Maho... the return of war.
Bienvenue sur Maho... The Return of War...
Venez faire un petit tour, n'hésitez pas a posez des questions!
Si le forum vous plait, votre inscription nous fera le plus grand plaisir.
Merci à vous et bonne visite =]

Maho... the return of war.

Tout recommence... La Maho fait un nouveau départ. Mais la guerre entre les humains et les magiciens a recommencé... Qui serez-vous? Quel camp choisirez-vous?...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Souvenirs goutte à goutte [PV Fate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 23/12/2011

MessageSujet: Souvenirs goutte à goutte [PV Fate]   Jeu 12 Avr - 17:51

Le temps n'étais pas au rendez-vous, il pleuvait bien que des fois la pluie cessait pour faire place a un rayon de soleil ou a quelques minutes de grêle, le mois de mars était finis, et le mois d'avril avait bien été entamé, mais nous avions apparemment le droit au giboulée de mars. C'est par ce temps maussade, qu'une jeune fille, des oreilles et une queue de chat, sur son corps, apparue.

" Raah ! quel temps ! et moi qui croyait qu'il fait toujours beau a la Maho "

Cette jeune fille, doté d'un queue et d'oreilles violet clair, leva doucement la tête en l'air pour regarder le ciel noir, la pluie lui glissant tout doucement sur le visage et murmura

"Voilà quatre longues années... Hayate-chan..."

Elle continua d'avancer, le pas lent, elle n'avait pas envie d'en arriver là, cela avait si long, elle l'avait regarder tant de fois, sans jamais l'ouvrir, et aujourd'hui elle devait la remettre. Elle était cachée dans sa veste d'uniforme, pour que celle-ci ne prenne pas l'eau.
Cette chose, c'était une lettre, une lettre vieille de quatre ans, une lettre qu'une jeune fille prénommée Hayate Yagami, lui avait envoyé. Cette lettre était prédestiné a Fate et Nanoha, mais Nanoha avait perdue la vie en même tant que cette petit Hayate, âgée a cette époque d'un vingtaine d'année. Dans ce message Hayate racontait ce qu'il s'était passé a la Maho dans le dos de Fate, la vérité sur son passé, et ce qu'il s'était passé après son départ. Du point de vue de la fille qui portait la lettre jusqu'à Fate, celle-ci était lâche d'avoir abandonné ces deux meilleures amies au combats.

Voilà, la jeune fille aux oreilles de chats était arrivée devant la maison de Fate, la jeune fille en question, c'était liotte, de son vrai nom lizlotte, soeur jumelle de lisaria et familier du commandant gil, et malgré les évenement qui on eut lieux il y a une dizaine d'années, des très bonnes amies d'Hayate.

Il semblait que quelqu'un soit là, mais liotte ne se sentait pas vraiment capable d'affronter Fate 5 ans après, elle décida de déposer la lettre tout doucement sur le palier, a l'abris de la pluie, et sonna puis partit et retourna chez elle en Angleterre

Dans cette lettre y était écrit

Spoiler:
 

Avec cette lettre deux photos, une photo montage celle d'un petit bébé,hayate, et de ces deux parents. Cette photo, Hayate l'avait reçue avec la lettre lorsque que ren lui avait donné ... Et une autre
celle-ci

Spoiler:
 

Elle avait été prise, le soir, juste après l'arrestation des Numbers et de Scaglietti, après un dur et long combat ...
Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 21
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Souvenirs goutte à goutte [PV Fate]   Mar 17 Avr - 18:46

C'était un début... Un début de journée comme les autres... Je m'étais réveillée particulièrement tôt, comme à mes habitudes. Comme à chaque fois que je restais seule, le sommeil n'avait pas été au rendez-vous et son absence avait provoqué une nuit agitée et entrecoupée de longues périodes de réflexion pour ne pas dire une nuit blanche. Takayuki était encore parti... Une nouvelle fois, pour quelques jours. Ses voyages étaient fréquents ces derniers temps... Je ne savais où il allait, c'était comme s'il esquivait la question chaque fois que je la lui posais... Mais par chance, si la fréquence de ces départs avait augmenté, leur durée avait elle rétréci et ce n'était pas pour me déplaire. Depuis que sa compagnie m'empêchait de sombrer dans l'ennui et la dépression dont je commençais lentement à sortir, sa moindre absence me laissait dans une solitude profonde. Plusieurs jours durant lesquels je ne savais que faire, plusieurs jours durant lesquels je me morfondais... L'attente était longue mais le voir rentrer ne faisait que me rendre plus heureuse. Comme quoi il est vrai, ce qu'on perd parfois, on éprouve plus de bonheur à le retrouver... Sans cesse me revenait son sourire et son visage comme s'il m'avait suivi depuis le début... Dieu sait pourtant que je l'avais attendu cet homme là...

