulot. Dans un premier temps, rappeler une bonne fois pour toute à Anasora ce qu’il était.


- Je ne te pensais pas si radin pour ne pas nous servir la même chose qu'à toi. Cette boisson est si précieuse que cela?


Je savais pertinemment ce que contenait son verre, mais Anasora ne semblait pas l’avoir remarqué. Je me faisais donc un point d’honneur à le lui faire comprendre. A Gabriel en suite de se débrouiller avec les retombés. Moi je voulais juste que celle que j’avais décidé de former me soit le plus utile possible. Il allait donc aussi falloir que je sache si elle s’en sortait pour ce qui était de la maitrise de ces pensées.


« Gabriel, je peux te demander un service ? Il faudrait que tu me dise si la miss avec laquelle tu joues au jolie cœur fait des progrès pour ce qui est de ces réflexions en présence de personnes capable de lire dans nos esprits.»


Voilà pourquoi j’étais venu ici alors qu’Anasora m’accompagnait. Je voulais que Gabriel me dise comment elle se débrouillait maintenant qu’elle était au courant de sa nature. Tout en espérant qu’il ne prenne pas mal le fait que je l’ai briffé. Vue sa réaction, il n’y avait pas de problème. Surement par ce qu’elle n’avait pas de mauvaise intention à son égard. Tant qu’un humain décidait de ne pas être une menace pour les vampires, il n’avait rien d’autre à craindre, de ceux qui se maitrisait bien sûr, qu’un petit prélèvement de sang.

Maintenant, il fallait voir s’il comprendrait ma situation me poussant à faire ouvrir les yeux d’Anasora sur ce qu’il était ou il décidait de ne pas m’aider pour me donner une leçon. Après tout, je venais de montrer du doigt quelque chose qui risquait de rendre impossible à Anasora d’être comme avec moi en sa présence. Se savoir bon à servir de repas pouvait en déranger plus d’un. J’avais tout de même prévu d’aider un peu Gabriel si je le pouvais.




[Guillemet = pensée]







Revenir en haut Aller en bas
http://mysteres-du-monde.lebonforum.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tests & retrouvailles {Pv Anna-Lou & Gabriel}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tests & retrouvailles {Pv Anna-Lou & Gabriel}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maho... the return of war. :: Un petit coin de nature :: Forêt avec les chalets :: Châlet familial Di Dëpërônë-