Après une nuit courte et perturbée, je fus réveillée par la lumière qui traversait le volet de la fenêtre. A moitié ensuquée, je remuais lentement et écartais les draps pour me lever. Comme à mon habitude, j'enfilais mes chaussons et saisissais le peignoir court noir accroché derrière la porte que j'enfilais par dessus ma nuisette de même couleur. Puis, je descendais lentement les escaliers en me frottant les yeux. Je repris alors mon rituel du matin : j'ouvrais tout d'abord les différents volets du salon qui me laissèrent apercevoir un temps pluvieux qui persistait depuis plusieurs semaines et qui avait le don de me déprimer, je préparais mon petit déjeuner - quelque chose de légers, je n'avais pas très faim - puis m'attelais à la table du salon pour manger.

Mais je fus soudain alertée par un bruit : celui de la sonnette de l'entrée qui alertait d'un visiteur. Étonnée, je me levais et me dirigeais vers la porte. A cause de l'indécence dans ma tenue, je restais cachée derrière celle-ci tandis que je l'ouvrais. A ma plus grande surprise, il n'y avait personne. Rien d'autre que cette pluie interminable. Alors que je m'apprêtais à fermer la porte, mes yeux se posèrent sur une morceau de papier : une lettre qui trônait là, à l'abri de l'eau. Je m'en saisis. Elle n'était pas cachetée, ni timbrée, rien n'indiquait qu'elle avait été posté : quelqu'un l'avait posé là... Intriguée, je rentrais à la maison et, m'asseyant à la table, entamais la lecture de cette correspondance...

Le résultat n'en fut pas moindre.



~

Elle n'était plus que l'ombre d'elle même... Plus qu'un corps vide sans la moindre âme. Ce visage blafard, cette tignasse blonde, ce corps meurtri, assis à genoux au milieu d'un jardin, sous la pluie, une lettre et une photo à la main, les yeux rougis par les larmes qui coulaient et se mêlaient aux fins rideaux d'eau qui tombaient du ciel comme le châtiment suprême : celui qui était en train de détruire cette jeune femme à petit feu... Elle pleurait, en silence, toutes les larmes de son corps... La perte de ses amies... Sa lâcheté... Car oui, elle avait été lâche... Lâche, conne et sans courage... A peine digne de ses ennemis... Elle avait laissé mourir ses amis en fuyant... Tous étaient morts... Nanoha, Hayate... Et sûrement Edward avec... Tant de gens avec qui elle avait évolué... Tant de gens qu'elle se voulait d'avoir abandonner...Tant de gens qui en revenant à sa mémoire de par leur mort, allait la détruire pour de bon... Maintenant elle hurlait... Elle hurlait à la mort tel le chien qui a perdu son maître. Elle hurlait le nom de personnes qu'elle ne reverrait plus... Elle hurlait le nom de personnes qui étaient mortes par sa faute... Elle hurlait le nom de ses amies... De ses amies que dans son individualisme, son égoïsme et sa peur de ne pouvoir vivre dans cette tranquillité tant voulue, elle avait lâchement abandonné...

~



.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
Mayuu Hoshii
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 21
Localisation : assise

Feuille de personnage
Arme(s): deux 9 mm
Pouvoir(s): changer la formes de mes armes, boules d'energie, et pouvoirs spéciale
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Souvenirs goutte à goutte [PV Fate]   Jeu 19 Avr - 17:04

Ces temps si je me sentais seule, je n'avais personne a qui parlé, Takayuki m'avait laissé seule, m'avait abandonnée, laisser seule avec moi même, je ne lui en voulait plus, enfin je crois, après tout il faisait sa vie, mais ça avait été tellement dur de me sentir rabaisser par cette fille. Elle... elle ... elle avait le droit d'être heureuse ! et sa me rendais dingue ! mais je n'avais guère d'autre choix que de le laisser faire, après tout c'est sa vie. Avec Yakumo tout avait changé, nos rapports ne ressemblaient plus a des rapports frère soeur, mais a des rapports d'adultes, nos retrouvailles n'avaient pas été aussi merveilleuse que je l'avais espérer. Et j'avais bien rencontrer Hast, je .. je l'avais embrasser et puis elle était partie, je ne savais pas si nous étions amie mais je ne pouvais rien lui dire, elle était ennemie, espionne, malgré ses dons ... D'ailleurs mes dons a moi... Après la bataille de la plage, j'avais été dans un sale état un moment, a ce jour, tout mes bleus et blessures bénines avait disparue. Mais ma cicatrice qui c'était réouverte n'avait pas encore totalement cicatrisé et je commençais petit a petit de retrouver ma puissance maximum. Pourtant je n'avais pas tant donné, le combat n'avait pas été très fatiguant, je n'avais utilisé que très peu de pouvoir, bien qu'une très très grosses attaques, a un petite puissance, mais cela m'avais tellement remué que j'avais perdue trop vite tout mes moyens ...

Ouh ma nuit avait été chiante, je l'avais passée a glander a tourner en rond, j'étais fatigué, et je 'n'avais pas envie de me prendre la tête, mais apparemment le destin en avait destiné autrement. Bon bref

Ce matin je marchais dans les rues de la ville, dans le parcs les quartiers, Il pleuvait des cordes et des cordes, le temps étais insupportable, et c'est alors que la pluie s'accentua en ce matinée froide. A ce moment la une jeune fille, un queue de chat et des oreilles d'un mauve identiques a celui de ses cheveux passa en courant devant moi puis disparue, probablement de la téléportation. Elle venait visiblement du quarter de fate. Cela me fis sourire. Ce quartier était le même qu'a l'ancienne maho, a quelque détails près, mais je me souviens de ce jour, ce jour où j'avais voulu protéger Yakumo et que la vie m'avait presque été prise... ce jour là,j'en avais trop fais, comme sur la plage Bon il était vivant mais ... mais j'avais faillis crevé, aujourd'hui de toute façon le résultat est le même aujourd'hui je me retrouvait seule .

Cette fille, venait de chez Fate, je le sentais et par curiosité je m'approchais de sa maison quand soudain j'entendis des pleures, de cris et je savais de qui ils venaient/ J'étais là, caché par le mur d'une des résidences a l'observé. Elle, elle été là, seule, agenouiller, pleurant a chaude larmes en silence... une lettre a la main était-ce la raison de ces larmes ... je ne pouvais pas lire ces pensée a une telle distance ... Je m'adossais au mur puis me laissai glisser pour finir assise au sol et je me pris la tête entre les mains. c'était atroces comme scène, la voir pleurer, j'avais l'impression de me voir, j'avais l'impression de revivre ce que j’avais vécu... Je ne disais rien je la laissais pleurer.

Après l'avoir laissé sous la pluie, une bonne dizaine de minute, elle était trempé et moi aussi, mais mi j'étais habillée. Je me levais et me dirigeais vers son jardin, et puis retira mon blouson, bon d'accord en dessous j'étais en petit débardeur plongeant... bah quoi ?

"Je sais pas se qu'il y a dans cette lettre, ni ce que c'est cette photo, mais tu crois vraiment que pleurer est la meilleure idée ? tu va choper froid en plus "

Je déposais mon blouson sur ses épaules. La photo je l'avais vu et j'avais reconnus les trois personne, Fate, Hayate et Nanoha ... ces deux meilleures amies, qui étaient morte comme Hiroshi .... il me manque celui là, mais bref. Je m'accroupi devant et passa une de ses mèche de cheveux derrières son oreilles pour pouvoir voir son visage. Je pris ensuite délicatement la lettre et la photo puis les mis dans ma poche pour les protéger de la pluie et finalement d'un voix douce et compréhensive, parce que oui je pouvais comprendre ce qu'elle subissait, je dit

" tu compte pleurer ainsi sous la pluie ou tu voudrais pas rentré ?"

Oui aujourd'hui j'étais gentille, mais j'avais un certaine limite et puis je lui devais quelque chose ... elle serait surprise je le serais. Pour le moment je ne me servais pas de mon pouvoir.


.............................................♠................................................

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fate Testarossa
~Administrateurs suprêmes~
avatar

Messages : 578
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 21
Localisation : Devant mon ordi ~

Feuille de personnage
Arme(s): Une arme intelligente appelé Bardiche
Pouvoir(s): Maîtrise de la magie Mid-Childa, magicienne de rang SS+ ou SSS++(x) en passage Hückebein
Camp: Magicien(ne)s

MessageSujet: Re: Souvenirs goutte à goutte [PV Fate]   Dim 20 Mai - 12:52

Qu'est-ce que cette chose qui vient couvrir avec douceur ses épaules ? Qu'est-ce que cette chose derrière elle qui ne lui inspire cependant que dégoût et haine ? Le geste pouvait paraître attentionné... S'il n'avait pas été exécuté par la personne en question. La pluie avait beau restée battante et l'esprit de Fate endolorie, il y avait des voix que l'on pouvait reconnaître entre mille... Il y avait celles des gens qu'on aimait plus que tout... Et celle des gens dont on avait souvent les plus mauvais souvenirs... Le premier cas n'était malheureusement pas l'actuel... Elle aurait préféré se savoir en présence de celui qu'elle aimait et pouvoir ainsi lui confier son chagrin et ses maux. Mais il n'était pas là... Parti dans une quête censée l'aider... Parti dans une quête qui la détruisait plus qu'autre chose du fait de son départ. Fate avait été seule. Et depuis que sa solitude avait été comblée d'une présence masculine, elle ne supportait plus de l'être à nouveau... Pourtant, c'était bien le cas en ce jour. Une bonne semaine qu'elle ne l'avait pas vu et qu'elle souhaitait, à chaque fois que le téléphone sonnait, à chaque fois qu'on toquait à sa porte, à chaque fois qu'on lui adressait la parole, à chaque fois qu'elle croisait un homme dans la rue, à chaque fois qu'elle recevait une lettre, que ce fusse de sa part... Que ce fusse lui... Mais ça n'était, étrangement, jamais le cas. La séparation momentanée avait déjà été dure, elle avait espéré un peu plus de contact indirect. Mais elle le savait occupé, c'était pourquoi elle n'insistait pas.

Dieu sait que sa présence aurait été bénie en ce moment précis. Mais il avait fallu que cette voix qui lui susurrait pourtant d'agréables paroles soit celle d'une fille... D'une femme pouvait-on dire depuis toutes ces années! D'une femme qu'elle haïssait, d'une femme qu'elle avait voulu aidé, mais qui l'avait, elle, toujours haïs... C'est son blouson qu'elle a délicatement posé sur ses épaules tandis que son visage se dessine devant elle... Ces grands yeux bleus... Ces mèches rouges qui flottent au gré du vent... Ces lèvres, sur lesquelles se dessinent toujours un sourire narquois, et qui expriment pour une fois une expression sympathique. Et voilà que ses doigts se dirigent vers son visage et déplacent mes cheveux qui, par centaine, restent coller à mon visage trempé de larmes et de pluie. Pourquoi tant de gentillesse?... Elle qui me hait tant...

Elle saisit délicatement la photo entre ses doigts... Et la range dans sa poche... De quel droit se permet-elle d'ainsi se saisir d'un objet d'une telle valeur?... Ne lui a t-elle pas suffisamment fait d'affront par le passé?... Elle lui propose de rentrer. Mais elle se fiche d'être trempée. Elle se fiche d'avoir l'être idiote. Elle se fiche d'avoir froid. Elle se fiche de tomber malade. Elle ne bougera pas sur sa demande. Elle la hais! Elle la hais! Elle la hais et la réciproque est juste! Alors à quoi bon faire amie-amie maintenant puisque leurs haines respectives ressortiront forcément?! A quoi joue t-elle?! Elle qui ne lui a jamais témoigné le moindre signe d'affection! Elle qui n'est pas capable de lui lâcher quelque chose de gentil quand elle va mal! Elle qui l'enfonce encore plus quand elle touche le fond! Elle ne se fera pas avoir cette fois là...

C'est avec force, vitesse et détermination qu'elle s'empara du document qu'elle glissa dans sa chemise contre sa poitrine. Avant de lancer un regard noir à Mayuu :

"Dégage!"

Un blanc s'installe tandis que Fate hurle à nouveau :

"Dégage! Qu'est-ce que tu veux à la fin?! Tu penses que c'est le moment de me renfoncer?! Va t-en! Tu es incapable d'être sympathique sans raison! Je ne vois pas pourquoi tu le serais maintenant! Dégage! Fuis loin d'ici! Là où je ne te verrai plus jamais! Je ne veux plus te voir! Je te hais, autant, si ce n'est plus que tu ne me hais!"

.............................................♠................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://the-return-of-war.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Souvenirs goutte à goutte [PV Fate]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Souvenirs goutte à goutte [PV Fate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Goutte à goutte, la survie dans un dôme |Pv Vaea & Ariez
» [Distribution] Le goutte à goutte de Moutemoute !
» La goutte d'eau qui fait déborder le vase (pour qui veut)
» J'ai vu ton visage dans une goutte de sang. (pv Heli) TERMINE
» Présentation de Goutte de Pluie [FINIE]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maho... the return of war. :: Ville :: Résidences :: Maison de Fate-